• 15 interrogations sur les menstrues durant le Ramadan -

    Question 1 :

     

    Si la femme est purifiée de ses menstrues, juste après l'aube (fajr), doit-elle jeûner ce jour là ? Est-ce que ce jour là lui sera accordé ou doit-elle le rattraper ?

     

    Dans le cas où la femme constaterait la cessation des menstrues après l'aube, les savants émettent deux avis en ce qui concerne le jeûne de ce jour là :

     

    • Premier avis : Elle est tenue de s'abstenir de boire et de manger tout le reste de cette journée sans que celle-ci lui soit accordée comme un jour de jeûne ; elle devra par conséquent la rattraper en jeûnant un autre jour. Il s'agit là de l'avis le plus répandu de l'école de l'imam Ahmad Ibn Hanbal (que Dieu lui fasse miséricorde).
    • Deuxième avis : Elle n'est pas tenue de jeûner le restant de cette journée. En effet, c'est un jour au cours duquel le jeûne n'est pas valide pour elle car au début de cette journée, elle est indisposée (menstrues), et par conséquent ne fait pas partie des gens concernés par l'obligation du jeûne. Le jeûne n'étant pas valide, l'abstinence de manger ou de boire n'a alors aucune valeur, ni utilité. Ce court laps de temps compris entre l'aube et le moment où elle constate sa pureté n'est pas un temps au cours duquel elle est concernée par le devoir du jeûne. Au contraire, il lui est interdit de jeûner en ce début de journée, car le jeûne est, rappelons le, la renonciation dans un but d'adoration à tout ce qui est susceptible de rompre le jeûne (boire, manger, avoir des relations sexuelles etc.) de l'apparition de l'aube jusqu'au coucher du soleil. Ce deuxième avis comme tu le constates, est plus plausible que le premier qui stipule l'obligation de jeûner. Mais dans tous les cas, tous les avis s'accordent sur la nécessite de reprendre ce jour là.

     

    Question 2 :

     

    Si une femme se trouve purifiée de ses menstrues et se lave rituellement après l'apparition de l'aube, puis accomplit la prière et complète le jeûne de cette journée, doit-elle rattraper ce jour là ?

     

    Si la femme indisposée, durant le mois de Ramadan, devient pure juste avant l'apparition de l'aube, ne serait-ce que d'une minute tout en étant sûre de sa pureté, elle est obligée de jeûner ce jour-là, et il lui sera compté comme un jeûne valide, sans qu'elle soit obligée de le reprendre. Elle a en effet jeûné tout en étant pure et ce, même si elle n'a accompli ses ablutions rituelles qu'après l'apparition de l'aube. Il n'y a là aucune crainte. C'est comparable au cas d'un homme qui se réveille en étant impur suite à une relation sexuelle (licite) ou à une pollution nocturne, prend son repas du Sohour, et jeûne mais ne se lave rituellement que bien après l'apparition de l'aube. Son jeûne est considéré comme valide et recevable.

     

    Je saisis l'occasion pour souligner un point fréquent chez les femmes lorsque les menstrues apparaissent chez ces dernières après qu'elles aient jeûne cette journée. Beaucoup d'entre elles pensent que si les menstrues apparaissent après la rupture du jeûne et avant la prière du Icha, cela annule le jeûne de la journée. Ceci est totalement faux et ne repose sur aucun fondement. Au contraire le jeûne est complet et valide même si les menstrues surviennent une minute seulement après le coucher du soleil.

     

    Question 3 :

     

    Si une femme constate durant la journée du mois de Ramadan l'écoulement de légères gouttes de sang, qui se poursuit tout au long du mois du Ramadan alors qu'elle jeûne, son jeûne est-il valide ?

     

    Oui son jeûne est valide. Quant à ces gouttes, ce ne sont pas des menstrues parce qu'elles proviennent des veines. L'Imam 'Ali Ibn Abî Taleb t a dit : "Ces petites taches semblables aux saignements de nez ne sont pas des menstrues."

     

    Question 4 :

     

    Quand une femme en état de menstrues ou une femme qui vient d'accoucher retrouve sa pureté avant l'apparition de l'aube et ne fait ses grandes ablutions qu'après l'aube, son jeûne sera-t-il valide ou pas ?

     

    Oui le jeûne de la femme dont les menstrues ont cessé avant l'aube est valide, même si elle ne s'est lavée qu'après l'aube. C'est aussi le cas pour la femme qui a les lochies car dès lors, elle fait partie des gens qui doivent jeûner. Elle est semblable à celui qui se réveille après l'aube en état d'impureté majeure (janâba) ; son jeûne reste valide conformément à la parole de Dieu :

     

    "Cohabitez donc avec elles maintenant, et mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc (la clarté) de l'aube du fil noir (l'obscurité de la nuit). " (Coran, 2-187)

     

    Si Dieu, qu'Il soit exalté, a autorisé les rapports sexuels jusqu'à l'aube cela implique que la toilette rituelle ne peut avoir lieu qu'après l'aube. Ceci est par ailleurs corroboré par le Hadith de Aïcha -que Dieu soit satisfait d'elle- qui dit :

    "Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) se levait le matin en étant impur suite à un rapport avec l'une de ses épouses et il observait le jeûne". Cela signifie qu'il ne se lavait de cette impureté qu'après l'aube.

     

    Question 5 :

     

    Si une femme sent la présence du sang menstruel ou éprouve les douleurs habituelles des menstrues, et que le sang ne s'écoule pas avant le coucher du soleil. Son jeûne ce jour là est-il valide ou doit-elle le reprendre ?

     

    Si une femme pure sent le déclenchement de la menstruation ou éprouve les douleurs caractéristiques des menstrues et que l'écoulement du sang ne se produise qu'après le coucher du soleil, son jeûne est valide et elle n'est pas tenue de le rattraper s'il s'agit d'un jeûne obligatoire. S'il s'agit d'un jeûne surérogatoire sa récompense ne sera pas pour autant annulée.

     

    Question 6 :

     

    Quand la femme constate un saignement, mais n'est pas certaine s'il s'agit du sang des menstrues ou pas, son jeûne est-il valide ?

     

    Oui son jeûne est valide car la règle générale est l'absence des menstrues jusqu'à leur apparition et leur identification de manière sûre.

     

    Question 7 :

     

    La femme en période de menstrues et celle qui a les lochies, peuvent-elles manger et boire durant la journée du mois du Ramadan ?

     

    Oui elles peuvent manger et boire durant la journée du mois du Ramadan. Cependant il vaut mieux qu'elles observent une certaine discrétion notamment si elles se trouvent en présence d'enfants dans la maison, car cela pourrait susciter chez ces derniers des interrogations problématiques.

     

    Question 8 :

     

    L'écoulement du sang d'une femme enceinte durant le jour du mois de Ramadan, affecte-t-il son jeûne ?

     

    L'écoulement du sang des menstrues d'une femme en état de jeûne annule son jeûne, comme le confirme le Hadith du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) :

    "N'est-ce pas que la femme qui a ses menstrues n'accomplit pas de prières ni de jeûne".

     

    C'est pour cette raison que la menstruation est considérée comme un facteur annulant le jeûne, il en est de même des lochies ; l'écoulement du sang des menstrues ou des lochies gâte le jeûne. Si l'écoulement du sang de la femme enceinte durant la journée du mois de Ramadan est le produit d'une menstruation, il est pareil à la menstruation de la femme non enceinte et en tant que tel, il affecte le jeûne et l'annule. S'il n'est pas le résultat d'une menstruation, il n'a sur aucun effet son jeûne. La menstruation qui peut se produire chez une femme enceinte est un écoulement de sang régulier qui ne s'est pas arrêté depuis qu'elle a con¢et qui survient à sa période habituelle des menstrues. D'après l'avis le plus plausible, il s'agit-là des menstrues et la femme doit observer les règles juridiques des menstrues. En revanche, si l'écoulement du sang s'interrompt et qu'ensuite, elle recommence à voir un sang qui n'est pas l'écoulement habituel, cela n'affecte nullement son jeûne parce qu'il ne s'agit pas des menstrues.

     

    Question 9 :

     

    Si dans les derniers jours de menstruation et avant la purification, la femme ne voit aucune trace de sang, doit-elle jeûner ces jours-là, alors qu'elle n'a pas encore vu le liquide blanc qui est le signe de l'arrêt de l'écoulement de sang ?

     

    Si elle n'a pas l'habitude de voir ce liquide blanc comme c'est le cas avec certaines femmes, elle jeûne. Mais si elle est habituée à constater l'écoulement de ce liquide blanc, elle ne doit pas commencer à jeûner avant de le voir.

     

    Question 10 :

     

    Certaines femmes commencent le jeûne du mois de Ramadan alors qu'elles n'ont pas encore rattrapé les jours manqués du Ramadan précédent. Que doivent-elles faire ?

     

    Elles doivent se repentir à Dieu pour une telle négligence, car il n'est pas licite à celui qui a une dette de jeûne du Ramadan de la retarder jusqu'au Ramadan suivant sans raison valable. Ceci est confirmé par ce dire de Aïcha -que Dieu soit satisfait d'elle- : "Il m'arrivait d'avoir des dettes de jeûne du Ramadan, et je ne pouvais les acquitter qu'au mois de Chaâbane". Ceci prouve qu'on ne peut retarder le rattrapage du jeûne manqué au delà du mois de Ramadan suivant. Cette femme est donc obligée de se repentir et de reprendre les jours de jeûne manqués après le deuxième Ramadan

     

    Question 11 :

     

    Si la femme enceinte constate des saignements un ou deux jours avant son accouchement, doit-elle suspendre son jeûne et ses prières à cause de cela ?

     

    Si la femme enceinte voit du sang accompagné de douleurs et de contractions, il s'agit alors de lochies. Elle doit à cet instant suspendre son jeûne et ses prières. Si le sang n'est pas accompagné de douleurs, il ne s'agit que d'un saignement anormal qui ne doit pas être considéré et n'empêche pas l'accomplissement du jeûne et des prières.

     

    Question 12 :

     

    Que pensez-vous de la prise de médicaments afin de retarder le cycle menstruel dans le but de pouvoir jeûner le mois de Ramadan (dans son intégralité) en même temps que le reste des gens ?

     

    Je mets en garde contre cela car ces médicaments ne sont pas dépourvus d'effets secondaires très néfastes d'après ce qui m'a été certifié par des médecins. Il faudrait dire à la femme que les menstrues sont une chose naturelle que Dieu a destinée à toutes les filles d'Adam et qu'elle doit accepter ce que Dieu U lui a destiné. Qu'elle jeûne tant qu'elle n'a pas d'empêchement ; quand celui-ci survient, il faut qu'elle arrête son jeûne, marquant ainsi une soumission et une satisfaction par rapport aux décrets divins.

     

    Question 13 :

     

    Durant les nuits du Ramadan, est-il mieux pour la femme de faire ses prières chez elle ou d'aller à la mosquée, surtout s'il y a des prêches et des exhortations. Quels conseils prodiguez-vous aux femmes qui prient dans les mosquées ?

     

    Il vaut mieux qu'elle fasse la prière chez elle ; et ce conformément au Hadith du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) :

     

    "Leurs maisons sont mieux pour elles".

     

    Par ailleurs, la sortie des femmes n'est pas exempte de tentations dans la plupart des cas. Par conséquent, il vaut mieux qu'elle reste chez elle au lieu de se rendre à la mosquée pour prier. Quant aux prêches et aux exhortations elle peut les suivre à partir d'une cassette Je recommande à celles qui sortent prier dans les mosquées d'observer une tenue vestimentaire pudique et de ne pas se parfumer.

     

    Question 14 :

     

    Quel est l'avis juridique au sujet de la femme qui goûte la nourriture qu'elle prépare le jour du Ramadan alors qu'elle est en état de jeûne ?

     

    Il n'y a aucun problème parce qu'elle le fait par nécessité. Il faut cependant qu'elle recrache ce qu'elle a goûté pour ne pas l'avaler.

     

    Question 15 :

     

    Une femme jeûne le mois de Ramadan depuis l'âge légal du jeûne. Mais elle n'a jamais repris les jours de jeûne manqués en raison de son cycle menstruel car elle ignore le nombre de jours de jeûnes manqués. Elle aimerait avoir des conseils sur ce qu'elle doit faire actuellement ?

     

    Il est vraiment regrettable que ce genre de situation se passe parmi les femmes croyantes. Ce délaissement, je veux dire le délaissement du rattrapage du jeûne manqué peut résulter soit de l'ignorance, soit de la négligence. Dans les deux cas, il demeure un fléau dont la solution est la quête du savoir et le questionnement. En ce qui concerne la négligence, son remède est la crainte permanente de Dieu et de Son châtiment ainsi que le fait de s'empresser de faire ce qui attire Son agrément. Cette femme doit donc se repentir à Dieu et implorer Son pardon pour ce qu'elle a fait. Elle doit s'efforcer d'évaluer autant que faire ce peut, ses jours de jeûne manqués et les rattraper de fa○ à s'acquitter de sa dette. Nous espérons que Dieu agréera son repentir.

     

     

    Tiré des 60 interrogations sur les menstrues de Cheikh Mouhamed Saleh El Outheymine.

     

    15 interrogations sur les menstrues durant le Ramadan

     

    « Manger en Ramadan par oubli n’a pas d’effet -L’injection dans les veines, qui s’avère nécessaire, a-t-elle une incidence négative sur le jeûne ? - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Musulmane
    Mercredi 17 Juin 2015 à 15:29
    Salam, j'ai souvent des pierres aux reins je viens de me faire opérer et je prends des antibiotiques et des anti-inflammatoires. En septembre 2014 mon médecin m'a interdi de jeûner car je dois boire 2 litres d'eau par jour. Que faire? Si je ne jeûne pas je dois donner de l'argent et pendants les règles je dois aussi donner de l'argent? Je suis jeune je n'est que 40 ans marier et 3 enfants Hamdoulah mais je veux jeûner pour Allah et me r'approcher de lui InchAllah
    2
    Muslima
    Mercredi 17 Juin 2015 à 17:57
    Salam Alaykoum ma belle, je veut pas te dire des bêtises mais de ce que e sais quand le faite de jeûner peut être fatale pour toi et ta vie alors il ne faut pas jeuné mais compenser ca avec l'aumône et l'argent, je pense que c'est le meme cas que les diabétiques agravés et autres cas ou ne pas boire et manger est fatale. WAllahou a3lam.
    3
    oumi
    Mercredi 17 Juin 2015 à 22:17
    Salam j ai jn bébé d un an que j allaite et je n qvai pas encore eu mon retour de couche. Je saigne depuis 15 jour et je ne fais pas la prière depuis ces 15 jours. Dois je jeuner demain ainsi que reprendre la salat ou suis je encore en état d impureté? Merci pour votre réponse
    4
    bint
    Mercredi 17 Juin 2015 à 22:43
    Salam alaykoum
    j'ai un implant contraceptif et cela me donne souvent des écoulement sanguins qui peuvent durer jusqu'à 2 semaines parfois. Parfois je n'ai plus rien je fais donc mes grandes ablutions et au cours de la journée j'ai de nouveau des écoulements qui ne dure pas toutes la journée mais qui viennent de temps en temps et ça pendant plusieurs jours. Je ne sais pas commnet faire par rapport au Ramadan dois je jeûner ou pas ??
    Merci d'avance pour votre réponse.
    5
    musulmane
    Lundi 22 Juin 2015 à 22:27
    Salam j besoin d'etre orientee j une adenomyause qui veut dire bcp de saignement qui durent parfois 15 jours du coup je ne ss plus cmt faire mes prieres ni quand je peux jeuner est ce que ces saignement sont des menstrues ?.merci de m'aiclairer djazakoum allah
    6
    oumi
    Mardi 23 Juin 2015 à 00:20
    Salam n ayant pas de réponse à ma question j ai demandé à l imam de ma ville il q dit qu au delà de 15 jours je devais jeuner et reprendre la prière
    7
    Ness
    Mardi 23 Juin 2015 à 02:25
    Bonjour j'ai la même situation que toi Bint j'ai étais réglée y a deux semaines et re voilà des saignements du à mon implant que dois je faire j'avais pourtant tellement bien commencé.
    8
    Ni ou
    Vendredi 26 Juin 2015 à 14:33
    J'ai besoin qu'on l'éclaircie sur un point hier soir j'ai eu des tâches bien marron (signe annonciateur de mes règles ) donc ce matin la fjar je n'ai pas prier je n'ai pas casser mon ramadan car depuis je n'ai rien eu dans la journée ou à peine une petite tache ma question est est ce que l'on jeune est compté dois je prier ?
    9
    bint
    Mardi 7 Juillet 2015 à 12:00
    Salam alaykoum
    Je n'ai pas non plus eu de réponse à ma question de votre part "Islam hadith sunna"
    Ness je me suis renseigné ailleurs et il me semble que tu dois jeûner et faire tes prières car les saignements dû a limplant ne sont pas des règles. Des regles normales surviennent 1 fois par mois et dure en général environ 1 semaine maximum pas 2 voir 3/4 semaines comme avec l'implant. Renseigne toi quand même de ton côté mais voila la reponse que j'ai eu. Qu'Allah nous guides.
    Salam alaykoum
    10
    Fifi fox
    Jeudi 9 Juin à 12:14
    Salem alley koum ramadan moubarak je voudrai vous posez une question ma mere est menopausee depuis 4 ans elle fait des petits taches de sang pour le mois de ramandan doit elle se laver chaque fois pour faire ses prieres et pour le pour le mois de ramadan esce qu il est valide svp parler nous des cas de la femme menauposee merci
    11
    Mimi
    Dimanche 12 Juin à 09:42
    Bonjour j ai une question est que si nos règles apparaisse 30minute avant la coupure du jeune est que le jeune est valable ?deuxième question a -t-on le droit de ce maquiller losqu'on jeune


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :