• Apprentissage du Coran

    1) Apprentissage du Coran le matin:

    Nous avons l’esprit apaisé le matin, qui constitue le meilleur moment de la journée pour apprendre. D’autre part, ce que l’on fait le matin est apprécié par le cœur.

    Pour vous en convaincre, je vous invite à tenter l’expérience durant quelques jours. Le matin est donc propice à l’apprentissage du .Coran.

     

    2) Récitation du Coran le soir avant de dormir:

    Lorsque l’on applique ce conseil pour l’apprentissage du Coran, en récitant ce que l’on a appris pendant la journée, on se rend compte de l’amélioration de la mémorisation. Mais la relaxation est plus efficace (voir plus loin).

    Car la phase d’endormissement du sommeil est un état de conscience modifiée équivalent à l’état de conscience que l’on retrouve dans les états de relaxation. On peut se servir du moment qui la précède pour réciter les chapitres appris au cours de la journée pour en améliorer la mémorisation.

    Je vous encourage donc vivement à réciter les versets que vous venez d’apprendre dans la journée. Vous pourrez ainsi obtenir une meilleure mémorisation.

    Il vaut mieux réciter les nouveaux versets 3 fois (voir plus loin) si possible pour en améliorer la mémorisation. Il s’agit du phénomène de fixation sur le plan de la mémoire. Vous retiendrez mieux et plus longtemps ce que vous venez d’apprendre.

    Vous pouvez également profiter de cette période pour réciter des versets que vous connaissez déjà pour bien les maintenir dans votre mémoire.

    Vous éviterez de les oublier lorsque vous vous rendrez compte que la mémorisation est défectueuse. Un peu à l’image ‘’d’ un rappel de vaccination’’ qui maintient la mémoire du système immunitaire. Cet exercice vous aidera à vous protéger du phénomène de l’oubli.

      

     

     

      

    3)Utilisation du chant pour l’apprentissage:

    Le fait de chanter le Coran lors de la récitation contribue à l’apprécier davantage. Car l’esprit humain aime le chant.

    A ce titre, certains psychologues conseillent actuellement aux personnes qui souhaitent arrêter de fumer de se construire une chanson sur le sujet. Le fait d’entonner cette chanson régulièrement, accroît la volonté de cesser la consommation de tabac.

    On peut donc utiliser la technique du chant pour faciliter l’apprentissage du Coran, en chantant immédiatement un verset que l’on vient d’apprendre.

      

     


      

    4)La répétition trois fois:

    Le fait de réciter trois fois un cours que l’on vient d’apprendre permet une grande amélioration de la mémorisation. Donc lorsque vous avez terminé d’apprendre des versets, avant de refermer le Coran, il est bon de réciter trois fois ce que vous venez d’apprendre et non pas une seule fois . Vous constaterez une meilleure qualité de la mémorisation. Il ne faut pas considérer cette triple récitation comme une surcharge de travail. Car la récitation de ce que l’on a appris nécessite que très peu de temps.

    Les capacités d’apprentissage étant variables et le fonctionnement du cerveau humain très complexes, je vous suggère de tester ces conseils et de retenir ceux qui se montreront le plus efficaces pour vous. Car c’est à vous de mettre au point votre propre méthode.

    Donc au cours de l’apprentissage d’un chapitre, il faut :

    Le lire intégralement et essayer de le méditer pour en comprendre le sens.

    Essayer dans la mesure du possible de trouver dans notre vie ou dans nos connaissances, des éléments qui s’y rattachent, il s’agit par ce type de réflexion de créer des associations entre notre cœur et le texte qui contribueront à sa mémorisation.

    Pour les personnes dont la langue maternelle n’est pas l’arabe, le simple fait d’essayer de traduire le chapitre dans la langue maternelle, créera des associations avec votre cœur, qui se sont formées dans la langue maternelle.

    Puis lorsque l’on se met à apprendre:

    Il faut lire le premier verset, l’apprendre puis essayer de le chanter à voix basse jusqu ‘à ce qu’on le chante bien.

    Lorsque vous constatez que vous êtes une personnalité plutôt auditive (vous êtes plutôt attirés par les sons). Au cours de votre apprentissage, vous vous souvenez surtout de votre voix et très peu des images. Dans ce cas il faut chanter le verset à voix plutôt lente.

    Le fait de réciter à voix plutôt lente votre verset, facilitera l’apprentissage. Il faut respecter la respiration et chanter les phrases sur l’inspiration pour favoriser l’ancrage du Coran et l’aimer encore plus. Le respect de la respiration: c’est à dire le fait de chanter les phrases à l’inspiration est fondamental afin de favoriser la mémorisation. Vous le constaterez au bout de quelques jours .Cela ne fera qu’ augmenter à la fois votre envie d’apprendre le Coran et l’amour que vous lui portez.

    Pour vous en convaincre, il suffit de réciter la Fatiha calmement. .Vous vous rendrez compte que toutes les phrases coïncident avec le moment de l’inspiration. Dieu nous a donné la Fatiha de cette façon, afin que notre amour pour cette prière soit plus grand. L’utilisation de la respiration pour ancrer des phrases dans notre cœur est décrit dans les techniques du Yoga.

    De même lorsque vous écoutez le Coran, il vous faut choisir des cd rom, récitant à voix lente. Ce qui renforcera encore plus votre intérêt pour le Coran. Lorsque vous récitez pour vous-même, il faut essayer de réciter à voix plutôt lente, pour apprécier davantage le Coran, toujours en respectant la respiration.

    Si vous êtes une personnalité plutôt visuelle, c’est à dire que vous vous attachez surtout aux images. Votre esprit sera plutôt sensible à une voix rapide. Lorsque vous êtes entrain d’apprendre, il faut donc réciter le verset avec une voix plutôt rapide. Ce qui vous permettra de mieux retenir .

    Lorsque vous écoutez le Coran, il faut choisir des cd rom qui récitent avec une voix plutôt rapide. Vous devez réciter avec une voix plutôt rapide tout en respectant la respiration. Il faut chanter les versets sur une inspiration, plutôt que sur l’expiration pour favoriser la mémorisation des versets.

    La voix basse favorise la mémorisation. C’est une des données récentes des travaux sur la mémoire qui a été constatée de façon expérimentale.

    Le mécanisme n’est pas connu à ma connaissance. On a seulement remarqué que souvent les enfants dans leur plus jeune âge, apprennent leurs leçons en récitant à voix ‘’chuchotée’’.

    Les capacités d’apprentissage étant variables d’une personne à une autre. Pour les personnes ayant des difficultés d’apprentissage, il est conseillé de le faire à chaque verset .

    Il faut passer ensuite au verset suivant et procéder de la même façon. Puis lier les 2 versets, c’est à dire les réciter en chantant à voix basse jusqu’à ce que l’on les chante bien. Puis passer au verset suivant, et procéder de la même manière pour l’apprendre et le lier aux deux précédents (il faut réciter les trois versets).

    Puis passer au quatrième verset, puis au cinquième verset. Il faut lier le cinquième verset avec le quatrième verset, puis apprendre le sixième verset et le lier avec le quatrième et le cinquième. Lorsque que l’on sait bien chanter à voix basse, le quatrième, le cinquième et le sixième verset , il faut tenter de les lier au trois précédents.

    Ensuite au cours de l’apprentissage, il convient de progresser par groupe de trois versets( en fonction de la longueur des versets) et revenir en arrière dans la récitation autant qu’on le juge nécessaire.

    Il y a une façon d’améliorer encore la mémorisation. Il s’agit lorsque l’on chante pour mémoriser un verset les yeux ouverts, de regarder dans la direction que notre cœur apprécie. Chacun a en effet une direction que son cœur préfère. C’est une notion récente découverte par la programmation Neurolinguistique (PNL). Il est très simple de trouver cette direction avec le test suivant :

    Vous allez vous souvenir d’un événement récent particulièrement joyeux, ne comportant ni colère ni stress. Vous allez fermer les yeux en essayant de percevoir dans votre esprit une image de ce souvenir. Lorsque vous la visualiserez, notez si l’image est plutôt à droite ou plutôt à gauche devant vos yeux, plutôt en haut ou plutôt en bas. Cette direction est la direction que votre esprit préfère. Pour les droitiers en général, cette direction est la droite. Il reste ensuite à déterminer ‘’le haut ou le bas’’. Si vous éprouvez des difficultés avec un seul souvenir, il faut recommencer. En général au bout de 2 ou 3 souvenirs vous aurez déterminé cette direction. Lorsque vous chantez un verset pour le mémoriser, vous regardez dans cette direction et la mémorisation sera bien meilleure. Cela vous aidera à apprécier davantage le Coran. Et il faut faire de même tous les trois versets.

    Pour les gauchers la direction sera en général du coté gauche. Il faudra également situer si c’est à gauche, vers le haut ou à gauche vers le bas.

    Vous pouvez compléter ce test en vous souvenant d’un événement récent plutôt négatif. En le visualisant, vous vous rendrez compte qu’il sera plutôt à gauche devant vos yeux pour les droitiers, et plutôt à droite pour les gauchers. Cette direction est la direction que votre esprit n’affectionne pas. C’est dans cette partie du champ visuel que sont classifiés les mauvais souvenirs.

    Le plus important, est qu’à chaque fois que l’on va interrompre son apprentissage, il faut réciter au moins trois fois ce que l’on vient d’apprendre avant de s’arrêter, en se servant de la relaxation (voir plus loin).

    Et si possible de réciter le soir avant de s’endormir (trois fois si possible sinon une seule fois au minimum) ce que l’on vient d’apprendre dans la journée.

    Il doit y avoir un mécanisme psychologique qui favorise la mémorisation du fait de répéter au moins 3 fois ce que l’on vient d’apprendre. Ce mécanisme n’est pas connu actuellement dans le cadre des théories de la mémoire, si ce n’est que l’on sait empiriquement que le fait de répéter plusieurs fois un apprentissage, améliore sa mémorisation.

     

    5) Se servir du phénomène d’association pour les personnes dont la langue maternelle n’est pas l’Arabe

    Le fait de traduire un verset dans sa langue maternelle avant de l’apprendre en arabe rend la mémorisation plus facile. D’autre part, le fait de lire le Coran en l’adaptant dans la langue maternelle, contribue à son apprentissage, en raison des associations qui se sont crées avec le cœur, et qui se sont formées au cours de l’enfance dans la langue maternelle.

    En revanche, lorsque l’on récite une série de versets, il vaut mieux le faire en arabe, et ne pas essayer de traduire en pensée chaque verset, car cela complique l’apprentissage.    

    Apprentissage du Coran

    « La Petite Fille Aveugle**Pourquoi ne prie-tu pas Al-Fajr?* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Février 2015 à 08:30

    Qu'Allah vous récompense par le bien.

    Je vous conseille également cette série Voyage avec le Coran , Qu'Allah récompense les auteurs par le bien.

      • Amel
        Samedi 13 Février à 19:36

        Salam

        quelle est cette série que tu conseilles?

        dispo sur Youtube?



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :