• Ce qui annule les deux attestations

    Ce sont les annulations de l'islam, car les deux attestations sont ce qui fait rentrer l'individu dans l'islam en les prononçant, et leur prononciation est la reconnaissance de ce qu'elles indiquent, s'y conformer et s'acquitter de ce qu'elles impliquent, et en appliquant les lois de l'islam. Lorsqu'il abandonne ce conformisme, il annule alors le pacte qu'il a fait en prononçant les deux attestations.

    Les choses qui annulent l'islam sont nombreuses, et les savants de jurisprudence ont écrit des chapitres exclusivement réservés à cela dans leurs livres, qu'ils appellent « Chapitre de l'apostasie », et les plus importantes d'entre ces annulations sont au nombre de dix, qu'a cité Sheikh Al Islam Mohammad Ibn ‘Abdel Wahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans sa parole:

     

    - La première : Le polythéisme dans l'adoration d'Allah 'aza wa djal.

    Allah ta’ala a dit: « Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui associe. A part cela, Il pardonne à qui Il veut » (Sourate 4, verset 48)

    Et Allah dit : « Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis', et son rejuge sera le Feu. Les injustes n'ont pas de secoureurs » (sourate 5, verset 72)

    Et cela comprend le fait d'égorger un animal en sacrifice pour un autre qu'Allah, comme par exemple celui qui sacrifierait pour un djinn ou un tombeau.

    - La deuxième : Celui qui met des intermédiaires entre lui et Allah qu'il invoque, leur demande l'intercession, et en qui il place sa confiance, devient par cela mécréant selon l'unanimité.

    - La troisième : Celui qui ne considère pas les polythéistes mécréants ou doute de leur mécréance ou authentifie leur doctrine" devient mécréant

    - La quatrième : Celui qui a la conviction qu'une guidée" autre que celle du prophète - paix et bénédictions d’Allah sur lui - est plus parfaite que la sienne, ou qu'un jugement autre que le sien est meilleur, comme ceux qui préfèrent le jugement des tawaghît au jugement du messager et préfèrent juger par les lois humaines que par les lois de l'islam.

    - La cinquième : Celui qui déteste une chose venue du messager d'Allah est un mécréant, et même s'il la met en application.

    - La sixième : Celui qui se moque d'une chose faisant partie de la religion, ou de la récompense d’Allah ou du châtiment est un mécréant, cela est prouvé par les versets « Dis: Etait-ce d'Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes certes devenu mécréant après avoir cru » (sourate 9, verset 65-66)

    - La septième : La sorcellerie, qui inclut le Sarf et le 'Atf, (afin qu'il ait pour but de faire ce qui écarte l'homme de l'amour envers sa femme, ou de faire ce qui la rend amoureuse de lui) celui qui la pratique ou l'agréée est un mécréant, et cela est prouvé par le verset « mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, sans qu'ils' n'aient dit d'abord: « Nous' ne sommes rien qu'une tentation: ne sois pas' mécréant ! » (Sourate 2, verset 1 02)

    - La huitième : Secourir les polythéistes et les aider contre les musulmans, cela est prouvé par le verset « Ô croyants, ne prenez pas pour allié les juifs et les chrétiens, ils sont alliés Ies uns aux autres, Et quiconque d'entre vous les prend pour allié est alors un des leurs, certes Allah ne guide pas les gens injustes » (Sourate 5, verset 51)

    - La neuvième : Celui qui croit au fait que certaines personnes peuvent sortir de la législation islamique de Mohammad le messager d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui), de la même manière qu'Al Khadir pouvait sortir de la législation de Moussa (Moïse) 'alayhi Salam, est un mécréant.

    Et je dis: C'est ce que croient les extrémistes soufis, qu'ils atteignent des niveaux où ils n'ont pas besoin de suivre le messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

    - La dixième : Se détourner de la religion d'Allah, ne pas l'apprendre ni la pratiquer, et cela est prouvé par les versets « Ceux qui ont mécru détournent de ce dont ils ont été avertis » (Sourate 46, verset 3) – « Qui est plus injuste que celui à qui les versets d’Allah sont rappelés et qui ensuite s'en détourne ? Nous nous vengerons certes des criminels »(Sourate 32 1 verset 22).

    Sheikh Mohammad Ibn 'Abdel Wahhab, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :« Et il n'y a aucune différence concernant ces annulations de l'islam, entre celui qui les commet pour plaisanter, sérieusement ou par peur, seul celui qui y est contraint est excusé. Chacune de ces annulations fait partie des choses les plus dangereuses, et les plus commises. Il faut donc que le musulman y prenne garde et qu'il en ait peur pour lui-même. Nous cherchons protection auprès d'Allah contre les causes de Sa colère et la douleur de Son châtiment. »
    [Source : ‘Aquida At-Tawhid - معنى شهادة "أَنَّ لَا إِلَهَ إِلَا اللهُ وأَنَّ مُحَمَدَاً رَسُولُ الله]

    Sheikh Salih Ibn Abd Allah Fawzân Al Fawzân (Qu'Allah le préserve)

     

    Ce qui annule les deux attestations

     

    « Mariage avec un homme qui ne prie pas mais prétend être musulmanCelui qui patiente obtient les choses les plus louables »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :