• Celui qui meurt avant de rattraper les jours du jeûne manqué

    Q: Si un homme meurt alors qu'il ne s'était pas acquitté d'un jeûne de Ramadan ou d'une promesse de jeûne faite à Allah (Nadhr), les personnes de sa famille peuvent-elles jeûner pour lui ou verser une aumône expiatoire (Kaffâra) pour chacune de ces journées ?


     


    R: S'il s'était remis de sa maladie mais est décédé sans avoir accompli son jeûne de compensation, son successeur est tenu de jeûner pour lui, selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Quiconque rend le dernier soupir, avant d'accomplir le jeûne qu'il devait de son vivant, son proche parent (soit un successeur ou un autre), devra l'accomplir à sa place Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

    Il est entendu ici par proche parent le père, le fils, le frère, le cousin ou autre. Mais s'il était resté malade jusqu'à la mort, ni lui ni son successeur ne sont tenus de l'expiation ni de la compensation.


    Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

    `Abd-Allah ibn Ghoudayân     `Abd-Ar-Razâq `Affifî     `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

    Les fatwas du Comité Permanent - Groupe 1 - Partie 10 - Page 329

     

     

    Celui qui meurt avant de rattraper les jours du jeûne manqué

     

     

    « Le devoir de jeuner le mois de ramadanSe parfumer, faire usage du siwâk, s'enduire de henné pendant le jeûne »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :