• Celui qui refuse de payer la zakat

    Refuser de payer la zakât est acte qui fait affront à l'islam.

    Il signifie, en effet, le rejet d'un pilier de la religion. La personne qui le fait déclare sécession d'avec la société musulmane et montre son mépris de cette société et son manque de solidarité vis-à-vis des pauvres et des indigents.

     

    Dieu nous ordonne de partager les biens qu'il nous a confiés.

    En désobéissant à Son ordre, on fait un geste de rébellion. En fait, la personne qui ne veut pas se soumettre à l'obligation de donner aux autres est hypocrite et doit manquer de foi, car on ne peut aimer Dieu et croire en Lui tout en refusant Ses ordres.

     

    Certes, il est plus facile de se prétendre croyant et sincère en étant présent à chaque prière collective.

    Cela ne coûte rien ! Mais donner la zakât exige du croyant qu'il combatte son avarice, son narcissisme et son avidité : voilà le vrai test pour les croyants.

    Celui qui rechigne à partager sa richesse et cherche à éviter le paiement de la zakât doit iwoir sa foi et sa sincérité avec Dieu, car il peut bien appartenir aux hypocrites décrits dans le Coran comme suit :

    «[...] À ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier de Dieu, annonce un châtiment douloureux. Le jour où ces trésors seront portés à l'incandescence dans le feu de l'Enfer et qu'ils en seront cautérisés, fronts, flancs et dos : voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez. »

    Coran 9/34-35

     

    « Que ceux qui gardent avec avarice ce que Dieu leur donne par Sa grâce ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : au Jour de la Résurrection, on leur attachera autour du cou ce qu'ils ont gardé avec avarice [...]»

    Coran 3/180

     

    Abu Hurayra rapporte que le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Celui qui ne paye pas de zakât sur la richesse que Dieu lui a accordée, cette richesse se présentera à lui le Jour du Jugement sous la forme d'un grand serpent ayant deux points noirs au-dessus des yeux. Il le tiendra par les mâchoires et lui persiflera : "Je suis ta richesse. " »

    ' Abdullah ibn Mas'ûd disait : « Nous avions reçu l'ordre de faire la prière et de payer la zakât. La prière de celui qui refusait de payer la zakât n 'était pas agréée. »

     

    Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) disait aussi : « Celui qui refuse de payer la zakât ira en Enfer. » (Hadith rapporté par at-Tabarani, Saad et Anas) « Tout peuple ayant refusé de payer la zakât s'est vu infliger par Dieu, comme punition, la sécheresse et la pauvreté. »

     

    Ceux qui ne prélèvent pas d'impôt social sur leurs biens pour donner aux pauvres doivent savoir qu'ils sont injustes car ils renient les droits des démunis et font du tort à la société. S'ils sont riches, c'est grâce à Dieu. Et la société qui consomme, achète et vend, fructifie donc leurs biens. Les personnes avares n'éveillent pas seulement le ressentiment dans le cœur des nécessiteux mais elles encourent aussi la colère de Dieu !

     

    Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « J'ai reçu l'ordre de combattre les gens jusqu 'à ce qu 'ils reconnaissent que Dieu est unique et que je suis Son messager, qu 'ils accomplissent la prière et s'acquittent de la zakât S'ils font cela, ils rachètent de moi leur vie et leurs biens au nom de l'islam. Dieu Seul peut les juger [pour la sincérité de leur foi]. » (Hadith rapporté par Muslim et Bukhâri)

     

    Abu Bakr a combattu les tribus qui ont refusé de payer la zakât.

     

     

    Celui qui refuse de payer la zakat



     

    Source: Fiqh al-'Ibâdât "Le culte du musulman" Cheikh Hassan Ayyub

    « Le comportement envers les non musulmansA qui donner la Zakât ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :