• Certes, Allah est Bon et n’accepte que ce qui est bon -

    Selon Abû Hurayra, le Messager d’Allah -aleyhi salat wa salam- a déclaré :

    « Certes, Allah est Bon et n’accepte que ce qui est bon. Allah a ordonné aux croyants ce qu’Il a ordonné aux Messagers :

    {Ô Messagers ! Mangez de ce qui est pur et accomplissez de bonnes oeuvres ! Car Je suis Connaisseur de ce que vous faites}.

    [Coran 23 :51]

    Il a également dit : {Ô vous qui croyez ! Mangez des choses pures dont Nous vous avons gratifiés !}

    [Coran 2 :172] ».

     

    Ensuite, le Prophète -aleyhi salat wa salam- mentionna l’homme qui effectue un long voyage ; ébouriffé et couvert de poussière, il lève les mains au ciel : “Ô Seigneur ! Ô Seigneur !” alors que son alimentation est illicite, que sa boisson est illicite, que sa tenue est illicite et qu’il a été nourri de l’illicite. Comment celui-ci serait-il exaucé ? »

    [Hadith Muslim]

    « Allah a donné aux croyants le même ordre qu’aux Envoyés » : en effet, Il a enjoint aux Envoyés et à leurs disciples {Ô Messagers ! Mangez de ce qui est pur et accomplissez de bonnes oeuvres ! Car Je suis Connaisseur de ce que vous faites}. dans un autre verset, Il ordonne :{Ô vous qui croyez ! Mangez des choses pures dont Nous vous avons gratifiés !}.

    Il a commandé aux Envoyés de consommer ce qui est bon. Il a donné le même ordre aux croyants et Il a requis de tous d’accomplir de bonnes oeuvres. Ceci démontre l’effet de la consommation des bonnes choses sur l’oeuvre pie, parce que la conjonction dans le verset {Ô Messagers ! Mangez de ce qui est pur et accomplissez de bonnes oeuvres ! Car Je suis Connaisseur de ce que vous faites} indique qu’il y a un lien entre les deux éléments.

    La relation entre la consommation de ce qui est bon et la bonne action est l’impact du premier sur le second. C’est pour cette raison que nombre de savants affirment que l’oeuvre ne sera bonne que si elle provient d’une richesse pure.

    Allah n’accepte que ce qui est bon. Celui qui consomme une nourriture illicite a en lui cet élément interdit qui bouge dans son corps. Sa prière est peut-être valable, mais il n’est probablement pas agréé par Allah, à cause de ce qu’il a avalé, même s’il s’est recueilli dans sa prière. La plus belle façon de traiter le corps consiste, certainement, à le nourrir avec une nourriture saine. Le serviteur ne doit donc manger que ce qu’il sait être licite et bon.

    Ceci a un impact sur son agrément auprès du Seigneur, ainsi que sur l’acceptation de ses prières, de son jeûne et de tous ses actes.

    {Extrait de "l’explication des 40 hadiths de l'imam Al-Nawawi" ~ éditions al Hadith}

     

    Certes, Allah est Bon et n’accepte que ce qui est bon -

     

    « Celui pour qui le trône a bougé... -La sincérité - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    yaya
    Dimanche 26 Juin à 23:47
    C'est quoi manger quelque chose de bon ?
    Baraka lahou fikoum


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :