• *Conseil général aux musulmans*

    Au nom d’Allah Très Clément Tout Miséricordieux, d’Abdoul’Azîz ben Abdallah ben Bâz  aux musulmans qu’Allah leur vienne en aide pour qu’ils accomplissent ce qui Lui plait, et qu’Il augmente leur connaissance et foi. Ãmine.

     

     

    Salut, clémence et bénédictions d’Allah sur vous.

     

     

    Il m’a été rapporté que beaucoup de gens commettent une multitude d’erreurs dans le dogme, ainsi qu’ils accomplissent des choses qu’ils pensent être une Sounna alors que c’est une innovation, et parmi cela la négation de l’élévation d’Allah et Son établissement sur le trône, pourtant Allah exalté soit-Il a montré cela dans Son noble livre :

     

     

    « Votre Seigneur, c' est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S' est établi "'istawâ" sur le Trône» (sourate Al-A’râf[7], v54).

     

    Allah exalté a cité cela dans sept versets de Son Livre. Et lorsque l’imam Mâlik a été questionné à ce sujet, il a dit : « l’établissement ‘istiwa’ est connu, la modalité est ignorée, et y croire est obligatoire », d’autres imams du salaf ont des paroles semblables à celle ci.

     

     

    La signification de « l’établissement est connu » est connu par son sens linguistique arabe qui est la hauteur et l’élévation.

     

     

    Allah exalté a dit :

     

     

    « Le jugement appartient à Allah, le Très Haut, le Très Grand". » (sourate Ghâfir[40], v12).

     

     

    Et Il a dit :

     

     

    «Et Il est le Très Haut, le Très Grand. » (sourate Al-Baqara[2], v255).

     

     

    Et Il a dit exalté soit Il :

     

     

    «vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action.» (sourate Fâtir[35], v10).

     

    Dans plusieurs versets qui démontrent tous Sa hauteur et Son élévation, et qu’Il est exalté soit-Il sur le trône au dessus de toutes Ses créatures, ceci est la parole des gens de la Sounna et de la communion et des compagnons du prophète .

     

     Il est alors obligatoire de croire en cela, de l’enseigner et mettre en garde les gens contre son contraire.

     

    Il y a aussi le fait de construire des mosquées sur les tombes, de prier à leur proximité et de construire des coupoles dessus. Tout cela est un chemin qui mène à l’association (à Allah), et le prophète à cause de cela maudit les juifs et les chrétiens, Il a dit :

     

     

    « Allah a maudit les juifs et les chrétiens, ils ont considéré les tombes de leurs prophètes comme des lieux de prières »[reconnu authentique]

     

     

    Et il a dit :

     

     

    « Ceux qui étaient avant vous considéraient les tombes de leurs prophètes et saints, comme des lieux de prière. Ne prenez pas les tombes pour des lieux de prière, je vous interdit cela »[rapporté par Mouslim d’après Joundoub].

     

     

    Mouslim a aussi rapporté d’après Jâbir ben abdallah ElAnsâri (qu’Allah les agrée : « Le prophète a interdit que la tombe soit platrifiée, qu’on s’assoit dessus, ou qu’on construise dessus ». Les hadiths dans ce sens sont nombreux.

     

    Il est du devoir des musulmans de faire attention contre cela, et se conseiller de délaisser cela, vu l’avertissement du prophète , et que cela est un chemin qui mène à l’association (à Allah) par le moyen des morts, de leur invocation et leur demander assistance et victoire, et d’autres types d’association (à Allah).

     

    Il est connu que l’association (à Allah) est le plus grand des péchés et le plus dangereux. Il est obligatoire alors d’y faire attention et des chemins qui y mènent. Allah a avertit Ses serviteurs contre cela dans plusieurs versets, comme :

     

     

    « Certes Allah ne pardonne pas qu' on Lui donne quelqu'associé. À part cela, Il pardonne à qui Il veut» (sourate An-Nissâ[4], v48)

     

    et comme :

     

     

    « En effet, il t' a été révélé, ainsi qu' à ceux qui t' ont précédé: "Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » (sourate Az Zoumar[39], v6 5).

     

    Ainsi que Sa parole exalté soit-Il :

     

     

    «Mais s' ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu' ils auraient fait eût certainement été vain. » (sourate Al-An’âm[6], v88).

     

     

    Et parmi les sortes d’association (à Allah) majeure, l’invocation des morts, des absents, des djinns, des idoles, des arbres, des étoiles et de leur demander secours, et leur demander de guérir les malades et donner la victoire sur les ennemis. Ceci est la religion des premiers associateurs parmi les mécréants de Qouraych et autres, comme a dit Allah exalté :

     

     

    « Ils adorent au lieu d' Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d' Allah"» (sourate Yoûnous[10], v18)

     

     

    Et Il a dit exalté soit-Il :

     

     

    « C' est à Allah qu' appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu' ils nous rapprochent davantage d' Allah".

     

     

    En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat » (sourate Az-Zoumar[39], v3)

     

     

    Les versets dans ce sens sont très nombreux et montrent que les premiers associateurs savent qu’Allah est le Créateur, le Pourvoyeur, Celui qui apporte le bien et le mal et ils n’ont adoré leurs idoles que pour qu’elles leur intercède auprès d’Allah et les fasse rapprocher de Lui.

     

     

     Allah exalté les a considéré mécréant par cette action et a jugé de leur mécréance et association, et a ordonné à Son prophète de les combattre jusqu’à ce que l’adoration soit à Allah Seul, comme a dit Allah exalté soit-Il :

     

     

    « Et combattez- les jusqu'à ce qu' il ne subsiste plus d' association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s' ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu' ils œuvrent. »(sourate Al-Anfâl[8], v39)

     

    Les savants ont écrit à ce sujet de nombreux livres et ont clarifié la vérité de l’islam pour lequel Allah a envoyé Ses messagers et révélé Ses livres. Ils ont aussi décrit la religion de l’ignorance (pré-islamique), leurs croyances, et leurs actions contraires à la législation d’Allah comme Abdoullah fils de l’imam Ahmed, et le grand imam Mouhammed Ibn-Khouzaymah dans le livre de l’Unicité, et Mouhammed Ibn-Wadâh, et d’autres imams.

     

    Ce qui a été écrit de mieux à ce sujet sont les nombreux ouvrages du Shaykh de l’islam Ibn-Taymiyya dont le plus succinct est : la règle claire pour les moyens de rapprochements à Allah « el qâ’ida el-jaliyya fittawassouli wal wassîla », aussi ce qu’a écrit le Shaykh AbdourRahmâne fils de Hassan fils du Shaykh Mouhammed Ibn-AbdelWahhâb (qu’Allah leur accorde sa miséricorde) dans son livre ‘fathel majîd charh kitâbil tawhîd’.

     

    Parmi les actes d’association (à Allah) réprouvables, le fait de jurer par autre qu’Allah, comme jurer par le prophète ou quelqu’un d’autre, ou jurer par la confiance, tout cela fait partie des interdictions et actes d’association. Le prophète dit :

     

     

    « Celui qui jure par quelque chose en dehors d’Allah, aura commis un acte d’association »[rapporté par l’imam Ahmed d’après Omar Ibn-Alkhattâb avec une chaîne de transmission authentique].

     

    Abou-Dâoud et El-Tirmidhi ont rapporté avec une chaîne de transmission authentique d’après Abdoullah Ibn-Omar (qu’Allah les agrée) que le prophète a dit :

     

     

    « Celui qui jure par autre qu’Allah aura commis un acte de mécréance ou association ».

     

     

    Il est établit aussi qu’il a dit :

     

     

    « Celui qui jure par la confiance n’est pas des nôtres ».

     

    Les hadiths dans ce sens sont nombreux, le fait de jurer par autre qu’Allah fait partie de l’association mineure d’après les gens de connaissance, on se doit d’y prêter attention car c’est un chemin qui mène à l’association majeure. En fait partie le fait de dire si Dieu veut et untel veut, si ce n’est Allah et untel, ceci vient d’Allah et d’untel. Il est de notre devoir de dire si Allah veut puis untel veut, ou si ce n’est Allah puis untel ou ceci vient d’Allah puis d’untel. Car le prophète a dit :

     

     

     

    « Ne dites pas si Allah veut et untel veut, mais dites si Allah veut puis untel veut ».

     

     

    Parmi les interdictions d’association dans lesquels beaucoup de gens ont sombré, le fait d’accrocher des amulettes et protections faites d’ossements et coquillages et autres.

     

     

    Le prophète a dit :

     

    « Celui qui accroche une amulette aura commis un acte d’association ».

     

    Ces hadiths englobent les protections et amulettes coraniques et autres, car le prophète n’a fait aucune distinction, et l’accrochage d’amulettes coraniques constitue un premier pas pour accrocher d’autres choses, il est alors de notre devoir d’interdire le tout pour obstruer ce chemin vers l’association (à Allah) et réaliser l’unicité d’Allah en appliquant le sens global des hadiths, à part l’imposition des mains et la prière ‘roqia’ car le prophète a autorisé la ‘roqia’ tant qu’elle ne contient pas d’association (à Allah), il a dit :

     

     

    « Pas de reproche pour la ‘roqia’ tant qu’elle ne contient pas d’association (à Allah) »

     

     

    Et le prophète a effectué la ‘roqia’ à certains de ses compagnons. La ‘roqia’ fait partie des moyens légaux si elle est réalisée avec le Coran ou ce qui a été authentifié de la Sounna, ou toute parole claire qui ne contient ni association ni parole illicite.

     

    Parmi les actes réprouvables innovés : fêter les anniversaires de naissance que ce soit l’anniversaire de naissance du prophète ou quelqu’un d’autre, car le prophète ne l’a pas fait ni ses califes bien guidés ni le reste des compagnons (qu’Allah les agrée) ni leurs successeurs durant les trois premiers siècles préférés. Ceci s’est produit au quatrième siècle et plus tard à cause des Fatimides et autres Chiites, puis cela a été fait par certains Sunnites ignorants des préceptes religieux et imitant celui qui l’a fait parmi les innovateurs.

     

     

    Il est primordial d’y faire attention car cela fait partie des innovations réprouvables contenues dans la parole du prophète :

     

     

    « gare aux inventions (religieuses), toute invention est une innovation et toute innovation est un égarement »

     

    Et sa parole :

     

     

    « Quiconque innove dans notre religion, son action sera rejetée » [reconnu authentique d’après A’icha (qu’Allah l’agrée)].

     

    Et sa parole :

     

     

    « celui qui accomplit une action en dehors de notre prescription, son action sera rejetée » [rapporté par Mouslim]

     

    Et sa parole durant ses prêches :

     

    « la meilleure des paroles est le livre d’Allah, et la meilleure guidée est la guidée de Mouhammed et les pires des choses sont les inventions (religieuses) et toute innovation est un égarement » [rapporté par Mouslim selon Jâbir Ibn-Abdillah (qu’Allah les agrée)].

     

     

    Puisque la célébration des anniversaires de naissance sont des moyens d’exagération et d’association, il est du devoir de chacun de l’éviter et d’en éloigner les gens, et se conseiller la rectitude sur le chemin de la Sounna et de délaisser ce qui la contredit.

     

     

    Qu’Allah nous aide, ainsi que tous les musulmans à réaliser ce qu’Il agrée, et qu’Il nous accorde à tous la connaissance religieuse et la droiture et qu’Il nous protège ainsi que tous les musulmans des différentes tentations. Salut, clémence et bénédictions d’Allah sur vous.

     

    Conseil général aux musulmans


     

    Auteur : Shaykh Ibn-Bâz

     

     

    Traduction du livre : ‘nassyhatoun âmma lilmouslimine’

     
    « *Ibrahim (Alaihi salam) et l'epreuve du feu *Aimer les compagnons »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    dalika
    Mercredi 5 Août 2015 à 13:56
    Assalam Alaykoum, j'ai une petite question. Vous dites la célébration d'anniversaire est interdite. Donc le faite de se réunir et fêter cette occasion. Est ce que cela engoble également le faite de simplement souhaitez un bonne anniversaire a une personne sans faire de cadeau ni de rassemblement. Ou peut on le faire?

    Merci d'avance pour votre réponse.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :