• *Définition du mot 'Aqidah*

    Le mot A’quida vient de (el-A’qd) qui signifie le nouement, le nouage, la liaison, le rattachement d’une chose…

     

    Lorsque que je dit (I’taqadtou kadha) j’ai cru cela, je dis j’ai noué, rattaché ceci à mon cœur, mon for intérieur…


    Donc, la A’quida (La Croyance) est ce que professe une personne, on dit : « Il a une bonne croyance », c'est-à-dire, saine de tout associationnisme…

     

    La A’quida est une action du cœur, c’est la foi du cœur pour une chose, et le fait qu’il l’authentifie (le rend véridique – sans doute)…

     

    Dans la législation, le mot A’quida signifie ceci : La foi en Allah Ta’ala, Ses anges, Ses Livres, Ses Prophètes, le jour dernier, et la foi dans le destin, bon ou mauvais ; voilà ce qu’on appelle les piliers de la foi…

     

    La législation se divise en deux catégories :

    Les croyances et les actions :



    Les croyances ne sont pas rattachées au comment des actions, comme la croyance dans le Seigneurie d’Allah Ta’ala, et l’obligation de Son adoration, et la croyance dans tous les piliers de la foi évoqués (ci-dessus), qui se nomment (règles, jugements de) base…

     

    Les actions quand à elles, sont rattachées au comment des actions, comme la prière, la Zakat, le jeûne, et tout le reste des règles liées aux actions….Qu’on nomme (les règles) les branches…

     

    Car celles-ci sont fondées avec les croyances, bonnes, ou perverties… (Ce qui fera que les actions seront soit bonnes, soit mauvaises, selon la croyance de l’auteur de ses actions)…

     

    La croyance authentique est la base sur quoi repose la religion (l’Islam), et qui rendent les actes, les actions, authentiques comme le dit Allah Ta’ala :

     

    « Dis : "Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique ! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun à son Seigneur". » S18V110

     

    « En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé : "Si tu donnes des associés à Dieu, ton oeuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » S39V65

     

    « 2. Nous t'avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Dieu en Lui vouant un culte exclusif. 3. C'est à Dieu qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent) : "Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage de Dieu". En vérité, Dieu jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Dieu ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » S39V1 et 2

     

    Ces Versets sages, et ce qui est parvenu dans le même sens, et cela est nombreux, indique que les actions ne sont pas valides sauf si elles sont accompagnées de sincérité sans associationnisme….

     

    Ainsi, la mission des Prophètes, prières sur eux, était de purifié la croyance en premier lieux…

     

    Ils invitaient donc leurs peuples, en premier, à l’adoration d’Allah Ta’ala uniquement, et à l’abandon de l’adoration d’un autre (une fausse Divinité) que Lui (Allah Ta’ala La vrai et Unique Divinité qui mérite d’être adoré)... Comme le dit Allah Ta’ala :

     

    « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : "Adorez Dieu et écartez-vous du Taghout. (Fausse Divinité) » S16V36

     

    Et tout Prophète dit lorsqu’il sermonne son peuple ceci :

     

    « "Ô mon peuple, adorez Dieu. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Je crains pour vous le châtiment d'un jour terrible". » S7V59 et 65 et 73 et 85

     

    Ceci fut dit par Nouh, Houd, Saleh, Chouayb, et tous les autres Prophètes (prières sur eux) à leurs peuples…

     

    Le Prophète (Mohammed – paix sur Lui) est rester à Mecca après la révélation 13 ans à appelé, invité les gens à l’Unicité (Unifié Allah Ta’ala dans son adoration sans rien lui associé), et à la reforme de la croyance car elle est la base sur laquelle repose la religion (l’Islam)…

     

    Et les prêcheurs, les reformeurs, ont certes imités les Prophètes, de tout temps, ils commencent leurs prêches, leurs invitations par l’appel à l’Unicité, et la réforme de la croyance…

     

    Ensuite, ils (les prêcheurs) se tournent vers le reste des obligations Islamiques….

     

    Cheikh Ibn Baz, qu’Allah Ta’ala lui fasse miséricorde.

     

    Traduction des sens: Abou-Aymen

     

    Source: Madjmua’ rasail fi Tawhid / P 135

     

    ____________________

    Note:

    Définition linguistique: Le mot « `aqîda » (العقيدة) dérive du terme « al-`aqd » (العقد) qui signifie le fait de nouer, attacher quelque chose. J’ai cru fermement en cela : cette chose s’est attachée à mon cœur et ma conscience. La `aqîda est ce qu’une personne professe. On dit qu’untel a une bonne `aqîda c’est-à-dire pure de tout doute. La `aqîda est un acte du cœur, et c’est la croyance du cœur en quelque chose et la véracité envers elle.

    Définition religieuse : Quant au sens religieux, la `aqîda signifie croire en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, au Jour Dernier et croire au destin qu’il soit bon ou mauvais ; et ceci est appelé « les piliers de la foi ».

     

     

    Définition du mot 'Aqidah

    « *L'interdiction de faire peur au musulman même pour plaisanter**L'importance (et obligation ) du repentir* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :