• Définition l'hypocrisie - An-Nifaq (mounafiq) -

    L’hypocrisie, en arabe « Nifâq » (النفاق ) signifie : exposer le contraire de ce que l’on cache. L’hypocrisie faisant sortir de l’Islam est : Faire semblant d’être musulman dans l’apparence, tout en étant mécréant ou idolâtre dans son cœur.

     

    L’hypocrisie est la pire des mécréance, et l’hypocrite est le pire des mécréants, c’est pour ça qu’Allah les a placé dans le plus bas font du brasier de l’enfer ; dans les caves de la fournaise. Allah a dit dans la Sourate 4 : « [145] Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur, [146] sauf ceux qui se repentent, s'amendent, s'attachent fermement à Allah, et Lui vouent une foi exclusive. Ceux-là seront avec les croyants. Et Allah donnera aux croyants une énorme récompense. »


     

    L’hypocrisie est de deux niveaux : Majeure et mineure. La différence entre les deux est que l’hypocrisie majeure expulse de la religion et celui qui en est coupable est mécréant et sera éternellement au plus bas font de l’enfer, alors que l’hypocrisie mineure n’expulse pas de la religion, et celui qui meurt avec de l’hypocrisie mineure est abandonné à la volonté d’Allah : s’Il veut Il lui pardonne, et s’Il veut le punir Il le punira puis après le fera entrer au Paradis avec ses frères les croyants.

     

    Note : Certains divisent l’hypocrisie en deux catégories : l’hypocrisie de l’acte et l’hypocrisie du cœur. Mais ce découpage est ambigu et fait croire qu’on ne peut reconnaitre un hypocrite tant qu’on ne connait pas son cœur, chose que seul Allah peut connaître.

     

    Et ceci n’est pas juste car il y a certains actes qui sont de l’hypocrisie majeure et donc l’auteur est considéré comme un hypocrite majeure, Ibn Taymiya dit :

    ونفاقهم يعرف تارة بالكلمة يسمعها منهم الرجل المؤمن فينقلها الى النبي فيحلفون بالله أنهم ما قالوها أو لايحلفون ، وتارة بما يظهر من تأخرهم عن الصلاة والجهاد واستثقالهم للزكاة وظهور الكراهية منهم لكثير من أحكام الله ، وعامتهم يعرفون في لحن القول كما قال تعالى ( أم حسب الذين في قلوبهم مرض أن لن يخرج الله أضغانهم ولو نشاء لأريناكهم فلعرفتهم بسيماهم ولتعرفنهم في لحن القول ) فأخبر سبحانه أنه لوشاء لعرفهم رسوله بالسيماء في وجوههم ثم قال ( ولتعرفنهم في لحن القول ) فأقسم على أنه لابد أن يعرفهم في لحن القول ومنهم من كان يقول القول أو يعمل العمل فينزل القرآن يخبر أن صاحب ذلك القول والعمل منهم كما في سورة براءة ( ومنهم ومنهم ) وكان المسلمون أيضا يعلمون كثيرا منهم بالشواهد والدلالات والقرائن والأمارات ، ومنهم من لم يكن يعرف كما قال تعالى ( وممن حولكم من الأعراب منافقون ومن أهل المدينة مردوا على النفاق لا تعلمهم نحن نعلمهم ) ثم جميع هؤلاء المنافقين يظهرون الإسلام ويحلفون أنهم مسلمون ، وقد اتخذوا أيمانهم جنة

    « Et des fois, leur hypocrisie peut être connu à travers une parole qu’un homme croyant les entend prononcer, et le rapporte alors au prophète. Ils jurent alors qu’ils n’ont jamais dit ça ou alors des fois ils ne jurent pas. Et des fois cela apparaît lorsqu’ils retardent la prière ou le Jihâd, ou lorsque la Zakât est pénible pour eux, ou lorsqu’ils manifestent de la répulsion envers beaucoup de lois d’Allah.

    Et la plupart d’entre eux sont repérable à travers les gaffes qu’ils font en parlant, comme le dit Allah : « [29] Ou bien est-ce que ceux qui ont une maladie au cœur escomptent qu'Allah ne saura jamais faire apparaître leur haine? [30] Or, si Nous voulions Nous te les montrerions. Tu les reconnaîtrais certes à leurs traits; et tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler. Et Allah connaît bien vos actions. » Sourate 47.

    Allah a donc annoncé que s’Il le veut, le messager d’Allah pourrait les reconnaître aux traits de leurs visages, puis Il dit « et tu les reconnaîtrais très certainement au ton de leur parler » Il assura ici que [le prophète] devra forcément les reconnaître à travers les gaffes qu’ils laissent sortir en parlant.

                Et il y en avait qui disait des paroles ou commettait des actes pour lesquels des versets du Coran étaient révélé afin d’informer que celui qui est l’auteur de cette parole ou de cet acte est l’un des leurs, comme on trouve dans la sourate « Al Barâ’a » « Et il y en a parmi eux qui… »

                Et les musulmans reconnaissaient aussi beaucoup d’entre eux à travers les signes et les indices [qui les trahissaient] puis il y en a certain que personne ne connaissait [si ce n’est Allah] comme le dit Allah « Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout comme une partie des habitants de Médine. Ils s'obstinent dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. » Sourate 9 verset 101.

    Et tous ces hypocrites manifestent l’Islam et jurent qu’ils sont musulmans ; et se servent de ce serment comme bouclier. » [As-Sârim Al Masloûl page 355]

     

     

    Parmi les signes d’hypocrisie majeure :

    Semer la décadence entre les musulmans afin de provoquer entre eux la guerre, tout en se montrant musulman : ceci est un acte d’hypocrisie majeure, comme le fit Oubay Ibn Saloûl lors de l’expédition des Banî Moustalaq, lorsqu’il chercha à provoquer la guerre entre les émigrés et les Ançar, qui faillirent se combattre.

    Abandonner la prière en secret ; et faire la prière lorsqu’il y a des gens.

    Commettre de l’idolâtrie en cachette, et l’abandonner devant les gens.

    Semer le doute dans la religion.

    Financer de quoi empêcher la victoire de l’Islam.

    Imposer aux gens des choses qui empêchent ou diminuent la propagation de la religion, comme par exemple en imposant des restrictions aux prêcheurs ainsi qu’à ceux qui ordonnent le bien et interdisent le mal.

    Tuer les prêcheurs et les savants, ceci est un acte d’hypocrisie majeure car les prêcheurs et les savants sont ceux qui secourent la religion. Allah a dit dans la Sourate 3 : « 21] Ceux qui ne croient pas aux signes d'Allah, tuent sans droit les prophètes et tuent les gens qui commandent la justice, annonce-leur un châtiment douloureux. [22] Ce sont eux dont les œuvres sont devenues vaines, ici-bas comme dans l'au-delà. Et pour eux, pas de secoureurs! »

    S’efforcer de diviser les musulmans et les répartir en sectes et groupes adversaires, comme le font certains gouvernements.

     

    Le statut de l’hypocrite sur terre : Son statut est partagé, il obtient certains statuts propres aux musulmans et d’autres propres aux mécréants, à cause qu’il est indécis entre les deux groupes : il ne va ni chez les uns, ni chez les autres, ce pourquoi ils obtiennent les statuts des uns dans des choses, et des autres d’en d’autres.

    Ibn Taymiya a dit :

    فَإِنَّ الْمُنَافِقِينَ الَّذِينَ قَالُوا : { آمَنَّا بِاللَّهِ وَبِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَمَا هُمْ بِمُؤْمِنِينَ } هُمْ فِي الظَّاهِرِ مُؤْمِنُونَ يُصَلُّونَ مَعَ النَّاسِ . وَيَصُومُونَ وَيَحُجُّونَ وَيَغْزُونَ وَالْمُسْلِمُونَ يُنَاكِحُونَهُمْ ويوارثونهم كَمَا كَانَ الْمُنَافِقُونَ عَلَى عَهْدِ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ وَلَمْ يَحْكُمْ النَّبِيُّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فِي الْمُنَافِقِينَ بِحُكْمِ الْكُفَّارِ الْمُظْهِرِينَ لِلْكُفْرِ لَا فِي مُنَاكَحَتِهِمْ وَلَا موارثتهم وَلَا نَحْوِ ذَلِكَ ؛ بَلْ لَمَّا مَاتَ عَبْدُ اللَّهِ بْنُ أبي ابْنُ سلول - وَهُوَ مِنْ أَشْهَرِ النَّاسِ بِالنِّفَاقِ - وَرِثَهُ ابْنُهُ عَبْدُ اللَّهِ وَهُوَ مِنْ خِيَارِ الْمُؤْمِنِينَ وَكَذَلِكَ سَائِرُ مَنْ كَانَ يَمُوتُ مِنْهُمْ يَرِثُهُ وَرَثَتُهُ الْمُؤْمِنُونَ ؛ وَإِذَا مَاتَ لِأَحَدِهِمْ . وَارِثٌ وَرِثُوهُ مَعَ الْمُسْلِمِينَ .

    « Certes, les hypocrites qui dirent « Nous avons Foi en Allah et au jour dernier » alors qu’ils n’ont pas la Foi » [Sourate 2 verset 8] sont en l’apparence des croyants qui prient avec les gens, qui jeûnent et font le pèlerinage et partent au combat avec les musulmans, se marient avec eux et héritent d’eux, comme c’était le cas avec les hypocrites à l’époque du messager d’Allah –qu’Allah le bénisse et le salue- et le prophète –qu’Allah le bénisse et le salue- n’a pas appliqué sur les hypocrites le statut des mécréants qui manifestent la mécréance, que cela soit concernant le mariage ou l’héritage etc., au contraire lorsqu’Abdoullah Ibn Oubay Ibn Saloûl -qui était l’homme le plus connu pour son hypocrisie- décéda : son fils ‘Abdallah hérita de lui alors que ce dernier comptait parmi les meilleurs des croyants. Et il en fut de même pour ceux d’entre eux qui sont mort : les croyants héritaient d’eux et ils héritaient des musulmans… » [Majmoû3 Al Fatâwâ 7/210]

     

    Les statuts des musulmans :

    Dans l’héritage : il a le statut du musulman ; lorsqu’un hypocrite meurt, ses héritiers musulmans héritent de lui, et la preuve de ça est que lorsqu’Abdallah Ibn Oubay Ibn Saloûl mourut, ses héritiers musulmans héritaient de lui ; il y a unanimité sur ce point.

    Ibn Taymiya a dit :

    فَإِنَّهُ قَدْ ثَبَتَ أَنَّ النَّاسَ كَانُوا " ثَلَاثَةَ أَصْنَافٍ " : مُؤْمِنٌ ؛ وَكَافِرٌ مُظْهِرٌ لِلْكُفْرِ وَمُنَافِقٌ مُظْهِرٌ لِلْإِسْلَامِ مُبْطِنٌ لِلْكُفْرِ . وَكَانَ فِي الْمُنَافِقِينَ مَنْ يَعْلَمُهُ النَّاسُ بِعَلَامَاتِ وَدَلَالَاتٍ بَلْ مَنْ لَا يَشُكُّونَ فِي نِفَاقِهِ وَمَنْ نَزَلَ الْقُرْآنُ بِبَيَانِ نِفَاقِهِ - كَابْنِ أبي وَأَمْثَالِهِ - وَمَعَ هَذَا فَلَمَّا مَاتَ هَؤُلَاءِ وَرِثَهُمْ وَرَثَتُهُمْ الْمُسْلِمُونَ وَكَانَ إذَا مَاتَ لَهُمْ مَيِّتٌ آتَوْهُمْ مِيرَاثَهُ

    "Il fut confirmé que les gens étaient de 3 catégories: le croyant, le mécréant qui montre sa mécréance, et l'hypocrite qui montre l'Islam et cache la mécréance. Et il y avait parmi les hypocrites certains que les gens connaissaient à travers des signes et des indices [prouvant leur hypocrisie] et certains même pour lesquels il ne faisait aucun doute de leur hypocrisie vu que le coran vu révélé pour la déclarer –comme pour Ibn Oubay et ses semblables- mais malgré ça lorsque ceux là sont mort : leurs héritiers musulmans ont hérité; et de même lorsqu'un [musulman] de leur famille mourrait, ils héritaient de lui." [Majmoû3 Al Fatâwâ 7/617]

    Dans le mariage : sa femme reste sa femme, et se comporte comme s’il était musulman. Par exemple, si le mari d’une femme est un hypocrite, l’acte de mariage reste valide car les femmes d’Abdallah Ibn Oubeyd Ibn Saloûl restèrent ses femmes et sous sa tutelle.

    La généalogie : les enfants de l’hypocrite sont attribués au père.

    Le pénale : les peines et sanctions sont appliqués à l’hypocrites comme aux musulmans.

    Le discours Divin : Il s’adresse aux hypocrites et les concerne, comme lorsqu’Allah dit « Ô croyants ! Il vous a été prescrit de jeûner… » Ceci concerne aussi les hypocrites, ils sont obliger de s’acquitter des obligations des musulmans et de s’écarter des interdictions.

    Lorsqu’il meurt : On le lave et l’enveloppe dans un linceul et l’enterre dans les cimetières musulmans. Mais on ne demande pas pardon pour lui ni ne prie pour lui.

     

    Les statuts des mécréants :

    Lorsque l’hypocrite meurt, on ne fait pas la prière sur lui si l’on connaissait son hypocrisie, et on ne demande pas pardon pour lui ; Allah a interdit au prophète de prier pour les hypocrites « Et ne prie jamais pour l’un d’entre eux qui meurt. » Sourate 9 verset 84

    On ne le soutient pas, dans le sens qu’on ne l’honore pas, ni ne l’estime, on ne l’aime pas et ne le fréquente pas, car Allah a interdit de soutenir les hypocrites et de s’allier à eux dans la Sourate 4 : « 88] Qu'avez-vous à vous diviser en deux factions au sujet des hypocrites? Alors qu'Allah les a refoulés (dans leur infidélité) pour ce qu'ils ont acquis. Voulez-vous guider ceux qu'Allah égare? Et quiconque Allah égare, tu ne lui trouveras pas de chemin (pour le ramener). [89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. »

     

    Par contre, lorsqu’un juge donne un verdict ou que les savants émettent un décret d’apostasie à l’encontre d’un hypocrite lorsque ce dernier expose clairement son hypocrisie, ou bien que son hypocrisie se manifeste au point que cela se répande entre les gens, Allah a dit dans la Sourate 33 : « 60] Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes (semeurs de troubles) à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage. [61] Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement: [62] Telle était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouveras pas de changement dans la loi d'Allah. »

    Mais lorsqu’un musulman surprend un hypocrite, comme par exemple si un musulman surprend son père, ou son épouse ou son époux, ou son dirigeant ou autre commettre de l’hypocrisie en secret, sans que cela ne soit publique, et sans que cela ne soit légalement confirmé par un nombre de témoins…etc. Alors là on se comporte avec l’hypocrite comme avec le musulman.

    Al Qourtoubîdit :

     قال القاضي اسماعيل : لم يشهد على ابن سلول الا زيد بن أرقم ، ولا على الجلاس بن سويد الا عمير بن سعد ربـيـبه ولو شهد على أحد منهم رجلان بكفره ونفاقه لقتل اهـ .

    « Le Qâdhî Isma3îl a dit : Personne ne témoigna contre Ibn Saloûl à part Zaïd Ibn Arqam, ni personne contre Al Jallâs Ibn Souwaïd à part 3Omayr Ibn Sa3d. Et s’il y avait eu pour l’un d’entre eux deux témoins de sa mécréance et de son hypocrisie : il aurait été exécuté. » [Tafsîr Al Qourtoubî 1/140] 

     

    Note : Lorsqu’un musulman découvre que quelqu’un est un hypocrite, il n’est pas tenu d’en informer les autres, car Houdheyfa, qu’Allah l’agrée, connaissait certains hypocrites en précisément mais n’en informa personne.

     

    Points à retenir :

    L’hypocrisie n’est pas la même chose que l’apostasie, et l’hypocrisie n’implique pas forcément l’apostasie.

    L’hypocrisie majeure peut être causée par un acte ou une parole, qui font de son auteur un hypocrite et non un apostat.

    L’hypocrite sur terre a un statut particulier entre celui des musulmans et des mécréants, mais dans l’au-delà il est le pire des mécréants et au plus bas font de l’enfer pour l’éternité.

    L’hypocrite est celui qui commet de la mécréance majeure en secret, et qui le cache du publique.

    Les hommes peuvent reconnaître un hypocrite de par ses actes et ses paroles.

    Lorsque l’hypocrisie de l’hypocrite se répand au point qu’il se fait connaître pour cela, il devient un apostat.

    Lorsqu’un musulman découvre d’une personne qu’elle est hypocrite, il n’est pas tenu d’en informer les autres.

    Lorsqu’un musulman ou une musulmane découvre que son conjoint est un hypocrite, cela n’implique pas de divorce et le mariage reste valide.

    Il n’est pas permis de soutenir un hypocrite ni de l’estimer ou de l’honorer.

     

     

                 Aboû Abdilleh Mouhammad Ibn Ahmad Ibn Abî Bakr Ibn Farah Al Ançârî [600-671 de l’hégire, 1204-1273 ap. J.C.] Il est né à Cordoue (Qourtouba) en Espagne, d’où l’origine du surnom « Qourtoubî ».

     

     

    « Les avantages du Dhikr -Est-ce que l’homme est un ennemi pour la femme ? - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :