• Des scanners choquants montrent l’impact réel de l’amour sur le cerveau d’un enfant

    Une nouvelle étude indique que le cerveau d’un enfant peut être affecté par les parents ne donnant pas assez d’amour. Croyez-vous à cela et y a-t-il un moyen d’inverser cette situation?

     

    Selon cette nouvelle étude, une mère peut causer des problèmes extrêmes au cerveau de son enfant. Cette photo ci-dessus montre deux enfants de 3 ans. Comme vous pouvez le voir, un cerveau est plus grand que l’autre et a des zones moins sombres tandis que l’autre est plus sombre et rétréci.

    Le cerveau de gauche est parfaitement sain. Cet enfant a reçu de l’amour et de l’attention pendant les deux premières années de sa vie, qui est le moment le plus important pour la croissance et le développement du cerveau. Le cerveau de l’enfant sur la droite est rétréci. Cet enfant a été extrêmement négligé et a n’a reçu que très peu ou pas d’amour.

     

    L’enfant avec le plus grand cerveau va probablement être très intelligent et possédera un bon développement des bonnes aptitudes sociales. L’autre enfant sera beaucoup plus susceptible de devenir dépendant à la drogue et être impliqué dans des situations violentes.

     

    Le Professeur Allan Schore de l’université de Californie explique que si l’enfant a été négligé au cours des deux premières années de sa vie et que cela provoque des problèmes de développement de son cerveau, il est très probable que les gènes de l’intelligence ne puissent pas s’exprimer. Souvent, les parents qui, parce que leurs parents les ont négligés, ne disposent pas de cerveaux pleinement développés, négligent leurs propres enfants d’une manière similaire. Donc, si vous connaissez un parent qui néglige son petit enfant informez-le parce que cela va affecter l’enfant pour toujours.

     

    Sources:
    livescience.com
    medicaldaily.com

    http://www.sante-nutrition.org/des-scanners-choquants-montrent-limpact-reel-de-lamour-sur-le-cerveau-dun-enfant/

    Des scanners choquants montrent l’impact réel de l’amour sur le cerveau d’un enfant

     

    « Monsieur le Président de la République: démission de Robert MénardElle publie des photos de ses enfants sur Facebook, elle les retrouve sur un site pédophile »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    torya
    Jeudi 7 Mai 2015 à 23:37
    Heuuuuuuuu ce n'est pas le cas tout le temps ce n'est pas une généralité....j'en suis la preuve vivante et forcément je suis pas un cas isolé..je n'ai pas eu d'amour de ma mère g mm était maltraitee durant tte mon enfance et j'ai un QI qui dépasse les valeurs normales....et hamdullah je me suis jamais droguée
    2
    fleur
    Jeudi 7 Mai 2015 à 23:41

    pareil je me méfie de ce genre de science de pacotille!

    3
    Rizou
    Vendredi 8 Mai 2015 à 12:11
    La blague sombrer ds la drogue ! C'est un cliché ! Chacun sa route chacun son chemin ce manque affectif peut être un moteur pour réussir ds la vie
    4
    coincoin
    Samedi 9 Mai 2015 à 10:17
    Il a le cerveau qui flotte dans sa boîte crânienne
    5
    Habiba
    Dimanche 21 Juin 2015 à 23:56
    c'est écrit dans quel hadiths et quels sont les versets du coran qui le prouvent. vs êtes hors sujets ou à cours d idées. Soubhanallah.
    6
    Lundi 22 Juin 2015 à 02:44
    Le savoire faire n'est quelque chose qu'on a ou qu'on en a pas, plutôt une faculté qu'on développe sans l'avoire être. j'en ais mare des mensonges en haut degré des scientifiques qui veulent réduire notre savoir-faire au niveau zéro
    7
    muslima
    Lundi 22 Juin 2015 à 15:12

    Salam alaykoum,


     


    Concernant la véracité de l'étude et des photos je ne sais pas, mais je pense qu'il y a forcément un impact de la négligence sur le développement d'un enfant. Regardez un peu les histoires des délinquants sexuels et autre criminelles, souvent dans ce genre d'affaires on découvre que la personne a eu un passé lourd, une enfance déséquilibrée car a subi des violences ou a vécu dans un milieu malsain. Reproduisant les choses qu'elle a vécu ou vu dans son entourage.


     


    Ce n'est surement pas une généralité, et je ne parle pas précisément de l'intelligence, mais pour éviter ce genre de situations et d'histoires dramatiques vaut mieux prendre ses responsabilités au sérieux et éduquer nos enfants comme il se doit. Et même sans cette étude scientifique, nous musulmans, devons suivre la parole de dieu qui ne nous pousse certainement pas à la négligence.


     


    Nous avons un devoir. Faire des enfants c'est être responsable d'eux donc offrons leur la meilleure éducation, inchallah, et les meilleurs conditions pour leur permettre un bon développement.


     


    Saha remdankoum



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :