• *Faire l'aumone pour son pére ou sa mére qui n'est plus de ce monde*

    Question:

     

    Est-il permis de faire l’aumône à la place de ma mère (décédée) ?

    Est-ce que la récompense de cette aumône lui parvient, qu’Allah lui fasse miséricorde ?

     

     

    Réponse :
     

    Oui, il est permis de faire l’aumône à la place de sa mère ou de son père mort, et la récompense leur parvient, conformément au hadith dans Sahîh ul-Bukhârî, concernant l’homme qui a demandé au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, de pouvoir faire l’aumône pour sa mère, morte subitement, laquelle, si elle avait pu parler, lui aurait ordonné de faire l’aumône.

     

    Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, lui répondit positivement. (1)

    De même, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a donné la permission à Sacd ibn ‘Ubâda, à Médine, de faire l’aumône d’un palmier à la place de sa mère, après la mort de celle-ci (2)

    Cependant, il faut savoir que ce qu’il y a de mieux est de faire des invocations pour ses parents, et quant à ses œuvres pieuses, [il est préférable] qu’on en profite soi-même.

    C’est cela la pratique des pieux prédécesseurs (as-Salaf) et c’est vers cela que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, nous a conseillé : Une fois que le fils d’Adam est mort, ses œuvres sont interrompues sauf trois :

        *l’aumône dans les choses durables,
        *une science bénéfique propagée,
        *ou un fils pieux qui fait des invocations en sa faveur. » (3)

     

     

    Cependant, il n’y a pas de mal à offrir une partie de ses œuvres pieuses pour le père et la mère décédés.

     

    Faire l'aumone pour son pére ou sa mére qui n'est plus de ce monde


     

    Fatwa de cheikh Otheimine

    Kitâb ud-Dacwa (5), (2/151).

     

     

     

    (1) Al-Bukhârî dans le chapitre des funérailles (1388), Muslim dans le chapitre du testament (1004).

    (2) Al-Bukhârî dans le chapitre des testaments (2760).

    (3) Muslim dans le chapitre du testament (1631).
     

    copié de fatawaislam.com

    Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine

     

     

    « *Cheikh Albani nous dit ce qu'est une innovation**L'exagération dans la dot de mariage* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    lalla
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 19:20
    salam
    Cela est possible même quand ce parent était non musulmans ou est mort non musulmans?
    2
    zina mah
    Lundi 26 Janvier 2015 à 13:31
    Salam alaykoum moi aussi j aimerai si c'est possible si la personne était musulmane et non pratiquante merci
    3
    Bouchra
    Lundi 26 Janvier 2015 à 14:07
    J' aimerais savoir si l'aumône est pris en compte pour mon frère qui n'est plus de ce monde?
    4
    Ali
    Lundi 16 Février 2015 à 23:05
    Barakalluhfikum
    5
    Harouna
    Dimanche 3 Mai 2015 à 05:43
    Allah est miséricordieux. Faites les oeuvres il y répondra dans sa miséricorde et sa générosité divine
    6
    yess
    Dimanche 3 Mai 2015 à 14:05
    Salam 'Aleykoum zina cela n'existe pas une personne musulmane et non pratiquante, un musulman est forcément pratiquant
    7
    soso
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 22:37
    Est c est pareil pour un grand parent ?
    8
    zak
    Mardi 1er Mars à 03:33

    Faites l’aumône à qui vous voulez , seul Allah sait ce qu'il y a dans vos coeurs et vos intentions profondes .



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :