• Il a préservé l'amour qu'elle avait pour lui, pour Allah -

    On demanda à Abû 'Uthmân Al-Wâ'idh :

    " Quelle est l'oeuvre en laquelle tu portes le plus d'espoir ? "

    Il répondit :

    " Lorsque j'ai grandi, on voulait me marier mais je refusais. Une femme vint me trouver et me dit :

    " Ô Abû 'Uthmân ! Je t'aime d'un amour qui ne m'a laissé ni sommeil ni repos. Je te demande par Celui qui retourne les coeurs et je Le prend comme intercesseur auprès de toi afin que tu m'épouses.
    - As-tu un père ?
    - Oui."

    Elle le fit venir, on appela des témoins et je l'ai épousée.

     

    Lorsque j'ai été seul avec elle, j'ai constaté qu'elle était borgne, boiteuse, difforme, j'ai alors dit :

    " Ô Allâh ! La louange Te revient pour ce que Tu m'as prédestiné. "

    Les gens de ma famille me blâmaient pour l'avoir épousée, et moi je faisais preuve d'encore plus de bonté et de générosité envers elle. Parfois, elle me retenait et m'empêchait d'assister à certains cours, et parfois je bouillais mais je ne lui montrais rien de cela.

    Je suis resté ainsi quinze ans, et je ne porte pas plus d'espoir que dans le fait que j'ai préservé ce qu'elle éprouvait en son coeur à mon égard. "

    Source : Al-Bidâyah wa An-Nihâyah (11/188).

     

    Il a préservé l'amour qu'elle avait pour lui, pour Allah -

     

    « Le fils de Sheikh As-Sudais récite devant son père ! -Le Vendredi... - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    hamid
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 01:07
    Ma cha Allah quel preuve de foi


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :