• L'adultère est l’un des plus grands péchés -

    La multiplication des cas d’avortements, de refus de reconnaissance de paternité, d’enfants abandonnés ou illégitimes est le produit des libertés présumées, de l’imitation folle de l'Occident et de son exemple. Malgré l’accès remarquablement facile aux actes immoraux, il y a toujours une recrudescence des crimes liés aux viols qui se produisent en plein jour au vu et au su de tout le monde ! On dirait qu’une telle facilité ne suffit plus à satisfaire les désirs de bestialité qui font rage et qui, en réalité, ne sont que le résultat de l’éloignement d’Allah.

    Qu’adviendra-t-il d’une société où l’atmosphère générale est polluée par les chansons, les danses, les films et les modes pornographiques ?

     

    La mixité et ses conséquences nocives

    En effet, la généralisation, sous prétexte de l’amitié innocente, de la mixité dans les écoles, les universités, les lieux de travail et les foyers a conduit à la propagation de l’immoralité et du mal et à l'augmentation des cas de mariage coutumier et de mariage sans tuteur. Or, pour être valable, le mariage de la femme doit, sous peine de prendre la forme d’un adultère, être réalisé par son tuteur et non par elle-même. La corruption des us et des coutumes ainsi que l’intrusion chez la femme qui se trouve seule par son cousin paternel ou maternel, son oncle maternel ou paternel, le frère de son mari, son voisin ou son ami a grandement contribué à la multiplication des cas de trahison. Jamais un homme ne s’est isolé avec une femme sans que Satan ne les accompagne. Quant au frère du mari, il est aussi dangereux que la mort.

    Les médias et le rôle ignoble qu’ils jouent

    Nous n’exagérons guère quand nous disons que la généralisation de l'immoralité et des vices parmi le public ainsi que le discrédit des pieux sont, en grande partie, dus au rôle joué par les différents médias, les films vulgaires, les clips vidéos obscènes et les images pornographiques diffusées par les journaux ou apparaissant sur les couvertures des magazines. Ces médias valorisent les effrontés ou ceux qui incitent à la débauche, le tout contribuant à la dégradation de la situation morale au point que certains se sont mis à se vanter d’avoir commis l’adultère et que les pulsions sexuelles sont devenues une littérature et un art ! Or, « jamais l’adultère ne s’est apparu au grand jour chez un peuple sans que celui-ci ne soit affligé par la peste et par d’autres maux inconnus de ses ancêtres... » (Rapporté par Ibn Majah, Al-Hakim et déclaré authentique par Al-Albani).

    Il n’est guère surprenant, dès lors, de voir le sida, la syphilis et la gonorrhée ainsi que d’autres maladies mortelles se propager en tant que punition d’Allah contre ceux qui ont agi avec indulgence et complaisance vis-à-vis de cette obscénité.
      

    Définition de l'adultère et sa punition

    L'adultère se dit des rapports sexuels avec une femme qui n’est pas la sienne. C’est un péché majeur selon le consensus des oulémas. Allah, Tout-Puissant dit :

    « Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! » (Coran: 17/32).

    « Qui n'invoquent pas d'autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu'Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition » (Coran : 26/68).

    « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition » (Coran: 24/2).

    Il est intéressant de noter que le verset a commencé par la fornicatrice, car, commis à l’instigation de la femme, l’adultère est plus monstrueux.


    L’adultère avec la femme du voisin

    Parmi les formes les plus monstrueuses de l'adultère, il y a celle où l’acte est commis avec la femme du voisin. Abdullah ibn Mas’ûd (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte avoir dit : « Ô Messager d’Allah ! Quel est le plus grand péché ? » « C’est » répondit-il : « de donner un associé à Allah alors qu’Il t’a créé ». « Et alors quoi d’autre ? » Il répondit : « de commettre l'adultère avec la femme de ton voisin » (Rapporté par Abou Dawoud et déclaré authentique par Al-Albani).

    L’adultère est un péché plus grave que la sodomie, car le désir de le commettre est ardent des deux côtés, ce qui le rend si fréquent avec ses dégâts multiples et graves dont, et non des moindres, la confusion qui s’installe dans la lignée généalogique.

    Cependant, il y des cas d’adultère plus monstrueux que d’autres. Ainsi, l’adultère avec la femme du voisin, l’inceste, l’adultère pendant le mois du Ramadan ou en terre sainte constituent tous des péchés monstrueux.

    Néanmoins, tout acte dont le degré de gravité n’atteint pas celui de l’adultère requérant la sanction est considéré comme péché mineur sauf s’il est accompagné d’un péché grave tel l’adultère commis avec la femme du père ou du fils ou avec une femme qui n’est pas la sienne, par force ou par coercition.

    La peine de l'adultère

    Tout célibataire qui commet l’adultère doit, en plus d’être puni de cent coups de fouet, être déporté loin de sa ville natale alors que le marié (même divorcé) doit être lapidé, mais sa sanction n’est exécutée que suite à son aveu ou au témoignage de quatre témoins. En effet, la Charia ne cherche pas à soumettre absolument à la sanction ou à la lapidation un grand nombre de pécheurs.

    Des critères nécessaires

    Il y a des critères qui doivent être pris en compte quand il s’agit de prouver le péché d'adultère avant de prendre les sanctions qui s’imposent. Parmi ces critères, on trouve :

    Le fait qu’il ne convienne pas d’user de la coercition pour extorquer des aveux. Aussi, il est donné à toute personne de se dissimuler elle-même, de se repentir et de faire beaucoup de bonnes œuvres susceptibles d’effacer les mauvaises œuvres : « Ecartez-vous de cette souillure (la fornication) qu’Allah a interdite. Si malgré tout l’un de vous s’y trouve impliqué, qu’il se couvre par le secret d’Allah (c’est-à-dire : qu’il en garde pour lui-même le secret, sans le divulguer) et qu’il se repente à Allah. En effet, quiconque nous informe de son forfait, nous le punirons conformément aux prescriptions du Livre d'Allah. » et en raison de la parole adressée par le Prophète () à Huzâl quand il a conduit Mâ’iz al-Aslamî pour lui faire subir une sanction : « Si tu l’avais caché par tes habits c’aurait été mieux pour toi » (déclaré authentique par Al-Albani). Il est aussi permis, sans toutefois être mû par la volonté de surprendre les concernés en flagrant délit, de s’adonner à l'espionnage pour prévenir l'immoralité et les péchés comme l’a indiqué Ibn Radjab sur l’autorité de l’Imam Ahmed. D’ailleurs, si l’on surprend un l'homme avec une femme sous la même couverture, cela nécessite le blâme seulement et non l’application de la sanction car, pour être sanctionné, l’adultère doit être prouvé sans équivoque comme étant le résultat d’une pénétration dans le vagin d’une femme qui n’est pas la sienne.
       
    L’adultère est parmi les péchés les plus impurs

    A part le Chirk (le polythéisme), l’adultère est le péché le plus impur et le plus monstrueux dans la mesure où il corrompt le cœur et entame considérablement sa croyance en l'unité d’Allah.

    C’est pourquoi on trouve que les personnes qui s’adonnent le plus à cette impureté sont les plus exposées au Chirk. Selon l’imam Adh-Dhahabi : Regarder une femme ou un jeune imberbe avec désir est considéré comme un adultère. C’est pour cela que les vertueux ont beaucoup tenu à éviter de rencontrer les jeunes imberbes (adolescents dont la barbe n'a pas encore poussé), de les regarder, de les fréquenter et de s’asseoir avec eux. Ne dit-on pas qu’un homme ne doit pas passer la nuit dans un même endroit avec un jeune imberbe. C’est ainsi que, sur la base du hadith du Prophète (): « Toutes les fois qu’un homme est seul avec une femme alors Satan est leur troisième. », certains oulémas ont interdit d'être seul avec un jeune homme imberbe dans une maison ou un magasin ou un hammampar comparaison aux femmes. Il y a parmi les jeunes imberbes certains qui sont plus beaux que les femmes et qui, par conséquent, exercent plus de tentation...

    Les anomalies dans ce domaine ne manquent pas. Elles sont devenues même si nombreuses et si répandues que l'insolence et l'effronterie se sont tellement développées chez certains qu’ils en sont venus à réclamer la légalisation de l'homosexualité et du lesbianisme. ‘Omar ibn ‘Abdul ‘Azîz ne disait-il pas qu’ « Aucun homme ne doit être seul avec une femme même si c’est pour lui enseigner le Coran ». Ici les bonnes intentions ne comptent pas. Tant la plupart des péchés qui font entrer en Enfer sont des péchés que l’on considère comme étant négligeables. Il est donc nécessaire dans ce cas comme dans les autres d’agir conformément à la Sunna. L'Islam a interdit toutes les formes d'adultère, qu’elles soient secrètes ou publiques, professionnelles ou tout simplement faisant suite à un caprice passager de la part d'une femme libre ou esclave, musulmane ou non musulmane. Il a également interdit les étapes qui le précèdent ou qui y conduisent tels le concubinage et les amitiés mixtes. Dans le même ordre d’idées, il a défendu aux femmes de parler aux étrangers d’une façon qui peut trahir leur soumission par la voix ou de voyager sans un Mahram, ainsi que d’autres restrictions prescrites par l'Islam pour sauvegarder et préserver l’honneur des individus et des communautés contre ce crime odieux.

    L'abstinence est requise pour les hommes et pour les femmes

    Si nous revenons au verset : « Si vous leur donnez leur Mahri, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes » (Sourate 5), nous constatons qu’il appelle à la chasteté aussi bien les hommes que les femmes. Ibn Kathir a dit : « La chasteté est considérée comme étant une condition sine qua non pour les femmes ainsi que pour les hommes qui, eux aussi, doivent rester chastes en s’abstenant de l'adultère et en s’éloignant des péchés pour ne pas être de ceux qui ne refoulent aucune occasion d’en faire ou qui prennent des maîtresses comme épouses. »

    L'adultère est un péché grave à degrés différents

     Les oulémas ont classé l’adultère en plusieurs degrés. Ainsi, il y a l’adultère avec une femme non mariée qui est grave mais plus grave que lui est l’adultère avec une femme mariée qui, lui aussi, est plus grave quand il prend la forme d’inceste. Aussi l’adultère d’un homme marié est pire que celui d’un homme qui n’a jamais connu le mariage comme on peut le déduire de la sanction infligée à chacun d’eux. De même que l’adultère commis par un vieil homme est, en raison de sa maturité et de sagesse, pire que celui commis par un jeune homme. Aussi l’adultère d'une personne libre ou faisant partie des oulémas (savants) est, en raison de leur statut, pire que celui de l’esclave ou de l'ignorant. Dans le hadith il est dit que : « Trois personnes seront privées de se voir sanctifiées ou adressées la parole par Allah et seront exposées à un châtiment douloureux le jour de la Résurrection : il s’agit d’un vieil homme adultère, d’un roi menteur et d’un pauvre arrogant. » (Rapporté par Mouslim).

    Il est mentionné que : « Parmi les signes de l’arrivée de l’Heure, il y a la dispersion du savoir, la généralisation de l'ignorance, l’usage de l’alcool et l’apparition à grande échelle de l'adultère. » (Rapporté Boukhari et Mouslim).

    Cependant, lorsqu’une femme est contrainte à l'adultère, elle garde tout de même le statut de vierge et sera épousée comme étant une femme libre et chaste. Le Tout-Puissant dit : « Ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu'elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde. » (Coran: 25/33).



    L'argent gagné à partir de la prostitution

    Pour se repentir de l’argent gagné à partir la prostitution, la fornicatrice doit, selon Ibn Taïmiya, s’en débarrasser à moins qu’elle n’en ait besoin pour rembourser une dette ou pour faire des dépenses obligatoires.

    De plus, il est permis de donner la charité à une fornicatrice en raison du hadith où il est question d’un homme qui, en faisant une charité, la mit dans la main d'une prostituée, déclenchant par son geste le déliement des langues pour dire qu’une prostituée a bénéficié, cette nuit, de la charité. « Louange à Allah. Il m’a permis de donner mon aumône à une fornicatrice ». Et dans le reste du hadith il est dit : « Quant à la femme fornicatrice, il se peut qu’en recevant de la charité elle redevienne chaste et abstinente. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

    En outre, le fait de considérer l'adultère comme licite est un Koufr (mécréance). Ibn ‘Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) rapporte que, s’adressant aux jeunes, le Messager d'Allah () a dit : « Ô jeunes de Qoraïch, gardez votre chasteté et ne commettez point l'adultère, car quiconque restera chaste sera admis au Paradis » (Rapporté par Al-Bayhaqi et Al-Hakim qui le déclarent conforme aux critères d’authenticité appliqués par les deux imams Boukhari et Mouslim).

    Quant à Jésus (Alaihi Sallam), il a dit : « Ni les oisifs ne seront des sages, ni les fornicateurs n’entreront au royaume des cieux ». Pour Abû Houreïra (qu'Allah soit satisfait de lui) :« Quiconque commet l'adultère ou boit de l'alcool verra sa foi en Allah ôtée comme on ôte ses habits par la tête ».

    Ô Allah, purifie nos cœurs, fais que nous soyons chastes, montre-nous les voies de salut, épargne-nous du mal qu’il soit apparent ou caché.

    Notre dernière prière est louange à Allah, Seigneur des Mondes.

     

    L'adultère est l’un des plus grands péchés -


      

    « La question de contrôle des naissances -"Mais il veut se marier que pour les papiers !!!" - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :