• *L'exagération dans la dot de mariage*

    Question :

     

    Je pense, comme beaucoup de gens, que de nombreuses personnes exagèrent dans les dots, et demandent des sommes exorbitantes lorsqu'ils marient leurs filles.

    Ajouté à cela, ils posent d'autres conditions.

    Est-ce que ces sommes perçues sont licites ou illicites ?

     

     

    Réponse :

     

     

    La religion musulmane recommande que la dot soit modeste et symbolique.

     

    Il ne faut pas la prendre pour un motif de concurrence, et il convient d'appliquer les nombreux hadiths qui vont dans ce sens, de faciliter le mariage et de veiller à garantir la chasteté des jeunes hommes et des jeunes filles.

     

    Il n'est pas permis aux parents de demander de l'argent pour eux-mêmes parce qu'ils n'en ont pas le droit.

     

    Cet argent est intégralement le droit de la femme seule.

     

    En revanche, le père, particulièrement, peut poser des conditions qui ne nuisent pas à sa fille, et ne sont pas de nature à l'empêcher de se marier.

     

    Mais s'il ne le fait pas, c'est encore meilleur et préférable pour lui. 

     

     

    Allah, qu'Il Soit Glorifié, a d'ailleurs dit :

     

    « Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. » (1)

     

     

    D'autre part, Uqba ibn cÂmir rapporte que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit : 

     

     

    « La meilleure dot est la plus modeste. » (2)

     

     

    Par ailleurs, le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit à l'un de ses Compagnons lorsqu'il voulut le marier avec une femme qui s'est proposée en mariage à lui : 

     

     

    « Cherche-lui ne serait-ce qu'une bague en fer. » (3)

     

     

    Mais lorsqu'il n'eut rien trouvé, le Prophète prière et salut d'Allah sur lui le maria à elle en échange de quoi il devrait lui apprendre certaines sourates du Coran que le prétendant a citées.

     

    Les dots des femmes du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, étaient de cinq cent dirhams, l'équivalent de cent trente riyals environ.

     

    Celles de ses filles étaient de quatre cent dirhams, environ cent riyals aujourd'hui.

     

    Allah, qu'Il soit exalté, dit :
     

     

     

     

    « En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre]. » (4)

     

     

    Donc, au plus les dépenses du mariage sont modestes et minimes, au plus il sera plus facile de garantir la chasteté des hommes et des femmes, et au plus la turpitude et les vices diminueront, et la communauté se multipliera.

     

    A l'opposé, au plus les dépenses sont importantes, et au plus les gens se concurrencent dans les demandes de dots, au plus le nombre de mariages diminuera, l'adultère se propagera, et les jeunes seront empêchés de se marier, sauf ceux parmi eux à qui Allah l'aura facilité.

     

     

    Mon conseil à tous les musulmans de partout est de faciliter le mariage, d'apporter leur aide dans cette affaire, d'éviter d'exiger des dots élevées, d'éviter de trop dépenser dans les repas de mariages, et de se limiter à la cérémonie religieuse qui ne coûte pas trop cher aux deux époux. 

     

    Qu'Allah améliore la situation de tous les musulmans, et qu'Il les aide à se conformer à la Sunna dans tous leurs actes.  

     

    L'EXAGERATION dans la dots



    Fatwa de Cheikh Ben Baz

    Kitâb ud-Dacwa, al-Fatâwa, pages 166 et 168. 

     

     

    (1) La Lumière, v. 32.

    (2) Authentifié par Al-Hâkim dans ces termes (2/182). Abû Dâwûd rapporte dans le chapitre du mariage un hadith avec les termes : « Le meilleur mariage est celui qu'on a facilité le plus. » (n°2117). Muslim rapporte, par ailleurs, un hadith semblable à celui-ci dans son chapitre du mariage, sous le numéro 1425.

    (3) Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du mariage (n°5135).

    (4) Les Coalisés, v. 21.

    copié de fatawaislam.com

    Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz

     

     

     

    « *Faire l'aumone pour son pére ou sa mére qui n'est plus de ce monde**La patience se divise en cinq grandes catégories* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    niness
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 22:51

    Salam alaikoum. Je voudrais votre avis. Pour mon mariage avec mon mari il a fait un petit repas avec quelques personnes chez lui. Cependant aujourd'hui nous sommes en conflit car la petite soeur de mon mari doit se marier, elle vient de se fiançer et mon mari lui a donné de l'argent pour ses fiançailles. Il continue de lui acheter des cadeaux et de lui verser de l'argent pour préparer son mariage avec toute sa famille et celui de son mari. Il me dit que c'est à lui de payer car elle ne travaille pas mais je trouve ça exagéré car il n'a pas fait tout ça pour nous. De plus lorque je lui demande de payer des charges comme la taxe d'habitation que j'ai payé 743€ il ne veut pas car il me dit qu'il n'a pas d'argent et que c'est à moi de le faire car je travaille. Voilà en gros mon souci. Cette situation commence vraiment à poser problème dans notre couple. Merci pour votre lecture.

    2
    nour
    Mercredi 18 Février 2015 à 23:18
    A3leykom Salem Niness, oukhti mon conseil c'est la patience, Allah subhanou w taala ne fais pas les choses par hasard, fait un rappel à ton époux qui consiste à lui rappelée que c'est à l'homme qu'incombe la charge du foyer et que l'argent de la femme ne doit en aucun cas être utiliser dans les dépenses du foyer sans son entière accord. Ne te précipite pas dans le divorce soit endurante dans la patience et Allah subhanou w taala te récompensera inshaAllah
    3
    ouma hamza
    Lundi 16 Mars 2015 à 16:29

    salam alekoum,

    la patience est de bon conseil. Les choses sont un peu compliquées aujourd'hui car la femme musulmane, certaines du moins, veut ses droits dans l'Islam et les droits "français".... cela fait des dégâts.

    Rappelle juste à ton mari, qui veut gâter sa sœur et quelquefois par amour on s'égare et on fait le haram, qu'un mariage heureux est celui qui plait à Allah... C'est celui qui suit la Sunnah.... pas de tapage(musique, DJ et compagnie) pas de mixité, pas de gaspillage.... donc pas de mariage à la "marocaine" avec un nombre incalculable de changement de tenues, la chaise à porteur....tout dans le mariage" à la marocaine" est haram....

    Attention, ces obligations sont d'abord envers son épouse et ses enfants, puis envers ses parents puis envers ses frères et soeurs selon ses moyens.

    Mais toi pourquoi tu travailles? la femme ne doit travailler que pour aider son mari si ils sont pauvres!!!

    les fiançailles dans l'islam c'est quoi pour toi? tout ça cela sent la bidha....

    Personnellement, lorsque mes beaux-frères se sont mariés, ce sont eux qui ont tout payer pour le repas de mariage, la famille de la mariée n'a jamais rien sorti!

    4
    chera
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 17:51
    Merci pour ce précieux rappel ma soeur ou ma hamza


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :