• *L’explication des 73 sectes - Ainsi que les caractéristiques du « Groupe Victorieux »*

    - L’explication des 73 sectes - Ainsi que les caractéristiques du « Groupe Victorieux » - Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

    « Les Juifs se sont divisés en soixante-et-onze fractions et les Chrétiens se sont divisés en soixante-douze fractions. Et ma communauté se divisera en soixante-treize fractions, toutes iront en Enfer à l’exception d’une seule. » Ils dirent [les compagnons] : « Qui sont-ils O Messager d’Allâh ? » Il dit : « Ce sur quoi nous sommes mes compagnons et moi-même aujourd’hui ». Et dans une autre version : « Ils sont la Djamâ’ah [Communauté]. »



    Le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) nous a informé, dans ce qui a été authentifié de lui, que les juifs se diviseront en soixante et onze fractions, les chrétiens en soixante douze fractions, et cette Communauté se divisera en soixante treize fractions. Toutes [ces fractions] iront en Enfer excepté une seule, et c’est celle qui est ce sur quoi était le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et ses compagnons.

    Et cette fraction est la fraction victorieuse qui sera sauvée dans ce bas-monde des innovations et sera sauvée dans l’au-delà du feu. Voilà le groupe sauvé jusqu’à l’heure dernière, qui se tiendra clairement [sur la vérité] jusqu’à ce que vienne l’ordre d’Allâh - ’Azza Wa Djal.

    Et de ces soixante treize fractions, une seule est sur la vérité et le reste sur le mensonge. Certes, certaines personnes ont essayé de les dénombrer. Et ils ont divisé les gens de l’innovation en cinq branches, et ils ont établit à partir de chaque branche des sous-branches qui ont abouti au nombre indiqué par le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ; Et le point de vue de certains est qu’il est mieux de cesser de compter ces sectes, parce que celles-ci ne sont pas les seules à être égarées, bien au contraire, les gens se sont égarés d’un égarement plus important que ce sur quoi ces sectes étaient auparavant. Et elles sont arrivées [elles ont eu lieu] après que ces sectes aient été dénombrées au nombre de soixante-douze sectes. Ces gens disent que leur nombre ne cessera d’augmenter, et il n’est pas possible d’en connaître sa fin, si ce n’est à la fin des temps quand l’heure dernière se lèvera. Et nous devons rassembler [ces sectes] comme le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) les a rassemblées.

    Nous disons que cette Communauté se divisera en soixante treize fractions - toutes [ces fractions] iront en Enfer excepté une seule. Et nous disons notamment que toutes personnes qui divergent de ce sur quoi étaient le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et ses compagnons entre parmi ces sectes. Et le Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam) a indiqué les fondements [des principales sectes], sur lesquels nous n’avons pas de connaissance aujourd’hui, excepté dix parmi elles. Et [le Prophète] nous a indiqué des fondements qui impliquent des branches/sections, comme l’ont cru certaines personnes - Et la connaissance [al-’Ilm] appartient à Allâh - ’Azza Wa Djal. [1]

    Les caractéristiques du « Groupe Victorieux » sont le suivi strict de ce sur quoi était le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam), dans sa croyance, dans ses actes d’adoration, dans sa morale et dans ses faits et gestes quant aux affaires sociales. Voilà les quatre domaines dans lesquels le « Groupe Sauvé » agit avec excellence.

    - Dans le domaine de la croyance, ils se conforment strictement aux enseignements du Livre et de la Sounnah du Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) quant à l’Unicité d’Allâh dans Sa Divinité [al-Ulûhiyyah], dans Sa Souveraineté et dans Ses noms et attributs.

    - Dans les actes d’adoration, ce groupe se conforme aux modalités et caractéristiques tel qu’était le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) sur le sujet, dans leurs temps, leurs lieux et à leurs causes. C’est pourquoi ils n’inventent rien dans la religion d’Allâh. Bien au contraire, ils observent les bonnes règles de conduite avec Allâh et Son Messager. Ils ne les devancent pas en prenant l’initiative d’introduire dans les pratiques cultuelles quelque chose sans la permission d’Allâh.

    - Dans les bonnes mœurs, le groupe excelle par l’amour pour les Musulmans, par son ouverture aux autres, par son amabilité, par sa sage manière de parler, par sa générosité, par son courage et pour d’autres raisons que celles-là dans une excellente moralité.

    - Dans les affaires sociales, ils tiennent un langage avec les gens de vérité et traitent avec eux dans leurs affaires tel que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) l’a dit : « Les parties impliquées dans une opération de vente ont le droit d’y renoncer tant qu’elles ne se seront pas séparées. Si elles n’expriment pas la vérité clairement, leur opération sera dépourvue de bénédiction ».

    L’absence sur une personne de ses caractéristiques ne l’exclut pas du « Groupe Victorieux ». Mais chacun y atteint le degré en conséquence de ses actions. Cependant, si le manque se trouve au niveau de l’Unicité d’Allâh, il se peut que cela le fasse sortir du « Groupe Sauvé » comme par exemple le manque de sincérité. La prolongation des innovations peut aussi faire sortir une personne du « Groupe Victorieux ». Quant aux manquements qui relèvent de la moralité et des affaires sociales, ils n’entraînent pas l’exclusion du « Groupe » mais régressent leurs auteurs. Il faut néanmoins être plus clair sur la question des mœurs. L’un de ces plus importants aspects réside dans l’unité du mot et l’attachement unanime à la Vérité tel qu’Allâh le recommande en ces termes :

    « Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : Établissez la religion ; et n’en faites pas un sujet de divisions. »

    [2].

    Allâh nous a informé que Muhammad (sallallahu ’alayhi wa sallam) désavoue totalement ceux qui divisent leur religion et forment des groupes partisans. En effet, Allâh -’Azza Wa Djal- a dit :

    « Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n’es responsable en rien : leur sort ne dépend que d’Allah. Puis Il les informera de ce qu’ils faisaient. »

    [3]

    L’unanimité dans la parole et la cohérence des cœurs font partie des principales caractéristiques du « Groupe Victorieux » - Les gens de la Sounnah et de la Communauté. Quand une divergence les oppose dans un domaine où cela nécessite un effort d’interprétation personnel, leur débat n’est touché ni de jalousie ni d’animosité, ni de haine, car convaincus que malgré la divergence ils restent des frères [en religion]. Bien plus, l’un d’eux peut même prier derrière un « imâm » tout en pensant que celui-ci n’a pas procédé correctement aux ablutions alors que l’imâm est convaincu de l’avoir bien fait. C’est l’exemple d’une personne qui prie derrière un imâm qui vient de manger de la viande de chameau en pensant que cela n’entraîne point la rupture de ses ablutions. Celui qui a prié derrière lui, peut être de ceux qui pensent le contraire, mais cela n’empêche pas de juger la prière ainsi accomplie authentique. Pourtant il continue à penser que si lui-même avait consommé de la viande de chameau juste avant de prier, sa prière serait invalide parce que ses ablutions auraient été annulées à cause de la consommation de cette viande [de chameau]. Ceci est possible parce que les membres du « Groupe » pensent que la divergence qui relève d’un domaine dans lequel il est permis de développer des points de vue divergents, n’est pas une vraie divergence. En effet, chacune des personnes concernées ne fait que son devoir s’il se limite à se référer à un argument qu’il juge incontestable. Et chacun d’entre eux pense que si un de leurs frères divergent sur la base d’un argument valable, il reste en principe en accord avec eux. Car ils prêchent eux-mêmes la recherche des preuves où qu’ils puissent se trouver.

    Si on les contredit afin de se conformer à une preuve, on est en réalité en accord avec eux parce qu’on ne fait que répondre à leur appel qui est de juger selon le Livre d’Allâh et la Sounnah du Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam). Il n’y a pas de crainte de pour de nombreux gens de science qui savent que des différends de cette nature opposèrent les Compagnons du vivant même du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et celui-ci ne fit violence à aucun [dû à cela].

    Quand le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) rentra après l’expédition menée contre les coalisés, Djibrîl lui fit signe de se diriger vers le campement des Banî Quraydha qui venaient de rompre le pacte conclu avec les Musulmans. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) mobilisa ses compagnons et leur dit : « Que personne n’accomplisse la prière de ’Asr qu’une fois arrivé au campement des Banî Quraydha ». Ils quittèrent Médine pour se rendre auprès des Banî Quraydha, mais le temps de la prière de ’Asr entra. Certains reportèrent cette prière et arrivèrent à destination au-delà du temps de cette prière sur la base de leur interprétation des propos du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). D’autres accomplirent la prière à son heure et se dirent que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ne s’exprima comme il le fit que pour nous inciter à nous dépêcher, mais ne voulut pas que nous reportions la prière. Ce dernier groupe eut raison. Toujours est-il que le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ne fit violence à aucun des deux groupes. La différence d’interprétation provoquée par les propos du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ne poussa aucun des groupes à nourrir de la haine ou de l’animosité à l’égard de l’autre.

    Ainsi de cela, je vois qu’il est obligatoire que les musulmans qui se réclament de la Sounnah devraient être une seule et même communauté unie et éviter [la création] de partis qui fassent qu’untel soit identifié à un parti, untel à un deuxième parti et untel à un troisième parti et ainsi de suite. Et ils se plongent les uns les autres dans des débats et agressivités basées sur une divergence [al-Khilâf] où il est bien permis de développer des points de vue divergents. Je ne sens pas le besoin de citer nommément un groupe donné. Mais celui qui est doué de raison comprendra [discernera] la chose clairement.



    Je vois qu’il est certes obligatoire pour les gens de la Sounnah et du groupe de s’unir malgré leurs divergences dûes à des interprétations différentes [et approuvables] des textes. En effet, cette affaire est ample - Wa LLiLLehi Hamd - et l’essentiel c’est l’unité des cœurs et de la parole. Car, il n’y a aucun doute que les ennemis des musulmans souhaitent leur division, qu’ils s’agissent d’ennemis déclarés ou d’ennemis qui se présentent comme des amis des musulmans ou de l’Islâm, alors qu’ils ne le sont pas. Il est donc obligatoire de préserver le privilège du « Groupe Victorieux » qui consiste en l’unanimité de la parole. [4]

    Notes

    [1] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/37-38

    [2] Coran, 42/13

    [3] Coran, 6/159

    [4] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/38-41

    L’explication des 73 sectes - Ainsi que les caractéristiques du « Groupe Victorieux »

     

    « *Croire aux Messagers d’Allah**Le mensonge est interdit en plaisantant ou non* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It