• *L' histoire de la chaise*

    Un savant raconte qu' il y avait deux couples a qui il est arrivé une histoire similaire et étonnante. Dans ce premier couple, d' apparence normal, il y avait une chaise devant la porte d' entré. L' homme qui rentrait le soir ouvrit la porte et trébucha sur la chaise, il dit ensuite a sa femme de l' enlevé de la. Le lendemain cet homme arrive a nouveau et trébuche encore sur cette chaise, il se mit en colère et injuria sa femme de tout les noms, elle qui était a la cuisine sortit avec un couteau a la main et l' injuriait aussi en le menaçant. Ils divorcèrent le lendemain.

     

    Dans le second couple, d' apparence pieuse, il y avait aussi une chaise mal placée juste devant la porte d'entrée. Lorsque 

    l'homme arriva, il trébucha sur la chaise mais ne dis rien et il ravala sa colère. La femme ayant entendu le bruit se précipita pour retiré la chaise en lui demandant pardon car elle avait oublié, l' homme lui dit que non ce n' est pas sa faute et qu' il doit regarder ou il marche, la femme lui dit non c' est de ma faute et l' homme dit que ce n'est de sa faute, chacun défendant l' autre. La femme aperçu alors que l'orteil de l' homme était rouge, elle chercha de l' huile et demanda a l' homme de s' allonger pour masser son pieds et l' homme dit alors : "J' aimerais que cette chaise ne s' enlève jamais de là ♥."

     

    Soubhan Allah cela est l'éducation que nous a laissé notre Prophète Salla Allah alayhi wa salam. Tachons d'en prendre exemple in sha Allah !!

     

    « L'interview d'Iblis (le chaytan)*Juges toi avant d'être jugé* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Abdoulaye Garba
    Jeudi 26 Février 2015 à 15:20

    j apprecis beaucoup

    2
    Cheickna
    Jeudi 26 Février 2015 à 16:18
    Trop mignon!
    3
    ras
    Jeudi 7 Mai 2015 à 20:48

    bel exemple MashaAllah 

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :