• L'importance de la prière du vendredi

    Mes chers frères en islam, je vous recommande ainsi qu’à moi-même la piété, le fait de craindre Allah.

     

    Allah est avec ceux qui le craignent.

     

    Il est dit dans le Coran :

     

    « Ô vous qui avez cru, quand on appelle à la prière du jour du Vendredi, accourez à l’invocation de Dieu

    et laissez tout commerce, cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez. »

    [ Sourate 62 - Verset 9 ]



    Allâh a donné à certains jours plus de valeurs qu’à d’autres, comme le Vendredi, qui est la fête hebdomadaire des croyants.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) aurait dit, d’après Ibn Maja et Ahmad :

     

    « Le jour du Vendredi est le maître des jours, le plus important auprès de Dieu. Il est plus important que le Jour du Sacrifice et le Jour de la rupture du jeûne. Il comprend cinq éléments distinctifs :

     

    C’est un Vendredi que Dieu a créé Adam, c’est un Vendredi que Dieu fit descendre Adam sur terre, c’est un Vendredi que Dieu se saisit de l’âme d’Adam, c’est dans la journée du Vendredi que se trouve une heure où Dieu exauce les demandes de son adorateur, quelles qu’elles soient, tant qu’il ne demande pas quelque chose d'inutile. Et c’est un Vendredi que viendra l’Heure dernière. »



    La prière du Vendredi est obligatoire du fait de ce verset :

     

    « Ô vous qui avez cru, quand on appelle à la prière du jour du Vendredi,

    accourez à l’invocation de Dieu... »

    [ Sourate 62 - Verset 9 ]

     

    L’invocation de Dieu, dhikr-Allah, signifie ici la prière du Vendredi.



    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) n’a jamais délaissé la prière du Vendredi, depuis qu’il en a reçu l’ordre divin jusqu’à sa mort.

    En ce jour, Allâh apprécie le rassemblement des croyants pour écouter le sermon et en recevoir les multiples orientations, soit qui indiquent à la vertu et interdisent le vice, soit qui rappellent la présence de Dieu, Ses bienfaits, Sa Récompense et Sa Justice en toute chose, le fait que nous auront à rendre des comptes, ainsi que toute recommandation dont le but est de perfectionner et rendre meilleur l’ensemble de la communauté dans le présent comme dans l’avenir.

     

    Il est fortement recommandé de se nettoyer entièrement le corps pour cette prière du Vendredi, de se couper les ongles, de se peigner la barbe, de se purifier et de se brosser les dents, de porter ses plus beaux habits, les meilleurs étant ceux de couleur blanche. Il est recommandé de se rendre à la mosquée en marchant avec calme et dignité.

     

    Il est recommandé de lire la sourate Al Kahf, dans la journée ou la nuit du Vendredi (la nuit du Vendredi commence le jeudi après la prière du Maghreb), d'augmenter les prières sur le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) , en appelant sur lui la Bénédiction et la Paix divine.

     

    Il est recommandé de multiplier les aumônes et les invocations, afin qu’elles coïncident avec l’heure où Allâh exauce nos prières, car il est une heure le Vendredi où Allâh exauce nos prières.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit :



    « Un homme ne fait pas la grande ablution le Vendredi, se purifie autant qu’il peut, se pommadant les cheveux et se parfumant en utilisant le parfum qu’il garde chez lui, puis sortant sans s’interposer et séparer deux personnes, puis priant ce qu’il est écrit qu’il prie, se taisant quand l’imam parle, un homme n’agit pas de la sorte sans que Dieu

    lui pardonne les choses qu’il pourrait commettre entre ce Vendredi et le suivant ».

    [ Rapporté par Al Boukhari et An Nassa’i.]



    Fait partie de la Sunna, mes frères en Islam, le fait de se rendre tôt à la mosquée le Vendredi.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit :

     

    « Celui qui se lave le jour du Vendredi en faisant la grande ablution puis qui se rend à la mosquée à la première heure du jour, c’est comme s’il avait présenté en sacrifice une chamelle. Celui qui s’y rend à la deuxième heure, c’est comme s’il avait présenté une vache. Celui qui s’y rend à la troisième heure, c’est comme s’il avait présenté un bélier cornu. Celui qui s’y rend à la quatrième heure, c’est comme s’il avait présenté une poule. Celui qui s’y rend à la cinquième heure, c’est comme s’il avait présenté un œuf. Lorsque l’imam sort, les anges sont alors présents pour écouter le rappel (c'est-à-dire pour écouter le sermon de l’imam).»

    [ Rapporté par Al Boukhari et Mouslim.]



    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit aussi :

     

    « Lorsque vient le jour du Vendredi se tiennent à la porte de la mosquée des Anges, qui inscrivent dans l’ordre la venue des croyants. Lorsque l’imam s’assoit, ils plient leurs rouleaux et viennent entendre le rappel. »

    [ Rapporté par Al Boukhari ]



    Ce hadith, ainsi que les précédents, montrent qu’il est fortement recommandé de venir tôt, au début de la journée. Les Anges inscrivent celui qui vient à la première heure comme celui qui fait aumône d’une chamelle, ceci aussi afin de se tenir au premier rang, de multiplier les invocations, de s’adonner pleinement à l’adoration de Dieu en s’écartant des préoccupations mondaines et en invoquant Allah .

     

    L’imam An Nawawi, en commentant ce hadith, nous invite à nous surpasser les uns les autres. Il faut occuper le premier rang.

     

    Le hadith nous encourage à attendre la prière, à occuper notre temps par les œuvres surérogatoires et le dhikr.

     

    Cela ne peut être obtenu si l’on se rend à la prière du Vendredi après le déclin du soleil, c'est-à-dire au moment de l’appel à la prière, car alors la prière devient strictement obligatoire et on n’en retire pas un mérite supplémentaire.

     

    Il faut sortir, mes frères en Islam, avec l’intention de rendre visite à son Maître , afin de retirer le bénéfice de chaque pas, à l’aller et au retour.

     

    Se tenir au premier rang, maîtriser son corps et ses membres de toute action futile et distrayante, préserver son cœur des préoccupations mondaines, ne pas nuire aux musulmans en les enjambant alors qu’ils sont assis.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) aurait affirmé :

     

    « Celui qui enjambe les gens le jour du Vendredi alors qu’ils sont assis emprunte un pont vers la Géhenne ».

    [ Rapporté par At-tirmidhi et Ibn Maja]



    Un homme vint de la sorte un Vendredi alors que le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) disait son sermon.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) lui aurait dit :

     

    « Assieds-toi, tu gênes et tu es en retard ».

    [ Rapporté par Ahmad, Abou Daoud et An-nasa’i]





    Il faut écouter l’imam et se taire, s’efforcer de s’imprégner de ses paroles comme si elles étaient adressées à nous uniquement.

     

    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit :

       

    « Si tu dis à ton compagnon le jour du Vendredi « Ecoute ! », alors que l’imam parle, tu tiens un propos futile, donc tu rends ton oeuvre vaine.



    Le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit :

     

    « Celui qui laisse trois Vendredis par négligence, considérant que ce n’est pas important, Dieu scelle son coeur ».

     

    [ Rapporté par Abou Daoud, At-tirmidhi, An-nasa’i et Ibn Maja]




    Enfin, le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit :

     

    « Le Vendredi est l’un de vos meilleurs jours. C’est un Vendredi qu’Adam a été créé, c’est un Vendredi qu’il est mort, c’est un Vendredi qu’on soufflera dans la Trompe pour la Résurrection et les créatures seront foudroyées.

    Pendant ce jour, augmenter vos prières sur moi, vos prières me sont présentées. »

    Ils dirent : « Ô Messager de Dieu, comment nos prières te seront présentées alors que ton corps sera consumé ? »

    Il reprit : « Allah a interdit à la terre de manger le corps des Prophètes ».

    [ Rapporté par Ahmad, Abou Daoud, Ibn Maja, Ibn Haban et Al Hakim, qui le considéraient comme authentique.]




    Nous demandons à Allah d’orienter nos cœurs vers le bien et de nous compter au nombre de ceux qui se rendent semaine après semaine dans les mosquées, pour prier le Vendredi notamment.




    Par Hani Ramadan

     

    « Salim, l'enfant aveugle*La fièvre : une bénédiction cachée* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :