• *L'importance des compagnons et de les suivre*

     Ceci est un extrait de Charh Sunna de l'Imam Al Barbahary, qu'Allah lui fasse miséricorde, commenté par Cheikh Salih Al Fawzan, qu'Allah le préserve.



    L’Imam Abou Muhammad Al Hassan Ibn Ali Al Barbahary, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

    « Les meilleurs de cette communauté et de toutes les communautés après les Prophètes (صلوات الله عليهم أجمعين) sont respectivement Aboubakr, Omar et Othman comme cela nous a été rapporté d’après Ibn Omar. Il a dit : « Alors que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) était parmi nous, nous disions que les meilleurs des gens sont Abubakr, Omar et Othman. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) écoutait cela sans contester. » »

     

    Cheikh Salih Al Fawzan, qu’Allah le préserve, dit en commentaire de cet extrait :

    « Les meilleures des générations sont : la génération de ceux vers qui le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a été envoyé puis celle qui suit, puis celle qui suit. Ce sont les générations privilégiées. Et parmi ces trois générations, la meilleure est celle des compagnons. Puis les compagnons eux-mêmes n’ont pas tous le même mérite.

     

    Le meilleur d’entre eux est Aboubakr le véridique, qu’Allah l’agrée, celui qui a aussitôt cru au Messager dès son envoi, il l’a assisté, l’a protégé, a dépensé ses biens pour le soutenir et l’a accompagné jusqu’à sa mort.

     

    Ensuite il l’a succédé au pouvoir et a occupé cette place de la meilleure des manières. Allah a raffermi la
    religion par Aboubakr alors que les gens s’étaient affaiblis après la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Allah a raffermi Aboubakr comme une montagne au point qu’il fut la cause du raffermissement de la communauté et du rejet des apostats et des mécréants. Il a donc raffermi l’Islam après la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم) puis il est mort et fut enterré avec le Messager (صلى الله عليه و سلم). Il est donc son compagnon vivant et mort.

     

    Il fut également son compagnon dans la grotte. Allah a dit :

    إِذْ هُمَا فِي الْغَارِ إِذْ يَقُولُ لِصَاحِبِهِ لا تَحْزَنْ إِنَّ اللَّهَ مَعَنَا

    « Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : « Ne t’affliges pas, car Allah est avec nous. » » [At-Tawbah, verset 40]

     

    Aboubakr est donc le meilleur de cette communauté (après le Prophète (صلى الله عليه و سلم)).

     

    Viens ensuite Omar Ibn Al Khattab, qu’Allah l’agrée, le deuxième Calife puis Othman, qu’Allah l’agrée, puis Ali, qu’Allah l’agrée. Ceux-là sont les quatre Califes bien guidés, qu’Allah les agrée.

     

    Viens ensuite le reste des dix compagnons promis au paradis qui sont :

    - les quatre Califes (Aboubakr, Omrar, Othman et Ali),

    - Sa’d Ibn Abi Waqqas,

    - Sa’id Ibn Zayd Ibn ‘Amr Ibn Noufayl,

    - Talha Ibn Obaydillah,

    - Az-Zoubayr Ibn Al ‘Awwam,

    - Abou Obayda ‘Amir Ibn Al Jarrah et

    - AbdurRahman Ibn ‘Awf.

    Ceux-là sont les dix compagnons promis au paradis, ils sont les meilleurs des compagnons.

     

    Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

    « Aboubakr est au paradis, Omar est au paradis, Ali est au paradis, Othman est au paradis, Talha est au paradis, Az-Zoubayr est au paradis, AbdurRahman Ibn ‘Awf est au paradis, Sa’d Ibn Abi Waqqas est au paradis, Sa’id Ibn ‘Amr Ibn Noufayl est au paradis et Abou Obayda Ibn Al Jarrah est au paradis. »

     

    Viennent ensuite les compagnons qui ont participé à la bataille de Badr puis ceux qui ont participé à la baiy’a de Ridwan (serment d’allégeance) parmi les Mouhajirin et les Ansar. Puis ceux qui se sont convertis et ont émigré avant la conquête de la Mecque qui sont meilleurs que ceux qui ont émigré après la conquête.

    Ils se différencient donc les uns des autres selon leur ancienneté et leur position dans l’Islam. Ils ont un mérite général que personne parmi nous ne peut atteindre, c’est qu’ils ont accompagné le Prophète (صلى الله عليه و سلم), certains d’entre eux ont fait la hijra. Les Mouhajirin sont donc meilleurs que les Ansar. Ils ont tous ce mérite que personne parmi ceux qui les ont suivis ne peut atteindre. Ils sont la meilleure des générations, qu’Allah les agrée.

     

    De ce fait, celui qui les critique ou les déteste mécroit en Allah, car Allah a fait leurs éloges et les a choisis pour être les compagnons de Son Prophète Muhammad (صلى الله عليه و سلم). Donc quiconque critique les compagnons, les taxe de mécréance ou les rabaisse, a mécru en Allah et a traité Allah et Son Messager (صلى الله عليه و سلم) de menteurs car Allah a dit :

    وَالسَّابِقُونَ الأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالأَنصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُمْ بِإِحْسَانٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ

    « Les tous premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Ansar et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée et ils L’agréent. » [At-Tawbah, verset 100]

    لَقَدْ رَضِيَ اللَّهُ عَنِ الْمُؤْمِنِينَ إِذْ يُبَايِعُونَكَ تَحْتَ الشَّجَرَةِ

    « Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté serment d’allégeance sous l’arbre. » [Al Fath, verset 18]

    Quant à la parole de l’auteur :

    « Comme cela nous a été rapporté d’après Ibn Omar. Il a dit : « Alors que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) était parmi nous, nous disions que les meilleurs des gens sont Abubakr, Omar et Othman. »

    Il y a unanimité sur le fait qu’Aboubakr et Omar soient les meilleurs. Cependant il y a divergence concernant Othman et Ali. Certains ont privilégié Othman et d’autres ont privilégié Ali, qu’Allah les agrée et les comble (de Ses bienfaits). Aboubakr et Omar sont donc les meilleurs de cette communauté à l’unanimité des musulmans.

    Ceci concerne leurs mérites, mais en ce qui concerne le califat, l’ordre suivant est indiscutable : Aboubakr puis Omar puis Othman puis Ali. Quiconque remet en cause la succession au pouvoir de l’un d’eux est un égaré.

    Cheikh Al Islam Ibn Taymiya a dit dans Al ‘Aqida Al Wasitiya : « Quiconque remet en cause la succession au pouvoir de l’un d’eux est plus égaré que son âne. » car il contredit le consensus des musulmans qui sont unanimes concernant la primauté d’Aboubakr au pouvoir puis de Omar, Othman et Ali.

    Quiconque donne la préséance à Ali disant qu’il était plus en droit d’être le successeur (du Prophète (صلى الله عليه و سلم)) qu’Aboubakr ou que Ali aurait du être calife après le Prophète (صلى الله عليه و سلم) car il est son successeur mais qu’Aboubakr et les compagnons ont été injuste envers lui et lui ont pris sa place au pouvoir ! Alors en disant cela il taxe d’égarement l’ensemble de la communauté, et le refuge est auprès d’Allah, et il s’oppose aux textes rapportés sur l’ordre de leur succession au pouvoir.

    L’ordre de leur succession au pouvoir fait donc l’unanimité. La divergence concerne seulement la préséance de Othman sur Ali. Cependant l’avis le plus juste est que Othman est meilleur que Ali car les compagnons, et parmi eux : Ali, l’ont choisi pour succéder au pouvoir. Et Ali était présent. Le fait que les compagnons aient choisi Othman est une preuve qu’il est meilleur (que Ali).



    AbdurRahman Ibn ‘Awf a dit :

    « J’ai vu que les gens n’égalaient pas Othman. » [Rapporté par Al Boukhary]

    Ceci prouve qu’il est meilleur (que Ali). »

    Source : إتحاف القارئ بالتعلقات على شرح السنة للإمام البربهاري – مكتبة الرشد - ص 199-203

     

    L'importance des compagnons et de les suivre

     

    « **Les mérites d'Abu Bakr le véridique ***La biographie du calife Abou Bakr* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :