• *La belle histoire de Oum Soulaym*

    Voici une des histoires sur Oum Soulaym qui était une femme qui adoptait un comportement exemplaire jusque dans son foyer

    Un jour le fils d'Oum Soulaym tomba malade et le père en fut fort attristé.
    Sa maladie s'aggrava.


    Alors qu'Abou Talha (son mari) avait tardé en compagnie du Prophète , l'enfant décéda sous les yeux de sa mère.


    Ceux qui se trouvaient dans la maison pleurèrent.


    Elle leur demanda de se calmer et de ne rien dire à Abou Talha, en tout cas pas avant qu'elle ne lui en est parlé.


    Elle prit dépouille de son enfant, la posa dans un coin et la couvrit.



    Abou Talha rentra le soir et lui demanda des nouvelles de son fils:


    - Il est calme. J'espère qu'il se repose maintenant, lui avait-elle dit.

    Il se dirigea vers lui mais elle l'interrompit en disant:
    - Il est calme, ne le bouge pas.


    Elle lui prépara le souper, ils mangèrent puis se couchèrent.


    Ensuite, jugeant que c'était le bon moment, elle commença à parler:
    - Tu as vu ce qu'on fait nos voisins?
    - Quoi? Qu'ont-ils fait? Lui avait-il demandé.
    - On leur a prêté une esclave pour les aider.
    Elle resta longtemps chez eux.
    Ils ont fini par la considérer comme étant la leur.
    Quand les propriétaires vinrent la réclamer; ils étaient affligés de devoir la rendre...
    - Il n'auraient pas du! S'était-il exclamé.

    Elle lui dit alors:
    - Ton fils était un serviteur d'Allah.
    Il nous l'a prêté puis Il l'a repris.
    Sois endurant envers ce qu'a voulu Allah.

    Il s'était tu un moment.
    Puis il se leva en disant:
    - D'accord... mais tu ne m'empêcheras pas de l'enterrer cette nuit.
    Il se leva et prépara son fils.

     


    Le lendemain, Abou Talha raconta ce qui s'était passé au Prophète (alehi salat wa salam) .
    Il (alehi salat wa salam) invoqua la bénédiction d'Allah pour eux

    Le rapporteur de hadith dit qu'ils avaient eu sept fils par la suite.
    On les voyait souvent à la mosquée, tous avaient appris le Coran.

    La belle histoire de Oum Soulaym



    Tiré du livre "Femme éternelle (Modèle à suivre pour les femmes musulmanes) du Dr Muhammad Al'Arîfî

     

     

    « *Al- Khinzab, le démon de la prière**Le fait de vivre dans des endroits où règne le désordre affecte négativement notre foi et notre bonheur* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    achech
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 05:21

    masha'allah qu'elle belle histoire ja n'ai les larmes aux yeux

    2
    Pseudo
    Dimanche 15 Février 2015 à 19:06

    Selam Aleykoum.

    3
    mislina
    Jeudi 16 Juillet 2015 à 14:08
    Masha Allah très belle histoire
    4
    Oum Wissam
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 03:36
    Machaallah belle histoire j'ai vecu la même chose il y a 5 mois et al hamdoulilah quand on n'a la foi en Allah azawajel sa aide enormement parce que je me suis dit la même chose c'est Allah qui me la donner et c'est lui qui me la repris al hamdoulilah il est auprés de sihidina Ibrahim saw j'espere que cette articles aidera les parents qui ont perdu de jeune enfants allah y rhamhoum ...
    5
    San
    Mardi 9 Août à 19:37
    Allahou akbar, mon fils de 9mois est décédé aussi. qu'Allah l'accueil dans son paradis éternel. Amine


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :