• La bonne vieille dame*

    Un jour, on m'a annoncé que j'allais prendre des cours supplémentaires donnés par une vieille dame que tout le monde connaissait comme étant la meilleure d'entre toutes.

    Elle savait écouter, conseiller, guider... 

    Bref, elle était le compagnon idéal dans la vie de chacun.

     

    Je dois dire que cela m'embêtait beaucoup parce qu’elle allait prendre de mon temps pour, soit disant, me donner cinq cours principaux et quelques uns supplémentaires dans des cas particuliers. Je voyais bien qu'autour de moi, la plupart s'en fichait et se fichait de cette vieille dame qui s'imposait malgré sa bonne volonté.

     

    La vieille dame était disponible à tout moment, surtout dans les moments d'angoisse, elle m'écoutait, m'orientait et c'était vers elle que je me dirigeais lors des difficultés.

     

    Au fil du temps, je pris de l'assurance et me détachai de cette vieille qui devenait encombrante; j'ai séché des cours et parfois même des journées entières, alors qu’elle restait là et m'attendait pour me donner mon cours, mais je n'arrivais jamais, jusqu'au jour où elle s'était mêlée de mes sorties et de mes fréquentations, évènement qui m’a fait décider de ne plus aller la voir.

     

    Je me suis finalement détachée de cette vieille qui ne me laissait pas vivre pleinement ma vie, d’autant plus qu'autour de moi, personne ne souffrait de son absence dans sa vie, au contraire, ils étaient plutôt épanouis...

    Enfin je respirais, je n'avais plus de devoirs, plus d'interdits ou de remarques, bref, j’étais enfin libre et j’avais désormais une vie "cool", des amis "cools" et dans les moments difficiles, et bien, je m'adressais à ces derniers ; ils m’écoutaient et me conseillaient, tout comme la vieille dame, sauf qu'ils n'avaient jamais " Le " bon conseil.

     

    Un jour, j'ai rencontré une personne qui après quelques minutes de discussion m'a dit:

    « Excuse- moi, je dois aller à mon cours avec la vieille dame. »

    Je me suis mise à penser à cette vieille qui, autrefois, m'avait transmis tellement de bonnes choses; j'ai regardé autour de moi et, en effet, j'ai remarqué que tout ceux qui avaient gardé contact avec cette vieille dame étaient modestes, nobles et la beauté intérieure rayonnait à travers leurs visages; ils étaient tout simplement en paix contrairement à ceux qui avaient rompu le contact avec cette dame, étaient des gens prétentieux, orgueilleux, et étaient souvent esclaves du matériel et de l'éphémère.

    Je devais choisir et, j'ai choisi. J'ai choisi de revoir cette vieille dame si prévenante et attachante, qui m’accueillit à bras grands ouverts et le coeur plein de bons sentiments.

    Depuis je ne rate aucun de ces cours.

     

    J'ai demandé à cette vieille dame respectable son prénom, elle m'a dit :

     

    « On m'appelle Prière, mes cinq cours principaux sont : 

     

    Al Fajr, Ad-Dhouhr, Al ‘Asr, Al Maghrib et Al ‘Ichaa ; 

     

    Et mes cours supplémentaires sont les prières surérogatoires »

     

     

    « Sur une pierre j'ai écris...*L'interdiction de porter une main en pendentif* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    iya
    Lundi 17 Octobre à 23:51

    masha Allah!

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :