• *La fraternité en Islam*

    L’Islam, révélation divine est une religion de vérité spirituelle, de lumière intérieure, d'amour, de fraternité humaine, de paix, de miséricorde, de justice sociale, ouverte à toutes les races et à tous les peuples sans aucune distinction, aux hommes et aux femmes de toutes les contrées et de tous les siècles, quelque soit le degré de leur savoir et l'importance de leur fortune. 

     

    Malheureusement beaucoup de musulmans ne ressentent plus d’amour envers leurs frères et sœurs musulmans. Les gens sont trop attachés à ce bas monde pour penser à la fraternité musulmane, d’autres aiment trop leurs pays et ont même de l’antipathie envers des pays musulmans et oublient que tous les musulmans sont frères. 

    Le prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) parle de communauté (oumma) musulmane. 

    De plus Allah (swt) nous dit clairement dans le coran : «Les croyants ne sont que des frères. 

    Etablissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde. (49,10), on trouve énormément de hadith qui nous enseigne l’importance de la fraternité.

     

     

    L’amour envers son Frère

     

     

    Selon Abou Hourayra (raa) , le Messager de Dieu (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: 

     

    «Ne soyez pas envieux les uns des autres. Ne truquez point les enchères. Ne vous détestez pas et ne vous tournez pas le dos les uns aux autres. Ne faites pas de surenchère et soyez – ô esclaves de Dieu! frères. Le Musulman est le frère du Musulman Il ne le fait pas d’injustice, ne le méprise pas et ne lui refuse pas son secours; la piété est ici (en désignant sa poitrine trois fois de suite). Il suffit à quelqu’un, pour être mauvais, de mépriser son frère Musulman. Tout Musulman est sacré pour tout autre Musulman: son sang, ses biens et son honneur». 

    (URA)

     

     

    Selon Anas (raa), le Messager de Dieu (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: 

     

    «Aucun de vous n’est vraiment croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même». 

    (URA)

     

     

    Selon Ibn Omar (raa) le prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : 

     

    « Le musulman est le frère du musulman. Il ne le fait pas d’injustice, ne le méprise pas et ne lui refuse pas son Secours. La piété est dans le cœur ; il suffit à quelqu’un, pour être mauvais, de mépriser son frère musulman. Tout musulman est sacré pour tout autre musulman : son sang, ses biens et son honneur. L'image des croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps : dès que l'un de ses membres se plaint de quelque mal, tout le reste du corps accourt à son secours par la veille et la fièvre. »

     

     

    Selon Abou Hourayra (raa), le Messager de Dieu (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: 

     

    «Le Musulman a cinq obligations vis-à-vis de tout autre Musulman:

     

    1. Lui rendre son salut ; 

    2. Lui rendre visite quand il tombe malade ;

    3. Suivre son cortège funèbre ;

    4. Répondre à son invitation ;

    5. Lui dire quand il éternue: « Rakhmaka Allah » [Que Dieu soit Miséricordieux avec toi].

     

     

    Selon Abou Hourayra (RAA), le Messager de Dieu (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: 

    «Celui qui dissipe à un Musulman l'une des situations affligeantes de ce bas monde Dieu lui en dissipe une de celles du jour de la résurrection. Celui qui met dans l'aisance quelqu'un dans la gêne. Dieu le met dans l'aisance dans ce monde et dans l'autre. Celui qui couvre un Musulman, Dieu le couvre dans ce monde et dans l'autre. Dieu ne cesse d'être aux côtés de Son esclave tant que Son esclave est aux côtés de son frère. Celui qui parcourt un chemin à la recherche de quelque savoir. Dieu lui facilite un chemin vers le Paradis. Toutes les fois que des gens se réunissent dans l'une des maisons de Dieu exalté pour réciter le Livre de Dieu (le Coran) et pour l'étudier ensemble, la sérénité (divine) descend aussitôt sur eux, la miséricorde les voile, les Anges les couvrent de leurs ailes et Dieu les mentionne auprès de ceux qui sont près de lui (les Anges, les Prophètes et les Saints). Celui qui ne s'élève pas par son propre labeur, ce ne sont pas ses origines qui vont l'élever». 

    (Rapporté par Moslem)

     

     

     

    L’amour envers ses voisins

     

     

    Allah (swt) dit :

     

     « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant,»

    [ Sourate 4 – Verset 36 ]

     

     

    L’Islam s’intéresse aux affaires du voisin, musulman ou pas car la sauvegarde des intérêts du voisin est susceptible de rendre la communauté semblable à un seul corps. 

    A ce propos, le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : 

     

    « Jibril n’a cessé de me recommander mon voisin jusqu’à ce que j’aie cru qu’il allait en faire mon héritier » 

    [ Rapporté dans les Deux Sahih, voir Mouslim, 2625 ]

     

     

    L’Islam préconise dans ce cadre que le voisin prenne l’initiative de saluer son voisin, de s’enquérir de son état de santé en cas de maladie, de lui présenter ses condoléances le cas échéant, de le féliciter si nécessaire, de lui pardonner ses faux pas, de dissimuler ses défauts, de le supporter, de lui faire des cadeaux, de lui prêter en cas de besoin, d’éviter de regarder ce qu’il est interdit de regarder chez lui et de l’orienter vers ce qui lui est utile ici-bas et dans l’au-delà. 

    A ce propos, le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : 

     

    « Le meilleur des compagnons auprès d’Allah est le meilleur pour ses compagnons. Le meilleur voisin auprès d’Allah est le meilleur pour ses voisins » 

    [ Rapporté par Boukhari dans al-Adab al-moufrad, 115 ]

     

     

    Selon Abôu Horeîra (raa) l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: 

     

    « Que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier parle donc sagement, ou qu'il se taise; 

    que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier, traite donc bien son voisin; 

    que celui qui croit en Allâh et au Jugement Dernier, traite donc bien son hôte »

     

    (Hadith rapporté par Boukhari et Mouslim)

     

     

    Le bon présage de l'habitation c'est son grand espace et la bonté de ses voisins ; son mauvais présage c'est son étroitesse et son mauvais voisinage. 

    Choisissez le bon voisin avant que vous choisissiez votre habitation ; et sachez que le droit du voisinage ne consiste pas seulement à cesser de nuire, mais également à supporter la gêne et les nuisances ! Si votre voisin désobéit à Allah à votre sujet, vous devez lui obéir à son sujet ! 

     

    Dieu, le Tout Puissant, dit dans le coran : 

     

    {34. La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. 35. Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie} 

    Sourate 41 : Les versets détaillés (Fussilat)

     

     

    Si votre voisin vous demande votre aide, vous l'aidez ! S'il vous demande de le secourir, vous venez à son secours ! S'il vous demande de lui prêter, vous lui prêtez ! S'il tombe dans le besoin, vous l'assistez ! S'il tombe malade, vous lui rendez visite ! S'il meurt, vous suivez sa dépouille ! S'il reçoit un bien, vous le félicitez ! S'il s'expose à un malheur, vous le consolez ! Souvenez-vous toujours que notre Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) dit dans un de ses nobles hadiths : 

     

    « Jibril n’a cessé de me recommander mon voisin jusqu’à ce que j’aie cru qu’il allait en faire mon héritier » 

    [ Rapporté dans les Deux Sahih, voir Mouslim, 2625 ]

     

     

    L’Islam préconise dans ce cadre que le voisin prenne l’initiative de saluer son voisin, de s’enquérir de son état de santé en cas de maladie, de lui présenter ses condoléances le cas échéant, de le féliciter si nécessaire, de lui pardonner ses faux pas, de dissimuler ses défauts, de le supporter, de lui faire des cadeaux, de lui prêter en cas de besoin, d’éviter de regarder ce qu’il est interdit de regarder chez lui et de l’orienter vers ce qui lui est utile ici-bas et dans l’au-delà. 

    A ce propos, le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : 

     

    « Le meilleur des compagnons auprès d’Allah est le meilleur pour ses compagnons. 

    Le meilleur voisin auprès d’Allah est le meilleur pour ses voisins » 

    [ Rapporté par Boukhari dans al-Adab al-moufrad, 115 ]

     

    Toutes les œuvres réalisées sont pour Allah, seul Allah connaît les cœurs des gens.

     

     

    Qu’Allah nous facilite l’apprentissage de Sa religion et le suivi de Son chemin droit afin d’obtenir Son agrément dans ce bas-monde et au jour du jugement.

     

     

    Amin

    « La secte Habache ... attention au site APBIF !!!*Les actes ne valent que par l'intention* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    AbdL rahim
    Jeudi 2 Avril 2015 à 06:54
    Malheureusement on parle de fraternité mais elle sarete que dans les mosquées . Dans mosquee on est tous frères mais une fois dehors c'est plus la même .je ne parl meme pas de mariage lol c pire sa
    2
    mamadou savadogo
    Mercredi 12 Octobre à 10:40
    Que dieu nous facilité la compréhension et la patrique.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :