• *La manière de conseiller et d’interdire le mal*

    Nous constatons que beaucoup de jeunes sont fervents à interdire le mal.


    Cependant, ils ne le font pas correctement.

    Question :

    Quel conseil pourriez-vous leur donner et quelle est la meilleure manière d’interdire le mal ?

     

    Réponse :

     
    Je leur conseille d’agir avec clairvoyance ;

     

    Qu’ils étudient tout d’abord, de manière à être certains que cette chose (qu’ils ont vu) est soit une bonne action soit une mauvaise ;

     

    Ceci en se basant sur une preuve de la loi islamique (la charia) de sorte à ce que leur réprobation soit fondée sur la science car Allah (qu’Il soit exalté) dit :

     

     

    « Dis: "Voici ma voie, j'appelle les gens à (la religion) d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des associateurs. » (Sourate Youssouf verset 108)

     

    De plus je leur conseille de réprouver en faisant preuve de douceur, en employant un langage agréable ainsi qu’une bonne manière de faire.

     

    Cela pour qu’on accepte d’eux et pour qu’ils améliorent plus qu’ils ne détériorent car Allah (exalté soit-Il) dit :

     

     

    « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.» (Sourate 'les abeilles' verset 125)

     

    ainsi que Sa parole (exalté soit-Il) :

     

     

    « C’est par une miséricorde d’Allah que tu as été doux vers eux. Et si tu étais rude au cœur dur ils se seraient enfuis de ton entourage » (sourate 'la famille d'Imran' verset 158)

     

    de même le prophète (que la paix et la prière soient sur lui) a dit :

     

     « Celui qui a été privé de la douceur a été privé de tout bien »

     

    (rapporté par Mouslim) ainsi que sa parole (que la paix et la prière soient sur lui) :

     

    « Certes, la douceur ne se trouve pas en une chose sans que cela l’embellisse et elle n’est pas retirée d’une chose sans que cela ne l’enlaidisse »

     

    (rapporté par Mouslim) et les hadiths à ce sujet sont nombreux et authentiques.

     

    Et parmi les choses par lesquelles le prêcheur à Allah (qu’Il soit exalté) doit se distinguer, celui qui ordonne le bien et reprouve le mal : le fait d’être parmi les premiers à appliquer ce qu’il ordonne ainsi que d’être le plus éloigné de ce dont il interdit pour qu’il ne soit pas comme ceux qu’Allah a blâmé dans Sa parole (exalté soit-Il) :

     

     

    « Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Etes- vous donc dépourvus de raison ? » (Sourate ‘la vache’ verset 44)

     

    ainsi que dans Sa parole (exalté soit-il) :


    «Vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas? 3- C'est une grande abomination auprès d'Allah que de dire ce que vous ne faites pas » (sourate ‘le rang’ verset 2 et 3)

     

    Ceci dans le but qu’il serve d’exemple en cela, pour que les gens profitent de sa parole tout comme de ses actes, et Allah est Celui qui accorde la réussite.

     

    La manière de conseiller et d’interdire le mal



    Le recueil des fatwas du cheikh Abdel Aziz Ben Baz

    Tome 5, page 76, fatwa 3

    copié de fatawaislam.com

    Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz

     

     

    « *Garder patience devant une personne en colère ,que soit un croyant ,parents , etc..)**Cheikh Albani nous dit ce qu'est une innovation* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :