• La plus grande épreuve de la vie c'est la vie elle-même

    La plus grande épreuve de la vie c'est la vie elle-même. Vivre c'est survivre. Tu luttes pour être comme pour avoir.

     

    Tu te bats, tu combats, tu encaisses, tu subis. Tu as mal, tu souffres, tu pleures, tu craques, tu es anéanti(e). 


    Parfois, tu es haché(e), pulvérisé(e), broyé(e).

     

    Tu ne le montres pas. Tu caches ton affliction, tu voiles tes larmes.

     

    Ton apparence et ta réalité sont si diamétralement opposées.

     

    Certaines souffrances sont lisibles,

    D'autres sont invisibles, voire indétectables.

     

    Quand tu souffres, tu montres toute ta vulnérabilité ou toute ta force.

     

    Cependant, dis-toi bien que la souffrance est en elle-même une école, une belle éducation.

     

    C'est quand tu es éprouvé, c'est quand tu essuies un refus, c'est quand tu es victime,

     

    C'est quand une épreuve te ronge ou qu'un malheur t'accable que tu réfléchis, apprends et comprends.

     

    C'est alors que tu changes, rectifies, décides de vivre autrement. Tu t'armes, en d'autres mots.

     

    Souffrir, c'est aussi se rapprocher davantage de Dieu, L'aimer encore plus.

     

    Pourtant, c'est Lui qui t'éprouve.

     

    Selon Anas, le Bien-aimé Muhammad (alehi salat wa salam) a dit :

    «La grandeur de la récompense va de pair avec la grandeur de l'épreuve. Allah, quand Il aime les gens, les éprouve. Celui qui accepte l'épreuve avec abnégation aura la Satisfaction d'Allah ; et celui qui oppose son mécontentement, Allah sera mécontent de lui »

    (Tirmidhi ).

     

     

     

     

    « Beaucoups d'hommes de nos jours exigent beaucoups des femmesA toi de bien choisir avec qui passer ton temps »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Rahila
    Mercredi 21 Septembre à 22:47

    Salamou aleykoum, merci pour ce merveilleux rappel, certes les épreuves et les souffrances sont de épreuves d'Allah et il est préférable de les accepter pour en recevoir la récompense.

    Cependant il y a une question qui me tracasse: si la souffrance qu'on ressent après avoir commis un péché (qui reste une très bonne leçon même si l'on en est pas fier), doit-on la considérer comme une épreuve venant d'Allah ? et donc doit-on accepter "positivement" cette épreuve ?

     

    Merci pour vos réponses (si possible avec preuves)

    Barak Allahou fikoum

    2
    Nour
    Lundi 31 Octobre à 23:05
    Rahila Salam a3lekoum l'épreuve est considéré comme t'elle si elle ne résulte pas de se qui est ilicite mai d'une choses dont tu n'a aucun pouvoir de l'en empêcher allah ou a3llam


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :