• La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé -

    La Salât est une prière ordonnée, chaque musulman, homme ou femme, doit la faire.

    Aucune excuse n’est valable pour s’en acquitter, car l’islam nous accorde toutes les facilités.


    La prière éloigne de la turpitude, et grâce à elle, nous devenons scrupuleux, on acquiert de la force pour résister aux tentations, ainsi que de la fermeté dans ce que nous entreprenons.


    L’âme devient fière et n’éprouve devant le mal que répulsion et dégoût. La prière qui est obligatoire ne doit en aucun cas être considérée comme un fardeau, mais plutôt comme quelque chose de très appréciée.

    Allah, le Très Haut dit :« …car la Salât demeure pour les croyants une prescription à des temps déterminés. » Sourate 4 An-Nisa’ (Les femmes) - Verset 103.


    La Salât ne signifie pas que prier, mais également bonté, piété et droiture. C’est le moment où le musulman a une conversation prier avec Dieu, en le remerciant et le louant.

    Outre les les bienfaits de la purification grâce aux ablutions que le musulman doit effectuer avant d’accomplir la Salât, il découvre des vertus physiques et physiologiques.

    Le Prophète Muhammad (sallalahou alayhi wa salam) à dit dans un Hadith (rapporté par Ibn Majah) que la Salât est un remède pour de nombreuses maladies.

    Ce Hadith nous fait donc comprendre que l’on peut tirer de nombreux avantages physique dans cet acte.


    L’homme se doit de faire des activités physiques régulières pour rester en bonne santé, et ce que nous révèle la revue “Saudi Gazette”, c’est que les mouvements dus à la Salât que l’on effectue au moins 5 fois par jour, ont les mêmes avantages que d’effectuer de la marche (calculé pour un rythme de 4.8km).


    Pour le Musulman, accomplir sa Salât à 5 reprises par jour est un excellent moyen de tirer profit de ces exercices, d’ailleurs ces 5 moments sont déterminés avec précision :

    - avant l’aube (le Soubh) où l’air est pur et le corps est encore affecté par le sommeil

    - au milieu de la journée (le Douhr), où le corps est fatigué par le travail,

    - au milieu de l’après midi (l’Asr) où la journée de travail tire à sa fin alors que le corps est accablé encore par la lassitude,

    - au coucher du soleil (l’Maghreb) où l’être humain s’apprête au repos de la nuit,

    - et enfin le soir (l’Ichaâ), fin du jour, où la digestion est forte.


    La prière est une activité physique bénéfique, et un moment durant lequel se meuvent les articulations et les muscles, dans laquelle s’active la circulation sanguine. Par ailleurs, chaque posture de la prière à un bienfait sur le corps.

    En effet, en s’inclinant, les muscles de l’estomac, de l’abdomen des reins ainsi que la colonne vertébrale deviennent souples et flexibles, tandis que les nerfs rachidiens sont nourris. Cela soulage le mal de dos. Il s’agit d’une bonne posture pour réduire les flatulences.

    Cette action s’étend du bas du dos, aux cuisses et mollets, tandis que le sang est pompé vers le haut du torse. Puis lorsque, nous revenons à la position debout, le sang qui était dans la partie supérieure du corps, revient à la normale et le corps est détendu. En conséquence, ce sang emporte les toxines et libère considérablement les tensions.

    En se prosternant, 7 parties du corps touchent le sol, dont notre front et cette partie est très bénéfique. Il y a une réduction avérée des maux de tête, des spasmes, ainsi que des douleurs du fait que les charges électrostatiques sont dissipées.

    Tout au long de la journée, les êtres humains sont exposés aux charges électrostatiques de l’atmosphère, et tout cela se centralise au niveau du système nerveux central.

    La prosternation permet donc de décharger le corps de ces charges électrostatiques.


    Par ailleurs, l’approvisionnement de sang parvenant au cerveau favorise la mémoire, la visions, l’audition, ainsi que la faculté à se concentrer, et la prosternation permet le drainage des sinus du visage qui empêche le développement des sinusites (inflammation des parois des sinus entourant le nez)

    Le Coran affirme : « En vérité, la prière préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. »
    Sourate 29- Al ’Ankabut (L’araignée) - Verset 45

     

    La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé

     

    La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé

     

    La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé

     

     

     

     

    La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé

     

     

    La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé

     

     

    « Le mariage « un pacte lourd », un pacte sacré -La prière du FAJR.. Ca vous dis quelque chose ? - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It