• Le boucher et le pauvre -

    Il y avait là un pauvre homme d'un petit village qui avait pour coutume d'acheter sa viande chez un des bouchers du quartier.
    Sa commande ne variait qu'en de rares occasions, il achetait donc un kilo à chaque fois qu'il s'y rendait.


    Cependant, le boucher étant de mauvaises intentions lui retirait constamment 1/4 de sa commande laissant croire qu'il lui bien mis le kilo souhaité.


    Le pauvre s'en rendit compte depuis le début et cela ne l'empêcha pas de retourner chez lui malgré ce geste récurrent et malsain. Cela durera 12 ans ... 12 années de vol !! Et il y retournait malgré tout.


    Un jour, le boucher se mit à regretter tous ce qu'il a pu faire auparavant. Il décida alors de donner plus que ce qui était commander c'est alors qu'au lieu d'octroyer un kilo de viande au pauvre homme, il lui donnait un kilo + 1/4 à chaque fois qu'il venait acheter chez lui, ainsi il espérait rattraper toutes ces années où l lui causait du tort.


    Le pauvre l'aperçut et s'en rendit très vite compte ce qui impliqua l'arrêt total de ses achats de viande chez ce boucher.


    Savez vous pourquoi ?


    Des mois passèrent, le boucher décida alors d'aller à la rencontre de ce vieil homme pour lui faire aveux de sa mauvaise intention d'autrefois, croyant qu'il a arrêté de faire ses courses chez lui parce qu'il l'a enfin démasqué. Ensuite, il lui demanda la raison pour laquelle ce dernier ne se rendait plus à son commerce.

     


    Au vieil homme de répliquer :


    « J'avais connaissance et parfaitement conscience de ce que tu me faisais et c'est pour cela que je revenais chez toi. Tu croyais gagner en e volant mais en réalité c'était moi le gagnant dans l'histoire. Maintenant, que tu as compris que je ne reviendrai plus, qu'ai-je à gagner ? »


    Le boucher ne comprenant pas où le vieil homme veut en venir, ce dernier rétorqua :
    « Tu croyais qu'en me volant, tu allais faire de l'argent sur mon dos. Cependant, tu ne faisais en réalité qu'augmenter ma cagnote de hassanettes. Voilà la raison pour laquelle j'aimais me rendre chez toi. Aujourd'hui, tu veux te racheter en augmentant la quantité de ma commande de viande et c'est moi qui y perds. »


    Moralité : ceux qui vous nuisent sont en fait ceux qui vous font gagner non pas ici-bas mais dans l'au-delà


    (La sagesse de cet homme m'a percutée lors de mon voyage dans ce petit patelin du Moyen-Atlas.)

     

     

    Le boucher et le pauvre -

     

    « Elever la voix lors du dhikr après la prière -Embrasser la pierre noire - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :