• Le cinquième pilier de l'Islam : Le pèlerinage en Terre Sainte -

    Le pèlerinage est une dévotion corporelle dictée par Dieu au musulman. Celui-ci se doit de l'accomplir au moins une fois dans sa vie. Les croyants rejoignent l'endroit de leur qibla[1], La Mecque l'honorée, venant de toutes les contrées de la planète. Ils y procèdent aux rites de leur pèlerinage pendant des jours définis. Ils y réalisent les objectifs que Dieu a prévus pour cette dévotion quand IL l'a légiférée.

    Auparavant, il l'avait ordonnée au patriarche Abraham. IL nous le rappelle dans le Coran : ﴾ « Appelle les gens pour le Pèlerinage. Ils viendront vers toi à pied et sur leurs montures élancées,  des pays les plus éloignés, afin d’en tirer de nombreux avantages et d’invoquer le nom de Dieu, aux jours fixés, lorsqu’ils sacrifient leurs offrandes que Dieu leur a accordées. Mangez-en vous-mêmes et nourrissez le pauvre miséreux. »[2] ﴿


    Abraham a, effectivement, obéi aux Ordres de son Seigneur et les croyants ont répondu à son appel. Ils arrivèrent de tous les coins de la terre. Ils prirent pour exemple leur patriarche dans tous ses faits et gestes. Ils préservèrent la voie d’Abraham, l’ami rapproché de Dieu. Lors de son unique pèlerinage, le Prophète Mohammed a clamé à tous les pèlerins : « Stationnez à l’endroit délimité, vous effectuez aujourd'hui l'un des héritages d'Abraham.[3] »

    Le pèlerinage est une session annuelle durant laquelle le croyant s'habitue à vivre en paix. La grande majorité de ses rites se déroulent en Terre Sainte où l'oiseau, l'animal, la plante et l'être humain vivent dans la tranquillité la plus totale. Le prophète a insisté : «Certes, c'est Dieu qui a décidé de faire de La Mecque l'honorée une ville Sacrée. Aussi est-il interdit de couper ses arbres, d'y pratiquer la chasse et de ramasser les objets perdus sauf pour celui qui se charge à les remettre à leurs propriétaires. »[4]

    Il est, également, un des aspects de l'égalité et de l'unité des musulmans. Venus de toutes parts, ils se rassemblent, tous, dans les mêmes endroits, vêtus des mêmes habits. Rien ne permet, alors, de distinguer le riche du pauvre, ni le blanc du noir. Durant son sermon du pèlerinage, le prophète a rappelé : « Ô gens ! Votre Seigneur n'est-IL pas le même ?

    Ne descendez-vous pas du même ancêtre ? Il ne peut y avoir donc de préférence d'un Arabe sur un non-Arabe, ni d'un non-Arabe sur un Arabe, ni d'un homme de peau rouge sur un autre de peau noire, ni d'un homme de peau noire sur un autre de peau rouge que sur la base de la crainte révérencielle de Dieu[5]. »

    Parmi les objectifs du pèlerinage figurent les invocations adressées au Créateur, le fait de louer Sa Grandeur et la demande de Son Pardon pour les péchés et les désobéissances que le croyant a commis. IL a dit : ﴾ Et lorsque vous déferlez depuis Arafât, invoquez Dieu au Mach’ar Al-Haram. Rappelez-vous de Lui comme Il vous a guidés, alors qu’auparavant vous étiez du nombre des égarés. Ensuite, déferlez d’où les gens déferlent, et demandez pardon à Dieu. Dieu est certes Pardonneur et Miséricordieux..[6] ﴿

    Tout comme pendant la station sacrée, les implorations à Dieu se font aussi durant les deux ou trois jours de Minâ : ﴾ Invoquez Dieu pendant un nombre de jours déterminés. Celui qui part au bout de deux jours ne commet pas de péché, et celui qui s’attarde ne commet pas non plus de péché, ceci pour celui qui craint Dieu.[7] ﴿

    Après la fin du pèlerinage, le musulman restera sur sa lancée et continuera, le long de l'année, à adresser des suppliques à Son Seigneur. IL a recommandé : ﴾ Et quand vous aurez achevé vos rites, évoquez Dieu comme vous évoquez vos pères, et plus ardemment encore.[8] ﴿

    L'offrande de sacrifice fait aussi partie des prescriptions et des rites du cinquième pilier. Dieu a dit : ﴾ Nous vous avons désigné les chameaux bien portants pour certains rites établis par Dieu. Ils sont un bien pour vous. [9]. ﴿

    En tête de ce bien dont il est question dans le verset, la concrétisation de la crainte révérencielle de l'Omniscient qui apparaîtra clairement dans la conduite du pèlerin. Dieu dit : ﴾ Ni leur chair, ni leur sang n’atteindront Dieu, mais c’est votre piété qui L’atteindra.[10] ﴿



    Le pèlerinage aide encore à matérialiser un autre but : améliorer dans le bon sens la conduite du pèlerin et à l'éduquer. Allah dit : ﴾ Le pèlerinage annuel se déroule lors de mois connus. À quiconque décide de l'effectuer, sont interdits tout rapport sexuel, tout acte pervers, toute polémique. Quelque bien que vous fassiez, Dieu le sait. Approvisionnez-vous. En vérité, le meilleur viatique est la piété. Craignez-Moi, ô hommes doués de raison ! ﴿[11]

    Le pèlerin doit éviter les désobéissances pour obtenir le Pardon de Dieu pour ses péchés et ses transgressions. Le messager de Dieu confirme cette idée. Il a averti : « Quiconque accomplit le pèlerinage sans s'adonner à des actes intimes avec sa propre épouse ni de commettre d'infamie, reviendra de son pèlerinage aussi innocent que le jour où sa mère l'a mis au monde.[12] »

    Le pèlerinage dans lequel toutes ces conditions sont remplies et qui réalise ces hautes idées est qualifié par le Prophète Mohammed de pèlerinage accepté. Il a précisé : « Le pèlerinage agréé ne peut avoir d'autre rétribution que le Paradis », Il lui fut demandé : « Que faut-il faire pour que notre pèlerinage soit agréé ? » Il répondit : « Donner à manger aux nécessiteux et ne prononcer que les bonnes paroles.[13] »

    Ainsi, les cinq piliers de l'Islam visent, avant tout, à purifier l'être humain des souillures qui peuvent le salir, à éduquer sa conduite et à attacher son cœur avec son Seigneur - qu'IL soit béni et glorifié -.

    Cependant, ces seuls piliers ne constituent pas tout l'Islam. Cette religion est un don de Dieu offert à l'Humanité entière. Elle permet de résoudre les problèmes de l'homme en dépit de leurs diversités, organise le lien entre la personne et son Bienfaiteur, définit sa relation avec son semblable et avec son entourage. Elle opère l'équilibre entre les besoins corporels, intellectuels et spirituels, persuade la raison et revigore les sentiments.

     

     

     

     

    Dr Monquedh Assaqqâr

    Traduction : Abdelghani HASSAÏNE

    Révision : Abu Hamza Al-Germâny

     

     

    Publié par

    www.islamhouse.com

    L’islam à la portée de tous !

    [1] ) C'est la direction vers laquelle s'oriente tout musulman quand il effectue sa prière. (N.T)

    [2] ) Versets 27-28 d'El-Hadjdj.

    [3] ) Cité par Et-Tarmîdhî sous le N° 833, Abou Dâoud sous le N° 1919, Ibn Mâdjah sous le N° 3011 et El-Hâkam sous le N° 1699 et a été authentifié par El-Albany dans Sahîh Abî Dâoud sous le N° 1675.

    [4]  Cité par Boukhary sous le n°1587 et Mouslim sous le n°1353

    [5] ) Cité par Ahmed sous le N° 22978.

    [6] ) Versets 198-199 d'El-Baqarah.

    [7] Verset 203 El-Baqarah.

    [8] ) Portion du verset 200 d'El-Baqarah.

    [9] ) Portion dun verset 36 d'El-Hadjdj.

    [10] ) Portion du verset 37 d'El-Hadjdj.

    [11] ) Verset 197 d'El-Baqarah.

    [12] ) Cité par El-Boukhârî sous le N° 1521.

    [13] ) Cité par Ahmed sous le N° 14073 et Ibn Khouzaïmah sous le N° 2514.

     

    Le cinquième pilier de l'Islam : Le pèlerinage en Terre Sainte

     

    « Paroles des Pieux Prédécesseurs sur les Mérites de la Science et des Savants -Différence entre al-Imân (la foi) et al-Islâm (la soummission) - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :