• Le Hadj

    S'il y a bien deux endroits au monde que chaque musulman rêve de visiter , ce sont les villes saintes de Makkah et de Madinah. La visite des lieux sacrés de l'Islam n'est pas seulement un désir qui habite le cœur du croyant ; c'est là en réalité un devoir pour chaque musulman que d'effectuer ce voyage au moins une fois dans sa vie , s'il en a les moyens , pour s'acquitter d'un important pilier de l'Islam: le Hadj. Pendant ce voyage , les musulmans font revivre la Sounnah (pratique) d'Ibrahim (alayhis salâm) , en répétant les gestes de ce grand Prophète d'Allah. Imaginez un peu comment ces actes d'Ibrahim (alayhis salâm), d'Ismaîl (alayhis salâm) et de Hajar (alayhis salâm) ont été appréciés par Allah, au point que leur commémoration chaque année a été rendue obligatoire. Combien de fois ont-ils été répétés? Impossible d'avancer des chiffres, sans risquer, à coup sûr, de se tromper!

     

    Le Hadj est ainsi un des piliers fondamentaux de l'Islam, comme cela est explicitement énoncé dans plusieurs versets du Qour'aane et dans de nombreux Hadiths du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam)

    Il est dit dans un verset du Saint Qour'aane: "Dieu prescrit aux hommes, comme devoir envers lui, le pèlerinage à ce temple, (un devoir) pour ceux qui en ont les moyens." Un compagnon questionna le Prophète à propos des moyens dont il est fait allusion dans ce verset. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) répondit alors: "(Les moyens consistent en) la possibilité de subvenir aux dépenses (du voyage) et d'obtenir une monture (moyen de locomotion)."

    Abou Houraïra (radhia Allâhou anhou) rapporte pour sa part ce Hadith du Prophète : "Le Hadj vous a été imposé, accomplissez-le donc …" Le Hadj est donc obligatoire sur chaque musulman et musulmane possédant les moyens de le faire, et ce , une fois seulement dans la vie. Cependant, il y a des cas où sa pratique est dispensée, et d'autres cas , dans lesquels elle est seulement retardée:

    Le Hadj n'est par exemple, pas imposé à l'aveugle; la femme qui ne peut trouver un Mahram (homme avec qui le mariage est interdit) pour l'accompagner pendant le voyage, doit, pour sa part, remettre son Hadj à plus tard.

    Il est aussi nécessaire de noter que le caractère obligatoire du Hadj ne sous entend nullement qu'il n'y a pas de récompenses dans son accomplissement. Loin de là! Les Hadiths regorgent des vertus de cet acte sacré. On rapporte du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) qu'il a dit à ce sujet: "Celui qui accomplit le pèlerinage sans tenir de propos licencieux et sans commettre de turpitude reviendra comme il était le jour où sa mère l'a mis au monde".

    Il existe des divergences entre les historiens musulmans quant à l'année où le Hadj fût prescrit, mais l'opinion retenue par la majorité d'entre eux désigne la fin de l'an 9 de l'Hégire comme étant l'époque de son instauration. C'est en l'an 10 de l'Hégire que le Prophète avait effectué le Pèlerinage d'Adieu (Hajjat-oul-Wada').

    Le Hadj renferme aussi de nombreux enseignements que les théologiens n'ont pas manqué de relever. Nous allons, dans les lignes qui suivent, nous concentrer sur deux d'entre eux.

     

    Le Hadj rappelle l'égalité de tous les hommes.

     

    En préambule, regardons un verset de la Sourate "Les Chambres", dans lequel Allah s'adresse à l'Humanité entière, et dit: "Ô les gens! Nous vous avons crées d'un homme et d'une femme, nous vous avons répartis en peuples et en tribus afin que vous vous reconnaissiez…"

    Ce verset , d'une importance capitale , dénonce et rejette une "idéologie" , fausse et extrêmement dangereuse pour la stabilité sociale, mais qui a depuis très longtemps été défendue par un certain nombre d'individus; une " idéologie" qui existait à l'époque de la révélation, et que l'on retrouve malheureusement encore de nos jours , exprimée avec des mots différents : celle de " l'inégalité des races ". Certains aimeraient faire croire ainsi que l'appartenance à une race, à une ethnie, ou encore une couleur de peau, devrait être considérée comme un critère de supériorité pour certains hommes par rapport à d'autres.

    Allah nous rappelle dans ce verset que tous les hommes ont une seule et unique origine, qu'ils sont tous égaux, et que leur physionomie ne pourrait en aucun cas leur accorder une quelconque suprématie. La supériorité d'un homme aux yeux de Dieu ne peut venir que de sa spiritualité, comme Il le rappelle dans ce même verset: ".. le plus noble d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux.."

    Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) dit dans un Hadith: "En vérité, Dieu ne regarde pas vos visages, ni vos biens, mais il s'intéresse à (ce que contient) vos cœurs et à vos actions." Le hadj, justement, nous rappelle de façon frappante, ce principe fondamental d'égalité. Des centaines de milliers de personnes, de couleurs différentes, venant de pays éloignés, et appartenant à des classes sociales variées, se réunissent en un même endroit, adoptent tous la même conduite, font des gestes identiques, se soumettent tous aux mêmes lois! Cet esprit d'égalité est poussé jusque dans l'apparence vestimentaire des pèlerins (Houjjâj), tous portant le même habit, l'Ihrâm. C'est là un important enseignement du Hadj. Le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) a encore dit dans un Hadith: "Ô les gens! Ecoutez! Votre Seigneur est unique, et votre père l'est aussi. Ecoutez! Pas de supériorité de l'arabe par rapport au non arabe, ni du non arabe par rapport à l'arabe, ni encore du blanc sur le noir ou du noir sur le blanc!"

    Devinez à quelle occasion, et à quel endroit le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) a prononcé ces paroles ..?A Mina, lors du pèlerinage d'Adieu...!

     

    Le Hadj est aussi une manifestation évidente de l'amour d'Allah.

     

    Il y a dans le Hadj un autre enseignement important. Comme nous le rappelle le Qour'aane , l'être humain n'a été crée que dans l'unique but de faire l'adoration de son Créateur: Allah. Cheikh Thanwi r.a. (célèbre théologien et écrivain musulman d'origine indienne) écrit que l'adoration consiste à faire deux choses: montrer une soumission totale à l'être adoré , et l'aimer plus que tout autre chose. Les relations du musulman avec Allah doivent donc être axées autour de ces deux qualités. Mais en sus de cela , il lui est aussi nécessaire de manifester leurs présences en lui par des actes et gestes physiques. L'Islam l'a assisté dans cette tâche lui incombant. Pour lui permettre de manifester sa soumission , la salât (prière) a été prescrite au croyant. Pour ce qui est de manifester l'amour pour Allah, l'Islam a ordonné le Hadj. Depuis le moment où commencent les préparatifs pour ce grand voyage jusqu'à ce qu'il soit complété, chaque action, chaque geste, chaque parole du Hadji (pèlerin) est fortement imprégné de cette manifestation de l'amour de Dieu: le pèlerin dépense de ses biens pour Dieu, il supporte patiemment toutes les difficultés du voyage, il délaisse ses vêtements habituels pour ne porter que deux pièces d'étoffes, il tourne autour de la Ka'ba comme le fait l'amoureux autour de la maison de sa bien-aimée, il fait l'aller-retour entre les monts Safa et Marwa comme pour montrer sa détresse, il ne se soucie plus de son apparence physique, a les cheveux ébouriffés... et ainsi de suite. Chaque action du Hadj est ainsi un signe évident de l'amour que le serviteur porte pour Allah. Voici donc un deuxième enseignement du Hadj.

     

    Le Hadj



    Nous conclurons ces lignes en formulant cette invocation :

     

    Qu'Allah nous permette à tous d'accomplir un Hadj qui soit accepté par Lui.

     

    Âmine .

     

    Wa Allâhou A'lam !

     

    Et Dieu est Plus Savant !

     

    Cheikh Mohammad Patel

     

        http://www.muslimfr.com/

    « Sur le fait de mentionner les noms lorsque l’on met en garde contre les gens de Bid’ah...?Le bon comportement »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    ras
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 22:29

    Amine


     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :