• Le jeûne de celui qui est atteint d'une maladie rénale

    Q: Je suis atteint d'une maladie rénale et j'ai subi deux opérations. Les médecins m'ont recommandé de boire de l'eau jour et nuit, à raison d'au moins deux litres et demi quotidiennement.

    Ils m'ont appris que le fait de jeûner et de m'abstenir de boire de l'eau trois heures de suite risque de m'exposer à un grand danger.

    Dois-je me conformer à leur recommandation ou placer ma confiance en Allah et jeûner sachant qu'ils m'ont signifié que je suis prédisposé à développer des calculs ?

    Que dois-je faire ? Quelle est l'expiation que je dois faire si je ne jeûne pas ?

     

     


    R: Si la situation est telle que vous la décrivez, et que ces médecins sont compétents dans leur domaine, il vous est permis de ne pas jeûner et de préserver votre santé afin de repousser ce qui peut vous nuire.

    Si vous guérissez par la suite et que vous devenez apte à jeûner sans gêne, vous devrez compenser ce jeûne.

    Mais si la maladie se prolonge ou si vous êtes prédisposé à développer des calculs lorsque vous ne buvez pas de l'eau en continu, et que les médecins sont catégoriques quant au fait qu'il s'agisse d'une maladie incurable, vous devez nourrir un pauvre en compensation de chaque jour non jeûné.


    Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

     



    Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


    `Abd-Allah ibn Manî`     `Abd-Allah ibn Ghoudayân     `Abd-Ar-Razâq `Affifî     `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

    Les fatwas du Comité Permanent - Groupe 1 - Partie 10 - Page 180

     

     

    Le jeûne de celui qui est atteint d'une maladie rénale

     

    « La femme enceinte n’observant pas le jeûne du RamadanUne mère très vieille incapable de jeûner le mois de Ramadan »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Rim
    Samedi 11 Juin à 17:28

    Salam aleykoum wa rahmatullah wa barakatouh,

    En premier lieu, je tenais à vous dire: "Allah y chafik !"

    Ensuite, je voulais vous dire que j'ai eu exactement la même chose que vous il y a deux ans de cela et j'ai du moi aussi pratiquer le jeûne. Je buvais le matin au souhour et la nuit à l'iftar sinon je restais allongée car mes reins tiraient à l'arrière de mon dos. Si vous ne travaillez pas, vous pouvez essayer de le faire et si vous voyez que vous ne pouvez pas tenir alors rompez votre jeûne.

     

    Qu'Allah vous guérisse !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :