• Le jeûne et la maladie -

    Question : Quelles sont les directives relatives au malade qui ne jeûne pas pendant le mois de Ramadân ?

     

    Les savants sont unanimes sur le fait qu’un malade n’est pas tenu de jeûner, puisqu’Allâh - Exalté soit-Il - a dit : "Celui qui est malade ou qui voyage jeûnera ensuite un nombre de jours équivalent. Dieu veut la facilité pour vous, Il ne veut pas vous mettre dans la difficulté." [Sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, verset 185.]

     

    Ainsi, en nous appuyant sur le Noble Coran et sur l’avis unanime des savants musulmans, un malade a le droit de ne pas jeûner pendant le mois de Ramadân. La question qui se pose est : quel type de maladie permet à un musulman de s’abstenir du jeûne ? Toute maladie que le jeûne peut aggraver ou en retarder la guérison permet au musulman de rompre son jeûne. De la même façon, lorsque le jeûne provoque chez le malade une importante douleur qui l’empêche d’accomplir son travail et de gagner sa vie, il a le droit de ne pas jeûner.

     

    On a interrogé l’Imâm Ahmad : « Quand un malade est-il autorisé à ne pas jeûner ? - Il répondit : Lorsqu’il n’est pas capable de jeûner. - Puis on lui demanda encore : Un homme qui est affligé par la fièvre est-il dans l’incapacité de jeûner ? - Il dit : Quelle maladie peut être plus grave que la fièvre ? »

     

    Il y a toutes sortes de maladies. Certaines, telles un mal de dent, un doigt blessé, un petit abcès et autres, ne sont pas aggravées par le jeûne. Le jeûne peut guérir un certain nombre de maladies telles que les troubles digestifs (indigestion, diarrhée, etc.). Ces maladies ne permettent pas au musulman de s’abstenir du jeûne puisque dans de telles situations il est dans l’intérêt du patient de jeûner. Un musulman est autorisé à s’abstenir du jeûne lorsque qu’il craint que ce dernier lui soit nuisible. Si une personne en bonne santé craint de tomber malade à cause du jeûne, il lui est permis de s’en abstenir.

     

    Ceci peut être évalué de deux façons : en se basant sur :

    1. l’expérience personnelle o
    2. u d’après les conseils d’un médecin musulman de confiance dont les connaissances et l’honnêteté sont reconnues.

    Ainsi, si un médecin musulman de confiance indique au musulman que le jeûne peut lui être nuisible, ce dernier est autorisé à ne pas jeûner. D’autre part, si un musulman a l’autorisation de ne pas jeûner mais qu’il insiste pour le faire, il commet un acte répréhensible puisqu’il se nuit à lui-même et refuse d’accepter la dispense [En arabe, on dit : rukhsah.] accordée par Allâh. Même si le musulman jeûne et observe les règles du jeûne, il aura commis un acte illicite si jamais il se faisait du tort. Allâh - Exalté soit-Il - a dit : « Ne vous tuez pas. Dieu est miséricordieux envers vous. » [Sourate 4, les Femmes, An-Nisâ’, verset 29.]

     

    Une personne malade peut-elle faire une aumône en échange des jours de jeûne qu’elle a manqués du fait de sa maladie ?

     

    Une maladie est de deux sortes :

     

    • Une maladie temporaire, dont le patient espère guérir. Dans ce cas, le musulman n’a pas à verser d’aumône ou de rachat mais il doit rattraper les jours de jeûne qu’il a manqués. A ce sujet, Allâh - Exalté soit-Il - a dit : « qu’il jeûne un nombre de jours équivalent ». Ainsi, s’il est dans l’incapacité de jeûner pendant un mois, il devra jeûner un mois ultérieurement. S’il est dans l’incapacité de jeûner pendant un certain nombre de jours, il devra rattraper le nombre exact de jours manqués, une fois qu’Allâh lui aura rendu la santé.
    •  Une maladie chronique dont on ne guérit pas. Ce type de maladie peut être déterminé à partir de l’expérience personnelle ou de l’avis d’un médecin. La législation islamique concernant les personnes âgées s’applique également aux personnes atteintes de maladies chroniques. Dans ce cas, le musulman doit payer un rachat qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. Selon certains savants, tels Abû Hanîfah, il peut payer l’équivalent d’un repas pour un pauvre, un faible ou un nécessiteux.

     

    En ce qui concerne la femme enceinte ou qui allaite son enfant, si elle craint que le jeûne lui nuise, la majorité des savants sont d’avis qu’elle peut ne pas jeûner, à condition qu’elle rattrape les jours de jeûne manqués. Elle se trouve alors dans une situation similaire à celle d’une personne malade.

     

    Même si les savants sont unanimes sur le fait qu’une femme enceinte ou allaitant son enfant et qui appréhende que le jeûne ne nuise à son embryon ou au nouveau-né soit autorisée à ne pas jeûner, ils ont divergé concernant le fait qu’elle doive rattraper plus tard les jours manqués, ou bien nourrir un pauvre pour chaque jour manqué, ou encore faire les deux en même temps. Ibn `Umar et Ibn `Abbās affirment qu’elle doit nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. La majorité des savants avancent qu’elle doit rattraper les jours manqués et d’autres maintiennent qu’elle doit faire les deux. Il me semble que le fait de nourrir un pauvre soit suffisant pour une femme qui est enceinte ou qui allaite constamment de sorte qu’elle n’a pas eu l’opportunité de rattraper ses jours. Ceci peut concerner une femme qui est enceinte unne année, puis allaite son enfant l’année suivante, puis est de nouveau enceinte l’année d’après etc. Elle est donc dans l’incapacité de rattraper les jours où elle s’est abstenue de jeûner. S’il lui est demandé de rattraper tous ces jours, il lui faudra jeûner sans cesse durant plusieurs années, chose qui est difficile et Allah ne demande pas à Ses Serviteurs de souffrir de la privation.

     

    Sheikh Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

     

    [1] Sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, verset 185.

     

    [2] En arabe, on dit : rukhsah.

     

    [3] Sourate 4, les Femmes, An-Nisâ’, verset 29.

     

    Le jeûne et la maladie -

     

    « L’usage de la pompe par un asthmatique n’entraîne pas la rupture du jeûne -Est-il permis d'ouvrir un restaurant en France durant la journée du mois de Ramadan ?- »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    somia
    Mercredi 17 Juin 2015 à 23:06
    Salam alaykoum wa rahmatulahi wa barakatuhu,je mesure 1m69 et je fais moins de 50kilo car jetais malade je doit prendre du poids sachant que la maintenant et mauvais pour la santé et si je fais le ramadan complet je vais perdre du poids donc aggraver encore plus ma santé comment faire ?doit je faire le ramadan?
    2
    Nirness
    Jeudi 18 Juin 2015 à 14:45
    Salam somia je te conseils d aller voir un médecin rapidement pour savoir mais ton poids si tu est trop faible à ta place je ne le ferai pas si ça provoque des vertiges,... Mais sache qu en general au ramadan on prend du poids ça dépends ton alimentation. Dans le doute si tu vois que tu es trop fragile et que tu a peur ne le faire ne le fait pas et vas voir un médecin pour confirmer en tt les cas vas voir le doc pour avoir un avis correct. Wa allah ou a3lem qu allah te facilite
    3
    somia
    Jeudi 18 Juin 2015 à 23:05
    je suis déjà partie le voir il y a quelques jours et j'avais même pas besoin de lui dire vu ca tête quand il a vu mon poids ca voulais tout dire après j'étais partie le revoir j'ai repris 1kilo passer mais c'est pas suffisent normalement je doit faire 60kilo mais pour être en bonne santé 55kilo serai déjà pas mal, oui j'ai des faux vertige c'est-à-dire l'impression de tangé de bouger exetera.. mais ca c'est surement du a l'anxiété, mais sinon oui je me sans faible de puits quelques jours déjà, finalement je ne ferais pas ramadan hier soir au lever de l'aube j'étais pas bien j'ai fais une crise d'angoisse et je me sentais bien faible donc ca ca veux dire stop ne fait pas ramadaannn, et non moi justement je perds du poids pendant le ramadan donc je peu pas mettre ma santé en danger encore pluss, je perds vite des kilo mais pour les prendre c'est long vu que je suis grande de taille !!!
    4
    Fadi
    Lundi 22 Juin 2015 à 09:48
    Salam alaykoum, ma mère, âgée de 65 ans, fait actuellement des piqûres de cortisone pour soigner une bronchite persistante. Elle jeûne car, selon mon père, cela lui est permis dans la mesure où ce n'est pas de la nourriture. J'aurais aimé un avis religieux sur la question. Barak Allahou fikoum
    5
    El amami
    Dimanche 26 Juin à 01:11
    Salam il y a 8 ans que j'ai fait une opération du bypass réduction de l'estomac je manque de globules blancs et rouges mais je fais mon Ramadan je ne sais pas si dieu vas me punir quand je vois je n'ai plus de fer je m'arrête un jour je reprends vous pouvez me dire je dois faire quoi s'il vous plaît


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :