• Le jeûneur qui profère des insultes ou des grossièretés

    Q: Le jeûne de la personne qui s'énerve en journée de jeûne pendant Ramadan, puis profère des insultes ou des grossièretés est-il valable ?


    R: Cela n'invalide pas son jeûne, mais cela diminue sa rétribution.

    Ainsi, le musulman doit se surveiller et préserver sa langue de proférer des insultes, ou calomnies, ou grossièretés, ou toutes autres paroles qu'Allah a rendues illicites, que ce soit pendant ou en dehors du jeûne.

     

     

    Mais en situation de jeûne, c'est encore plus impératif et ce pour assurer l'accomplissement du jeûne, se préserver de nuire aux gens, et empêcher l'inimitié, les haines et les dissensions entre les gens, selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Si l'un de vous pratique le jeûne un jour, qu'il s'abstienne d'avoir des rapports intimes avec sa femme et de dire des propos indécents ; si quelqu'un l'injurie ou l'attaque, qu'il dise : "je jeûne." Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim .


    Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

     



    Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


    `Abd-Allah ibn Qa`oud     `Abd-Allah ibn Ghoudayân     `Abd-Ar-Razâq `Affifî     `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

    Les fatwas du Comité Permanent - Groupe 1 - Partie 10 - Page 333

     

     

    Le jeûneur qui profère des insultes ou des grossièretés

     

    « Le jeûneur qui avale sa salive Boire de l'eau délibérément en jeûnant »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :