• Le jour d'Achoura

    Le jour de 'achoura est un grand jour qui était important à la fois pour les juifs, les chrétiens, les associateurs et maintenant pour les musulmans.

     

    D'après Abou Moussa Al Ach'ari (qu'Allah l'agrée) : Le jour de 'achoura était un jour de fête chez les juifs ainsi le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Jeûnez-le vous ».

    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2005 et Mouslim dans son Sahih n°1131)

     

    عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال : كان يوم عاشوراء تعده اليهود عيدا . قال النبي صلى الله عليه وسلم : فصوموه أنتم

    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٠٥ و مسلم في صحيحه رقم ١١٣١)

     

    D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée), lorsque le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a jeûné le jour de 'achoura et a ordonné de le jeûner, ils ont dit: Ô Messager d'Allah ! Certes c'est un jour auquel les juifs et les chrétiens donnent de l'importance...

    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1134)

     

    عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : حين صام رسول الله صلى الله عليه وسلم يوم عاشوراء وأمر بصيامه ، قالوا : يا رسول الله ! إنه يوم تعظمه اليهود والنصارى

    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٣٤)

     

    D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le jour de 'achoura a été mentionné auprès du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui). Il a dit: « C'est un jour que les gens de la période anté-islamique jeûnaient. Celui qui veut le jeûne et celui qui veut le délaisse ».

    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1126)

     

    عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال : ذُكِرَ عند رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يومَ عاشوراءَ فقال : ذاك يومٌ كان يصومُه أهلُ الجاهليةِ . فمن شاء صامَه ومن شاء تركَه

    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٢٦)

     

    Pourquoi ce jour a t-il cette importance ?

     

    Allah a dit dans la sourate Al Chou'ara n°26 versets 60 à 67 : « Puis au matin ils les poursuivirent et quand les deux parties se sont aperçues les compagnons de Moussa ont dit : Nous allons être rejoints.

    Il a dit : Certes non ! Il y a avec moi mon Seigneur qui va me guider.

    Alors nous avons révélé à Moussa : Frappe la mer avec ton bâton.

    Elle se fendit et chaque versant était comme une énorme montagne.

    Nous fîmes approcher les autres (*) et nous sauvâmes Moussa et tous ceux qui étaient avec lui.

    Ensuite nous avons noyé les autres.

    Il y a certes dans cela un signe mais la plupart d'entre eux ne croient pas ».

     

    (*) C'est à dire Pharaon et son armée.

     

    قال الله تعالى : فَأَتْبَعُوهُم مُّشْرِقِينَ . فَلَمَّا تَرَاءى الْجَمْعَانِ قَالَ أَصْحَابُ مُوسَى إِنَّا لَمُدْرَكُونَ . قَالَ كَلاَّ إِنَّ مَعِيَ رَبِّي سَيَهْدِينِ . فَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنِ اضْرِب بِّعَصَاكَ الْبَحْرَ فَانفَلَقَ فَكَانَ كُلُّ فِرْقٍ كَالطَّوْدِ الْعَظِيمِ . وَأَزْلَفْنَا ثَمَّ الآخَرِينَ . وَأَنجَيْنَا مُوسَى وَمَن مَّعَهُ أَجْمَعِينَ . ثُمَّ أَغْرَقْنَا الآخَرِينَ . إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ

    (سورة الشعراء ٦٠ إلى ٦٧)

     

    D'après 'Abdallah Ibn 'Abbas (qu'Allah les agrée), lorsqu'il est arrivé à Médine, le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a trouvé les juifs qui jeûnaient le jour de 'achoura et il leur a dit : « Quel est ce jour que vous jeûnez ? ».

    Ils ont dit : Ce jour est un grand jour. Ce dans ce jour que Allah a sauvé Moussa et son peuple et qu'il a noyé Pharaon et son peuple. Ainsi Moussa l'a jeûné en remerciement et donc nous le jeûnons.

    Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Nous sommes plus en droit de Moussa que vous ».

    Et alors il a jeûné ce jour et a ordonné de le jeûner.

    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2004 et Mouslim dans son Sahih n°1130)

     

    عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنّ رسول الله صلى الله عليه و سلم قدم المدينة فوجد اليهود صياما يوم عاشوراء فقال لهم : ما هذا اليومُ الَّذي تصومونَهُ ؟

    فقالوا : هذا يومٌ عظيمٌ . أنجَى اللهُ فيه موسَى وقومَهُ وغرَّقَ فرعونَ وقومَهُ فصامَهُ موسَى شكرًا فنحنُ نصومُهُ .

    فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم : فنحنُ أحقُّ وأوْلَى بموسَى منكمْ . فصامَهُ رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم وأمرَ بصيامِهِ

    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٠٤ و مسلم في صحيحه رقم ١١٣٠ و اللفظ لمسلم)

     

    Remarque :

     

    Les chiites prennent le jour de 'achoura comme un jour de rassemblement pour pleurer la mort de Al Houssayn Ibn 'Ali (qu'Allah l'agrée). Ceci est une innovation qui n'a rien à voir avec l'Islam.

     

    L'imam Ibn Rajab Al Hanbali (mort en 795) a dit : « En ce qui concerne le fait de prendre le jour de 'achoura comme un jour de rassemblement de tristesse, comme le font les rawafid (1), ceci fait partie des actions de ceux dont les efforts se sont perdus dans la vie présente alors qu'ils s'imaginaient faire le bien (2).

    Ni Allah, ni son Messager (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) n'ont ordonné de prendre les jours durant lesquels les prophètes sont morts ou les jours durant lesquels ils ont subit des malheurs comme des jours de rassemblement de tristesse alors qu'en est-il pour ceux qui sont en dessous de ceux-là comme Al Houssayn ? ».

    (Lataif Al Ma'arif p 126)

     

    (1) Ce sont les chiites extrémistes.

    (2) C'est une allusion au versets n°103 et 104 de la sourate Al Kahf n°18.

     

    En plus du fait que prendre cette journée comme une journée de tristesse n'est pas légiféré, ce que font certains d'entre eux en déchirant leurs vêtements, en criant et parfois même en se frappant jusqu'au sang est formellement interdit.

     

    D'après 'Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ne fait pas partie de nous celui qui se frappe les joues, déchire ses vêtements et appelle par les appels de la période pré-islamique ».

    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1294 et Mouslim dans son Sahih n°103)

     

    عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ليس مِنَّا من لطمَ الخدودَ وشَقَّ الجيوبَ ودعا بدَعْوَى الجاهليَّةِ

    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٢٩٤ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٣)

     

    D'après Abou Moussa Al Ach'ari (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je me désavoue de celle qui élève sa voix, qui rase sa tête et de celle qui déchire ses vêtements lors des malheurs ».

    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1296 et Mouslim dans son Sahih n°104)

     

    عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أنا بَرِيء من الصالقَةِ والحالقَةِ والشَّاقَّةِ

    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٢٩٦ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٤)

    « Y a t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ?Ayat al Kursi (Le Verset du Trône) * »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :