• Le mariage « un pacte lourd », un pacte sacré -

    Si l’on se met à méditer, à lire des livres, des textes, c'est-à-dire le Coran et les paroles du Prophète (alehi salat wsalam), on va trouver dans beaucoup de Versets et de Hadith du Prophète , un appel vers le mariage, une vie de couple pleine de sérénité d’affection, de miséricorde, et, un appel à s’éloigner au maximum de toutes les causes qui peuvent nuire au couple, à la vie de famille et qui risquent de mettre en péril le mariage.

    Il nous suffit qu'Allâh  appelle et nomme le mariage « un pacte lourd », un pacte sacré. C’est cela le mariage. Allâh  nous interpelle dans le Coran et nous dit :

    "Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent." [ Sourate 30 – Verset 21 ]

    Il a crée parmi les signes de Son existence, de Sa sagesse, de Sa grandeur, de Sa perfection, de vous et pour vous, des femmes pour trouver la sérénité (as-sakina), la tranquillité, la béatitude auprès d’elles. Il, , a mis entre vousl’amour et la miséricorde, l’affection.

    Ce sont des Versets, des signes « pour des gens qui réfléchissent ».

    C’est ainsi que le mariage était dans les siècles précédents...

    Et qu’est-ce qu’est devenu le mariage aujourd’hui pour le couple ? Que des problèmes, dépressions, bagarres, insultes, divorce, des familles éclatées, des jeunes qui ne veulent plus se marier ou alors à peine mariés ils divorcent au bout de quelques jours ou semaines ou mois, et encore pire…

      <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "ca-pub-5961844977975807"; google_ad_slot = "8030235174"; google_ad_width = 300; google_ad_height = 250; // ]]></script> <script src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript">// <![CDATA[ // ]]></script>

    Quelles sont les causes ?

     

     La cause principale, c’est que l’on s’est éloigné de ce qu’Allâh  nous ordonne à ce sujet-là dans le Coran,de Son chemin, et de ce que le Prophète nous demande de faire.

    Si l’on écoute le Coran et les paroles du Prophète (alehi salat wsalam) , il n’y a pas plus simple que le mariage et pourtant, les statistiques parlent d’elles même…En France un mariage sur deux finit par un divorce.

     

     Une autre cause principale, c’est le mauvais choix de celui ou celle avec qui on va partager notre vie. Aujourd’hui, les critères de choix de sa femme ou de son époux sont personnels, compatibles avec leurs passions, avec l’origine sociale, avec les traditions mais on a oublié les critères de choix que l’islam nous recommande. Le Prophète (alehi salat wsalam) a dit :

     « On épouse la femme pour quatre raisons; pour son bien, pour son rang, pour sa beauté, pour sa religion. Choisis plutôt celle qui est pieuse. » [ Rapporté par Al Bukhârî, Muslim ]

     Ceci est valable pour l’homme comme pour la femme.

     Surtout, les parents veulent pour leur fille un mari riche, qui a de l’argent, mais peu importe qu’il pratique ou pas sa religion, ce n’est pas important. 

    Du moment qu’il va donner beaucoup d’argent, qu’il va faire un mariage dont tout le monde va parler, alors bismillâh !

    Les femmes aussi…il y en a qui veulent des maris riches, mais elles oublient que la richesse peut être perdue, que si aujourd’hui on est riche, demain on peut être pauvre et peut-être que cette richesse va être la cause de leur malheur.

     La beauté est importante, c’est clair. Il faut que la femme plaise au mari et que le mari plaise à sa femme. C’est normal. Mais il faut savoir que ça ne doit pas être au détriment de la religion.

    En plus, les jeunes aujourd’hui, ils veulent Fâtima  mais sous forme de «top-model ». 

    Ils veulent une belle femme qui a tous les critères : qui soit riche, belle, de bonne famille, elle a la religion, elle porte le hijab…Et les sœurs aussi, c’est pareil, elles veulent des maris « top-model » et en même temps qu’ils soient comme les Compagnons.

     Cela n’existe pas, c’est uniquement dans les rêves. Et chacun d’entre nous doit se dire une chose, c’est que si tu veux que ta femme soit comme Fâtima  alors soit comme Ali . Et c’est pareil pour les sœurs ; si elles veulent un mari comme Ali , alors qu’elles soient elles d’abord, comme Fâtima .

     Il y a des gens qui ne choisissent que pour ces critères que sont la richesse, la beauté, la famille et ils oublient le plus important qui est la religion.

    Tous les autres critères peuvent être perdus : la beauté un jour ou l’autre elle disparaîtra, l’argent ne reste pas, on peut devenir pauvre et la notoriété ça peut servir mais pas toujours. Par contre ce qui fait que le couple dure et perdure c’est la religion. 

     Je reviens aux jeunes…

    Aujourd’hui, les jeunes ne veulent plus se marier, surtout dans la société dans laquelle on vit, et ce, pour plusieurs raisons. Ils disent qu’ils ne trouvent pas de sœurs qui correspondent à leurs critères…

    Pourquoi ? Parce que le frère est trop exigeant. C’est ça le problème.

     Les sœurs ne veulent plus se marier car elles ont des critères trop exigeants.

     Il faut essayer de trouver un équilibre entre la beauté, la richesse, la famille, mais surtout le critère le plus important c’est que ce frère, cette sœur avec qui tu vas te marier, qu’il ou elle qui craigne Allâh , qui obéisse à Allâh , qui obéisse à Son Messager .

     Parce que si tu le ou la choisis pour ce critère-là, il ou elle ne sera pas injuste envers toi une fois que vous serez mariés. Ce n’est pas cet homme-là qui va te frapper, ce n’est pas cette femme-là qui va te trahir ou t’insulter. Ce n’est pas cet homme-là qui va te manquer de respect. Parce qu’il craint Allâh , il suit la sunnah du Prophète.

     C’est pour cela que ce critère là est important.

     

     Un autre problème chez les jeunes : comportez-vous comme des hommes qui ont une religion et qui préfèrent passer par la porte des parents pour demander la main de cette fille.

    Mais le problème aussi c'est que le jeune homme parle avec le père, âgé, il vient devant la porte de cette personne pour demander la main de sa fille et le père ne le laisse même pas finir sa phrase et déjà il claque la porte : « rentrez chez vous ».  

     

    Pourquoi ??? Parce que eux ils sont blancs et le jeune homme lui, il est noir…

    Et des fois ça arrive parce que lui il est marocain et le jeune il est algérien…et des fois originaires du même pays mais l’un est du Nord et l’autre il est du Sud…

     Qu’est-ce que tu vas dire à Allâh  ?

     Le Prophète (alehi salat wsalam)  a dit :

     « Lorsque se présente à vous, pour une demande en mariage, celui dont vous êtes satisfaits en ce qui concerne sa religion et son comportement moral, mariez-le ! Si vous ne le faites pas, cela engendrera le désordre sur terre et une large corruption.» [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

     Il n’a pas dit la nationalité ou la richesse, il a parlé de sa religion et son comportement. Il donne l’ordre de le marier. Car si on ne le fait pas il annonce de grandes turpitudes, une grande corruption (fasad). 

    Et c’est ce qui se passe aujourd’hui…Vous ne voulez pas marier vos enfants ?

    Le malheur c’est que quand le garçon veut se marier, ses parents ne le laissent pas parce que la fille elle n’est pas de la même origine. Et ça c’est grave…

    Ce nationalisme, ce racisme, ça n’existe pas dans l’Islam.

     

     « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. » [ Sourate 49 – Verset 13 ]

     Le Prophète (alehi salat wsalam) nous a appris qu’il n’y a de différence entre un arabe ou un non-arabe, un blanc et un noir que par la piété.

     Qu’est-ce que tu vas dire à Allâh  le Jour Dernier ?

     Et à cause de cela, beaucoup de problèmes arrivent.

    Que font les jeunes ? Et bien ils ne veulent plus se marier. Il y a des filles qui veulent se suicider parce que leurs parents ne veulent pas les marier pour des raisons qui ne sont pas légales. 

    Ce n’est pas une raison légale, acceptable dans l’islam et qui te permette de refuser le mariage.

    S’il n’a pas la religion tu as le droit de refuser. S’il n’a pas le bon comportement, tu as le droit de refuser. Mais tu ne peux pas refuser parce qu’il est blanc ou noir ou d’une autre région.

     Les savants disent que quand le tuteur (le père en général) exerce sa tutelle pour refuser à sa fille un homme qui a la religion et un bon comportement juste parce qu’il est d’une autre origine, alors il perd sa tutelle car il exerce son droit à l’encontre de l’islam.

    Les savants ajoutent que dans ce cas la fille peut aller voir le Juge musulman pour qu’il la marie. 

    Il faut aider les jeunes à se marier, il faut leur faciliter le mariage...

     

    Un autre problème c’est la dot que certains parents demandent pour le mariage. Des dots impossibles, de plus en plus importantes. Des sommes faramineuses. Le marié est obligé de s’endetter pour verser cette dot et payer le mariage.

    Facilitez le mariage…'Umar Ibn Al-Khattâb  a dit : 

    « Attention. N'exagérez pas (le montant) de la "dot" qui revient aux femmes. Si une telle pratique conférait noblesse en ce monde et piété auprès d'Allah, le Prophète  aurait eu plus de raison que vous d'agir de la sorte. Je n'ai jamais entendu que le Messager d'Allah a pris femme, ou marié l'une de ses filles pour une "dot" supérieure à douze ûqiyya.» [ Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhî, Abû Dâwûd, An-Nasâ'î ]

     Et le Prophète (alehi salat wsalam) a dit que les meilleures femmes sont celles dont la dot est la plus modeste.

     Il y a deux extrêmes : il y en a qui disent qu’elles ne veulent pas de dot. Il ne faut pas car c’est une des conditions du mariage, c’est un droit.

     La dot est un droit de la femme qu'Allâh  a instauré. L’homme n’achète pas la femme. Et ce n’est pas au père de mettre la dot dans sa poche. Si la fille veut aider son père et lui en donne un partie, qu’Allâh  la récompense.

     Facilitez le mariage pour les gens et la responsabilité est pour les parents car ils ont rendu le mariage difficile.

     

     Et maintenant tu trouves des hommes et des femmes à trente ans, à quarante ans qui ne sont pas encore mariés alors qu’à l’époque du Prophète  ils se mariaient le plus tôt possible.

    Il faut que ça change, mes frères et mes sœurs, et que les jeunes aussi arrêtent de demander des critères impossibles,qu’ils soient raisonnables dans leurs demandes et leur choix en privilégiant l’homme ou la femme qui a la religion et que les parents aussi facilitent le mariage. 

    Il est musulman, il craint Allâh , donne-lui ta fille.

     Il y a des parents qui disent : « oui mais si c’est une autre origine dans quelques années s’ils rentrent au pays comment faire ? Ils vont se séparer. »

    Vous les parents est-ce que vous êtes rentrés au pays ? Vous ne l’avez pas fait et vous pensez pour vos enfants ?

     Ce n’est pas une raison valable.

     Les jeunes, préparez-vous au mariage et n’attendez pas trente ans ou quarante ans. Et n’attends pas d’avoir fait les 400 coups pour après réclamer une fille vierge. Il faut que toi aussi tu le sois. Comment tu veux que Allâh  te donne une fille pieuse et « clean » comme tu dis alors que toi, tu t’es amusé avec toutes les filles du coin et que tu n’es plus vierge ?

     L’ordre est adressé aux hommes et aux femmes. Allâh  dit :

     « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.

    Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines…[ Sourate 24 – Versets 30/31]

    L’islam porte un intérêt majeur à la famille qui a une place très importante, c’est sacré.

    Chaque membre de cette famille doit accomplir son devoir et répondre à l’appel d’Allâh  et de Son prophète ,  ainsi,  être en adéquation avec ce qu'Allâh  dit dans le Coran :

    « Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah »[ Sourate 3 - verset 110 ]

    Il a déjà été dit que le premier problème ou plutôt la première solution à tous les problèmes du mariage réside dans deux hadith ; le premier parle des hommes et le deuxième parle des femmes et les deux parlent des critères de choix du conjoint.

    Concernant le choix de l’époux :

    « Lorsque se présente à vous, pour une demande en mariage, celui dont vous êtes satisfaits en ce qui concerne sa religion et son comportement moral, mariez-le ! Si vous ne le faites pas, cela engendrera le désordre sur terre et une large corruption.» [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

    Et concernant le choix de l’épouse :

    « On épouse la femme pour quatre raisons pour son bien, pour son rang, pour sa beauté, pour sa religion. Choisis plutôt celle qui est pieuse. » [ Rapporté par Al Bukhârî, Muslim ]

    Ceci est la solution intégrale, la solution globale, c'est-à-dire le bon choix du partenaire. C’est le bon départ.

     

    Je vais d’abord faire un rappel pour les parents sur deux points puis je vais parler d’un problème entre l’homme et sa femme, un grand problème … et j’essaierai de donner les solutions tout en gardant en tête bien sûr que la meilleure solution dont on vient de parler c’est le bon choix du conjoint. Mais si le choix n’a pas été bien fait au départ, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    Allâh , donne des filles à qui Il veut et donne des garçons à qui Il veut, rend stérile qui Il veut, c’est le choix de Dieu. On n’y peut rien.

    L'enfant que tu as est un don d’Allâh . Il t’a donné cette fille ou ce garçon comme cadeau, donc, est-ce que tu vas être attentif à ce que Allâh  veut que tu fasses de cet enfant ? Est-ce que tu t’occupes de ce don d’Allâh  comme Lui le veut ou bien selon tes désirs à toi ?

    Cette fille, elle a des devoirs envers toi mais elle a aussi des droits sur toi. Quels sont donc tes devoirs vis-à-vis d’elle ?

    La première chose que tu dois reconnaître c’est qu’Allâh  t’a donné cette fille pure. Tu dois lui donner une bonne éducation, la nourrir et plus tard, la marier. Mais à qui ? Au bon conjoint comme on l’a décrit auparavant.

    Je vais vous raconter une histoire qui montre à quel point nous sommes responsables de ce choix là. Le père qui va refuser de marier sa fille à un pieux parce qu’il n’a pas d’argent ou bien parce qu’il n’a pas la même nationalité que sa fille et bien sachez que si cette fille dévie du droit chemin, ce père aura une grande part de responsabilité devant Allâh .

    Un jour, le prophète (alehi salat wsalam)  alla trouver un Ansar pour lui demander la main de sa fille.

    -" Quelle merveille et quelle bénédiction, ô Messager d'Allah ! Quel plaisir ce serait à mes yeux, répondit l’Ansârite débordant de joie et de bonheur.

    - "Je ne la veux pas pour moi", ajouta le prophète (alehi salat wsalam).

    - " Pour qui alors, ô Messager d'Allah " ? demanda l’homme quelque peu déçu.

    - " Pour Julaybib " , répondit le prophète .

    Trop déstabilisé pour réagir, l’Ansârite se contenta de dire qu’il allait consulter son épouse. Il raconta à son épouse : " Le Messager d'Allah, puisse Dieu lui accorder paix et miséricorde, est venu demander la main de notre fille. "

    Elle fut transportée de joie. " Quelle merveilleuse idée et quel plaisir ce serait ! "

    Quand son mari ajouta : " Il ne la veut pas pour lui mais pour Julaybib". Ahurie, elle protesta : " Pour Julaybib ? Non jamais de la vie ! Non par Dieu, nous ne la marierons pas à Julaybib. "

    La jeune fille entendit les protestations de sa mère tandis que son père était sur le point d’informer le prophète  de la décision de son épouse. Elle s’enquit du nom du prétendant.

    Sa mère lui fit part de la demande du prophète (alehi salat wsalam). Lorsqu’elle apprit que la requête venait du prophète (alehi salat wsalam)  et que sa mère était complètement opposée à cette idée, la jeune fille en fut très perturbée et elle dit :

    " Refuses-tu la requête du Messager d'Allah ? J’accepte car il ne peut m’égarer."

     Cette fille-là était pieuse...

    Vos savez tous qui était Julaybib  et à quel point le prophète (alehi salat wsalam) l’aimait. A tel point que le prophète (alehi salat wsalam) va le prendre dans ses bras le jour où il va tomber martyr dans une bataille et dira à ses compagnons en pleurant : « j’ai perdu mon frère Julaybib »

    Les compagnons  lui ont dit : " ô prophète  aujourd’hui nous t’avons vu pleurer pour Julaybib puis nous t’avons vu sourire puis détourner ton visage, pourquoi ?"

    Il répondit  : " J’ai pleuré car j’ai perdu Julaybib puis j’ai souris car j’ai vu la place de Julaybib au Paradis et j’ai tourné mon visage car j’ai vu les houris du paradis qui entourent Julaybib."

     

    Maintenant, je vais vous citer les critères de choix car c’est votre responsabilité vis-à-vis de votre fille ou votre fils. Si le choix est bon, n’hésitez pas à les marier, n’attendez pas l’argent. S’ils sont pauvres, Allâh  va les enrichir.Donne ta fille à quelqu’un de pieux car s’il l’aime il sera vraiment bien avec elle et s’il ne l’aime plus il ne lui fera pas de mal.

    Mais un des très grands problèmes entre époux de nos jours c’est qu'avec le temps le mari dit que sa femme ne lui plaît plus.

    J’ai discuté avec plusieurs jeunes qui ont cinq ou six années de mariage et qui disent que le problème c’est que leur femme ne les satisfait plus, elle ne leur plait plus. Et la sœur dit la même chose de son mari. Elle n’a plus une belle taille, elle n’a plus une belle poitrine, elle n’a plus ci et ça…

    Alors qu' Allâh  dit dans le Coran :

    « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » [ Sourate 30 – Verste 21 ]

    Et la grande cause de ce problème c’est le regard…

    Baissez le regard ! Quand tu sors à l’extérieur et que tu lâches ton regard partout, que tu regardes toutes les filles dans la rue, au travail, dans les magasins, à la télévision, que ce soit en été ou en hiver, c’est normal alors qu’il y ait cette faiblesse en toi, cette faiblesse dans ta foi. Et cette faiblesse dans la foi ça le pousse à ne plus avoir une bonne image de cette femme.

    Cette femme elle a passé son temps a éduquer tes enfants. Quand tu te plains de sa poitrine, et bien elle a passé du temps pour allaiter tes enfants. Lorsque tu te plains qu’elle n’a plus une bonne forme, c’est parce qu’elle a travaillépour toi, pour tes enfants, elle passe son temps à la maison à travailler. Alors maintenant c’est la miséricorde qui doit commencer. Si tu veux garder ta femme, wa llâh - par Allah - il faut baisser le regard.

     

    La dernière fois, nous avions dit que pour que le mariage soit réussi il faut s’y prendre avant le mariage, pas après et réunir toutes les conditions pour faire le bon choix.

    Il y a un autre point très important et sur lequel je voudrais insister c’est l’intention, « an-niyya ».

    Mon frère, ma sœur, quelle est ton intention lorsque tu veux te marier ? Ou bien pour ceux qui sont déjà mariés, quelle était votre intention au moment de votre mariage ? C’est un point essentiel.

    Est-ce que l’on se marie pour faire comme tout le monde ? Ou bien parce que j’ai eu un coup de foudre, ou bien parce que le père ou la mère a dit qu’il fallait se marier ? 

    Non ! Le musulman, il n’a pas l’intention seulement dans la prière ou les ablutions ou dans le jeûne, non, le musulman doit avoir une intention sincère dans tout ce qu’il fait. Car Allâh  nous dit :

     

    « Dis: " En vérité, ma Salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers.

    A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre ".» [ Sourate 6 – Verset 162/163 ]

     

     Tout ce qui se passe entre la vie et la mort, c'est-à-dire, toute ta vie doit être pour Allâh . 

    Tout ce que tu fais doit être sincère pour Allâh  et en l’occurrence, le mariage. Lorsque tu te maries, c’est pour se soumettre à l’ordre d’Allâh  car Allâh nous a crée hommes et femmes et le Verset dit :

     

    « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » [ Sourate 30 – Verset 21 ]

    Allâh  a voulu que nous vivions en couple mais par le biais du mariage.

    Il fait aussi se soumettre à la sunnah du prophète (alehi salat wsalam).

    Dans un hadith rapporté par Boukhari et Muslim , selon ibnu Omar , trois personnes se sont présentées auprès des épouses du Prophète  pour les interroger quant à la vie privée du Prophète (alehi salat wsalam) en disant :

     « Comment le Prophète vivait-il ? Lorsqu’elles ont relaté sa vie privée, l’un d’entre eux a dit :

    " Quant à moi, je n'épouse pas les femmes ».Le deuxième dit « quant à moi, je prie et je ne dors pas » Et le troisième a dit « quant à moi je jeûne et je ne mange pas ».

     Quand le Prophète (alehi salat wsalam) a entendu les propos de ces trois personnes il a immédiatement réagi en disant :« quant à moi, je prie et je dors, je jeûne et je mange, et j’épouse les femmes. » Il a poursuivi en disant :   « celui qui se détourne de ma Sunna n’est pas des miens. »

    Le mariage est donc vivement recommandé.

     Dans un autre hadith il dit, :

     « Ô assemblée des jeunes gens ! Celui qui parmi vous a les moyens de se marier, qu'il se marie !Celui qui ne le peut doit jeûner : cela lui tient lieu de tranquillisant.» [ Rapporté par Al-Bukhârî, Muslim. La version est de Muslim ]

     Le mariage permet de mieux préserver son regard et sa chasteté. Il évite de commettre l’illicite.

     Celui qui voit quelque chose chez une femme qui l’attire, alors qu’il aille voir sa femme. Ainsi il se satisfera dans le licite et en plus il aura pour cela une récompense.

    J’invite les frères et les sœurs qui ne sont pas encore mariés à renouveler leur intention pour que le mariage soit béni et qu’il parte sur des bases solides.

     Lorsque l’on construit un bâtiment, si les fondations sont bien faites, solides, selon les normes, ce bâtiment il tiendra, il ne s’écroulera jamais insha Allâh. Et l’on sait que si au contraire il y a eu des problèmes dès la construction, ça sera très difficile et long à réparer. Et c’est cela qui se passe dans les couples.

    Le mariage n’est pas bâti sur de bonnes bases et une fois marié c’est là que les problèmes et les difficultés commencent. Parce que la base n’était pas solide, le départ n’était pas bon. Avec un bon départ, il y aura une bonne arrivée in sha’a allâh.

     Beaucoup de parents, beaucoup de gens, ont pour premier critère de choix l’argent, le matériel. Ils lui donnent une très grande importance. Il faut que le mariage soit fait dans une grande salle, il faut que notre mariage soit mieux que celui de un tel…C’est ça le grand problème, c’est que les gens pensent par rapport aux autres.

     Leur intention n’est pas de plaire à Allâh . 

     Normalement si tu maries ton enfant c’est pour le préserver, pour ne pas qu’il tombe dans la fornication, c’est pour suivre la sounnah du prophète .

     Vous avez entendu l’histoire de Julaybib  et il y en a beaucoup comme lui : les compagnons n’ont pas fait de grands mariages, ils n’ont pas donné des dots astronomiques, ils n’ont pas refusé de se marier pour des différences d’origine…

     Mais chez nous c’est ça qui se passe : il faut la même origine, la même couleur, il faut la richesse etc. Et parfois, le mari le pauvre va s’endetter pour pouvoir se marier. Il commence sa vie de couple avec une dette et avec des intérêts. C'est-à-dire qu’il commence avec l’illicite.

    Comment voulez-vous que ce mariage soit béni ? Comment voulez-vous qu’il dure et donne une descendance pieuse ?

     

    Des fois le marié a une situation, a un bon comportement, il a la religion, fait sa prière mais et j’ouvre là une parenthèse, il n’a pas sa nationalité, ses papiers car par exemple c’est un étudiant qui est venu du « bled » (du pays).  

    Alors lorsqu’il se présente pour se marier on le refuse car il n’a pas les papiers, il n’a pas la carte de dix ans… On le refuse car il a juste une carte de un an. Et c’est encore pire pour celui qui n’a aucun papiers.

     Ce n’est pas bien, ne regarde pas ce critère-là. Regarde si cette personne-là a la religion, a le comportement et peut prendre soin de ta fille. Et pareil pour la fille, si elle a la religion, le bon comportement et peut prendre soin de ton fils, devenir une femme et élever des enfants marie-les. C’est ça le critère important.

     C’est vrai qu’il y a des parents qui ont abusé. Ils ramènent le cousin du bled pour que leur fille se marie avec lui et lui faire les papiers !

     Je vais vous raconter une histoire vécue pour vous montrer où ça mène de ne pas respecter les critères de choix :

     Un père avait une fille qui est arrivée à l’âge de se marier, il y avait quelqu’un ici qui s’est marié avec elle, c’était un mariage arrangé, pour les papiers. Quelques mois après le mariage, il y a eu un divorce. Alors, le père à trouvé un autre plan. Il l’a mariée avec son cousin au bled et au final le mari est toujours au bled car il n’a pas encore réussi à avoir les papiers pour venir vivre avec elle en France.

    Cette fille qu’est-ce qu’elle va faire ?

    Malheureusement, cette période a duré plus d’une année, le mari ne pouvant pas venir même après deux années et bien cette fille, elle est allée chercher l’amour dehors, elle est tombée enceinte tout en étant mariée à un homme qu’elle n’a jamais connu, avec qui elle n’a jamais vécu.

     Et des histoires comme celle-là il y en a beaucoup et le pire c’est que suite à ça elle a été obligée de faire un avortement.

     Soubhan Allâh ! Avec une telle façon de marier ses enfants, comment croire que ca finira bien ?Le couple finit par éclater. Et lorsqu’il y a des enfants mais que vont-ils devenir ? Et tout cela à cause de quoi ?Parce que l’on n’a pas respecté les principes de l’islam quant au choix du conjoint.

     

     Maintenant on va parler de la manière.

    On a l’intention, on a trouvé le conjoint mais le jeune il veut connaître la fille. C’est le mariage par amour. Ça ne lui suffit pas de savoir qu’elle est pieuse, de bonne famille… Il faut qu’il la connaisse, quelques mois, quelques années.

     Parfois c’est les parents qui obligent le fils ou la fille à se marier avec le cousin ou la cousine du bled. Mais s’il n’y a pas consentement mutuel entre l’homme et la femme, même si on ramène l’imam même si on fait une grande fête, le mariage ne tiendra pas. Ce ne sera ni un mariage réussi ni un mariage valide !

    De nos jours, il y a ce que l’on appelle les fiançailles, à la base, c'est la demande en mariage.

    Et le problème c’est qu’elles sont devenues comme un mariage.

    Il faut ramener de l’or, des fleurs, des vêtements…Ça c’est juste la demande en mariage.

     Ça a changé, parce qu’à l’époque du prophète  c’était juste une rencontre préalable au mariage.

     Et des fois, de nos jours, ça se passe dans des conditions pas très correcte. Le mahram n’est pas là. Chaque fois qu’il y a un homme en face d’une femme, shaytan c’est le troisième et pour éviter tout problème l’islam impose le mahram(personne avec laquelle le mariage nous est impossible religieusement, père, frère, oncle, grand-père pour exemple).

     A l’époque du prophète , un homme a voulu demander une femme en mariage et le prophète lui a demandé « est-ce que tu l’as vue ? » Il lui a répondu que non. Alors le prophète  lui a ditd’aller la regarder. 

    Pourquoi ? Pour que les deux se plaisent entre eux. Mais ceci doit être fait en présence du tuteur ou d’un marham. Le père, le frère, l’oncle, le grand père…qui est là pour défendre l' honneur de la femme.

     Mais de nos jours ça ne se passe plus comme ça.

    Et si le garçon veut parler à cette fille alors, il vaut mieux le faire en présence du mahram. Alors que maintenant c’est des rencontres et des rencontres et des rencontres privées et qui durent pendant des mois et des mois, par téléphone, par Internet…Et que se passe t-il parfois ?

    On ne contrôle pas les sentiments et shaytan rôde, ça commence par des paroles puis un rendez-vous, des sourires et puis ça tombe dans le péché. Tout cela pourquoi ? Parce que l’on ne respecte pas les préceptes de l’islam.

     La « khitba », c’est juste la demande en mariage. Ce qui fait que même si l’homme et la femme sont d’accord pour se marier, ils n’ont pas le droit de s’isoler ensemble ou de sortir ensemble en tête à tête jusqu’à qu’il y ait l’acte de mariage. Sinon la relation avant le mariage est illicite. La présence du mahram est obligatoire.

     

    Celui ou celle qui veut se marier de telle façon qu'Allâh  agrée ce mariage, soit satisfait de ce mariage, celui qui veut vivre une vie de couple pleine de bonheur, de joie, de plaisir, alors il ou elle doit suivre ce que Allâh  a dit au sujet du mariage et ce que le Prophète  a conseillé.

     

    Dans les sermons précédents, nous avons parlé des critères de choix du conjoint et, nous avons dit que le critère de choix le plus important c’est la religion et le bon comportement. Il faut que cette personne avec qui tu vas te marier, il faut qu’elle ait la foi, la crainte d’Allâh , il faut qu’elle soit pieuse et qu’elle ait un bon comportement.

     

    Un autre point qui est important aussi mais que l’on néglige beaucoup alors qu’il permet de donner à la vie de couple encore plus d’avantages pour que ce soit un mariage heureux, réussi, qui va durer jusqu’à la mort, c'est qu'il y ait, si possible, une certaine compatibilité entre les époux. 

      Il faut qu’il y ait compatibilité au niveau de l’âge.

    On a l’exemple du Prophète  qui s’est marié avec oumminâ Khadija  avec qui il avait une grande différence d’âge, mais c’était le Prophète  et il avait un comportement exemplaire et sa femme Khadija  avait aussi un comportement connu pour sa piété.

    De nos jours, comme le niveau de religion, de piété n’est pas aussi élevé, il faut que l’on rassemble d’autres critères pour que le mariage soit réussi. Alors, lorsque le mari et la femme ont le même âge, ils se comprennent en général beaucoup plus facilement.

     Il y a aussi le niveau social. Non pas qu’il faille que ce soit le même mais c’est mieux qu’il soit assez proche entre les deux époux tout comme le niveau intellectuel.

     Une personne qui a fait de hautes études ne devrait pas se marier avec une personne illettrée car il va y avoir de trop grandes différences dans la compréhension des choses. Ça permet au couple d’avancer ensemble dans le même sens et il ne faut pas voir là un dénigrement de ceux ou celles qui n’ont pas fait d’études.

    Il faut avoir à peu près le même niveau entre l’homme et la femme sinon il y aura toujours des divergences entre eux, ils ne vont pas se comprendre. Le fait de se comprendre entre mari et femme est très important pour la réussite du mariage.

    Je connais personnellement un couple dans lequel il y avait une grande différence de niveau intellectuel et malgré tous les autres points communs entre eux (origine sociale, culturelle…) ce mariage a fini par un divorce.

    Il est donc préférable que l’âge, le niveau social et le niveau intellectuel soient proches entre les deux époux.

     

    Mais au-delà de tout cela on revient au conseil du Prophète  et on choisit celui qui a la piété et le bon comportement.

    L’Imam al-ghazalî  dit que celui qui marie sa fille à quelqu’un qui est injuste (thâlim), qui va faire du mal à sa femme, la frapper ou autre, ou à un pervers, (Fâsiq) qui ne pratique pas l’islam, ou à un innovateur ou qui boit de l’alcool,ce tuteur-là va faire du mal à sa fille et il n’est pas à l’abri de la malédiction d’Allâh .

    Le Prophète (alehi salat wasalam)  a dit :

    « Lorsque se présente à vous, pour une demande en mariage, celui dont vous êtes satisfaits en ce qui concerne sa religion et son comportement moral, mariez-le ! Si vous ne le faites pas, cela engendrera le désordre sur terre et une large corruption.» [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "ca-pub-5961844977975807"; google_ad_slot = "3460434779"; google_ad_width = 300; google_ad_height = 250; // ]]></script> <script src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript">// <![CDATA[ // ]]></script>  

    Nous avons commencé à parler la semaine dernière de la demande en vue du mariage, « al-khitba »: c’est quand la famille du garçon qui veut se marier va voir la famille de la jeune fille qu’il veut prendre pour épouse pour exprimer l’intention de se marier avec elle. Ce n’est pas encore l’acte de mariage. Il va juste voir la famille pour dire qu’il a envie de prendre leur fille pour épouse.

    C’est une promesse, un pacte, pour qu’ils ne la marient pas à quelqu’un d’autre.

    Mais de nos jours, comment ça se passe même dans nos pays d’origine ?

    Il faut ramener des habits, il faut ramener beaucoup de cadeaux, de l’or, des fleurs ... et même faire une fête : on réserve une salle, il y en a même qui ramènent des musiciens…

    Tout ça juste pour aller demander la main de la fille, faire part de son intention de se marier. Ceci est illicite.

    Bien sûr on a le droit de donner des cadeaux, c’est même recommandé, mais pas de cette manière-là. Maintenant, c’est devenu vraiment difficile. Si la « khitba » ça coûte mille ou deux milles Euros alors que dire du mariage ?

    Aujourd’hui, les jeunes que font-ils ?

    C’est les rencontres pendant des semaines, des mois, des rendez-vous à l’extérieur, et parfois il y en a qui vivent avec elles. Et après ils viennent un jour ... comme hier un jeune qui est venu en voiture, devant la mosquée, en fumant il demandait : « il est où l’imam ? C’est pour faire le halal ».

    L’imam, il n’est pas là pour faire le halal...

    Il n’y a aucun respect des règles qui concernent le mariage. Il faut que l’on réfléchisse un petit peu : l’islam c’est la facilité, et ce sont nos traditions, nos façons de faire qui ont tout modifié. 

    Mais l’islam ce n’est pas ça, l’islam facilite que tel puisse rencontrer telle pour que ça se fasse dans un cadre « shara’i », légal, dans lequel il n’y a aucun doute. Son tuteur, son mahram il est là. Il ne peut pas se passer quelque chose de haram.

    Tu as le droit de la voir, de la regarder, de lui parler mais en présence de son marham ou tuteur.

    " Al-khoulua " c’est quoi ? C’est que l’homme s’isole avec une femme dans un endroit fermé sans mahram. 

    Dès qu’un homme et une femme sont isolés dans un lieu fermé, shaytan c’est le troisième. Et c’est arrivé, et c’est grave. Même en ayant fait la "khitba". "Al khitba" ne te donne pas le droit de t’isoler avec la fille, de sortir avec elle. Tu dois la voir en présence de son mahram. Si tu veux sortir avec elle pour organiser le mariage par exemple il faut que son mahram soit avec elle.

    Je m’adresse aux parents : lorsque quelqu’un vient demander votre fille, ça ne veut pas dire qu’il sont mariés. Non ! S’il veut sortir avec elle il faut que le père ou le frère soit présent. Il faut préserver l’honneur de chacun. Combien de personnes ont fait la « khitba » et le mariage n’a pas eu lieu ?

    Donc, chers parents, ne laissez pas vos filles sortir avec ceux qui ont demandé leur main. Tant qu’il n’y a pas l’acte de mariage, elle ne sort pas avec lui sans la présence d’une tierce personne.

    Il y a des jeunes qui disent : " j’ai demandé la main de telle fille, on n’a pas encore fait le mariage mais le père nous autorise à sortir ensemble, à nous isoler." Ce n’est pas permis, ne t’isole pas avec elle. L’islam n’autorise pas cela. Tu as juste formulé l’intention de te marier avec elle, tu ne l'es pas encore.

    Une femme qui est en train de divorcer mais dont le divorce n’est pas totalement terminé ou une femme dont le mari est décédé mais qui est toujours dans sa période de viduité, l’homme n’a pas le droit d’aller la demander en mariage durant cette période. On ne doit pas faire de demande directe. Par contre on peut l’exprimer indirectement.

    A une époque, je ne pense pas qu’aujourd’hui ça se fasse encore, il y a des hommes qui se sont mariés sans jamais avoir vu la fille. Et ça, ce n’est pas l’islam non plus.

    Al-Moughira ibn Shou’ba  a dit :

    « J’ai demandé la main d’une femme et le Messager d’Allah  m’a dit : « L’as-tu vue ? »

    « Non, lui ai-je dit ». « Regarde-là car cela est plus à même de consolider votre union ».

    Mais il ne faut pas tomber dans les extrêmes. Je reviens sur les jeunes. Les garçons disent « mais comment je vais connaître cette fille ? » et les filles elles, ont un idéal de prince charmant. Ca n’existe pas les princes charmants. L’important c’est la religion, celui qui a la religion et le bon comportement. Et, qu’il te plaise physiquement aussi. L’amour il viendra après le mariage. 

    C’est Allâh  qui va mettre entre vous l’amour et la miséricorde : 

    « …et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. … » [ Sourate 30 – Verset 21 ]

     

    Si tu respectes les préceptes de l’islam, Allâh  va mettre cet amour entre vous et cet amour sera un amour sain, pur qui va durer.

    Et maintenant, tu préfères la connaître, et la connaître, et la connaître…et dire " non, mais mon intention elle est bonne…"

    Mais tu crois que shaytan il va te pousser à commettre la fornication avec cette femme dès le premier jour ?Non, il va t’y amener pas à pas, tout doucement.

    Que ce soit pour le mariage ou une autre raison, il ne faut jamais s’isoler avec une femme étrangère, ni une fille avec un garçon, ni un garçon avec une fille. Ce n’est pas autorisé dans l’islam.

     

    Un dernier point qui concerne la demande en mariage, la khitba :

    L’homme, comme la femme, ont le droit de rompre la khitba, mais attention, il y a des gens qui sont mal intentionnés : ils vont demander la mains des filles juste pour la côtoyer et la connaître pendant quelques mois et après il rompt son engagement. Celui qui a cette intention-là, il sera puni.

    Et aussi il ne faut pas que les gens autour, la famille ou autre parlent. Si la khitba est rompue alors chacun repart de son côté et il ne faut pas que les gens parlent derrière le dos des autres.

    Si la famille du garçon à donné des cadeaux à la famille de la fille il ne faut pas les reprendre, ce sont des cadeaux. Ils n’ont pas le droit de les réclamer.

     Le Prophète (alehi salat wsalam) a dit : « Celui qui fait un cadeau et demande à le récupérer c’est comme si il avale ce qu’il a vomi. » [ Rapporté par les auteurs des sunnan ]

    Mais s’il a donné quelque chose comme avance sur la dot alors il a le droit de la récupérer.

     

     

    Nous sommes toujours en train de parler du mariage : des problèmes, des problèmes, des soucis et des difficultés…Mais..., où sont les solutions ?

    Les problèmes et les difficultés sont nombreux avant le mariage, pendant le mariage et après le mariage et ils causent beaucoup de divorces et donc de problèmes.

    Il faut que l’on trouve et que l’on applique les solutions à ces problèmes qui sont nombreux dans la communauté musulmane.

    Si chacun de nous regarde bien autour de lui, il va trouver que les problèmes sont nombreux, ce n’est pas un cas isolé, et parfois ce sont de très grandes difficultés voire des catastrophes. De très grandes catastrophes surviennent dans les couples et ce même, avant le mariage. 

    Rappelez-vous, la semaine dernière, nous avons parlé de la demande en mariage (al-khitba), comment choisir son épouse ou époux, les difficultés à pouvoir se marier, on a présenté des difficultés puis des solutions que l’islam nous propose shara’ia.  

    Beaucoup de témoignages, des messages de gens qui se confient à nous de leurs difficultés à pouvoir se marier ou bien dans leur mariage, font couler des larmes, ils font saigner les cœurs.

     Où est-ce que la communauté musulmane est-elle arrivée ?…

    Des jeunes qui commettent l’adultère, filles et garçons qui sont des musulmans, ils s’appellent Muhammad, Fâtima, Aïsha, Aberrahman….

    Des jeunes filles qui se trouvent enceintes en dehors du mariage, des jeunes qui fuient leurs responsabilités, des filles qui se sauvent de chez elles, qui font des fugues parce que leurs parents ne veulent pas les marier et plus grave encore, des filles qui se suicident, qui mettent fin à leur vie à cause de ça ou bien parce qu’elles sont tombées enceintes en dehors du mariage. Des filles qui avortent ou bien d'autres qui se font opérer pour, soi-disant, récupérer une virginité.

    Je m’adresse à tous les parents, les pères et les mères, les jeunes filles et les jeunes hommes, à tous les musulmans et les musulmanes, le temps n’est-il pas arrivé d’arrêter le désastre ?

    N’est-il pas arrivé le temps de trouver des solutions pour arrêter ce désastre ?

     

    Les causes principales ( même s’il y a beaucoup de causes) sont au nombre de deux :l’ignorance des pratiques de l’Islam et le fait que l’on s’est éloigné de la religion, que l’on s’est éloigné des ordres d’Allah  et de la sunnah du prophète . 

    « Si un jeune homme se présente à vous et dont vous êtes satisfait de sa piété et de son comportement,mariez-le. Si vous ne le faites pas, il y aura épreuves sur Terre et corruptions » [ Rapporté par Abou Daoud et At Tirmidhi ]

    C’est ce que l’on vit aujourd’hui, la corruption, la tentation…

    L’islam dit comment se marier, alors ai-je le droit de refuser quelqu’un parce qu’il a une couleur de peau différente ou une origine différente ?

    Il faut apprendre et revenir aux principes de l’Islam, il faut que l’on s’accroche à la corde d’Allah .Ceci est la plus grande cause de notre situation actuelle, le fait que l’on se soit éloigné de l’islam, du chemin d’Allah . On a mis de côté l’Islam et chacun a commencé à faire selon sa tradition, selon ses propres envies et on a mis de côté la Voie d’Allah  et la sunnah du prophète .

    Aujourd’hui, ils refusent même si tu as la religion, le comportement et une situation, parce que tu as une couleur de peau différente ou bien même parfois si tu es du même pays que eux mais pas de la même région…

    C’est ça l’Islam ? L’islam t’interdit de refuser quelqu’un parce qu’il a une couleur de peau différente ou une origine différente du moment qu’il a la religion et le bon comportement.

     Si le frère ou la sœur a la religion et le bon comportement alors mariez-les, n’attendez pas. Vous croyez qu’ils vont rester jusqu’à trente ou trente-cinq ans sans commettre de péchés alors qu' autour d’eux à l’extérieur c’est le « haram », c’est la « fitna » ?

    Il faut que nous prenions conscience de la gravité de ce problème.

    Il faut regarder la vie du prophète , la vie des compagnons , des tabi’ine, des pieux  est-ce que ça se passait de cette manière chez eux ?

    Beaucoup de divorces, des avortements, la fornication, l’adultère…

    Ca n’existait pas, ils ne connaissaient pas ça.

      <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "ca-pub-5961844977975807"; google_ad_slot = "4937167975"; google_ad_width = 300; google_ad_height = 250; // ]]></script> <script src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript">// <![CDATA[ // ]]></script>

    On a parlé des critères de choix, dont les deux principaux sont la religion et le bon comportement. Ne regardez pas la nationalité, s’il est pieux, il prendra soin de ta fille, ils seront heureux.

    Dans le cas contraire il te fera beaucoup de problèmes à toi, ta famille et ta fille. Ensuite, nous avons parlé de la khitba, la demande en mariage.

     

    Mes frères et sœurs, les jeunes je m’adresse à vous, placez votre confiance en Allah , invoquez-Le pour qu'Il vous donne un mari, (ou une épouse) pieux. 

     

    Quels sont ceux d’entre nous qui veulent se marier et qui se lèvent la nuit pour prier Allah  et qui demandent un conjoint pieux ?

    Et l’on sait que lors du dernier tiers de la nuit, Allah demande est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut quelque chose pour qu’Il l’exauce.

    Si un frère choisit une sœur ou une sœur choisit un frère pour se marier alors, faites la prière de consultation (salatu –l-istikhara) car tu ne sais pas s’il y a du bien ou du mal. Cette prière est facile à faire alors faites-là.

    « Le Messager d'Allah (alehi salat wsalam) apprenait à ses compagnons à consulter ( Allah) en toute affaire comme il leur apprenait une sourate du Coran il dit : « Quand l'un de vous projette une affaire, qu'il accomplisse deux rakats surérogatoires puis qu'il dise :  

    Seigneur Allah, je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force. Je viens Te demander de Ta générosité infinie. Car Tu es capable et je suis incapable , Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Allah, si Tu sais que cette affaire est pour moi une source de bien pour ma religion , pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future ( ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur) , destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi. Et si tu sais que cette affaire est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur) détourne-la de moi et détourne-moi d’elle. Prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire m’en la satisfaction. [ Rapporté par Boukhari 6841.]

    « Allahumma innî astakhîruka bi'ilmika, wa astaqdiruka biqudratika, wa as-aluka min fadlikal-azim, fa'innaka taqdiru wa lâ aqdir, wa ta'alamu wa lâ a'alam, wa anta 'allâmul-ghuyûb.Allahumma in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra ( wa yusammî hâdjatah ) khaïrun lî fî dînî wa ma'âshî wa âqibati amrî faqdirhu lî wa yassirhu lî thumma bârik lî fîhi. Wa in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra sharrun lî fî dînî wa ma'âshî wa âqibati amrî fas'rifhu annî was'rifnî anhu, waqdir lî alkhaïra haïthu kâna thumma ardinî bihi »

     Donc tu fais deux raka’t puis tu fais cette invocation où tu t’adresses à Allah , c’est Lui le Savant qui connaît l’avenir, ce qui est destiné.

    Les parents aussi, pourquoi vous ne faîtes pas la prière de consultation ?

    Ce sont les moyens spirituels et on oublie ça. 

     

    Il faut se renseigner sur la personne, voir son comportement, son caractère, son niveau de pratique. Cela est valable pour le frère comme pour la sœur. Ne regardez pas juste la couleur de peau. Voyez le comportement, son niveau de connaissance, comment pratique t’il sa religion, tout cela est important. 

    Il faut demander la main de la fille dans un cadre légal, d’une manière qui satisfait Allah  et Son prophète . Tu ne vas pas trouver ta femme dans les boîtes de nuit ou dans les bars, ce n’est pas là que tu vas trouver une femme pieuse. Si tu veux un homme pieux ce n’est pas là que tu vas le trouver ma sœur. 

     

    Le pieux c’est celui qui fréquente la mosquée, qui a un bon comportement.

    Celui qui veut une femme qui lui plait pour son comportement, sa religion et même aussi sa beauté, il peut envoyer une tierce personne, une femme de sa famille pour aller voir cette fille et lui proposer et dans l’autre sens aussi, la fille si elle voit un frère qui lui plait, elle peut envoyer un homme de sa famille pour parler au frère en question.

    Regardez dans la vie du prophète , Khadija  engagea le prophète  pour faire du commerce pour elle.  

    Lorsqu’il fut de retour à La Mecque, Maysara informa Khadija  de ce qu’il avait vu de la personnalité de Muhammad  comme douceur, vertu, force de persuasion, pertinence et honnêteté. Sur ces bases, Khadija  envoya l’une des ses amies, Nafissa Bint Manya, comme intermédiaire auprès de Muhammad  pour lui faire part de son souhait de l’épouser. Le prophète  en informa alors ses oncles qui se rendirent alors chez Khouwaylid Ibn Asad pour demander sa fille en mariage pour leur neveu et le mariage fut conclu.

     

    Une femme est venu voir le prophète (alehi salat wsalam) et lui a dit vouloir se marier avec lui...

    Une femme se présente pour proposer de se marier ... c'est autorisé en islam il ne faut pas attendre en pensant qu'il n'y a que l'homme qui peut faire cette démarche.

    Le mariage c’est halal, il n’y a pas de honte à cela. Il faut simplement quel’intention soit bonne et licite, alors tu demandes directement, il n’y a pas de honte, présente ton intention et si la sœur veut alors mariez-vous et sinon ce n’est pas grave. Il est où le mal ? Mais ne faîtes pas des rendez-vous en tête à tête, c’est ça qui est interdit.

     

    Aussi, pourquoi les frères ne présentent-ils pas leurs sœurs à des jeunes de la mosquée ? Il n’y a pas de mal à ça. Tu as un ami qui a un bon comportement et un bon islam, propose-lui ta sœur pour le mariage, ou bien ta fille.

     Attention je ne parle pas du mariage forcé, ce n’est pas toi qui choisis un homme pour ta file et tu l’obliges à se marier avec. Cela est illicite en islam, ce n’est pas un mariage. Il sera non valide et le mariage forcé est interdit en islam !  

    Donc propose des frères que tu connais à ta fille ou ta soeur et si elle dit oui alors al hamdulillâh ! Si elle dit non, alors il faut respecter son choix.

    Si ce n’est pas les parents qui marient leurs enfants alors qui va le faire ?

    Dans les mosquées, dans les associations pourquoi ne fait-on pas ce lien entre les frères et les sœurs en âge de se marier ?

    Les frères, les sœurs qui assistent aux cours à la mosquée, qui prient à la mosquée, ce n’est pas le genre à aller chercher leur futur conjoint dehors, dans les bars ou autres, alors il faut que nous les aidions, que l’on soit un moyen de connexion entre eux, que l’on fasse sabab (les causes).

    Et si ça marche al-hamdulillâh, on fait alors les choses dans les règles pour la demande en mariage.

    Vous êtes musulmans ? Vous dites lâ ilâha illâ llâh ? Alors craignez-Le. On est tous des frères et des sœurs en islam. Il n’y a pas de différence entre nous, entre un arabe ou un non arabe, un blanc ou un noir que par la piété.

     

    « ô hommes ! Nous vous avons crées d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux.Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.» [Sourate 49 - Verset 13]

    Le meilleur d’entre vous est le plus pieux, ce n’est pas celui qui a la meilleure couleur ou celui qui a la meilleure origine.  Ô Musulmans, chaque frère et sœur, je m’adresse aux parents aussi, chacun d’entre nous connaît ces difficultés et ces gros problèmes, ces fléaux, car, soit on les a vécu directement, soit dans la famille soit dans l’entourage proche ou lointain.

    Alors arrêtons ce massacre et changeons les choses. Il faut que l’on sorte de cette situation et que l’on facilite le mariage pour les jeunes.

    « Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah » [ Sourate 3, verset 110 ] 

    Où en sommes nous par rapport à cela, par rapport à cette communauté qui appelle au bien et interdit le blâmable ?Maintenant c’est l’inverse, les jeunes de cette communauté, ils font le mal, ils sont noyés dans le mal, dans le blâmable, dans le « fasad ». Et il n’y a pas d’autres solutions que l’islam et le mariage.

     

    Qu’Allâh  facilite le mariage pour tous les frères et sœurs célibataires et vous les parents, participez en facilitant le mariage pour vos enfants.

     

     

    ô jeunes ! Celui qui a de quoi manger pour une journée qu’il se marie -

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "ca-pub-5961844977975807"; google_ad_slot = "7890634379"; google_ad_width = 300; google_ad_height = 250; // ]]></script> <script src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript">// <![CDATA[ // ]]></script>

    « Les rencontres sur Internet -La science révèle que la prière musulmane est bonne pour la santé - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mohammed
    Mercredi 19 Août 2015 à 22:27

    Salam aleykum je ne sait pas comment vous contacter en privé..ceci est une suggestion pour corriger et faire des textes sans fautes d'orthoraphes et vous copiez-collez pour que  reverso vous sort un texte avec zéro fautes de français :  http://www.reverso.net/orthographe/correcteur-francais/

    2
    samir10
    Jeudi 20 Août 2015 à 00:52

    salamo 3alaykoum 

    3
    Mohammed
    Jeudi 20 Août 2015 à 05:25

    https://youtu.be/NZj0s1DVawQ ce video aidera

    4
    quidam
    Vendredi 21 Août 2015 à 11:20

    as salam wahleykoum  barak'Allahoufikoum !!! amin, qu'Allah vous facilite dans le hallal et vous separe de tout ce qui vous separe de Lui.


     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :