• Le président de la république de France : Soutien à la famille Msakni / Pour que cette mère retrouve ses enfants

    Pourquoi c'est important?


    L’information a été révélée par le CRI, association de lutte contre l’islamophobie. Une mère de famille vivant à Bourgoin-Jailleu, dans l’Isère, a récemment « reçu la visite de la police et des services sociaux (cinq policiers et quatre fonctionnaires) ».


    Sur ordre de la justice, et avec un zèle affiché, ces derniers ont enlevé les trois enfants en bas âge – trois mois et allaité, un an et demi et quatre ans – qui se trouvaient à ses côtés. Les deux grands, cinq et six ans, ont quant à eux été enlevés à l’école, sans la présence de leur mère.

    « On m’a interdit de voir mes enfants et d’apporter ses propres biberons de lait », la mère, qui allaite son bébé de trois mois.

    Le père, absent au moment des faits, se trouvait alors en visite chez sa famille en Tunisie. Alerté par son épouse, il est rentré en catastrophe. Voici leur témoignage, révoltant et accablant pour les services de l’Etat. Etre musulman en France, après Charlie Hebdo, est dangereux aujourd’hui en France.

    On notera que la maman, qui allaite son bébé de trois mois, a été interdite non seulement de voir ses enfants, mais encore d’apporter au dernier des biberons contenant son propre lait maternel. Les mamans qui ont allaité leurs enfants savent combien ce refus est un traumatisme tant pour la mère que pour l’enfant, une violence gratuite qui s’apparente plus à une punition qu’à une mesure de prévention.

    Nous demandons au aujourd'hui au président de la république de réagir sur cette terrible injustice qui à été commise et de rendre les enfants à cette mère .
    Une seule question ce pose : Est ce que l'humanité existe encore en ce monde ?

     

    The information was revealed by the ICC, the fight against Islamophobia association. A mother living in Bourgoin-Jailleu in the Isère, recently "visited by the police and social services (five policemen and four servants)."
    By order of justice, and with a zeal displayed, they kidnapped three young children - three months, breastfed, one and a half and four years - who were at his side. The two large, five and six, have meanwhile been removed to school without the presence of their mother.
    "I was allowed to see my children and bring their own bottles of milk," the mother who is breastfeeding her baby three months.
    The father, absent at the time, was then visiting his family in Tunisia. Alerted by his wife, he returned to catastrophe. Here is their testimony, revolting and overwhelming for state services. Being Muslim in France, after Charlie Hebdo, is dangerous in France today.
    Note that the mom breastfeeding her three month old baby, was banned not only to see his children, but to bring the last of the bottle containing its own milk. Mothers who breastfed their children know how this refusal is a trauma to both mother and child, free violence is more like a punishment than a preventive measure.
    Today we ask the president to react to this terrible injustice that has been committed and to return the children to the mother. One question that arises: Is humanity still exists in this world ?

    Atteignons 20 000

    cliquez ici pour signer la pétition

     

    Le président de la république de France : Soutien à la famille Msakni / Pour que cette mère retrouve ses enfants

    « De plus en plus de convertis à l'islam depuis les attentatsUn lycée musulman accusé de dérives islamistes - soutenez Averroès, signez la pétition »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    nawfel90
    Mardi 10 Février 2015 à 13:12

    bad c'est ignoble.....

    2
    turti
    Mardi 10 Février 2015 à 14:43

    la plitique est la loi ne devrait pas  être aussi proche

    il est important que la loi protège les individu de toute injustice surtout politique 

    3
    Bounaceur
    Mardi 10 Février 2015 à 18:10

    Cette famille a tout mon soutien si en l'espèce cette femme est privée de ces enfants. C'est CRUEL ! 

    Brini Française de confession musulmane et juriste de formation.

    Que Dieu facilite le chemin de cette femme en détresse ! Aucune faute ne sera tolérée les dommages collatéraux sont bien trop graves : dépression, démence, perte de repères !

    Les femmes sont l'humanité ! Respect à toutes les femmes du Monde et ce quelque soit la Religion.

    Paix à VOUS !

    4
    lilou
    Mardi 10 Février 2015 à 18:46
    Tout mon soutien a cette famille eta tout ceux qui subissent l injustice de ces cols blancs. Honte a eux !
    5
    Jiji
    Mardi 10 Février 2015 à 20:32
    C une grosse déchirure que doit vivre cette famille
    Rendez lui SES enfant .
    6
    Azzam Boucetta
    Mardi 10 Février 2015 à 23:27

    HALTE AUX  AMALGAMES !!!

     

    Appelez un terroriste : UN TERRORISTE !!!

    N’utilisez plus le terme islamiste pour en parler …

    Ils n’ont rien de l’islam …

    UNE LOI CONTRE L'ISLAMOPHOBIE, LA HAINE DE L’ISLAM & DES MUSULMANS !!!

    Au même titre qu'il existe une loi contre l'antisémitisme, nous demandons d'urgence au gouvernement français une loi contre l'islamophobie, la haine de l’Islam et des musulmans.

    AIMER, C’EST BIEN…

    MAIS IL FAUT SURTOUT SIGNER LA PÉTITION SUR LE LIEN CI-DESSOUS !!!

     

    https://secure.avaaz.org/fr/petition/AU_GOUVERNEMENT_FRANCAIS_Legalite_entre_tous/ 

     

    ENSEMBLE, NOUS CHANGERONS LES CHOSES !!!

    7
    Omar
    Mercredi 11 Février 2015 à 12:41

    Dites-moi, qu'est-il reproché à la mère ou aux parents des enfants? Je suppose que c'est suffisamment grave au point que vous-même ne voulez pas en parler

    8
    Omar
    Mercredi 11 Février 2015 à 12:44

    La famille n'a rien dit dans son témoignage du tout. Que leur est elle reproché? qu'est-ce que la justice veut de cette famille? Quel crime la famille a-t-elle commis?

    9
    Issam Raja Nasrallah
    Mardi 24 Février 2015 à 02:59
    C'est là où se rejoignent l'exigence de respect démocratique de l'Immigration dans tout Schengen. Et la nécessité d'ouvrir le débat nécessaire de conformation de toutes les pratiques religieuses avec la Constitution, notamment sur la laïcité, la Sécularisation de l'Etat.
    Le débat interne à l'Islam sur la nécessité d'une réforme des dogmes sera "tranché" par la Communauté.
    Dommage qu'il n'existe aucun Islam national.Malgré les simagrées. L'Islam en France est encore Wahabite dans l'ensemble,Quatari ou "diplomatique" pour le Maghreb. Ce qui expliquerait la persistance des attitudes néo coloniales à l'égard de toute l'Immigration.
    Il est temps de se soucier du soutien des naturalisés de toutes origines pour briser l'isolement des plus précaires.Les derniers arrivés.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :