• *Le Testament en islam*

    Q : Est-ce que l’écriture d’un testament est obligatoire ? Des témoins sont-ils nécessaires ? Je ne connais pas le style dans lequel on l’écrit, et je souhaite de votre part une orientation.

     

    R : Le testament doit être écrit de la façon suivante : « Je suis untel fils d’untel, ou fille d’untel, j’informe que j’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, Seul, sans associé, et que Muhammad est Son serviteur et Messager, qu’Eissâ (Jésus) est le serviteur d’Allah et Son Messager et Sa parole transmise à Maryam (Marie), que le Paradis existe, que l’Enfer existe, que l’Heure arrivera sans nul doute, et qu’Allah ressuscitera les morts. Je recommande à ma famille et à mes proches de craindre Allah, d’avoir un bon comportement les uns envers les autres, d’obéir à Allah et Son Messager, de se recommander mutuellement la vérité et la patience. Je leur recommande à l’instar d’Ibrâhîm (Abraham) et Yacqûb (Jacob), quand ils s’adressèrent à leurs fils :

     

    « Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point, donc, autrement qu’en Soumis ! (à Allah). »[1]

     

    Puis, il rappelle ce qu’il donne de son argent (à une tierce personne n’ayant pas droit à la succession), ne dépassant pas un tiers de sa fortune, clarifie ses dépenses légitimes, et nomme la personne qui se chargera de tout.

     

    En effet, le testament n’est pas obligatoire, mais il est recommandé, conformément à ce qui a été rapporté dans les Sahîh d’al-Bukhârî et de Muslim, selon Ibn cUmar, qu’Allah les agrée, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

     

    « Un musulman qui possède une chose dont on peut disposer après sa mort, n’a pas le droit de rester deux nuits sans que son testament ne soit écrit devant lui»[2]

     

     

    Par contre, s’il a des dettes ou des droits sans preuve écrite, il doit les signaler afin que les droits des gens ne soient pas lésés. De même, il est préférable d’avoir deux témoins et de faire certifier son testament par une personne de science ; il ne doit pas se contenter de l’écrire, pour éviter toute falsification. Et c’est Allah Qui accorde le succès.

     

     

        Fatwa de cheikh Ben Baz.

     

        Revue des Recherches Islamiques, n° 33, page 111.

      _______

    [1] La Vache, v. 132.

    [2] Al-Bukhârî dans le chapitre des testaments (2738), Muslim dans le chapitre des testaments (1627).

     

    Le Testament en islam

    « *Comment se comporter durant le preche du vendredi?**L'astrologie, les horoscopes, superstition et dire la bonne aventure* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    MAIMOUNA
    Lundi 15 Juin 2015 à 10:46

    assalaamou alaykoum baarakAllahu fiikkum pr cet article mais es ce qu'un enfant hors mariage peut hériter de cette façon ou n'a t-il pas droit à l'héritag? merci

     

    2
    MAIMOUNA
    Lundi 15 Juin 2015 à 11:18

    et si le défunt avait just parler en présence des témoins et n'a pas laisser de testament, es ce que sa parole est considérée?



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :