• *Les 4 catégories de craintes*

    Al Khawf - La crainte :

    Une émotion qui nous vient quand on a l'impression qu'un mal va nous arriver ou qu'on va périre à cause d'une situation, d'un évènement, ou d'une chose qui va nous atteindre. Sheykh Salih ibn Fawzan al Fawzan divise la crainte en 4 catégories :

     

     

         1- La crainte naturelle : comme par exemple la crainte de l'ennemi, d'une bête féroce ou sauvage comme un serpent... C'est une crainte que le croyant peut ressentir, en effet le sheykh nous cite l'exemple de Mussa 'aleyhi s-salam dans sourate al Qasas versets 15 à 18 :

     

     

    وَدَخَلَ الْمَدِينَةَ عَلَى حِينِ غَفْلَة ٍ مِنْ أَهْلِهَا فَوَجَدَ فِيهَا رَجُلَيْنِ يَقْتَتِلاَنِ هَذَا مِنْ شِيعَتِه ِِ وَهَذَا مِنْ عَدُوِّه ِِ فَاسْتَغَاثَهُ الَّذِي مِنْ شِيعَتِه ِِ عَلَى الَّذِي مِنْ عَدُوِّه ِِ فَوَكَزَه ُُ مُوسَى فَقَضَى عَلَيْهِ قَالَ هَذَا مِنْ عَمَلِ الشَّيْطَانِ إِنَّه ُُ عَدُوّ ٌ مُضِلّ ٌ مُبِين

     

    [28.15] Il entra dans la ville à un moment d'inattention de ses habitants; il y trouva deux hommes qui se battaient, l'un était de ses partisans et l'autre de ses adversaires. L'homme de son parti l'appela au secours contre son ennemi. Moïse lui donna un coup de poing qui l'acheva. - [Moïse] dit: ‹Cela est l'oeuvre du Diable. C'est vraiment un ennemi, un égareur évident›.

     

     

    قَالَ رَبِّ إِنِّي ظَلَمْتُ نَفْسِي فَاغْفِرْ لِي فَغَفَرَ لَهُ~ُ إِنَّه ُُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ

     

     

    [28.16] Il dit: ‹Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même; pardonne-moi›. Et Il lui pardonna. C'est Lui vraiment le Pardonneur, le Miséricordieux!

     

     

    قَالَ رَبِّ بِمَا أَنْعَمْتَ عَلَيَّ فَلَنْ أَكُونَ ظَهِيرا ً لِلْمُجْرِمِينَ

     

     

    [28.17] Il dit: ‹Seigneur, grâce au bienfaits dont tu m'as comblé, jamais je ne soutiendrai les criminels›.

     

     

    فَأَصْبَحَ فِي الْمَدِينَةِ خَائِفا ً يَتَرَقَّبُ فَإِذَا الَّذِي اسْتَنصَرَه ُُ بِالأَمْسِ يَسْتَصْرِخُه ُُ قَالَ لَه ُُ مُوسَى إِنَّكَ لَغَوِيّ ٌ مُبِين

     

     

    [28.18] Le lendemain matin, il se trouva en ville, craintif et regardant autour de lui, quand voilà que celui qui lui avait demandé secours la veille, l'appelait à grand cris. Moïse lui dit: ‹Tu es certes un provocateur déclaré›.

     

    ==> Cette crainte n'est pas blamâble si les causes sont réelles

    (c'est à dire si la peur est vraiment justifiée pas comme une personne qui a peur d'une mouche, ou du noir...cette dernière est alors une personne peureuse)

     

     

    (! : En islam il est interdit d'effrayer son frère même pour plaisanter :

    Le messager d'Allah (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui ) a dit : “Il n’est pas permis à un musulman ou à un croyant d’effrayer un autre musulman. “ [Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Sheikh Al Albani dans At-targhib wa at-tarhib]

     

    Un compagnon du prophète  (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui ) dormait et avait posé près de lui un objet (une corde) qui lui appartenait. Pour plaisanter une personne s'approcha de cet objet pour le prendre, pris d'une grande peur, celui qui dormait se réveilla soudainement. Le messager d'Allah  (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui ) a alors dit : "il est interdit au musulman de faire peur à un autre musulman." [Ce Hadith est rapporté par Abu Dawud et a été authentifié par Sheikh Al Albani ]

     

    Le messager d'Allah (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui ) a aussi dit : "Qu'aucun d'entre vous ne prenne le bien d'un autre (pour lui faire peur) même par plaisanterie".[Rapporté par Al-Haythami et authentifié par Sheikh Al Albani dans Sahih at-targhib wa at-tarhib.] )

     

     

         2- La crainte secrète/cachée : C'est à dire que tu crains autre qu'Allah, comme une idole ou un saint.

     

    Exemple : ceux qui adore les tombes : ils ressentent souvent cette peur quand par exemple une personne vient leur parler en leur disant que c'est du shirk d'invoquer les morts, de les adorer, de leur demander de l'aide, qu'il faut arreter celà etc...ils vont dire à la personne qui leur faire da'wa et les appelle au tawhid de faire attention à ce qu'elle dit car une malédiction ou malheur risque de lui arriver. Certains Soufis donnent cet attribut divin à leurs shouyoukh.

     

     

    ==> Celà est du SHIRK BILLAH - ASSOCIATION A ALLAH.

     

    Dans le Qur'an il y a un exemple de cette crainte avec le peuple de Hud, les 'Aad quand ils ont dit :

     

     

    قَالُوا يَا هُودُ مَا جِئْتَنَا بِبَيِّنَة ٍ وَمَا نَحْنُ بِتَارِكِي آلِهَتِنَا عَنْ قَوْلِكَ وَمَا نَحْنُ لَكَ بِمُؤْمِنِينَ

     

    [11.53] Ils dirent: ‹ Hud, tu n'es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n'avons pas de foi en toi.

     

     

    ٍ  إِنْ نَقُولُ إِلاَّ اعْتَرَاكَ بَعْضُ آلِهَتِنَا بِسُوء

    قَالَ إِنِّي أُشْهِدُ اللَّهَ وَاشْهَدُوا أَنِّي بَرِيء ٌ مِمَّا تُشْرِكُونَ

     

     

    [11.54] Nous dirons plutot qu'une de nos divinité t'a affligé d'un mal›. Il dit: ‹Je prends Allah à témoin - et vous aussi soyez témoins - qu'en vérité, je désavoue ce que vous associez,

     

     

        3- La crainte des gens, qui nous pousse à abandonner une obligation religieuse. Comme par exemple cesser d'ordonner le bien et d'interdire le mal par peur qu'on nous réprimande.

     

    ==> Cette crainte est Haram - Interdite et Blamâble

     

     

    (cependant concernant l'ordonnance du bien et l'interdiction du mal, il y a des conditions à prendre en considération [voir cours audio n°3] mais il faut tout de meme que notre coeur soit en dessacord avec l'acte blamâble :

     

     

    Abû Sa’id al Kudri - رضي الله عنه - a dit : J’ai entendu l’Envoyé d’Allah - صلى الله عليه و سلم - dire :

    « Quiconque constate un fait blâmable doit intervenir pour le corriger par la main, s’il n’est pas capable qu’il le fasse par la langue, s’il n’en est pas capable qu’il le désapprouve en son for intérieur, c’est là le degré le plus faible de la foi ».

     

    Hadîth sahîh, rapporté par Muslim (n°49), Abû Dâwûd (1140,4340), at-Tirmidhi (2172), an-Nasâ’î (8/111-112), Ibn Mâja (1275,4013), Ahmad (3/10-20-49-52-54-92), al Muttaqî dans « al kanz » (5524), Ibn ‘Abd al Barr dans « at-tamhîd » ( 10/260).[/size] )[/size]

     

     

        4- La crainte d'adoration : C'est le fait de s'accrocher à Allah par crainte, ce qui te pousse à Lui obéir et à t'éloigner de ses interdits. C'est une crainte de soumission et d'obéissance qui t'écarte des péchés. Ressentir cette crainte est l'une des plus grandes obligations dans la religion et implications de la foi et avoir cette forme de crainte pour autre qu'Allah est du SHIRK AKBAR - de l'ASSOCIATION MAJEURE.

     

    Cette crainte doit être vouée qu'à Allah Seul et c'est l'une des adoration du coeur. Sheykhul Islam Ibn taymiyyah a dit " L'Etre humain , si il ne craint pas Allah, il suit ses passions" c'est donc cette crainte là qui va t'empecher de suivre tes passions et de commetrre des péchés car lorsqu'on se rappelle Allah soubhannahou wa ta'la et qu'on l'adore, notre coeur s'appaise et connait la paix.

     

     

    fin de l'extrait

    Retranscription par l'Equipe de Saliha in sha Allah d'un passage audio sur l'explication de ussul ath thalatha de sheykh ibn Abd al Wahhab, par Sheykh al Fawzan, cours donné par notre frère Abou Hammad al Hayiti, dars n° 12

    Par La voie du Tawhid - Publié dans : L'Unicité d'Allah -

     

    Traduction rapproché

     

    Les 4 catégories de craintes

     

     

    « *Les branches de la foi**Les piliers de la prière sont au nombre de quatorze* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :