• Les bienséances à observer au cours d’un voyage

    Chers frères et sœurs en Islam,

    Chers voyageurs,

    As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah

     

    Nous prions Allah le Tout-Miséricordieux de nous conformer tous à Sa Sainte Volonté, d’accepter nos bonnes œuvres et d’outrepasser les mauvaises. Qu’Il facilite votre voyage, vous qui avez pris la décision de laisser votre pays, vos familles et votre travail pour entreprendre le voyage combien pénible. Notre Prophète Mouhammad çallallahou alaïhi wa sallam affirme en effet que le voyage est une sorte de châtiment à cause notamment de ce qu’il comporte comme fatigue, peine, séparation d’avec son pays, sa ville, sa famille, ses amis, ses connaissances, ses habitudes alimentaires, le climat, les nombreuses dépenses qu’il occasionne et les dangers que l’on y affronte.



    Néanmoins, le voyage renferme plusieurs avantages et profits, raison pour laquelle Dieu le Très-Haut a recommandé aux humains de parcourir la terre pour tirer des leçons et méditer sur les merveilles de la nature et sur les signes cosmiques de Dieu :

    - « Et sur la terre il y a des signes (preuves de l’existence et de la puissance de Dieu) pour ceux qui croient avec certitude, ainsi qu’en vous-mêmes, ne voyez-vous pas ? » Sourate 51, versets 20 et 21.

    - « Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des cœurs pour comprendre et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent. » Sourate 22 ; verset 46.

    Quand on considère les distances qui séparent les villes, les pays, que l’on parcourt pendant des heures et des heures avec les moyens de transport modernes tels que la voiture, le bateau, l’avion... on se rend compte de l’immensité de la terre sur laquelle nous vivons. Et quand on médite et considère que la terre tout entière ne représente qu’un minuscule grain par rapport à l’Univers et ce qu’il renferme, on finit par approuver que le Créateur de cette terre et de cet Univers est sans nul doute Puissant, Sage et Miséricordieux :

    -          Il est Puissant car un faible ne saurait créer quelque chose de si grand et si vaste,

    -          Il est Sage vu la façon et la voie selon lesquelles tout ce qu’Il a créé dans les cieux et sur terre est assujetti et remarquablement reparti tel que le soleil, la lune, l’air, les gaz, les eaux, les vents, les arbres, les montagnes, les animaux, les hommes... ;

    -          Il est enfin Miséricordieux car Il a permis à l’être humain d’exploiter tout ce qu’il y a dans l’Univers alors que l’homme demeure une des plus faibles de Ses créatures. Il a ainsi mis à la disposition de l’homme tous les moyens de vivre tels que les pluies qu’Il fait descendre du ciel, les fruits qu’Il fait sortir des arbres, les céréales qu’Il fait sortir de la terre... et a également soumis l’Univers pour l’homme pour que celui-ci l’utilise et en tire profit comme Il a dit : « Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti (soumis) ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés... » Sourate 31 ; verset 20.

    C’est en vertu de tout cela que Dieu le Très Haut a fait l’éloge de ceux qui méditent sur Ses signes cosmiques contenus dans les cieux et sur terre : « En vérité dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, évoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): « Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Epargne-nous du châtiment du Feu... » Sourate 3 ; verset 190.

    Mais comme on dit : « pierre qui roule n’amasse pas mousse » ; quiconque voyage sans méditer ni chercher à tirer profit de son voyage, risque de ne récolter que fatigue et peine.



    Revenons aux profits du voyage pour dire qu’il permet :

    1 - d’avoir de nouvelles connaissances de lieux, de personnes, de la science...

    2- de nouer de nouveaux rapports.

    3- d’éloigner les soucis dus à la routine.

    4- de gagner sa vie.

    5- d’obtenir un savoir qui peut manquer chez soi.

    6- d’acquérir des comportements exemplaires tirés de l’expérience des autres.

    7- de rappeler à l’homme le grand et dernier voyage qui attend chaque être vivant c’est-à-dire le voyage de ce monde à l’autre, car Dieu a prescrit la mort à toute âme comme Il dit :

    - « Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître, seul subsistera le Visage de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. » Sourate 55 ; versets 26 et 27.

    - « Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse. » Sourate 3; verset 185.

    C’est pourquoi il convient à celui qui décide de voyager, de procéder aux démarches suivantes dites bienséances du voyage selon les traditions du Prophète çallallahou alaïhi wa sallam.

     

    LES BIENSÉANCES À OBSERVER AU COURS DU VOYAGE

     

    1- Consulter son Seigneur par la prière de consultation divine dite « istikhara » afin qu’Il réalise et bénisse le voyage s’Il le trouve bénéfique pour le serviteur sinon qu’il le détourne de ce voyage et lui accorde le bien où qu’il soit :

     

    LA PRIERE DE CONSULTATION D’ALLAH

     

    Jabir bn Abdillah -qu’Allah soit satisfait de lui et de son père- a dit : « le Messager d’Allah prière et salut de Dieu sur lui, nous enseignait l’ISTIKHARA [prière de consultation d’Allah] avant toutes nos entreprises comme il nous enseignait les sourates du Coran. Il disait : « Si l’un d’entre vous décide de faire quelque chose, qu’il fasse deux rakats autres que la prière obligatoire puis qu’il dise après les salutations finales : « Allahoumma inni astakhîrouka bi-ilmika wa astaqdirouka biqoudratika wa as-alouka min fadlikal-adhim ; fa-innaka taqdirou wa la aqdirou wa ta’lamou wa la a’lamou wa anta allâmoul-ghouyoub. Allahoumma ine kounta  ta’lamou  anna  hadhal amra      (nommer l'affaire) khayroun ly fi dini wa ma-‘âchy wa ‘âqibati amry – ‘âjilihi wa âjilihi- faqdourhou ly wa yassirhou ly thoumma bârik  ly  fihi;  wa  ine  kounta   ta’lamou   anna   hadhal   amra (nommer l'affaire) charroun ly fi diny wa ma-‘âchy wa ‘âqibati amry – ‘âjilihi wa âjilihi- fasrif-hou ‘anni wasrifni ‘anehou waqdour ly alkhayra haythou kana thoumma raddhini  bihi » ». Il ajouta : « nommer l’affaire »). Hadith authentique rapporté par Al-boukhary dans son authentique recueil des hadiths.

    « Ô Allah ! Je Te consulte de par Ta connaissance et je T’implore de m’accorder le pouvoir de Ton pouvoir et je Te demande de Ton immense générosité. Car Tu es certes capable et je suis incapable, Tu sais tout tandis que moi, je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur de tout ce qui est inconnu. Ô Allah ! Si Tu sais que cette chose – et il nomme clairement la chose en question - est une source de bien pour moi dans ma religion, dans ma vie présente et dans ma vie future (ou il a dit : ici-bas et dans l’au-delà) destine-la-moi et facilite-la-moi puis bénis-la-moi. Et si Tu sais que cette chose est pour moi une source de mal dans ma religion, dans ma vie présente et dans ma vie future (ou il a dit : ici-bas et dans l’au-delà) détourne-la de moi et détourne-moi d’elle et prédestine-moi le bien là où il se trouve puis rends-moi satisfait de cette décision. »

    2- Viser par son voyage le Visage d’Allah ou la recherche d’un gagne-pain licite.

    3- Connaître les préceptes islamiques relatifs au voyage à savoir entre autres :

    a) le raccourcissement des prières

    b) le rassemblement des prières

    c) l’ablution sèche (le tayammoum)

    d) l’essuyage des chaussons, des chaussures, des chaussettes…

    e) la prière funéraire...

     

    4- Se repentir sincèrement à Dieu suivant les conditions ci-après :

    a) regretter les mauvaises actions passées,

    b) délaisser les péchés au moment même du repentir,

    c) ne plus y revenir le restant de la vie,

    d) restituer aux gens les biens acquis injustement ou demander leur pardon,

    e) se repentir avant de voir l’ange de la mort ou le soleil se lever de l’occident.

     

    5- Chercher des biens licites pour son voyage.

    6- Écrire son testament en précisant les dettes qu’il doit aux gens et celles qu’on lui doit.

    7- Recommander aux siens la crainte de Dieu pendant son absence.

    8- Veiller à choisir une bonne compagnie durant son voyage en particulier les savants.

    9- Faire ses adieux à sa famille et ses connaissances en leur disant :

    « Je vous confie à Allah dont les dépôts confiés ne se perdent jamais. »Rapporté par Ahmad.  Et on dit au voyageur :

    « Je confie à Allah le soin de préserver ta religion, ton honnêteté et tes dernières œuvres. »  Rapporté par Abou Daoud.

    10 - Voyager de préférence le jeudi en début de matinée.

    11- Consulter les savants et les gens de bien afin qu’ils lui prodiguent des conseils et lui donnent des directives profitables et invoquent Allah pour lui, car Dieu accordera le bien par leurs invocations.

    12- Lire l’invocation de sortie de chez soi,  par exemple :

    « Au nom d’Allah, je place ma confiance en Allah et il n’y a point de puissance ni de pouvoir qu’en Allah ». Rapporté par Abou Daoud.

     13- Lire l’invocation du voyage une fois installé sur sa monture :

    « Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand. » « ... Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de les dominer _ Et c’est vers notre Seigneur que nous devons retourner. » « Ô Allah ! Nous Te demandons dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte ainsi que tout acte qui procurera Ta satisfaction. Ô Allah ! Tranquillise-nous dans ce voyage et diminue-nous-en la distance. Ô Allah ! Tu es le compagnon de voyage et le remplaçant dans la famille. Ô Allah ! Je me mets sous Ta protection contre les fatigues du voyage, contre tout paysage source de chagrin, et contre tout mal qui nous frapperait, de retour dans nos biens et nos familles. » Rapporté par Mouslim.

     14- Ne pas voyager tout seul ou même à deux, car le Prophète a dit que le convoi composé d’un seul homme ou de deux, est un convoi de Satan.

    15- La femme doit voyager en compagnie de son mari ou d’un parent qui lui est interdit au mariage...

    16- Les voyageurs désignent un Amir (chef) parmi eux.

    17- Les voyageurs doivent se regrouper en descendant dans un lieu...

    18- En descendant dans un lieu, on doit lire l’invocation de protection suivante :

    « Je me réfugie auprès des paroles parfaites d’Allah contre le mal de ce qu’Il a créé ». Rapporté par Mouslim. En procédant ainsi rien ne lui portera préjudice incha-Allah jusqu’à ce qu’il quitte ce lieu comme a dit notre Prophète prière et salut de Dieu sur lui.

     19- Il est recommandé de dire (Allahou akbar) en gravissant les endroits élevés et de dire (Soubhanallah) en y descendant.

    20- Réciter l’invocation d’entrée dans une ville quand on l’aperçoit :

     

    « O Allah, Seigneur de sept cieux et ce qu’ils couvrent, Seigneur de sept terres et ce qu’elles renferment, Seigneur des diables et ce qu’ils égarent et Seigneur des vents et ce qu’ils répandent, nous Te demandons le bien de cette ville et le bien de ses habitants, et nous nous réfugions auprès de Toi contre le mal de cette ville, le mal de ses habitants et le mal qu’elle contient. » Rapporté par Annassa-i.

    21- Il est recommandé de marcher la nuit.

    22- Invoquer Allah quand la nuit tombe en ces termes :

    « O terre, Allah est mon Seigneur et le tien. Je me réfugie auprès d’Allah contre ton mal, le mal que tu renfermes, le mal qu’Il a créé en toi et le mal de ce qui marche sur toi. Je demande la protection d’Allah contre tout lion, tout serpent grand et petit, tout scorpion, contre les djinns (ou les hommes) qui habitent cette terre et contre toute femelle (démons) et ce qu’elle enfante. » Rapporté par Annassâ-i et autres et authentifié par Ibn Hajar.

    23- Invoquer Allah chaque fois qu’apparaît l’aube en disant :

    « Que celui qui écoute entende et que celui qui est présent témoigne de notre louange pour Allah et de Sa bonne épreuve à notre égard. Seigneur,  sois notre compagnon et accorde-nous Ta grâce. Nous nous réfugions auprès d’Allah contre le Feu. » Rapporté par Mouslim.

     24-Multiplier beaucoup l’invocation pendant le voyage, car l’invocation du voyageur est exaucée.

    25- Recommander le bien et interdire le mal.

    26- S’éloigner physiquement et moralement de tous les péchés.

    27- Veiller à l’accomplissement des obligations en particulier la prière.

    28- Faire preuve de bon comportement, de patience, de douceur et de pardon envers les compagnons de voyage.

    29- Aider les compagnons de voyage autant que l’on peut.

    30- S’empresser de rentrer une fois le voyage terminé à moins d’être retenu pour un motif valable et sérieux.

    31- Proclamer la grandeur de Dieu (dire Allahou akbar) au cours du retour.

    32- En apercevant, au retour, sa ville de résidence, la même invocation du départ est aussi valable en ajoutant d’autres phrases à la fin :

    « Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand. » « ... Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de les dominer _ Et c’est vers notre Seigneur que nous devons retourner. » « Ô Allah ! Nous Te demandons dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte ainsi que tout acte qui procurera Ta satisfaction. Ô Allah ! Tranquillise-nous dans ce voyage et diminue-nous-en la distance. Ô Allah ! Tu es le compagnon de voyage et le remplaçant dans la famille. Ô Allah ! Je me mets sous Ta protection contre les fatigues du voyage, contre tout paysage source de chagrin, et contre tout mal qui nous frapperait, de retour dans nos biens et nos familles. Nous voici de retour repentants, adorant notre Seigneur et Le louant. » Rapporté par Mouslim.

    33- Éviter de rentrer brusquement chez soi la nuit surtout après un long voyage à moins d’avoir prévenu la famille.

    34- Il est recommandé de passer à la mosquée pour y prier deux rakats.

    35- Le voyageur doit se montrer aimable envers les enfants qui l’accueillent.

    36- Apporter des cadeaux aux siens et aux connaissances.

    Ces bienséances sont recommandées pour tout voyage en général et en particulier l’Oumra et le Hadj qui constituent le meilleur voyage que l’on puisse entreprendre dans la vie.[1]

    Les invocations en arabe et en phonétique sont en pièces jointes.

     

    Publié par

    Le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

    www.islamhouse.com
    L’islam à la portée de tous !

    [1] - Ces bienséances sont extraites de notre livre: « Le guide détaillé de la Oumra et du Hadj » avec quelques légères modifications.

    Les bienséances à observer au cours d’un voyage

     

    « Le programme de la femme musulmane pendant le mois de RamadanSavoir accepter le destin »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :