• Les cadres où sont écrits le Nom d’Allah et Muhammad ou des versets du Coran ? –

    Question :

    Est-il permis d’accrocher des tableaux en reliefs où sont écrit le nom d’Allah et Muhammad (صلى الله عليه و سلم)  sur les murs ou dans les bibliothèques ainsi que ceux où sont écrit des sourates ou des versets du Coran ?

     

    Réponse:

    Ceci n’est pas permis en aucun cas. S’il accroche le nom d’Allah et celui de Muhammad (صلى الله عليه و سلم)  en croyant que c’est un associé alors ceci est de l’association majeure qui fait sortir de l’Islam.

    Et si ce n’est qu’une habitude, alors le moins que l’on puisse dire est que c’est  de l’association mineure. Il est donc obligatoire de s’en éloigner et de s’en débarrasser.

    Quant au fait d’accrocher des versets du Coran sur les murs, les voitures, les enfants et les gens, ceci fait partie des plus grandes innovations et c’est même une manière de mépriser le livre d’Allah.

    Les amulettes ne sont pas permises même si elles contiennent des versets du Coran.

    Ibrahim An-Nakha’i, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit que Abdullah Ibn Mas’oud et ses compagnons détestaient le port des amulettes qu’elles contiennent des versets du Coran ou non. Et le mot « détestable » chez les pieux prédécesseurs était employé pour l’interdiction.


    Et le port d’amulettes contenant des versets du Coran est interdit pour quatre raisons :

    1- Ce qui est rapporté sur l’interdiction des amulettes est général et n’a pas été restreint. Et ce qui est général le reste jusqu’à ce qu’une preuve vienne indiquer une restriction.

    2- Il n’a pas été prouvé qu’un pieux prédécesseur ait fait cela.

    3- Porter des amulettes est une manière de mépriser le Coran. Car elles peuvent être portées par celle qui a ses menstrues ou ses lochies, par celui qui est en état de petite ou grande impureté ainsi que par les enfants qui sont susceptibles d’uriner dessus et de jeter dessus des impuretés. Et ceci est une manière de se railler du Livre d’Allah.

    4- Interdire cela ferme la porte (aux charlatans). En effet, lorsque certains ont donné des avis juridiques sans science en disant qu’il était permis de porter des amulettes contenant des versets, certains charlatans ont profité de cela. Ils se cachent derrière le Coran et trompent les gens avec leur charlatanisme.

     

    Fin de la réponse de Cheikh Salih Souhaymi

    Traduit et publié par daralhadith-sh.com

     

     

    Question :

    On vend couramment des tableaux qu'on accroche sur les murs et sur lesquels est inscrit le verset dit "du Trône" (Al-Koursî). Ces derniers sont accrochés dans les chambres par hommage et pour glorifier le Saint Coran. Alors, est-il interdit de vendre ce genre de tableaux dans les marchés et de les importer au Royaume d'Arabie Saoudite ?

    Réponse des savants de l'Ifta :

    Le Coran a été révélé pour être une preuve pour les deux mondes et une constitution, une ligne de conduite pour tous les musulmans qui rendent licite ce qui est révélé comme licite (dans le Coran) et illicite, ce qui est révélé comme illicite (dans le Coran), pour qu'ils appliquent ses jugements et ses règles, pour croire en ses versets semblables, pour le mémoriser dans les cœurs et pour le retranscrire dans des livres, sur des feuillets, sur des planches etc..., pour se référer à lui et réciter des versets appropriés en cas de besoin. Voici ce que les premiers musulmans ont compris et ont pratiqué.

    Quant à ce qui se voit ces derniers temps comme écriture de versets du Coran sur un tableau ou une pièce de papier, avec une écriture décorative qu'on accroche aux murs d'une chambre ou dans une voiture etc..., cela ne fait pas partie des pratiques des pieux prédécesseurs.

    Cela peut donner lieu à des altérations plus importantes que l'objectif visé par celui qui l'a écrit ou celui qui accroche ces tableaux pour glorifier et montrer sa fierté pour le Coran, en déviant, ceux qui s’intéressent à ces choses, du but pour lequel ces versets ont été révélés.

    Il est plus convenable au musulman de délaisser ces choses et de s'éloigner de toutes transactions dans ce domaine, même si cette activité est à l'origine permise et ce, par crainte que ne se multiplient son usage et les transactions dans ce domaine au détriment du véritable objectif du Coran.

    Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    copié de alifta.com

     

    س: يجري بيع لوحات تعلق على الحائط مكتوب عليها آية الكرسي تعلق على الغرف تكريمًا وافتخارًا بالقرآن الكريم، هل مثل هذه اللوحات محرم بيعها في الأسواق واستيرادها إلى المملكة ؟

     

    ج: القرآن نزل ليكون حجة على العالمين، ودستورًا ومنهاجًا لجميع أفراد المسلمين، يحلون حلاله ويحرمون حرامه، ويعملون بمحكمه، ويؤمنون بمتشابهه، يحفظ في الصدور، ويكتب في المصاحف والرقاع والألواح ونحوها؛ للرجوع إليه وتلاوته منها عند الحاجة، هذا هو الذي فهم المسلمون الأوائل ودرج عملهم عليه، أما ما بدأ يظهر في هذه الأزمنة من كتابة بعض القرآن على لوحة أو رقعة كتابة مزخرفة وتعليقها داخل غرفة أو سيارة أو نحو ذلك فلم يكن هذا من عمل السلف، وقد يكون في ذلك من المفاسد أعظم مما قصد الكاتب أو المعلق من تعظيمه والافتخار به من شغل المعتنين بذلك عن الاهتمام بأغراض القرآن التي نزل من أجلها، فالأولى بالمسلم أن يترك هذه الأشياء ويبتعد عن التعامل فيها، وإن كان الأصل فيها الحل خشية أن يكثر استعمالها والتعامل فيها فتشغل الناس عما هو المقصود من القرآن

     

    وبالله التوفيق. وصـلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

     

    فتوى رقم - 1871

     

    (الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 73)

    http://www.3ilmchar3i.net/article-accrocher-des-versets-du-coran-ou-des-hadiths-sur-les-murs-113817044.html

     

    Question :

    Est-il permis d’afficher des versets dans les maisons, ou cela constitue-t-il une innovation ? Qu’Allâh vous rétribue par le bien.

    Réponse de Cheikh Ben baz :

    Il n’y a pas de mal à afficher des versets ou des ahâdîth dans les bureaux, les salles de réunions ou d’autres endroits encore si cela est fait pour leur utilité et dans un but de rappel.

    Quant au fait d’accrocher au cou du malade ou de l’enfant une amulette ayant pour but de le protéger contre les Jinn ou contre un autre mal, cela n’est pas permis, en vertu de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

    « Celui qui accroche une amulette autour de son cou, Allâh ne lui accordera point ce qu’il désire. Et celui qui y accroche un coquillage, Allâh ne lui accordera point la tranquillité. » 

    Et dans une autre version :

    « Celui qui accroche une amulette autour de son cou aura donné un associé à Allâh. »

    Les amulettes sont généralement accrochées autour du cou des enfants ou des malades, dans le but de les protéger – selon ce que prétend celui qui les accroche – des Jinn ou du mauvais œil. Tout cela n’est pas permis.

    S'agissant du fait d’afficher des versets ou des ahâdîth dans un bureau ou dans un autre endroit, afin de bénéficier des bienfaits qu’ils contiennent et dans un but de rappel, il n’y a pas de mal en cela.

    (14ème question de la cassette n° 143)

    http://www.3ilmchar3i.net/article-accrocher-des-versets-du-coran-ou-des-hadiths-sur-les-murs-113817044.html

     

    Question :

    Etant donné les progrès considérables réalisés dans le monde actuellement dans le domaine de la pensée à travers les moyens de publication, les affiches, les posters et l'audiovisuel, nous nous sommes lancés, en demandant l'aide d’Allah, dans l'usine de fabrication de plastique que nous gérons, dans la production de modèles qui pourraient contribuer à rappeler aux gens les paroles d'Allah, Le Très Haut.

    Nous avons pu, grâce à Allah, L'Exalté, produire des supports comportant des versets Coraniques, les Noms Parfaits d'Allah et des honorables hadiths prophétiques.

    Il est à signaler que ces objets en plastiques, que je présente à votre Eminence, ne peuvent pas être utilisés pour autre chose que le rappel et la méditation.

    En effet, la nature même de la matière utilisée ne convient pas servir pour manger ou boire dedans, car ces produits sont couverts d'une couche en argent et d'encres colorées.

    Ce procédé rend impossible leur usage dans ce domaine.

    Aussi, ils ont été conçus de sorte qu’il ne soit pas possible de les porter sur la poitrine ni sur la main, ni de les jeter avec négligence et ce, parce que ces objets sont conçus avec une nappe externe, des crochets et leurs lettres sont effilées obligeant ainsi le possesseur de ces objets de les accrocher dans un endroit protégé et respecté.

    Aussi, nous avons constaté que les chrétiens sont très habiles, dans l'art de la diffusion, de la sensibilisation et de l'information.

    Ils propagent toutes les idées et toutes les pensées qu'ils veulent grâce aux moyens de diffusion modernes, dont les plus importants sont les affiches, les posters qu'ils accrochent sur des panneaux dans les rues, dans les bus et dans les endroits publics et privés.

    Leur objectif consiste à mettre constamment ces idées, partout, sous les yeux des gens, pour que ces messages soient ancrés dans les esprits des gens.

    Bien que ce qu'ils cherchent à propager ne soient que des crédos de croisés, des idées athées et de la débauche, qu’Allah nous en préserve.

    Mais, avec l'usage de ces puissants moyens de diffusion, ils peuvent parvenir à persuader les gens à croire au faux et à révérer l'athéisme.

    En effet, les musulmans doivent, à plus forte raison, jouer ce rôle, car il s'agit de rappeler aux gens les paroles d'Allah, Exalté Soit-Il et les hadiths de Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), en recourant aux méthodes modernes et puissantes pour la sensibilisation et l'information.

    Je rends grâce à Allah, Exalté Soit-Il, qui a permis à ce que mes produits portent les paroles d'Allah,Exalté Soit-Il, et les hadiths du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) pour apparaître, de façon perpétuelle, dans des endroits vénérables, à la vue des gens, pour rappeler aux gens ce qu'Allah attend d'eux pour Son rappel.

    "Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace." (50/45)

    Ainsi je contribue, selon mes capacités, à élever la parole d'Allah, à diffuser et à défendre la pensée islamique, pour qu'elle soit victorieuse contre toutes les autres idéologies

    Certes ma réussite ne dépend que d'Allah, Seul !

     

    Réponse des savants de l'Ifta :

    Allah, Le Très-Haut, a révélé le Coran, afin qu'il soit une exhortation pour les gens et une leçon pour qu'il soit une guérison pour ce qui est dans les poitrines comme maladies du polythéisme et de la déviation du droit chemin et aussi, une guidée pour les gens dans leurs pratiques cultuelles et dans leur comportement et leurs relations entre eux, afin que L'Exalté fasse également miséricorde aux croyants, qui récitent le Coran comme il se doit et qui s'en réfèrent comme guide dans toutes les affaires de leur vie, le mettent en pratique dans toutes les circonstances.

    En effet, Allah, Le Très-Haut, a dit :

    "O gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants." (10/57)

    Il, Exalté Soit-Il, a dit aussi :

    "Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes." (17/82)

    Selon un autre verset :

    "Dis: "Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d'aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d'un endroit lointain." (41/44)

    De même, les hadiths prophétiques sont venus pour interpréter le Coran et guider les gens,en leur donnant des explications détaillées des préceptes et des prescriptions de la Charia, pour les utiliser dans la compréhension du Coran. Ils les aident également à méditer sur les versets du Coran, afin qu'ils y réfléchissent ! Allah, Le Très-Haut, a dit :

    "Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent." (16/44)

    Il, Exalté Soit-Il, a dit aussi :

    "Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu juges entre les gens, selon ce qu’Allah t’a appris. Et ne te fais pas l’avocat des traîtres." (4/105)

    En plus, Le Très-Haut S'est donné les plus parfaits noms afin de Se présenter à Ses serviteurs pour qu'ils Lui reconnaissent ces noms, croient à ce que ces noms représentent comme perfection, splendeur et magnificence, Le comblent par les louanges, dont Il est digne, et pour L'invoquer, par ces noms, dans les moments de malheur et de bonheur, poussés par la crainte et l'espoir.

    Les fidèles doivent également les prendre en compte dans leur croyance et dans leurs pratiques, tout en les préservant dans les termes et dans le sens; ils ne leur convient pas de profaner Ses noms et ils ne leur convient pas de les détourner de leur véritable sens.

     En effet, Allah, Le Très-Haut, a dit :

    "C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms: ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait." (7/180)

    Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

    "Allah a quatre-vingt-dix-neuf noms; quiconque parvient à les recenser, entrera au paradis"

    C'est-à-dire, qui les énumère et apprend avec foi, par la parole et par les actes tout en préservant leur caractère saint et leur signification.

    Allah, Le Très-Haut, nous a ordonnés de transmettre le message et d'inviter les gens à embrasser l'Islam.

    Cela a été explicité parle Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) par les paroles et les actes.

    En effet, il s'adressait à ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) et ne manquait pas de les exhorter et de leur rappeler leur Seigneur.

     Il écrivait également des lettres aux rois et aux dirigeants et faisait irruption chez les mécréants dans leurs clubs et dans leurs conseils, pour leur faire part de la religion de l'Islam.

    Il n'était pas connu de lui qu'il a écrit une sourate du Coran ou un verset ou un hadith ou les noms d'Allah, Le Très-Haut, sur des affiches ou des plateaux, pour que ces dernières soient accrochées aux murs, ou dans les rues, comme décoration ou pour s'attirer la bénédiction, ou comme un moyen pour le rappel, l'exhortation des gens et pour la communication ou la prédication et la mise en garde.

    Les califes bien guidés ont suivi, en cela, les traces du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) comme l'ont fait également l'ensemble des compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) et les Imams bien-guidés parmi les pieux prédécesseurs pour lesquels le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a témoigné qu'ils constitueraient les meilleures générations après la sienne (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

    Ils n'écrivaient rien du Coran, ni des hadiths prophétiques authentiques ni des Noms Parfaits d'Allah sur des planches, des plats ou des pièces de tissu, afin de les suspendre sur les murs comme ornement ou rappel pour les gens, même après que l'Islam s'est répandu dans le monde entier, et que la culture islamique ait dominé, dans de nombreux pays et continents, et que le livre et l'écriture aient connu un développement et les moyens d'information se sont multipliés et le monde a connu une animation par l'intermédiaire d'un large éventail d'information.

    Comme aussi, ils ne l'avaient pas fait avant cette période, alors qu'ils étaient les plus instruits en religion et avaient la meilleure compréhension de l'Islam, de ses buts et ses percepts et ils étaient les gens qui tenaient le plus à sa propagation.

    Par ces motifs, si cela était permis, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) nous l'aurait indiqué, et ses compagnons l'auraient fait à leur tour, ainsi que par les gens de la guidée qui leur ont succédé (Qu'Allah soit satisfait d'eux tous).

    Sur ce, l'écriture de versets du Coran ou de hadiths prophétiques ou les Noms parfait d'Allah sur des affiches, des plats ou des objets semblables, pour les accrocher pour la décoration, le rappel ou l'exhortation, ou encore pour multiplier les chiffres de ventes, commercialiser les produits, et persuader les gens pour les acheter, en vue de réaliser des profits, s'oppose avec les nobles objectifs visés par l'Islam, au moyen du Coran et des hadiths prophétiques.

    Cette action contredit la Sunna du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et la conduite des pieux prédécesseurs (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

    Ces produits pourraient, malgré tout, au fur et à mesure, être exposés à la profanation en se déplaçant, par exemple, d'une maison à une autre, ou lorsqu'on les déplace d'un endroit vers un autre, ou encore lorsqu'ils sont manipulés par des personnes en état d'impureté rituelle majeure, ou des femmes ayant les menstrues.

    Il revient à tout musulman de reconnaître le statut qu'occupe le Livre d'Allah, de lui donner la valeur qui est la sienne et de faire des choses auxquelles il appelle, sa principale préoccupation.

    Il incombe au musulman de prendre le Coran et les hadiths prophétiques comme un phare pour guider ses pas.

    Que ceux qui s'opposent à ce que vise la Législation Musulmane, prennent garde qu'une épreuve ou qu'un châtiment douloureux ne les atteignent.

     Celui qui croit au Coran, aux Noms parfaits d'Allah et aux hadiths du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), qu'il recherche la guidée et la bénédiction d'Allah en récitant Son Livre, en méditant sur ses versets et en se lançant dans sa compréhension et la connaissance de ses énoncés, en consultant la Sunna de Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et se lançant dans sa compréhension.

    Il doit ensuite les appliquer lui-même, dans ses actes de dévotion et dans ses rapports avec les autres afin qu'Allah le comble de Ses bénédictions physiques et morales et lui accorde une grande rétribution, et le préserve de tout mal, dans toutes ses affaires et en toutes circonstances, et le musulman ne doit pas recourir pour cela à ce qui contredit la guidée du Coran et de la Sunna du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)en accrochant de tels objets écrits sur les murs et autres.

    Il n'est pas permis d'imiter en cela les chrétiens et les mécréants dans ce qui s'oppose aux préceptes de la Législation d'Allah, Exalté Soit-Il.

    Sur ce, le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') considère qu'il n'est pas permis de faire entrer de tels produits et plats à l'intérieur du Royaume.

    Le Comité considère aussi qu'il ne convient pas à un musulman de fabriquer ces produits dans son usine et ce, afin de préserver le caractère saint du Livre d'Allah, de la Sunna de Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et des Noms et des Attributs d'Allah, Exalté Soit-Il.

    Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    copié de alifta.com

     

    Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

     

    Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء



    Les cadres où sont écrits le Nom d’Allah et Muhammad ou des versets du Coran ? –

     

    « Et toi, qu’as tu fait pour Gaza ? Sh. Zayd Al Madkhali-Dire « TaqabbalaLlah » après la prière en commun ? – »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Sabah
    Vendredi 12 Juin 2015 à 20:32
    De quelle manière peut on s'en débarrasser? j'ai un cadre avec les noms d Allah pensant justement qu'il était mal de jeter mais après lecture de l'article je me rends compte que c'est tout le contraire!
    2
    Amandine
    Vendredi 12 Juin 2015 à 20:49
    Idem que la soeur, j en ai plusieurs qui ne sont d ailleurs même plus accrochés, mais je ne sais pas de quelle manière m'en debarasser.
    Jazàkallahoukheyran à celui qui pourra m'éclairer.
    3
    abdurahman
    Vendredi 12 Juin 2015 à 21:38
    Asalam alaikoum,accrocher un cadre avec le nom d'ALLAH ou Muhammad (s.a.v.)
    Tout en ne pensant pas que ça va nous protéger ni nous faire du mal
    Juste parce que c'est beau.et que ça nous fais ne serait-ce un peu un rappel,
    Avant et après tout ALLAH UALEM.
    BarakALLAHou fik.
    4
    Mohamed0401
    Samedi 13 Juin 2015 à 00:44

    On associe Allah à des idoles , mais ni à son nom ni au prophète Mohamed sws.

    On devrait donc effacer toutes les sourates ecrites sur les murs des mosquées et effacer le nom d'Allah et son prophète.

    Soit dit en passant je prefere tenir entre mes mains une amulette  qu'un IPAD ou Iphone qui eux sont véritablement des objets du Sheytanne Allah y na3lou.

     

     

     

     

     

     

    5
    oumi
    Samedi 13 Juin 2015 à 09:05
    Salam aleykoum j'ai un cadre avec les noms d'Allah , c'est un cadeau que lon nous avait offerret je ne pense pas que cela va me protéger ou autre.. que faut il faire alors, le mettre dans un tiroir? A ceux qui connaissent la reponse n'hésitez pas baraka Allah oufikoum
    6
    moi
    Dimanche 14 Juin 2015 à 09:07
    Salam, personnellement j'ais acquis un certain un certain âge et je n'ai jamais mis un cadre ou même un signe quel conque représentant ma religion ou notre seigneur que j'adore car ma fois et dans mon coeur et ma force et tout les matins que notre seigneur m'offre
    Merci mon dieu pour tout ce que tu me donne hamdoulah
    7
    Mardi 16 Juin 2015 à 00:05

    Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants cependant. Cependant, cela ne fait qu'accroître la perdition des injustes. (17 : 82)

    1-Pour les cadres

    Il n'en est rien et je vous l'assure. Il n'y a aucun mal à garder le cadre qui a le nom d'Allah.

    Primo tu ne sais même pas comme t'en débarrasser  du fait de sa pureté.

    Comment celui qui t'a cré peut te nuire en ayant son nom à la maison. C'est plutot un bienfait.

    2-Pour les amulettes

    Il y a dans le Qur-ân et les invocations de la Sunnah de quoi guérir les corps et les coeurs. La Parole Divine s’adresse au Fils d’Âdam dans toutes ses dimensions. Les compagnons, pour se protéger, récitaient des invocations et les écrivaient parfois pour les enfants. On appelle cela ta`wîz ou hirz en arabe (talisman ou amulette).

    Notre maître, le savant Shâfi`ite, l’Imâm al-Habîb Zayn Ibn Sumayt (qu’Allâh le préserve) a répondu ainsi à des questions sur le sujet :
    « Quel est le statut juridique de l’écriture et du port des amulettes ?
    Réponse : Il est permis d’écrire des amulettes qui ne comportent pas de termes inconnus. D’après la position correcte tenue par les savants fiables de la nation Muhammadienne, il est permis, pour un homme ou un animal, de les porter. Dans Zâd al-Ma`âd, Ibn al-Qayyîm mentionne un récit d’après Ibn Hibbân :
    ‘J’ai questionné Ja`far ibn Muhammad ibn `Alî (ndT : as-Sâdiq) à propos du port des amulettes pour la protection (ta`wîdh). Il dit : Si elles sont issues du Livre d’Allâh ou des paroles du Prophète (sallâ-Llâhu `alayhi wa-sallam), portez –les et recherchez la guérison à travers elles.
    Il a aussi été rapporté par l’Imâm Ahmad qu’on l’a intérrogé sur les amulettes que l’on porte après une affliction. Il a dit : J’espère qu’il n’y a rien de mal à cela.

    Ibn Taymiyya a dit dans ses jugements légaux : ‘Ils disent, d’après Ibn `Abbâs (qu’Allâh les agrée), qu’il avait pour habitude d’écrire des paroles du Qur-ân et des évocations et d’ordonner aux malades de les diluer dans l’eau et les boire. Cela implique qu’un tel acte contient de la bénédiction et l’Imâm Ahmad s’est exprimé sur sa permission.’

    Quels types d’amulette sont interdits par le Hadîth : ‘Quiconque porte une amulette à commis un acte d’idolâtrie’ ? 
    Réponse : Les savants ont dit que le terme ‘amulette’ employé dans ce Hadîth désigne la guirlande ou le collier qui étaient portés par les gens du temps de l’ignorance. Ils croyaient que cela repoussait les afflictions. Ceci est considéré comme de l’idolâtrie car ils voulaient repousser, à l’aide de ces choses, le mal ou attirer le bien sans l’intervention d’Allâh. Une amulette qui contient les Noms d’Allâh ou Ses Paroles n’a rien à voir avec cela. »
    Fin de citaiton.

    8
    oumi
    Mardi 16 Juin 2015 à 09:08
    Salam aleykoum en fait je comprend pour les versets du Coran que cela soit interdit car le Coran na pas été descendu pour décorer les murs . Concernant les noms d'Allah sur un cadre, si cela est un cadeau et que nous ne cherchons aucune association a travers cela je ne vois pas e quoi cela serait interdit. ALLAHouarlem . Nous nous n'avons pas de science alors je préfère m'abstenir de trop parler
    9
    Lila
    Mercredi 17 Juin 2015 à 07:20
    Et les mosquées!!!???le commentaire numéro 7 a l air d avoir plus de connaissance !!par contre trop d interdit tue l interdit ....interdit de mettre un cadre....interdit de.....
    10
    baiche
    Mercredi 17 Juin 2015 à 08:16

    Assalamou alaykoum , 

    dans un premier temps pour la personne qui voulait se débarasser de ses cadres juste après avoir lu cet article . je te conseille de ne pas de ne pas te presser en lisant juste un seul article ! il ne faut pas se contenter d'un seul article pour dire c'est permis ou pas permis il faut chercher et trouver d'autres preuves ! moi j'avais des cadres accrochés je me suis jamais posé la question sur ce sujet ! ça tombe bien pour chercher ! en attendant de trouver d'autres réponses a ce sujet et surtout des réponses basées sur des Versets du Coran et des Ahadith avec une analyse plus profonde de celle décrite dans cet article.

    Qu'Allah uni la oumma 

      • ibn moussa
        Lundi 23 Novembre 2015 à 18:26
        Assalam 3aleykoum.
        Cet article comme vous le dites recense des avis de grands savants. Ils ne répondent pas sans sciences mais selon le Coran et la Sounna.
    11
    Mercredi 17 Juin 2015 à 19:47

    Asalam aleikoum wa rahmatoulahi wa barakatuhu , l'article a été mis a jour avec les différents avis des savants .. barak Allah oufikoum

    12
    wael
    Mardi 21 Juillet 2015 à 20:56
    Et pour les inscriptions sur le voile recouvrant la ka'aba ?!!!
    Pffffff
    13
    Moi
    Mercredi 26 Août 2015 à 10:08
    Salam alikoum, j'ai pas tout compris dans cet article... Les allumettes sont illicites, ça me paraît logique.... Mais concernant les cadres dans une maison, si notre intention n'est que pour le rappel, et qu'en aucun cas si le nom de notre bien aimé Mohamed y est inscrit, je ne fais de l'association, est ce licite? On peut afficher des hadith mais pas les noms d'Allah???
    Merci pour vos réponses:-)
    14
    siab
    Mercredi 26 Août 2015 à 16:15

    une dame proche de ma femme dit q uelle a les anges et quils faut croire en les anges .cette femme dit aussi q elles soignent soit disant les gens avec du plomb.q elles brulent dans une casserolle et dautres choses .faut t il s en eloigner merci

    15
    Riab salihin
    Mercredi 26 Août 2015 à 18:36

    @siab

    je penses qu'Allah seul suffit pour soigner les maux du coeur et du corps ...pas besoin de plomb ou je n'sais quoi 

    walahou a3lem 

    Allah est  le plus savant

    16
    anonyme
    Jeudi 27 Août 2015 à 00:19

    les allumettes illicite?? j'ai pas compris?

    17
    IB
    Jeudi 9 Juin à 13:14
    Salam aleykoum,

    ANONYME N°16 : le N°13 voulait dire amulette et non pas allumette.
    Alors moi je souhaiterais savoir si ma mère, qui a accroché un grand cadre contenant la sourate "al baqara" et une horloge où il y a écrit le nom d' Allah en arabe doit les décrocher ?
    Merci d'avance pour vos réponses
    18
    IB
    Jeudi 9 Juin à 13:24
    Salam aleykoum,

    ANONYME (n°16) : MOI (n°13) voulait sûrement employer le mot "amulette" en demandant si elles sont interdites. Oui elles sont interdites Allahou ahlem.
    A mon tour, je souhaiterais savoir si un grand cadre contenant la sourate "al baqara" et une horloge où il y a écrit le nom d' Allah en arabe doivent être décrochés du mur où ils sont actuellement ? Si oui, il faudrait les ranger dans un placard ? Je ne les jetterai pas car ce serait irrespectueux.

    Merci d'avance pour vos réponses


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :