• Les conditions de la retraite pieuse

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

    Ce qui est légiféré dans la jurisprudence islamique pour la personne qui fait la retraite pieuse dans une mosquée, est qu’il fasse cela [dans une mosquée] dans laquelle les prières en groupe sont faites. Si celui qui fait la retraite pieuse est un de ceux pour qui la prière du vendredi est obligatoire, et que la période de son « I’tikâf » inclura un vendredi, il est meilleur pour lui de rester dans une mosquée où la prière du vendredi est appliquée. Et il ne lui est pas demandé de jeûner.




    La Sounnah enseigne pour celui qui fait la retraite pieuse, qu’il ne doit pas visiter de personne malade pendant son « I’tikâf », ou accepter toute invitation ; Occupez-vous des besoins de sa famille, assistez à tout enterrement ou aller travailler à l’extérieur de la mosquée, parce qu’il a été prouvé que ’Âisha (radhiallâhu ’anha) a dit : « La Sounnah pour celui qui fait la retraite pieuse est ne pas visiter les personnes malades, ou assister à tout enterrement, ou toucher et avoir des rapports intimes avec sa femme, ou sortir pour toute autre raison, excepté ceux qui se doivent de le faire. » [1] [2]

     



    La question suivante a été posée aux savants de Lajnah :

    Il est rapporté un hadîth qui dit : « Quiconque observe al-I’tikâf pour un jour, en ne cherchant que la Face d’Allâh, Allâh placera entre lui et le Feu trois fossés, dont la distance de chaque fossé est aussi large que la distance qu’il y a entre l’est et l’ouest ». Quel est le degré [d’authenticité] de ce hadîth ? Si une personne veut observer « al-I’tikâf » pour un jour, quand devrait commencer « al-I’tikâf » et quand devrait-il terminer ? De la même façon s’il veut observer « al-I’tikâf » pour deux jours, quand devrait-il commencer et quand devrait-il terminer ?

    Ils ont répondu : Le hadîth précité est faible. L’I’tikâf pour un jour commence après la prière du Fajr, et se termine au coucher du soleil ; Et un I’tikâf de deux jours commence et termine de la même manière. [3] Al-Bukhârî et Muslim (rahimahum Allâh) ont rapporté que ’Âisha (radhiallâhu ’anha) a dit : « Quand le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) voulait observer « al-I’tikâf », il priait alors la prière du Fajr à l’endroit où il allait observer al-I’tikâf. » [4] L’I’tikâf pendant les dix derniers jours de Ramadhân se termine au coucher du soleil du dernier jour. [5]

     


    Notes

    [1] Rapporté par Abû Dawoûd, Dâraqutnî et al-Bayhaqî

    [2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 10/410

    [3] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 10/412

    [4] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

    [5] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 10/411

     

     

    Les conditions de la retraite pieuse

     

     

    « Les bienfaits de la nuit du mérite Le statut de la retraite pieuse pendant le Ramadhân »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :