• Les deux derniers versets de la sourate Al Baqara (la vache)

    Alors que [l'ange] Gabriel était assis en compagnie du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) , il entendit un bruit venant d'en haut.

    Il leva alors la tête et dit : « Ceci est une porte qui vient de s'ouvrir aujourd'hui, et jamais avant ce jour elle n' avait été ouverte. »

    Il en descendit un ange. Gabriel poursuivit : « Voici un ange qui vient de descendre sur Terre et il n'était jamais descendu auparavant. »

    L'ange salua le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et lui dit:

    "Réjouis-toi car tu as reçu deux lumières qu'aucun prophète n'avait reçues avant toi :

    La Fatiha et les derniers versets de la sourate Al-Baqara.

    Il n'est pas une seule lettre d'une de ces parties [du Coran] que tu ne lises sans que tu n'obtiennes [une récompense]."

     

    [Muslim]

     

     

    Selon Abu Mas'ud al-Badri, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

    Celui qui récite au cours de la nuit les deux derniers versets de la sourate Al-Baqara (sourate 2), cela lui suffira.

     

    [Bukhari et Muslim]

    Nawawi ajoute : « Certains savants ont dit: "Ce sera une protection suffisante contre tout mal." D'autres ont dit : "Ces deux: versets le dispenseront de veiller toute la nuit en priere." »

     

     

     

    D'après Oqba ibn Amir (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

    « Lisez les deux versets de la fin de la sourate Al Baqara (Sourate n°2) 

    car certes mon Seigneur me les a donné de sous le trône »

    Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1172

     

     

     

    D'après an-Na'mân Ibn Bashir le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit :

     

    " Allah a écrit un livre avant la création des cieux et de la terre d'une durée de deux milles ans. 

     

    Il fait descendre dans ce livre deux versets par lequels il a cloturé la sourate La Vache. 

     

    Il n'y a pas de maison dans laquelle on les récite trois nuits de suite, sans que le démon ne s'en éloigne ". 

     

    Hadith authentique, rapporté par At Tirmidhî n°2882, Al Hâkim dans al-mustadrak- 1/152 Voir sahih al jâmi'

     

     

     

    Les circonstances de la révélation de ces 2 versets

     

    Abou Hourayra (que Dieu l'agrée) a dit : 

    "Quand fut descendu sur le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) le verset suivant : 

    {C'est a Dieu qu'appartient ce qui est dans les cieux et dans la Terre. 

    Que vous montriez ce qui est en vous-mêmes ou que vous le cachiez, Dieu vous jugera là-dessus} (2/284)

    Cela pesa lourdement aux compagnons du Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui). 

     

    Ils se rendirent auprès de lui et s'accroupirent.

    Ils dirent :

     

     "Ô Messager de Dieu! On nous a imposé des actions que nous sommes capables de faire : 

    la prière, la guerre sainte, le jeûne et l'aumône. Voilà maintenant qu'on fait descendre sur toi un verset 

    que nous ne pouvons supporter." 

     

    Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit : 

    "Voulez-vous donc dire comme ont dit les gens des deux Livres précédents : 

    "Nous avons entendu et nous avons désobéi?" Mais dites plutôt : "Nous avons entendu et nous avons obéi, 

    Ton absolution notre Seigneur! C'est vers Toi la destinée." 

     

    Quand ces gens récitèrent à leur tour ces paroles et que leurs langues s'y furent pliées, 

     

    Dieu fit descendre le verset suivants :

     

    2.285:Le Messager a cru en ce qu´on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants:

    tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): "Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". 

    Et ils ont dit: "Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C´est à Toi que sera le retour".

    2.286: Allah n´impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.

    Elle sera récompensée du bien qu´elle aura fait, punie du mal qu´elle aura fait.

    Seigneur, ne nous châtie pas s´il nous arrive d´oublier ou de commettre une erreur. 

    Seigneur! Ne nous charge pas d´un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. 

    Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. 

    Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.

    [Mouslim]

     

    PHONETIQUE

     

    2.285: Āmana Ar-Rasūlu Bimā 'Unzila 'Ilayhi Min Rabbihi Wa Al-Mu'uminūn

    Kullun 'Āmana Billāhi Wa Malā'ikatihi Wa Kutubihi Wa Rusulih, Lā Nufarriqu Bayna 'Aĥadin Min Rusulih

    Wa Qālū Sami`nā Wa 'Aţa`nā Ghufrānaka Rabbanā Wa 'Ilayka Al-Maşīr

     

    2.286: Lā Yukallifu Allāhu Nafsāan 'Illā Wus`ahā

    Lahā Mā Kasabat Wa `Alayhā Mā Aktasabat

    Rabbanā Lā Tu'uākhidhnā 'In Nasīnā 'Aw 'Akhţa'nā

    Rabbanā Wa Lā Taĥmil `Alaynā 'Işrāan Kamā Ĥamaltahu `Alá Al-Ladhīna Min Qablinā

    Rabbanā Wa Lā Tuĥammilnā Mā Lā Ţāqata Lanā Bihi Wa A`fu `Annā Wa Aghfir Lanā Wa Arĥamnā

    'Anta Mawlānā Fānşurnā `Alá Al-Qawmi Al-Kāfirīn

     

    TRADUCTION

     

    2.285:Le Messager a cru en ce qu´on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants:

    tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant): "Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". 

    Et ils ont dit: "Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C´est à Toi que sera le retour".

     

    2.286: Allah n´impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.

    Elle sera récompensée du bien qu´elle aura fait, punie du mal qu´elle aura fait.

    Seigneur, ne nous châtie pas s´il nous arrive d´oublier ou de commettre une erreur. 

    Seigneur! Ne nous charge pas d´un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. 

    Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. 

    Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.

     

    Les deux derniers versets de la sourate Al Baqara (la vache)

     

     

    « Sourate Al IkhlasLe Naufragé »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    HAYA
    Jeudi 21 Février 2013 à 11:20
    MERCI BONNE JOURNEE
    2
    Fatima92
    Jeudi 21 Février 2013 à 17:40

    Barakallah ofikoum

    3
    KEITA El Hadji omar
    Jeudi 21 Février 2013 à 19:30
    Barakal lah fikoum je sui tres emu!!!
    4
    tosaud
    Lundi 29 Avril 2013 à 14:56

    L'Islam c'est la Réligion que Dieu  nous a recommandé


    donc tous les prophètes étaient des Musulmans

    5
    Un Frère
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 03:30

    Cher Frère Tosaud !!! L'Islam C'est plûtot La Religion Que ALLAH Nous a Ordonné De Faire Et Non Recommandé !!?? Salam Waleykoum Wa Rahmatullah Wa Barakatu !!!

    6
    Nayeline
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 23:36

    les deux versets on les lisait à l'école coranique juste apres le verset du trone Ayat ul Kursi et on rajoutait pour le lier au verset 284 285 et 286... 

    7
    SAWADOGO
    Mardi 3 Février 2015 à 10:12
    Salam! Merci beaucoup pour le rappel
    8
    ledoct
    Mardi 3 Février 2015 à 11:50
    barak'Allah fikoum
    9
    layla bis
    Mercredi 11 Février 2015 à 21:43

    salam

     

    trés trés bien !!!

    à apprendre absolument !!!

    10
    Jeudi 12 Février 2015 à 08:24

    Baraka'Allah fikoum wa jazakoumoullah khairan.

    Pour ceux qui manquent de motivations pour apprendre le livre d'Allah le très Haut cette serie vous sera incha'Allah utile--> Voyage avec le Coran

    11
    Nacy
    Vendredi 13 Février 2015 à 09:29
    Merciiiii très beau rappel a méditer Masha Allah.
    12
    Houssama
    Jeudi 6 Octobre à 12:49
    Merci
    Magnifique le contexte de la révélation. Allah Akbar


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :