• Les ingrédients du bonheur -

     

    Au Nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

    La Louange revient de droit à Allah, Lui qui mérite toutes les éloges en droit est Allah, uniquement, sans partage. Tout comme je témoigne que Muhammad et Son esclave et Messager, qu'Allah lui accorde prière et salut, ainsi qu'à ses proches et compagnons.

    La paix de l'âme, sa joie, sa totale insouciance sont des objectifs visés par tout un chacun, ce sont les éléments qui permettent une vie heureuse une joie et un épanouissement complets. Les moyens qui le permettent sont religieux, naturels ou pratiques et ceux-ci ne peuvent être réunis que par les croyants.

    Quant aux autres quand bien mêmes ils parviendraient à en obtenir une partie par les biais d'une cause que les personnes sensées parmi eux s'efforcent d'acquérir, il n'empêche que des  aspects bien plus intéressants et plus durables leur échappent et ces aspects sont meilleurs au présent comme au futur.

     

    Je citerai toutefois dans cette épître celles qui me viendront à l'esprit parmi les causes permettant d'atteindre ce grand objectif pour lequel tout le monde œuvre.

    Certains ont réussi à en obtenir un grand nombre et ont donc vécu paisiblement, leur vie fut un bonheur, d'autres ont complètement échoué et vécurent malheureux, dans une grande tristesse.

    D'autres encore sont entre les deux, selon la part de réussite qui leur fut accordée ... C'est bien Allah qui permet de réussir et c'est de Lui qu'on demande l'aide pour obtenir tout élément bénéfique et éviter tout ce qui est nuisible.

     

    Chapitre 1

     

    1. Le plus important moyen d'atteindre le bonheur, l'élément de base pour ce faire est d'avoir la foi et agir correctement, Allah dit en effet: [Quiconque, homme ou femme agira correctement tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et, assurément Nous les récompenserons en fonction des meilleures de leurs actions] (Sourate Nahl, Verset 98)

     

    Le Très Haut a donc informé les personnes qui réuniraient la foi et les actes corrects et il leur a promis une vie heureuse ici-bas, ainsi qu'une belle récompense dans cette demeure terrestre et dans l'autre qui est immuable.

     

    La raison est évidente, en effet les croyants qui ont en Allah une foi saine qui engendre les actes correctes, une foi qui donne au cœur et à la manière d'être leur bon état et qui améliore la situation vécue ici bas et dans l'au delà, ces croyants possèdent des bases et des principes.

     

    A travers ceux-ci ils accueillent tous les événements qui se déroulent dans leur vie et qui sont les causes de bonheur et d'épanouissement ou de source de stress, de soucis et de tristesse.

     

    Ils accueillent ce qui est agréable et fait plaisir en acceptant cela, en se montrant reconnaissants et en utilisant ces éléments de manière utile. En les employant de la sorte, cela devient pour eux une source d’épanouissement, ils désirent fortement voire ces éléments durer et être bénits, ils ont également bon espoir de bénéficier de la récompense faite aux personnes reconnaissantes.

     

    Ces sources de plaisir ont donc des conséquences extraordinaires qui, de par leur aspect bénéfique et leur bénédiction, dépassent de loin ces sources dont les fruits furent mentionnés.

     

    Par ailleurs, ils accueillent les désagréments, les éléments nuisibles et les différents soucis en repoussant ceux qu'ils peuvent repousser, en atténuant ceux qu'ils peuvent atténuer et en s'armant de patience face à ceux qui sont inévitables.

     

    C'est ainsi que suite à ces désagréments le croyant bénéficie des conséquences extraordinaires que sont la résistance bénéfique, l’expérience, la force, l'endurance et l'espoir d'être récompensé.

     

    Conséquences à côté desquelles les désagréments disparaissent pour laisser place aux sources de bonheur, aux larges espoirs et au désir d'obtenir les faveurs et la récompense d’Allah, comme le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- l'affirme dans ce hadith authentique : « La situation du croyant est tout à fait étonnante ! Quoiqu'il arrive cela lui est bénéfique. Lorsqu'un bonheur se présente à lui il se montre reconnaissants et cela lui est profitable et si c'est un malheur qui l'atteint il se montre endurant et cela lui est profitable ... Or cela ne peu se réaliser qu'avec un croyant » [Rapporté par Muslim]

     

    Il nous informe donc que le croyant voit ses intérêts, ses bienfaits et le fruit de ses actes se multiplier à chaque bonheur ou malheur qui se présente à lui.

     

    On remarquera donc qu'un même événement, heureux ou triste, peut arriver à deux personnes et chacun lui accordera un accueil complètement différent, en fonction de leur différence dans les domaines de la foi et des actes corrects.

     

    Celui qui aura ces deux qualités accueillera le bien et le mal en se montrant reconnaissant ou endurant, avec tout ce qui s'ensuit comme nous l'avons mentionné.

     

    Cela fera naître en lui le bonheur et l'épanouissement le débarrassera de toutes sortes de soucis, du stress, de l'irritabilité et de ce qui rend la vie malheureuse. Sa vie ici-bas sera un pur bonheur.

     

    Quant à l'autre individu il l'accueille ce qui fait plaisir en dépassant les bornes et l'ivresse du bonheur emporte sa raison ; son comportement dévie alors et il réserve  ces plaisirs un accueil vorace en brûlant d'impatience comme le font les animaux.

     

    Malgré cela il n'a pas la conscience tranquille son cœur est au contraire écartelé.

     

    Cet état est dû à la crainte de voire disparaitre ce qui lui est cher ainsi qu’aux coutumes d’engendrer.

     

    C'est également dû au fait que les gens ne sont jamais à la recherche d'autre choses qui peuvent ou non se réaliser.

     

    En supposant qu'elles aient lieu, cet individu éprouvera encore une fois le stress résultant des causes mentionnées.

     

    Quant aux désagréments, il les accueille avec inquiétude, faiblesse, peur et chagrin.

     

    Je vous laisse imaginer la malheureuse vie qu'il doit mener et les maladies mentales et nerveuses qu'il doit subir, ainsi que la peur qui peut aller jusqu'à lui causer la pire des situations et la plus grande instabilité .

     

    En effet, cet individu n'espère aucune récompense, de même qu'il n'a aucune endurance qui lui aurait permis de se contrôler et d'être soulagé.

     

    Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di

     

    Clefs pour une vie heureuse 

    Retranscription par Oum Yassine

    copié de rappel01.fr

     

    Les ingrédients du bonheur -

     

     

    « RDV gynécolologique et jeûne... -Sois une clé du bien - كن مفتاحاً للخير »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :