• *Les pièges de shaytan ( maudit soit -il) pour detruire le couple*

    Le mariage est l'union pour plus de force et plus de solidité et d'Amour !!

     

    On se marie pour ne plus être seul mais surtout pour avoir un compagnon de vie, une épaule pour reposer sa tête, une oreille à l'écoute ou bien compléter sa religion. Autrement dit c'est la plus belle des décisions pour avancer dans la vie et cheminer vers Allah pour mieux pratiquer sa religion !! Mais triste de le dire !! De nos jours de plus en plus de ménages sont détruit par le divorce !!

     

    De plus en plus de personnes (musulmans ou pas) trouvent la plus facile desdécisions à dire : je veux divorcer !! Je veux plus être ton épouse (ton mari) mais pour quoi .??? La question que je me pose est surtout de dire pour quoi les divorces augmentent de plus en plus de divorces !! Qui est derrière tout cela ?? je vous rassure tous bouhakim n'est pas un juge ni un homme de loi encore moins un sociologue mais juste un seviteurs d'allah qui cherche a comprendre et a vouloir aider la Oumma de l'islam.

     

     

    Je mets cet article à une époque où un mariage sur deux finit par un divorce !

     

     

    Nous savons que l’une des grandes victoires de Satan consiste à faire divorcer un couple musulman. J’ai donc jugé utile d’écrire cet article afin d’aider les futurs mariés à la préparation du mariage, car beaucoup s’engagent avec précipitation, sans connaître les différents obstacles qui peuvent ruiner leur union.

    J’ai, ci-après, énuméré 8 méthodes par lesquelles, Satan ambitionne d’arriver à sa fin. J’espère que cet article aidera les éléments du couple à ne pas prononcer ou envisager le divorce avec facilité ! Le couple doit se bâtir sur le principe de la pérennité, c’est-à-dire que la dernière des choses à laquelle on doit penser lors d’une mésentente est le divorce. De nos jours, ce n’est pas le cas ! Malheureusement, les gens sont trop instables et changent facilement !

    Travaillons à former une nouvelle génération solide en ses principes de longévité et de stabilité.    

     

     

     

       

     

     

    1. Première voie

     

     

    L’ignorance et les défauts de l’âme

     

     

     

    C’est par l’ignorance que Satan réalise ses meilleurs dégâts. En mélangent tradition et religion. Il veut détruire le couple par l’injustice à l’endroit des droits de la femme et de l’homme pour aboutir sur la tristesse car seul l’islam pur peut engendrer le bonheur. Il va inspirer à l’homme qu’une coutume fait partie de la religion afin que l’époux l’impose à son épouse qui souffrira ainsi puisque injuste car contraire à l’islam. De la même manière, la femme peut imposer à son époux une coutume environnementale qui est contraire à l’islam comme le travail (qui n’est pas illicite en soi mais peut le devenir quand il s’opère dans un cadre illégal). Satan va ensuite s’appuyer sur un défaut de l’âme comme l’orgueil ou la jalousie afin d’intensifier la dislocation du couple. En effet, on ne peut supporter de vivre avec un orgueilleux ou un jaloux extrême (la jalousie mesurée est permise voire obligatoire pour l’homme et très souvent inévitable mais déconseillée pour la femme).

     

     

    Illustration

     

     

     

    Celui-ci veut divorcer de son épouse car celle-ci ne sait pas faire à manger ou ne s’occupe pas du foyer! Et celle là veut divorcer de son époux car celui-ci lui interdit de travailler.

     

     

    Remède

     

     

     

    Le remède à ce fléau consiste à connaître les rôles respectifs de la femme et de l’homme au sein d’un couple musulman, ainsi que de purifier l’ego de ses maladies. Dans l’islam le rôle de l’homme et de la femme ressemble aux mouvements respectifs de la terre et de la lune autour du soleil. Ainsi, l’homme adore Allah, et la femme adore Allah à travers l’obéissance de son époux, ce que mettent en évidence les mouvements de rotation des astres.

    Précisons, que cette règle a été instituée par Dieu afin que l’harmonie règne dans les relations humaines comme elle règne dans les mouvements planétaires, et qu’elle ne prouve en aucun cas que l’homme est supérieur à la femme du fait que celle-ci lui doit l’obéissance. N’oublions pas que la femme ne doit rechercher à travers l’obéissance à son époux que la satisfaction de Dieu et qu’un ordre qui l’éloignerait de Dieu ne doit donc pas engendrer de docilité.

    Il n’y a aucune sagesse dans l’obéissance à un ignorant ou à un injuste. C’est le cas par exemple d’un mari qui interdit à son épouse de visiter sa propre famille pour des raisons illégitimes qui ne concernent que lui ou d’étudier la science religieuse quand il ne possède pas la capacité de lui enseigner.

    Soulignons que parfois, la femme est plus compétente dans certains domaines que son époux et que dans ce cas c’est lui qui doit une obéissance particulière. Et il n’y a rien d’humiliant pour un homme que de reconnaître le degré d’élévation de son épouse et de lui obéir là où il se sent incompétent. En réalité, on obéit d’une manière générale, à celui qui possède l’aptitude à guider. Or, Dieu ayant octroyé globalement les dispositions de l’autorité chez les hommes comme la fermeté, la science, la domination de la raison sur l’émotion, la perception du temps, la responsabilité, la force de caractère… C’est pourquoi, les femmes préfèrent instinctivement épouser les hommes qui leurs sont supérieurs au niveau de ces différentes vertus. Ainsi, les femmes et les hommes ont le même but qu’est la recherche de l’agrément divin mais ils ont des voies différentes.

    En effet, la femme doit rechercher l’agrément divin à travers la recherche de l’agrément de son époux. Et « l’obéissance » devient synonyme de « respect du droit. » Ainsi, il est plus adroit de dire que la femme doit « respecter le droit » de son époux que de dire qu’elle doit « obéir » à celui-ci car la langue française, le contexte, et l’ego tendent à présenter la connotation négative du terme « obéissance » alors que dans l’islam « l’obéissance » est une miséricorde car il s’agit d’obéir à celui qui nous guide vers le Salut !

    C’est pourquoi le prophète (alehy salat wasalam) disait à une femme : « Ton mari est pour toi, soit ton paradis, soit ton Enfer. » ou « Toute femme qui meurt ayant obtenu l’agrément de son époux entrera au paradis » « Si je pouvais ordonner à une créature de se prosterner devant une autre j’aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son époux. »

    Le second remède consiste à purifier l’ego des défauts de l’orgueil et de la jalousie extrême qui enflamment le couple. En effet, le refus de la vérité ne peut qu’engendrer l’éloignement de l’interlocuteur.

     

     

     

     

     

    2. Seconde voie

     

     

    Le doute sur la fidélité du conjoint

     

     

     

    Satan ambitionne de semer la zizanie en inspirant le doute sur la fidélité du conjoint. Ainsi, de la sorte, l’épouse s’étouffe et perd confiance en elle car pensant que son mari ne l’aime plus. Elle ne supporte plus cet emprisonnement et abdique très souvent. Satan, en effet, va insuffler au mari des doutes sur la fidélité de l’épouse et vis et versa afin de le pousser à la maniaquerie dans le contrôle.

     

     

     

    Illustration

     

     

     

    Une femme ne supporte plus toutes ces accusations à tort et abdique en réclamant le divorce. Il faut savoir qu’accuser à tort une personne d’adultère est un péché très grave, s’il ne repose pas sur des preuves et des témoins. Il faut savoir que l’accusation ouverte nécessite le li’an qui sépare définitivement le couple ! Dans le li’an l’homme atteste à quatre reprise qu’il est véridique dans l’accusation de son épouse du péché de l’adultère et la cinquième fois, il invoque la malédiction de Dieu sur lui s’il ment. La femme agit de la sorte en attestant à quatre reprises que son mari ment et lors de la cinquième que la malédiction de Dieu soit sur elle, s’il est véridique. C’est pourquoi, dans le cas de l’infidélité avouée du péché de l’adultère, si le conjoint désire rester avec son partenaire, alors il ne doit pas mettre à jour ce péché, si bien évidement ce dernier a été suivit d’une repentance sincère, car soulignons que dans le cas contraire, il est interdit à une femme chaste de rester avec un fornicateur et vis et versa.

     

     

    Remède

     

     

    Il ne faut pas succomber à ses inspirations par la maniaquerie dans le

    contrôle, tant qu’il n’y a pas de preuves palpables d’impudicités illégales (Reste à répertorier les différentes formes d’impudicité illégale, ce qui fera

    l’objet d’un autre article).

    La confiance est liée à l’amour, et c’est sur cette valeur que repose l’édifice du couple. Il faut anéantir tous les doutes sataniques et être convaincu que jamais Allah ne laisse la trahison secrète d’une personne sincère perdurer. Il faut avoir une bonne opinion de l’autre tant que l’on n’a pas une preuve du contraire !

     

     

    3. Troisième voie

     

    L’intruse ou l’intrus

     

    Par l’entremise d’une personne tierce Satan et ses suppôts vont semer la discorde dans un couple.  La femme soupçonne son mari d avoir des sentiments pour une autre femme et vis versa même si  l’un ou l’autre n’a aucunes preuves de l’infidélité du conjoint.

     

    Illustration

     

    Toujours parler d’un autre homme à son mari en mettant bien en avant ses qualités ou le mari qui parle d’une autre femme à son épouse en évoquant par exemple ses qualités humaines. Des disputes se créent à cause de cette personne extérieure  au couple.   La femme pensant que son mari a des sentiments pour cette dernière demande le divorce. Satan insuffle ainsi à la femme  des doutes sur les sentiments de  son mari ce qui crée un manque de confiance qui a la longue se finit  par un divorce.

     

    Remède

     

    Ne jamais se disputer avec sa femme a cause d’une autre femme car celal’emmènerais à penser que celle-ci est importante aux yeux de son mari. Ne jamais mettre en avant une autre personne dans le couple au point de disputer son conjoint à cause de cette personne tierce. Rassurer son conjoint de ses sentiments et éviter les actions qui pourront remettre cette  confiance nouvellement retrouvée  en question.

     

     

     

    4. Quatrième voie

     

     

    Le manque de communication

     

     

     

    Il arrive que Satan s’appuie sur le manque de sagesse et de profondeur afin d’empêcher la discussion unificatrice. En effet, les incompréhensions sont à l’origine de la mésentente qui aboutit très souvent sur une désunion.

     

     

     

    Illustration

     

     

     

     

    L’homme impose des ordres à son épouse, sans en expliquer les sagesses, provoquant la rébellion de l’épouse qui ne comprend pas et voit son époux comme un tyran. Elle abdique et son époux en demande le divorce.

     

     

     

     

    Remède

     

     

     

    Il faut donc prendre du recul et discuter du point de discorde avec l’intention de réunir et pas d’intensifier la désunion ! Cela demande donc une certaine pédagogie pleine de sérénité car beaucoup de femmes se plaignent de la manière dont les hommes font preuve en ce qui concerne cette question. Sans tact, sans sagesse, et avec rudesse les hommes imposent des ordres à leurs épouses. Satan amplifie aux yeux de l’épouse l’impureté de la forme du discours de sorte que celle-ci s’aveugle du fond, jusqu’à ce qu’elle craque et que l’amour s’évapore.

    L’homme doit ainsi concilier la beauté du fond avec celle de la forme de l’exhortation car il n’y a aucune beauté dans ce qui fait fuir. Ce n’est donc pas la femme qui est égaré quand celle-ci n’obéit pas à un ordre explicite de Dieu mais c’est celui qui l’a mal transmis ! Il faut donc prendre garde que Satan nous pousse à intensifier la signification des paroles de notre conjoint car dans beaucoup de cas la colère rend aveugle l’homme ou la femme vis-à-vis des paroles qu’il et elle peuvent proférer. Combien se sont embrouillés ou séparés pour des paroles blessantes dans la forme alors que l’émetteur ne pensait pas ce qu’il disait !

     

     

     

     

       

     

    5. Cinquième voie

     

     

    Le respect de l’autre

     

     

    Il arrive que Satan s’appuie sur l’ignorance de la condition du conjoint afin d’engendrer une injustice à son égard. En effet, l’injustice consiste à ne pas respecter le droit. Or, le droit d’une personne est relatif à la condition et à la capacité. C’est pourquoi, Satan gonflera l’ego jusqu’à la normalisation par celui-ci au détriment de l’autre et donc de la stabilité du couple !

     

     

    Illustration

     

     

     

    Un homme ayant progressé rapidement dans la foi, impose le port du voile ou l’émigration à l’étranger à son épouse alors qu’ils n’ont pas connu le même cheminement spirituel. L’homme voyant sa femme comme une égarée, la divorce.

     

     

    Remède

     

     

     

    Il faut prendre conscience que le couple est un ensemble de deux personnes et que les décisions amélioratrices se prennent par conséquent aussi ensemble !

    Agir de manière libre, selon son rythme, sans tenir compte du niveau et des capacités de l’autre, c’est transgresser son droit jusqu’à fragiliser et détruire le couple. Il faut impérativement harmoniser la progression du couple en tenant compte des capacités, des contextes d’évolution de chacun. Le but ne consiste pas à partir seul vers Dieu mais en famille, ce qui impose à l’homme de s’incliner comme la bougie afin de transmettre la flamme. Dans le cas où le conjoint est un frein volontaire à la progression religieuse c’est-à-dire qui refuse en toute conscience de suivre la vérité alors dans ce cas le divorce est une solution. Mais, il faut souligner que c’est au niveau du non respect des étapes dans la progression que Satan veut semer le trouble. Il ne faut pas imposer des charges qui dépassent la capacité, en imposant sans tenir compte d’une progression dans le temps, ni réprimander quand on n’a pas donné les moyens d’éviter faillir. L’homme sage donne des solutions compensatrices avant d’interdire !

     

     

       

     

    6. Sixième voie

     

     

    La différence caractérielle

     

     

     

    Il arrive que Satan s’appuie sur la différence de caractère afin de séparer le couple. En inspirant à l’un des conjoints qu’il peut trouver meilleur et plus compatible.

     

     

    Illustration

     

     

     

     

    Celui-ci veut divorcer de son épouse car celle-ci n’est pas assez intelligente ou celle là veut divorcer son époux car celui-ci n’est pas assez responsable.

     

     

     

    Remède

     

     

     

    Il faut pour lutter contre cette inspiration maléfique savoir que la différence est une richesse par laquelle on peut exercer la vertu de la patience. La compatibilité caractérielle n’implique pas nécessairement l’harmonie car ce qui compte c’est l’harmonie du cœur par la piété. De plus, Allah peut, par l’entremise, de la différence caractérielle combler un vide pour l’un et atténuer un excès pour l’autre afin d’engendrer un équilibre. L’homme dur, rude doit apprendre ainsi la douceur et la souplesse grâce à son épouse fragile et sensible. Avec une telle vision, le couple se solidifie.

     

     

    7. Septième voie

     

     

    Les belles familles et les mauvaises langues

     

     

     

    Quand Satan n’arrive pas à détruire le couple de l’intérieur alors il utilise ses suppôts de l’extérieur parmi les hommes. Ainsi, les belles familles veulent chacune contrôler le beau fils ou la belle fille. De sorte que la fille ne supporte plus sa belle mère et qu’elle tente d’éloigner l’époux de sa mère.

    Quand ce n’est pas la belle famille ce sont les mauvaises langues parmi les jalouses et les jaloux qui veulent détruire le couple.

     

     

     

    Illustration

     

     

    Celui-ci veut divorcer de son épouse car celle-ci ne s’entend pas avec sa mère.

     

     

     

    Remède

     

     

     

    Il faut lutter contre les injustices et faire preuve de droiture même si c’est contre nos proches parents. La règle générale qui évite les soucis à ce niveau est que l’homme doit privilégier sa mère dans la justice (c’est-à-dire qu’il ne faut pas être du côté de sa propre mère quand celle-ci est injuste) à son épouse et l’épouse doit privilégier son époux sur sa propre famille. L’épouse doit comprendre la sagesse de cette règle afin que son fils agisse de la sorte plus tard.

     

     

     

    8.Huitième voie

     

     

    La sorcellerie

     

     

    Par l’entremise de la sorcellerie, Satan et ses suppôts ambitionnent de séparer un couple. Ainsi, des jaloux parmi les humains vont voir des sorciers, au moyen d’actes de mécréance, pour qu’il assujettisse un djinn, qui aura pour fonction de séparer le couple. Lorsque l’émotionnel contredit la raison, il est fort probable que nous avons à faire avec un cas de sorcellerie.

     

     

    Illustration

     

     

    C’est le cas, chez de nombreux couples où le mari fait chambre à part avec l’épouse, ou bien lorsque l’épouse ne se donne plus à son mari voire éprouve du dégoût lors des rapports charnels. L’homme ne supportant plus les colères gratuites, les distances de son épouse demande le divorce et vis et versa.

     

     

     

     

    Remède

     

     

    Il faut pratiquer la Rokia légale en allant voir un praticien pieux qui suit le coran et la sunna authentique. Il faut absolument faire la distinction entre un charlatan et un praticien authentique (Cf voir mon article sur la rokia). Il ne faut pas reposer sur le praticien par la dépendance mais uniquement sur Dieu car c’est notre éloignement par rapport à Dieu et à sa voie qui nous rend vulnérable à la sorcellerie.

     

     

     

    Conclusion

     

     

     

    Quand un couple perdure dans l’adversité et l’injustice, c’est qu’il fait le sourire de Satan. Quand par exemple un élément du couple a subjugué l’autre par le sexe, l’argent, ou la pression psychologique. Ainsi, le couple absorbe l’énergie d’un élément du couple, qui se fait exploiter par son partenaire à en souffrir. Satan à tout à gagner d’un couple qui éloigne de Dieu un conjoint et qui profite à l’injustice de l’autre ! C’est pourquoi dans ce cas là, il ne tente pas de les faire divorcer !

    Donc attention, parfois le divorce est recommandé voire obligatoire quand le mariage nous éloigne plus de Dieu qu’il ne nous en rapproche 

    Qu'Allah nous facilite a tous le hallal et nous protège des pièges de Satan

     

    Qu'Allah protège la Oumma de l'islam et illumine le cœur des musulmans vers la foi forte..aminne

    « Fêter Noel et le Nouvel AnMotivation pour celui qui ne prie pas* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It