• Les rapports conjugaux pendant la journée du Ramadan

    Q : J'ai eu un rapport conjugal avec mon épouse dans la journée de Ramadan et on m'a appris que je devais une expiation, soit : affranchir un esclave, jeûner deux mois consécutifs ou nourrir soixante pauvres.

    Mais je ne sais si ces expiations sont ainsi classées dans l'ordre ou peuvent être faites au choix ? Donnez-nous une Fatwa. Qu'Allah vous rétribue.

     


    R: Si vous avez intentionnellement eu des rapports intimes avec votre femme dans la journée au mois de Ramadan alors que vous jeûniez, vous devez l'expiation ci-après par ordre d'obligation selon le plus juste des deux avis des savants : L'affranchissement d'un esclave, et si vous ne trouvez pas, vous jeûnez deux mois successivement, et, si vous ne pouvez pas le faire, vous nourrissez soixante pauvres en donnant à chaque pauvre un demi Sâ` (1 Sâ` = 2,6 kg) de blé, de dattes, de riz ou de quelque autre nourriture avec laquelle vous nourrissez les vôtres.

     


    Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

    Membre    Membre    vice Président du comité    Président
    `Abd-Allah ibn Qa`oud     `Abd-Allah ibn Ghoudayân     `Abd-Ar-Razâq `Affifî     `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

    Les fatwas du Comité Permanent - Groupe 1 - Partie 10 - Page 310

     

     

    Les rapports conjugaux pendant la journée du Ramadan

     

     

    « Le jeûne de celui qui est en état d’impureté majeureLe recours à des médicaments pour arrêter les règles durant le Ramadan »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It