• *Les traits de l’époux musulman*

    Louanges à Allah,

     

    Voici les caractéristiques les plus importants que vous devriez retrouver chez votre future mari et père de vos enfants, si Allah vous en donne :

     



        la foi : c’est le plus important des critères  que votre future mari devrait réunir. Il doit être un musulman pratiquant qui organise sa vie selon les préceptes de l’Islam. Le parent de la fille doit s’assurer de ce critère, sans se fier aux apparences ; et le meilleur moyen pour s’en rendre compte  c’est demander s’il prie ou non. En effet, celui qui ne respecte pas les droits d’Allah est forcément plus négligent en ce qui concerne les droits des autres. En plus, le vrai musulman ne se montre jamais injuste à l’endroit de sa femme. Il l’honore quant il l’aime, mais ne l’humilie pas et ne se montre pas injuste envers elle quant il ne l’aime pas. On retrouve très rarement  ce genre de comportement chez des non-musulmans sincères. Allah , le Très-Haut dit : « Et n' épousez pas les femmes associatrices tant qu' elles n' auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu' une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d' épouses aux associateurs tant qu' ils n' auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu' un associateur même s' il vous enchante. Car ceux-là (les associateurs) invitent au Feu; tandis qu' Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu' ils se souviennent! » (Coran, 2 : 221). Il dit également : « Ô hommes! Nous vous avons créés d' un mâle et d' une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d' entre vous, auprès d' Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.. »  ( Coran, 49 : 13)  et  « Les mauvaises (femmes) aux mauvais (hommes), et les mauvais (hommes) aux mauvaises (femmes). De même, les bonnes (femmes) aux bons (hommes), et les bons (hommes) aux bonnes (femmes). Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse. » ( Coran, 24 : 26) . Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) quant à lui dit : «  si quelqu’un dont la foi et la morale vous ont convaincu demande votre fille en mariage donnez la lui, car en ne le faisant pas elles deviennent source de tentations et de grande débauche sur terre) . Rapporté par At-Tirmîdhî 866 et corrigé par Al-Albânî dans Sahîh Sunnan At-Tirmîdhî 1084.

        En plus de la foi, il est souhaitable qu’il soit issu d’une  bonne famille et d’un lignage connu. Si deux hommes qui se valent en matière de foi demandent en mariage une fille, on privilégiera  celui qui est issu d’une bonne famille et d’un lignage connu, car une bonne famille transmet ses qualités à ses membres et que le fait d’avoir une bonne origine peut nous dissuader à commettre certaines bassesses. La piété du père et du grand-père est toujours bénéfique aux enfants. Allah dit « Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu' ils extraient, (eux-mêmes) leur trésor, par une miséricorde de ton Seigneur. Je ne l' ai d' ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà l' interprétation de ce que tu n' as pas pu endurer avec patience". » (Coran, 18 : 82). Regardez comment Allah a pu sauvegarder, pour les deux enfants, l’argent de leur père après sa mort, en guise de reconnaissance pour sa droiture et sa foi. C’est le cas également d’un mari issu d’une bonne famille et de deux parents respectables ; Allah lui facilitera la tâche et le préservera, en l’honneur de son père.

        Il est bon également qu’il ait de l’argent pour vivre lui et sa famille dans la dignité. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait dit à Fatima fille de Qays ( qu’Allah soit satisfait d’eux) lorsqu’elle était venu le consulter à propos de trois hommes qui voulaient l’épouser : «  Quant à Mouawiya, c’est un homme pauvre qui n’a pas d’argent… ». (rapporté  par Mouslim, 1480). Cependant, il n’est pas exigé qu’il soit un homme très riche, ce qui lui faut c’est avoir un revenu qui lui permettra de vivre lui et sa famille dans la dignité et de ne pas dépendre des gens. Mais, si un homme de foi et un homme riche entre en compétition, le premier est privilégié.

        Il est souhaitable qu’il soit un homme doux et bienveillant à l’endroit des femmes. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) à dit à la fille de Qays dans le hadith susmentionné : «  pour ce qui est de Abu Jahm, il a la main leste ».

        Il est bon qu’il soit saint de corps et indemne des défauts tels que les maladies, l’impuissance, la stérilité, etc.

        Il est souhaitable qu’il ait des connaissances sur le Coran et la Sunna. Mais, s’il ne les a pas , cela ne mettra pas en cause la validité du mariage car elles ne sont qu’un bonus.

        Il est permis et même souhaitable que la femme regarde son prétendant en présence d’un proche qui ne peut pas l’épouser, mais il lui est interdit d’en faire une habitude, de rester avec lui en solitaire ou de sortir seule avec lui. Et ils ne doivent se voir qu’en cas de nécessité.

        Il est recommandé au parent de la fille de faire des enquêtes sur le fiancé de son enfant auprès de ceux qui le connaissent et qu’il soit  irréprochable sur le plan de la foi et de la loyauté afin d’avoir des avis dignes de foi et des conseils pertinents.

        Avant tout cela, vous devez vous tourner vers Allah, le Tout-Puissant en lui demandant de vous faciliter la tâche, de vous aider à faire le bon choix et à reprendre vos esprits. Après avoir fait votre devoir et choisi un homme, vous devez demander à Allah, le Tout-Puissant, de vous guider dans votre choix.

        Pour savoir la méthode de la prière de la consultation **. Après que vous avez déployé tous les efforts, il ne vous reste qu’à demander le secours d’Allah, car ce dernier est le meilleur des secouristes. Voir Djâmi’ ahkâm an-Nissâ de Cheikh Moustapha Al-Adwî.

     

    Nous demandons Allah, l’Omnipotent de vous faciliter la tâche, de vous aider à garder votre lucidité, de vous donner un bon mari et des descendants pieux. Il en est capable. Que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur notre Prophète Muhammad.

     

     

    Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

     

    Les traits de l’époux musulman


     

    **

    Jabir Ibn Adbillah (que Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète nous enseignait la prière de consultation de Dieu [al-istikhâra] avant toutes nos entreprises comme il nous enseignait les sourates du Coran. Il disait :"Si l'un d'entre vous décide de faire quelque chose, qu'il fasse deux rak'ats en dehors des prières obligatoires et qu'il dise après les salutations finales : "Seigneur Dieu! Je base mon choix sur Ta science et je puise ma capacité de la Tienne et je Te demande un effet de Ta générosité infinie. Tu es en effet Capable et je ne le suis pas, Tu sais et je ne sais pas et c'est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Dieu! Si tu sais que cette entreprise (nommer l'affaire) est bonne pour moi dans ma religion, ma vie présente et ma vie future, destine-la-moi, facilite-la-moi puis bénis-la pour moi. Si tu sais que cette affaire (nommer l'affaire) est  pour moi un mal dans ma religion, ma vie présente et ma vie future, écarte-la de moi et écarte-moi d'elle. Destine-moi le bien où il se trouve puis fait que j'en sois satisfait"" . (Al-Boukhâri n°6841; d'autres versions sont citées par At-Tirmidhi, An-Nasâi, Abou Dâwoud, Ibn Mâja et Ahmad)

     

    Phonétique :

     

    Allâhumma innî astakhîruka bi'ilmika, wa astaqdiruka biqudratika, wa as-aluka min fadlikal-azim,

    fa'innaka taqdiru wa lâ aqdir, wa ta'alamu wa lâ a'alam, wa anta 'allâmul-ghuyûb

    Allâhumma in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra ( wa yusammî hâdjatah ) khaïrun lî fî dînî

    wa ma'âshî wa âqibati amrî faqdirhu lî wa yas'sirhu lî thumma bârik lî fîhi,

    wa in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra sharrun lî fî dînî wa ma'âshî wa âqibati amrî

    fas'rifhu annî was'rifnî anhu, waqdir lî alkhaïra haïthu kâna thumma ardinî bih

    « *Etre équitable avec ses enfants**Une belle histoire pleine de moralité sur un mariage réussi avec le haddith d'Oum Zar* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mooslim-Univers
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 21:07
    Jazak Allahu kheiren
    2
    lynda
    Jeudi 19 Février 2015 à 23:48

    Quand j'étais en Algérie dans ma famille, j'étais choquée par le comportement des mes tantes envers leurs époux, elles avaient 50ans mais, y a une qui ne laissait rien à manger, à son époux ne lui préparer rien quand il rentrait du boulot, elle mangeait avec ces filles, et elle créer de la distance entre lui et ses enfants, lui prenant de l'argent, et l'autre demandait toujours de l'argent, elle faisait à toutes les 2 des crédits!

    faisant lit  à part, j'ai trouvé ça étrange et triste pour des musulmanes qui lisaient le Coran, et me faisaient la morale, car je vivais en France, j'ai dit méfiez-vous des apparence seul Allah connait le secret des cœurs.J'ai appris que j'essayerai de ne pas leur ressembler avec mon époux.

    3
    didi
    Mercredi 8 Avril 2015 à 05:04

    Je viens de lire ce que Linda a écrit, et je trouve ça vraiment méchant de la part de ces femmes de ne rien garder à manger pour leurs époux.  Jamais je n'aurais fait quelque chose comme ça.  Ce sont des femmes qui ne pensent qu'à leur bien-être et ce ne sont pas des femmes.  Une femme a pour but et devoir dans son coeur, de nourrir l'homme qui apporte l'argent, de laver ses vêtements s'il y a lieu, enfin de lui donner un peu de bien.  Je n'arrive pas à croire que des femmes comme ça existent.

    Comme tu dis Linda, Allah voit le coeur des gens et il les jugera quand il sera le temps.  Je préfère laisser Allah les condamner que moi de les juger par contre je n'approuve pas leurs comportements que je trouve vraiment désagréables.  Je crois que chacun dans une famille doit partager le repas équitablement selon les faims de chacun et de ce que le Seigneur nous accorde de recevoir.

     

    Je suis catholique, mais j'apprécie tous les commentaires.  J'aime tous les gens, quels qu'ils soient.  On est des humains, et nous sommes tous des frères.  Il faut s'aimer et s'entraider.  C'est l'amour pur, un amour sans condition.  Mais c'est aussi la plus grande des richesses.  Un salut tout spécial à tous.

    4
    abdl rahim
    Samedi 9 Mai 2015 à 22:35
    Didi tu compte te converti inchaALLAH??
    5
    Mercredi 20 Mai 2015 à 08:10
    ah ça fait plaisir d'aprendre des notions sur le mariage
    6
    didi
    Mercredi 20 Mai 2015 à 09:10

    Non Abdi Rahim, je suis bien avec ma religion.  Je suis catholique et je désire continuer dans cette religion par contre je trouve que l'Islam ressemble beaucoup à la religion catholique sauf en certains points.  Ce que la religion catholique était il y a 50 ans, l'Islam est encore à ce point.  Il y a de bonnes paroles, de bons mots, je crois qu'on peut prendre ce qui nous intéresse dans presque toutes les religions.  Je crois que les religions sont faites pour qu'on y puise le meilleur pour nous emmener à devenir de meilleures personnes.  Alors peu importe pour quelle religion on est, si on fait le mal, ça restera toujours le mal et si on fait le bien, si on partage de l'amour, ça restera toujours le bien.  Entre le bien et le mal il n'y a que ce qu'on veut bien y voir.  Alors même si l'Islam n'est pas ma religion, je peux très bien accepter qu'un autre la choisisse.  C'est une question d'éducation pour commencer, puis d'est aussi une question de principes, et aucune religion n'est mauvaise en soi à moins d'être des sectes où ces gourous recrutent des gens en perdition de leurs pouvoirs.  Ils sont là pour les rendre encore plus faibles et d'en faire des loques humaines,.  Sinon gardons la religion que l'on veut mais répandons de l'amour, et souhaitons tout simplement la paix dans le monde.  Rien  ne peut surpasser ça.

    7
    abdl rahim
    Mercredi 20 Mai 2015 à 11:49
    Envoi ton mail Didi on va débattre un peu lol j'ai quelques connaissances approfondie en étude des religions comparées
    8
    didi
    Mercredi 20 Mai 2015 à 13:10

    je ne tiens pas à me faire convaincre.  Je tiens à ma religion.  Alors laisses-moi y penser.  Je crois que tu as un parti pris.  C'est pas loyal.  Je respecte le choix de chacun comme j'espère que les autres respecteront mes choix.  Dans chaque religion il y a quelque chose de bon et de moins bon.  Dans ce même cas, je choisis ma religion.  Ça n'a rien de mauvais pour les autres, je tiens à ma religion.

     

    Sans rancune cher.  Salutations cordiales.,

    9
    abdl rahim
    Mercredi 20 Mai 2015 à 14:10
    Ya pas de mal à débattre ma mère est chrétienne
    10
    didi
    Mercredi 20 Mai 2015 à 19:16

    Mais je n'y tiens pas.  Je préfère en rester où j'en suis.  Je peux comprendre que tu veux m'expliquer mais j'ai pas besoin de connaître toutes les différences entre les religions.  Je lis parfois sur l'Islam parce que je suis amoureuse d'un musulman et je veux essayer de comprendre son point de vue et aussi que j'aime bien apprendre des choses que je ne connais pas.  Je ne suis pas contre l'Islam mais je ne préfère rien changer.  Même si je devenais musulmane, pour moi ma vie continuerait de la même façon.  Je ne changerais pas ma vie du tout au tout pour la religion.  Je vivrais très bien avec cet homme qui fait ses choix et moi je ferais les miens.  Je suis prête à des changements dans ma vie personnelle mais pas dans ma vie spirituelle.  

     

    11
    abdl rahim
    Mercredi 20 Mai 2015 à 21:51
    12
    Marine
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 00:14
    En te lisant au début didi j'ai cru que tu étais musulmane tellement tes paroles me paraissaient familières à l'Islam.
    La grande différence que je vois entre nos 2 religions mis à part l'unicité / la trinité, c'est que pour vous chrétiens ce qui prime c'est la diffusion de l'amour, pour nous en Islam c'est l'adoration d'Allah. C'est le but pour lequel Il nous a créés, c'est le but pour lequel Il nous a envoyé des messagers, pour parfaire Son message maintes et maintes fois changé par l'homme. Et c'est là dessus que nous serons interrogés le Jour du Jugement. C'est en cela que nous disons/pensons être sur le droit chemin, sans prétention aucune.
    Fraternellement.
    13
    MiiMii
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 00:28
    As selem alehkOum wa ramatOulah wa barakatuhu ! Oui c'est iincrOyable cOmment certaiines femmes fOnt maiis bOn On ne peut pas juger les gens...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :