• O servante d'Allah , combien me vends tu l'injustice que 'Umar t'a causé? -

    Quand 'Umar ibn al Khattab revint du Sham à Médine , il se tint a l'écart de ses hommes pour connaître les conditions de ses sujet.

    Il passa à coté d'une vieille dame sous sa tente, et se dirigea vers elle.

    Celle-ci s'enquit " hey Toi ! qu'a fait 'Umar ?".

    Il répondit :

    "Il est rentré sain et sauf du Sham ".

    Elle continua " qu'Allah ne lui donne pas une bonne récompense de ma part !"

    Il dit : " et pourquoi ?" s'etonnant 'Umar .

     

    Elle répliqua : " Parce que, par Allah , depuis qu'il s'occupe des affaires des musulmans, je n'ai pas reçu un dinar ou un dirham en don de sa part."

    'Umar demanda " qui informera 'Umar de ton état alors que tu es dans ce lieu ?"

    Elle s'exclama : Pureté a Allah ! Par Allah ! Jamais je n'aurais pensé que quelqu'un puisse gouverner sans savoir ce qu'il y a entre l'Orient et l'Occident !"

    'Umar se mit a pleurer en s'écriant : O 'Umar ! Tout le monde est plus intelligent que toi ! Même les vieilles femmes, O 'Umar !"

    Ensuite il lui demanda :

    O servante d'Allah , combien me vends tu l'injustice que 'Umar t'a causé , car j'ai pitié de lui à cause du Feu ?

    Elle rétorqua ne te moque pas de moi , qu'Allah te fasse miséricorde !

    Umar dit : "Je ne suis point moqueur !" Il ne cessa d'insister auprès d'elle jusqu'à ce qu'il parvient à acheter cette injustice pour 25 dinars.

    Sur ces entre-faits 'Ali ibn abi Talib et 'Abdallah ibn Mas'oud arrivèrent en s'écriant : " Que la paix soit sur toi O Commandeur des croyants ! "

    La vieille femme mis la main sur sa tête et s'écria : " Ah , quelle mauvaise chose, j'ai insulté le commandeur des croyants en face !"

    'Umar la réconforta , n'ai crainte, qu'Allah te fasse miséricorde !

    Puis il demanda un morceau de cuir pour y écrire mais n'en trouvant pas , il découpa un bout de sa bourse et y consigna : "

    bismillah ar Rahman ar Rahim

    Ceci est pour l'injustice que 'Umar a acheté d'une telle, depuis qu'il a accédé au pouvoir jusqu'à tel jour pour un montant de 25 dinars.

    Si elle réclame quoi que se soit de lui , au Jour du Jugement devant Allah, 'Umar en sera innocenté.

    'Ali et Ibn Mas'oud en témoignent .

    Puis il remit l'écrit en disant : " Quand je mourais, tu le mettra dans mon linceul afin qu'il soit avec moi lorsque je rencontrerais mon Seigneur Tout Puissant.

    [[Moukhtasar sifatou safwa d ibn al jawzi ]]

     

    O servante d'Allah , combien me vends tu l'injustice que 'Umar t'a causé? -

     

     

    « L'échange des félicitations à l'entrée du mois de Ramadan -Un remède à la médisance - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :