• *Oiseaux blancs et oiseaux noirs*

    Les hommes sont tels des murs percés d'une multitude de petits trous dans lesquels se nichent des oiseaux blancs et des oiseaux noirs.

    Les oiseaux noirs représentant les pensées et les paroles négatives : le mal et les oiseaux blancs, eux, représentant les pensées et les paroles positives : le bien.

    Les oiseaux blancs nichent dans des trous blancs et ne peuvent entrer que dans les trous blancs tandis que les oiseaux noirs, eux, ne peuvent nicher que dans des trous noirs.

    Il est très simple d'imaginer une situation où deux hommes se querellent pour pas grand-chose alors imaginons :

    Un jour, Hakim égara une pièce d'or ! Il chercha durant des heures mais sans succès puis il se mit à réfléchir et se dit : « C'est certainement Nabil qui me l'a volé ».

    Il s'empli de colère à son égard et lui envoya une très mauvaise pensée. Ce faisant, il lâcha plusieurs oiseaux noirs et, du même coup, libéra autant de trous. Ses oiseaux noirs s'envolèrent vers leur cible Nabil et cherchèrent des emplacements où nicher : des trous noirs vides !

    Nabil, de son côté, était serein et n'éprouvait aucune colère ! Il travaillait son champ comme à l'habitude. Il riait car il pensait à une journée passée avec Hakim durant laquelle ils avaient pêché le poisson ensemble et beaucoup rigolé et il se dit à ce même moment que Hakim était un homme bien et de ce fait émit une bonne pensée et envoya par la même un oiseau blanc à Hakim.

    Les oiseaux noirs de Hakim tournoyèrent autour de Nabil mais ne trouvèrent aucun emplacement où nicher ! Ce fut aussi le cas de l'oiseau blanc de Nabil qui tournoya autour de Hakim mais sans succès aucun !

    Ne trouvant pas où se loger, l'oiseau blanc de Nabil revint dans son nid d'origine ramenant avec lui le bien dont il était chargé, bien qui l'honora davantage !

    Dans le même temps, les oiseaux noirs de Hakim revinrent vers leurs nids à eux, ramenant avec eux le mal dont ils étaient chargés, mal qui finira par ronger et détruire Hakim lui-même.

    Mais imaginons que Nabil avait lui aussi émis une mauvaise pensée. Ce faisant, il aurait libéré un trou dans lequel l'oiseau noir de Hakim aurait pu entrer afin d'y déposer une partie du mal et y accomplir sa mission de destruction. Pendant ce temps l'oiseau noir de Nabil aurait volé vers Hakim et serait venu se loger dans le trou libéré par l'oiseau noir de ce dernier.

    Ainsi les deux oiseaux noirs auraient atteint leur but : détruire l'homme auquel ils étaient destinés. Mais une fois leur tâche accomplie, ils seraient revenus chacun dans leur nid d'origine, car il est dit que « toute chose retourne à sa source un jour où l'autre ».

    Le mal dont ils étaient chargés n'étant pas épuisé, se retournerait contre leurs « maîtres » et achèverait leur destruction.
     

    « Le croyant puise sa force dans la consécration à Allah*Chiots à Vendre* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :