• Qu’est-ce que le regard des gens comparé à l’enfer ? -

    Aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous mon histoire, mon expérience de la vie et surtout ma relation à la religion. Je n’ai que 28 ans est pourtant mon rapport à la religion n’a pas était toujours constant ni de la même intensité.

    Je suis née musulmane, j’ai grandi au sein de la communauté musulmane.

    Mes parents m’ont donnés la meilleure éducation qu’il soit et je les en remercie. Je demande pardon à mes parents pour mes manquements et pour mon ignorance.

    On a souvent tendance à remettre sur le dos des parents le mauvais comportement des enfants.

    C’est totalement faux, beaucoup de choses extérieures à l’éducation font qu’un enfant peut partir à l’opposé de la direction que lui ont donnée ses parents.

    Depuis l’Age de mes 5 ans je vais à la mosquée, essentiellement pour l’apprentissage du Coran. J’ai également appris à lire et écrire, mais c’était uniquement dans le but d’apprendre le Coran.

    C’est une bonne chose Al Hamdoulillah mais avec du recul j’aurai aimé avoir plus de science. Apprendre l’histoire de notre Prophète (Salla Allah o 3alahi wa salam), ses hadiths ou au moins comprendre ce que je récitais par cœur.

    Mais hamdoullilah il y a un bien dans chaque chose, je pars avec une bonne base je sais lire et écrire la langue arabe.

    Aujourd’hui la science est beaucoup plus accessible qu’il y a 20 ans, il y a de plus en plus de structure sérieuse, énormément d’imam qui publient des vidéos et qui permettent à beaucoup de femme de pouvoir écouter les paroles d’Allah et de son messager (Salla Allah o 3alahi wa salam).

    L’instruction est plus simple, mais le péché également. Tellement de péchés sont devenus banal pour les musulmans de France ou même au sein des pays arabe. On passe pour un extrémiste alors que si on connait sa religion, on sait que le voile n’est pas une option, n’est pas réservé aux femmes d’un certain Age ou aux femmes mariés.

    Mais aujourd’hui quand une jeune femme décide de mettre le voile, ce n’est même pas le regard des non musulmans qui va la touché mais plutôt celui de nos frères et sœurs musulmans, et parfois même au sein de sa propre famille. « Mais qu’est ce qui lui arrive ?

    Elle a trop changé d’un coup. C’est devenu une extrémistes laisse tomber. Elle soule à toujours faire des remarques. » Al Hamdoullah qu’elle ait changé, être musulman ce n’est pas faire ses 5 prières par jour, jeuner ramadan et « kiffer la life ».

    Etre musulman c’est faire ce qu’Allah et son messager (Salla Allah o 3alahi wa salam), nous ont ordonné de faire et fuir de manière catégorique ce qu’ils nous ont interdit. J’ai mis du temps à comprendre le vrai sens de ses paroles, dis comme cela ça parait simple, mais quand on est évolue dans une société tel que la nôtre, on a plus de facilité à suivre le troupeau, à vouloir s’amuser comme tout le monde, à dépenser de l’argent sans penser aux personnes qui meurt faim.

    Mon frère me disait que dans quelques années on regrettera cet argent dépensé à tort, moi c’est aujourd’hui que je le regrette, c’est aujourd’hui que j’ai honte.

    C’est difficile de se conformer à l’islam sans passé pour un arriéré sans avoir peur du regard des gens. Mais qu’est-ce que le regard des gens comparé à l’enfer ?

    Combien de jeunes sont mort en ayant pas plus de 20 ans. On dit toujours inchallah quand je serais plus vieux je vais tout faire bien.

    Oui Allah Ghaforo Rahim, mais qui te dis que tu auras le temps de te repentir ?

    Avoir conscience des choses et ne pas se repentir s’est joué avec la religion, avec sa vie. C’est comme rouler à 200 km/h et ne pas mettre sa ceinture. Qui te dit que tu ne vas pas avoir la double peine ? Et payer pour tes erreurs dans cette vie et dans l’autre ? Qui te dit qu’Allah ne te tiendra pas rigueur d’avoir eu plus peur du regard des gens que du regard de ton Seigneur ? Quand tu seras dans ta tombe, tu seras tout seul, face à tes actes.

    On devra rendre compte de tout ce que l’on a fait, de la chose la plus insignifiante à la chose la plus importante, comment as-tu dépensé ton temps ? Comment as-tu dépensé ton argent ? Comment as-tu utilisé ta langue ? Qu’est-ce que tu as fait pour Dieu ? As-tu pris soin de ton corps ? As-tu pris soin de tes parents ? De ta famille ? De tes voisins ? As-tu donné une bonne éducation à ta femme et tes enfants ? As-tu vu des proches dans l’égarement et pour ne pas les vexer ou qu’ils se mettent en colère contre tes rappels les a tu laissé dans l’égarement sans les rappeler à Allah ?

    Toute ses choses on y pense pas ou on y pense parfois trop tard, la vie ici-bas est très courte, on remet toujours à plus tard les actes d’adoration mais on a tort, c’est limite du suicide de faire ça. Le temps on ne peut pas le rattraper et prendre le risque de manquer de quelques Hassanettes et de ne pas sentir l’odeur du paradis c’est terrifiant. Pour en revenir à ma petite histoire, donc j’ai étudié à la mosquée à partir de mes 5 ans jusqu’en 3eme. Je connaissais 5 Hisb par cœur Hamdoulillah.

    Aujourd’hui j’essaie de les ré apprendre car qu’Allah me pardonne avec l’absence de pratique j’ai beaucoup perdu j’en connais peut être un ou un et demi. Donc ce qu’il s’est passé, c’est qu’en arrivant au collège, on était moins entre « musulman » qu’en primaire et aussi déjà plus influençable. Tout le monde avait ses mercredis et ses week end de dispo, et nous on en avait marre d’aller tous les jours à l’école.

    C’est là où j’aurais eu besoin d’un petit rappel, qu’on me rappel pourquoi je fais ça et qu’est-ce que cela va m’apporter. Je n’aime pas remettre la faute sur mes parents et ce n’est pas ce que je fais mais je réfléchi simplement à comment j’aurai pu faire face à cette situation et aller apprendre le Coran avec le sourire. Donc arrivée au lycée finis tout ça on arrête d’aller à la mosquée.

    On continuait à lire du Coran de temps en temps avec notre père, mais ça n’était plus aussi intensif qu’à la mosquée. Hamdoullah c’était déjà ça. En ce qui concerne la prière c’était par période, le plus choquant avec du recul c’est quand on partait en vacances, comme si le fait d’être en vacances nous donner congé sur notre prière, étrange comme sentiment.

    Pourtant c’est au Maroc qu’on entend l’Adan 5 fois par jour. Je suis quelqu’un de très pudique et même avec mon rapport à la religion je n’aime pas l’afficher.

    Quand je m’instruis, quand je prie, quand je lis du Coran, je n’aime pas le faire en public même au sein de ma propre famille. C’est quelque chose entre moi et Dieu mais je crois aussi que j’ai peur du regard des gens. Je me comporte un peu comme de jeunes convertis qui cachent leurs conversions à leurs parents. C’est horrible quand même ce que je dis car oui la pudeur dans l’islam est quelque chose d’essentiel, mais dans mon cas ce n’est pas ce genre de pudeur, c’est plus un sentiment de gêne que je ressens.

    J’ai toujours eu peur que l’on ressente mes faiblesses, d’apparence je suis plutôt quelqu’un d’assez froid qui ne montre aucune émotion.

    Montrer mon attachement à ma religion, c’est montré peut être une certaine vulnérabilité que je ne veux pas que les gens voient. Mais avec du recul, c’est totalement ridicule, sans Allah je suis rien, sans l’Islam je ne tiens pas debout. Ce qui donne du sens à ma vie c’est l’Islam, ce qui me permet d’avancer et de croire en moi c’est Allah. On ne s’est pas fait tout seul, on est rien sans Allah c’est lui qui nous a tout donné et c’est Lui qui nous donne tout ce que nous possédons.

    Tous ceux qui nous entourent ne sont là que par la volonté d’Allah. Quand on vit des moments difficiles, on a besoin de se sentir entouré qu’on ne nous lâche pas, mais le seul dont on a véritablement besoin c’est Allah. Placer son bonheur dans l’être humain c’est courir à sa perte. Car il peut partir à tout moment que ce soit de son plein grès ou de la volonté d’Allah.

    Que ce soit lors de la perte d’un être cher, lors de moment de doutes, angoisses ou déception ; le seul antidote c’est Allah. C’est se tourner vers lui, implorer son pardon ( car souvent on se tourne vers Lui quand ça ne vas pas et le reste du temps ben on reporte à plus tard), mettre toute notre confiance en Lui, demander à Allah de nous aider, de nous faciliter cette épreuve, d’apaiser notre souffrance.

    J’ai compris dernièrement mon rapprochement à Allah, lorsqu’en priant, lorsqu’en invoquant Allah j’ai versé mes premières larmes. J’ai déjà pleuré en pensant à mes péchés, mais c’était juste de la tristesse et des regrets.

    Aujourd’hui à chaque fois que je me prosterne, je ressens une tel honte face à mes manquements, à mon ignorance, à mes faiblesses passés que je fond en larme. Je remercie Allah, de m’avoir rappelé à lui, de ne pas me laisser livrer à moi-même. Je remercie aussi mes parents, car lorsque nous sommes dans l’égarement leurs invocations en notre faveur favorise notre prise de conscience et notre direction vers le repentir.

    Et Allah met aussi sur notre chemin des personnes qui sont la cause de se repentir, et je prie sincèrement Dieu de couvrir de sa bénédiction et de protéger cette noble personne qui restera cher à mon cœur par sa générosité et sa sincérité et qui m’a permis de pouvoir faire un repentir sincère. Etre reconnaissant envers l’être humain c’est aussi l’être envers Allah car c’est lui qui a mis cette personne sur notre chemin, c’est lui qui nous l’a envoyé Al Hamdoulilah.

    Tout ce qu’Allah nous interdis ou nous ordonne de faire ce n’est que pour notre bien. Ne penser pas que ce que vous voyez à la TV c’est la vrai vie, ne soyez pas naïve, ouvrez les yeux et regarder autour de vous.

    Quels sont les couples les plus solides ?

    Ceux de nos parents ou ceux des jeunes d’aujourd’hui qui se fréquente pendant des années et qu’une fois marié ne tiennent pas plus de quelques mois ou tout au plus un an ou deux ans avant de dire depuis le début ça n’allait pas entre nous ?

    Méditer la dessus ! Un homme qui connait sa religion, qui craint son seigneur, même s’il ne vous connait pas, vous pouvez être sûr qu’il fera de son mieux pour vous rendre heureuse et qu’il ne manquera pas à ses devoirs d’époux. Allah ne veut que notre bien, il a mis toutes les clefs entre nos mains, à nous de ne pas nous diriger vers les mauvaises porte. Si je peux vous donner un conseil, ne suivez pas le troupeau, suivez la sunna, n’oubliez pas que vous avez un ange à votre droite qui inscrit chacune de vos actions.

    Imaginez-vous devant Allah, qu’aimeriez-vous qu’on lise dans votre livre ? Imaginez-vous la honte qui va pesez sur vous quand on lira vos péchés qui vous semblez n’être pas grand-chose ici-bas, lorsqu’on les lira devant Allah. Lorsque vous ne voudrez pas répondre de vos actes, par peur et par honte et que vos membres répondront eux même à Allah.

    Nous savons tous toute ses choses, mais on y pense pas, on les oublies pensant qu’on a encore le temps de se rattraper, mais qui te dira combien de temps nous reste t –il ? Je ne suis pas une donneuse de leçon, je suis loin d’être parfaite, j’ai fait des erreurs que Dieu me pardonne mais aujourd’hui j’ai envie d’apporter quelque chose à la communauté musulmane. J’ai envie de partager ma réflexion, l’aboutissement de mon repentir.

    C’est en tombant qu’on apprend certes c’est vrai, mais parfois en tombant on ne se relève pas ou on se relève trop tard. Donc si je peux vous permettre d’éviter de tomber, de comprendre certaine chose sans tomber dans l’engrenage des péchés, si je peux vous aider à consolider votre foi car l’être humain est faible et bien je serais plus que satisfaite. Rien n’est acquis pas même sa foi, c’est comme tout sa a besoin d’entretien, ça a besoin d’être nourris. Protégez-vous, éloignez-vous de tout ce qu’Allah nous a interdit car même si vous pensez pouvoir résister vous finirez par vous dire « oh ce n’est pas si terrible que çà ».

    L’Islam apporte un tel apaisement, une tel lumière dans le cœur que moi-même je ne comprends pas comment j’ai pu m’en éloigner un jour. Prenez soin de vos parents tant que vous les avez près de vous, invoquez Allah pour eux s’ils sont déjà partis. Préserver les liens de parenté, les rompre fait partis d’un des plus grand péchés et Allah se détournera de ce qui ne les préservent pas. Mettez votre orgueil de côté et même si vous n’êtes pas les bienvenues, pour satisfaire Allah et pour obtenir sa récompense visiter vos familles proches ou lointaine, qu’Allah vous facilite, qu’Allah vous guide.

    Et la chose la plus importante placez votre confiance en Allah, pour tout, il voit tout et sais tout. Il sait ce qui est le mieux pour nous. Parfois des choses même Hallal que nous voulons à tout prix peuvent être un mal pour nous. Soyez patiente, rien n’arrive sans la volonté d’Allah, tout est écris, faites confiance en notre Créateur. Je sais que ce n’est pas facile tous les jours de voir les gens autour de nous se marier, avoir des enfants et nous dire « bon alors c’est pour quand toi, attention tu approches de la trentaine ? ».

    El kheir Inchallah, ne désespérer pas, multipliez les actes d’adoration en toute circonstance, que se soit dans les moments de joie ou dans les moments de tristesse et votre mari pieux se présentera à vous sans que vous n’ayez besoin de le chercher, Inchallah.

    Une Soeur

     

    Qu’est-ce que le regard des gens comparé à l’enfer ?

     

    « Les rites du pélerinage et de la omra (PDF à télécharger) -Vous allez faire le Hajj ou la Omra, voici quelques conseils... - »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lolla
    Mardi 22 Novembre à 21:26
    Magnifique récit


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :