• Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire

    Un maître de l'Orient a vu un scorpion se noyer et décida de le tirer de l'eau, et lorsqu'il le fit, le scorpion le piqua. Par l'effet de la douleur, le maître lâcha l'animal qui de nouveau tomba à l'eau en train de se noyer.

    Le maître tenta de le tirer nouvellement et l'animal le piqua encore.


    Quelqu'un qui était en train d'observer se rapprocha du maître et lui dit :
    - Excusez-moi, mais vous êtes têtu ! Ne comprenez vous pas que à chaque fois que vous tenteriez de le tirer de l'eau il va vous piquer ?


    Le maître répondit:
    - La nature du scorpion est de piquer, et cela ne va pas changer la mienne qui est d'aider.
    Alors, à l'aide d'une feuille, le maître tira le scorpion de l'eau et sauva sa vie et continua:
    - Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal, ce n'est rien ; Prends juste des précautions avec elle.


    Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent.


    Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, ou de tout abandonner, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire.


    Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c'est ce que les autres pensent de toi..

     

    Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire

     

     

    « La descente du coran lors du mois de ramadanL'espérance en Allah »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    lynda
    Mercredi 27 Mai 2015 à 22:28

    oui c'est trés juste.

    2
    joumla
    Samedi 18 Juillet 2015 à 14:44

    Contradictoire de mettre ce type d'histoires avec un tel rappel car en islam les scorpions doivent être tués, au même titre que les serpents et les corbeaux... Une autre métaphore aurait été plus appropriée



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :