• Quelle est la définition d'al ghîba et quel est son jugement ?*

    Question:

     

    Quelle est la définition d'al ghîba et quel est son jugement ?

     

     

    Réponse:

     

    Louanges à Allah

     

    Al ghîba -la médisance- c'est lorsqu'une personne mentionne sans nécessité les fautes de son frère musulman en son absence, en des termes qu'il n'aimerait pas entendre s'il l'apprenait.

     

    Quand je dis: "mentionner les fautes de son frère", ceci exclu le cas où les gens le vantent et font son éloge.

     

    Quand je dis: "frère musulman", cela exclu le mécréant car il ne s'agit pas de ghîba dans son cas.[*]

     

    Quand je dis: "en son absence", cela exclu les choses dites en sa présence. En effet, cela n'entre pas dans le cadre de la médisance selon le plus juste des deux avis des savants. .

     

    Quand je dis: "ce qu'il n'aimerait pas entendre à son sujet", cela exclu les paroles qui ne le dérangent pas.

     

    Quand je dis: " sans nécessité ", cela ne concerne pas les cas où il y a un intérêt religieux, comme le fait de mettre en garde contre un innovateur afin de prémunir les gens contre son innovation. Il est toutefois nécessaire de tenir compte de certaines choses :

     

    Premièrement : La sincérité envers Allah et la recherche de Sa satisfaction 

    Deuxièmement : Évaluer avec attention l'intérêt de cette démarche

    Troisièmement : Ce qui est dit doit se limiter aux défauts concernés et ne pas aller plus loin dans un sujet qui n'apportera aucun bien.

     

    De plus, les savants s'accordent à dire qu'il est interdit de tenir des propos défavorables sur une personne sans raison légitime. La majorité d'entre eux considèrent que c'est un grand péché et qu'il varie selon des degrés: certaines formes [de médisance] étant pires que d'autres. En effet, celui qui médit d'un savant, n'est pas semblable à celui qui médit d'une personne ignorante.

     

    Allah le Très Haut dit : "Ô vous qui avez cru! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) Vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux". [Sourate 49 : Verset 12 ]

    Par ailleurs, dans le recueil authentique de Muslim, on rapporte d'Al 'Ala Ibn 'Abdur-Rahman, d'après son père qui rapporte d'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) que le Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) a dit : "Sais-tu ce qu' est al ghîba? "Ils dirent: "Allah et Son Messager savent mieux." Il dit : "C'est quand tu dis de ton frère ce qu'il n'aimerait pas. " Un des compagnons lui dit: "Et qu'en est-il si ce que je dis de lui est la vérité ?" Il dit : "Si tu dis la vérité tu as médit de lui, et si tu ne dis pas la vérité alors tu l'as calomnié." "

    Abû Dâwud rapporte également dans ses sunan d'après Nawfal Ibn Massâhiq selon Sa'îd Ibn Zayd que le Prophète (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) a dit : "La forme la plus répandue de l'usure est lorsque l'on touche à l'honneur du musulman. "

    Et d'après Abû Bakr, il (salla Allahu 'aleyhi wa sallam) a dit : "Votre sang, vos biens, et votre honneur sont sacrés. à l'instar de ce jour en ce mois-ci dans votre pays. Que le présent transmette à l'absent, peut-être que celui qui  entendra comprendra mieux que celui qui a transmis." Hadith muttafaqun 'alayh (rapporté dans les deux recueils authentiques : Muslim et Al Bukhârî) 

     

    Aussi, l'une des pires formes de médisance et qui est particulièrement interdite, c'est de regarder son frère en islam avec mépris, et pire encore, de l'insulter et de porter atteinte à son honneur. Ceci est un comportement blâmable et une grande maladie qui fait partie des grands péchés et dont l'auteur s'expose à un châtiment sévère.

    ALLAH sait mieux.

     

    Cheikh Sulayman ibn Nacir Al 'Ulwan

     

     

    Traduction: Al Islam

    Relecture et correction: umhamza

     

     

    tiré de fatwaislam.fr

    « Calendrier de Lecture du Saint Coran pour le Mois de Ramadan*"Colonat", le faux virus qui contaminerait les dattes pendant ramadan »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :