• *Reprends ton coeur*

    Personne n’aime tomber.

    Et peu de personnes choisiraient de se noyer.

    Mais il est parfois difficile, dans cette lutte face à l'océan de cette vie, de ne pas se laisser envahir.

    Parfois l’océan nous submerge.

    La « dounia » [bas-monde] pénètre dans nos cœurs.

     

     

     

    Et telle l’eau qui renverse un bateau, quand la « dounia » entre, elle nous brise le cœur.

    Elle brise le bateau.

    Récemment, je me suis rappelé à quoi ressemblait un bateau brisé, à ce qui se passe quand tu laisses tout pénétrer à l'intérieur.

    Je m'en suis souvenu parce que j’ai vu quelqu’un, comme moi, tomber fou amoureux de cette vie et chercher le bonheur auprès de la création.

    L’océan de la « dounia » a alors fracassé son bateau, comme il a fracassé le mien, et elle est tombée.

    Mais elle restée sous l’eau trop longtemps, et n'a plus su comment revenir à la surface ou à quoi elle pouvait s’accrocher.

    Alors elle s’est noyée.

     

     

    Si tu autorises la « dounia » à posséder ton cœur, tel l’océan qui engloutit le bateau, elle prendra le dessus sur toi.

    Tu couleras dans les profondeurs de la mer.

    Tu toucheras le fond. Et tu auras l’impression d’être au plus bas. Pris au piège par tes péchés et ton amour de cette vie, tu te sentiras détruit.

    Cerné par l’obscurité.

    C’est ce qui est stupéfiant avec le fond de l’océan.

    Aucune lumière ne l’atteint.

     

     

    Mais cet endroit obscur ne représente pas une fin.

    Souviens-toi que l’obscurité de la nuit précède l’aube du jour.

    Et aussi longtemps que ton cœur battra, c’est qu’il n’est pas mort.

    Tu n’as pas à mourir ici. Parfois, le fond de l’océan est juste une pause durant ton voyage.

    Et c’est lorsque tu es au plus bas que tu es confronté à un choix.

    Tu peux rester ici dans ces profondeurs, jusqu’à ce que tu te noies.

    Ou tu peux rassembler des perles et remonter – plus fort, grâce à la nage, et plus riche, grâce aux bijoux récoltés.

     

     

    Si tu Le recherches, Allah peut t’élever, et remplacer l’obscurité de l’océan par la lumière de Son Soleil.

    Il peut transformer ce qui était un jour ta plus grande faiblesse en ta plus grande force, et être ainsi une source de maturité, de purification et de rédemption.

    Sache que le changement commence parfois par une chute.

    Alors ne la maudis jamais.

    C'est au sol que se trouve l’humilité.

    Prends-la.

    Apprends-la.

    Respire-la.

    Et là, reviens plus fort, plus humble et plus attentif à ton besoin de Lui. Reviens en ayant vu ta propre insignifiance et Sa Grandeur.

    Sache que si tu as compris cette Réalité, tu as tout compris.

    Et pour celui qui est vraiment déçu, c’est qu'il ne regarde que soi, mais pas Lui.

    Dépouillé est celui qui n’a jamais reconnu son besoin désespéré d’Allah.

    Confiant dans ses propres moyens de subsistance, il en oublie que ces mêmes moyens, sa propre âme et tout ce qui existe est Sa création.

     

     

    Recherche Allah pour te remonter à la surface, quand Il l’aura fait, Il reconstruira ton bateau.

    Le cœur que tu pensais à jamais endommagé sera réparé.

    Ce qui était brisé en mille morceaux redeviendra entier.

    Sache que Lui Seul est capable de cela.

    Recherche Le. 

     

     

    Et quand Il te sauve, supplie-Le de te pardonner d’être tombé, regrette, mais ne désespère pas!

     

     

    Ibn Al Qayyim (paix à son âme) disait :

    « Satan s’est réjoui lorsqu'Adam (paix sur lui) sortit du Paradis, mais il ne savait pas que lorsqu'un plongeur tombe en mer, il récolte des perles et remonte à la surface ».

     

     

    Il y a quelque chose de puissant et de surprenant dans la « tawbah » (le repentir) et le fait de revenir à Allah (Glorifié et Exalté soit-Il).

    On nous dit que cela « polit » les coeurs.

    Ce qui est intéressant avec celui qui polit, c’est qu’il ne se contente pas de nettoyer.

    Il rend l’objet poli bien plus brillant qu’il ne l’était avant qu’il ne devienne sale. Si tu reviens à Allah, recherche Son pardon, et focalise de nouveau ta vie et ton cœur sur Lui, tu as le potentiel d’être plus riche encore que si tu n’étais jamais tombé.

    Parfois, tomber et revenir à la surface te permet d'acquérir la sagesse et l’humilité que tu n’aurais jamais pu acquérir autrement.

     

     

    Ibn Al Qayimm (paix à son âme) écrivait :

     

     « Un des « salafs » (pieux prédécesseur) a dit:

    « En effet, le serviteur commet un péché par lequel il entre au Paradis; et un autre fait une bonne action par laquelle il entre en Enfer. »

     

     

    Il lui a été demandé:

    « Comment cela? »

     

    Il a alors répondu :

    « Celui qui a commis le péché, pense constamment à cela: cela lui cause crainte et regret. Il en pleure et se sent honteux face à son Seigneur le Très-Haut.

    Il se tient en présence d'Allah, le coeur brisé et la tête abaissée en signe d'humilité.

    Ainsi, ce péché lui est plus salutaire que de faire des actes d'obéissance, puisqu'il lui permet d'acquérir humilité et soumission – clé du bonheur et du succès pour le serviteur - dans la mesure où ce péché devient la cause de son entrée au Paradis. 

    Quant à celui qui fait le bien, il ne considère donc pas ce bien comme une faveur de son Seigneur sur lui.

    Il en devient plutôt arrogant et admiratif de sa personne, se disant : J'ai réalisé ceci et cela, et fait telle et telle chose.

    Il en devient narcissique, fier, et arrogant, ce qui engendre sa propre destruction. »

     

     

    Allah (Glorifié et Exalté soit-Il) nous rappelle dans Le Coran de ne jamais perdre espoir:

     

    « Dis : "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux". »

    (S.39; v.53)

     

     

    Ceci est par conséquent un appel à tout ceux qui se sont retrouvés ensevelis par la tyrannie de leur propre personne, emprisonnés dans le donjon de leur « nafs » [âme] et de leurs désirs.

    C’est un appel à tout ceux qui sont entrés dans l’océan de la « dounia », qui ont sombré dans ses profondeurs, et sont piégés par ses vagues dévastatrices.

    Remonte à la surface.

    Remonte à l’air libre, remonte vers le monde réel, échappe-toi de la prison de l’océan.

    Remonte vers ta liberté. Remonte et reviens à la vie.

    Quitte cet état où ton âme meurt.

    Ton cœur peut toujours vivre et être plus fort et plus pur qu’il ne l’a jamais été.

    La « tawbah » n'a-t-elle pas poli ton coeur au point de le rendre encore plus beau qu'il ne l'était auparavant?

     

     

    Enlève le voile que tu as cousu avec tes péchés.

    Enlève le voile entre toi et la Vie, entre toi et la Liberté, entre toi et la Lumière - entre toi et Allah…

    Enlève le voile et élève toi.

    Reviens vers toi-même.

    Reviens vers où tu as commencé.

    Reviens à la Maison.

    Sache que lorsque toutes les portes se ferment à toi, il y en a toujours Une qui reste ouverte.

    Toujours.

    Cherche-la.

    Cherche-Le et Il te guidera à travers les vagues de cet océan cruel, vers la miséricorde du soleil.

     

     

     

    Ce monde ne peut te briser – à moins que tu ne lui en donnes la permission.

    Et il ne peut te posséder à moins que tu ne lui en remettes les clés, à moins que tu ne lui donnes ton cœur.

    Et si par conséquent, tu as remis ces clés à la « dounia » pendant un certain temps, reprends-les.

    Ce n’est pas la Fin. Tu n’as pas à mourir ici. Réclame ton cœur et dépose-le auprès de son possesseur légitime :

     
    Allah

     

    Source : http://www.suhaibwebb.com/personaldvlpt/purification-heart/take-back-your-heart/

    Source :  Darifton & compagnie

    « *Les conditions du voile**La Nuit du Destin - Laylat al-qadr* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    nej
    Lundi 19 Janvier 2015 à 01:30
    Machaallah
    Vraiment baraka llah ofik pour ce rappel. Quallah nous pardonne nos péchés et nous fasse miséricorde.
    2
    Nya
    Vendredi 17 Avril 2015 à 01:49
    Les oeuvres sont des formes vides, la Vie y pénètre par le secret de l'intention, et c'est précisément l'intention pure qui va distinguer l'acte d'adoration de la simple habitude. Cette illustration exprime ainsi l'idée d'une fertilisation immédiate de l'esprit et du corps part le coeur de l'intention, en tant qu'essence lumineuse offerte á la connaissance du Vivant.
    Que Le Maître des univers vous protège de Son Infinie Sagesse, amine.
    3
    Leila
    Vendredi 17 Avril 2015 à 23:07
    MashAllah quel beau rappel. Merci...
    Que Dieu guide nos coeurs
    4
    Khalid
    Lundi 11 Avril à 19:45
    Salam3akaykom machallah pour ce texte
    Je suis dans cette periode
    Je demande a Allah de reparer mon bateau
    5
    Momo
    Vendredi 17 Juin à 04:43
    Angoisse dévastatrice je suis spectateur de ma propre destruction je ne sais ni quoi faire ni comment faire , la vie n'est que perpétuelle épreuve qu' allah me guide et guide tout les croyants amine
    6
    Oumar
    Samedi 18 Juin à 20:54
    Je suis encore dépendant de mes parents et toute ma famille est contre ma conversion en l'islam.. Devrai-je arrêter de Glorifier Allah et suivre ce que ce qu'ils disent jusqu'à ce que je deviens indépendant ou me cacher et continuer louer Mon seigneur Allah le très haut


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :