• *Trois faiblesses, cause de l'impuissance des musulmans*

    Chers frères, la lutte entre le Vrai et le Faux, entre le Bien et le Mal, entre la voie de la guidée et celle de l'égarement aura cours jusqu'au jour de la Résurrection.

     

    Depuis qu'Allah, Grand et Puissant, a créé Adam (sur lui la paix) puis l'a fait descendre sur la terre et l'y a instauré comme son vicaire afin qu'il applique la Loi Divine, cette lutte a lieu et elle perdurera jusqu'au jour de la Résurrection :

     

     

    "Ainsi à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d'entre les hommes et les djinns qui s'inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait ; laisse-les donc avec ce qu'ils inventent."

    (sourate Les Bestiaux, verset 112).

     

     

     

    Les ennemis du Vrai, les ennemis de la guidée et du Bien, nul doute qu'ils ne soient fermement décidés, qu'ils consentent beaucoup d'efforts et qu'ils n'usent de tous les moyens pour égarer les gens et les détourner de la voie droite d'Allah car leur dirigeant, l'inspirateur de leur âme, celui qui les incite à cela c'est Iblis, qu'Allah le maudisse.

     

    Celui-là même qui a juré devant Allah qu'il séduirait les fils d'Adam et qu'ils approcherait par devant et par derrière; par la droite et par la gauche et qui a déclaré :

     

     

    "Et pour la plupart Tu ne les trouveras point reconnaissants"

    (sourate Al A'raf, verset 17).

     

     

    Chers frères, ces gens-là s'unissent pour égarer les autres et cela est tel en vérité qu'Allah nous l'a montré et, si nous-même n'agissons pas ainsi et ne nous unissons pas, nous ne pourrons pas faire front face à ceux qui veulent l'égarement pour nous après la guidée, la mécréance après la foi et l'abandon après l'engagement :

     

    "et ceux qui n'ont pas cru sont les alliés les uns des autres. Si vous n'agissez pas ainsi, il y aura discorde sur terre et grand désordre"

    (sourate Le Butin, verset 73).

     

    Si cette communauté, si ces croyants véridiques, pieux et auteurs de bonnes oeuvres veulent que le Vrai se propage et soit victorieux, que le Bien se développe et que cette lumière se généralise, il leur incombe d'être comme un seul corps et il leur incombe également, chers frères, de ne point être avares d'efforts quant à cette religion, quant à la diffusion de cette lumière, quant au soutien du Vrai et à la propagation de cette guidée.

     

    C'est pour cela qu'Allah nous donne en exemple ces gens qui combattent pour le Faux depuis qu'Allah a créé Adam et jusqu'au jour de la Résurrection.

     

    Et telle est la manière d'agir d'Allah avec Ses créatures :

     

    "ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner les gens du sentier d'Allah. Or après les avoir dépensés ils seront pour eux un sujet de regret. Puis ils seront vaincus et tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l'Enfer."

    (sourate Le Butin, verset 36-37).

     

    Cependant, nul doute que le Faux sera perdant :

     

    "et dis : La Vérité est venue et le Faux a disparu car le Faux est destiné à disparaître"

    (sourate Le Voyage Nocturne, verset 81)

     

    et :

     

    "dis : La Vérité est venue et le Faux ne peut rien commencer ni renouveler."

    (sourate Saba, verset 49).

     

    Le musulman doit donc être convaincu au fond de lui-même que le Vrai sera victorieux, que le bien se propagera et que la Lumière enveloppera toute la création comme l'a voulu Allah et ainsi que l'a laissé entendre le Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) : "certes, Allah ne donne pas la victoire à cette religion par la force d'un puissant ou l'humiliation d'un vil".

     

    Chers frères, que ne voit-on pas de nos jours, partout à travers le monde, comme attaques, comme fausses accusations et comme moqueries au sujet des ordres Divins ! Cependant quelle doit être la réaction des musulmans face à cela ?

    Est-ce que les musulmans doivent répondre à ces accusations et à ces moqueries avec violence, avec des paroles blasphématoires ou avec des insultes ?

     

    Non, chers frères ! Car en vérité notre Islam, tel qu'il est décrit dans le Livre d'Allah, ne craint pas les accusations, ni les moqueries, ni la mauvaise propagande.

     

    Ce que nous devons surtout craindre, chers frères, pour notre Islam c'est nous-mêmes.

     

    Si nous sommes à la hauteur de notre Islam, à la hauteur de notre religion, à la hauteur de ces règles et ces principes et à la hauteur de cette lumière par laquelle Allah nous a élus alors nous n'aurons absolument rien à craindre.

     

    Comment devons-nous répondre à ces attaques néanmoins ?

     

    Nous devons répondre à l'argument par l'argument, à la démonstration évidente par la démonstration évidente et à la preuve par la preuve.

     

    Nous devons répondre par ce qui nous est parvenu de notre Seigneur par le biais de Son Livre Saint et par ce qui nous est parvenu de notre Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) par le biais de sa Sunnah et ne rien craindre.

     

    Nous ne devons pas avoir peur de proclamer ce qu'il y a dans le Livre d'Allah car il est dans sa totalité une lumière et un bienfait pour les gens ici-bas et après.

     

    Or la plupart d'entre nous ne répondent à ces propos diffamatoires, à ces mensonges, à ces fausses accusations que par des paroles qui n'ajoutent rien à l'Islam, aux partisans de la Vérité, à cette religion si ce n'est confusion ou acceptation de ces accusations.

     

    Comment devons-nous donc réellement répondre à ceux qui veulent nous détourner de notre religion de l'intérieur comme de l'extérieur ?

     

    Les savants ont affirmé que cette communauté était atteinte de trois sortes de faiblesses :

    - La faiblesse d'esprit due à la sottise et au manque d'instruction,

    - La faiblesse de l'âme due aux péchés et à la maladie et,

    - La faiblesse du corps due au fait de suivre ses moindres penchants et à l'attachement à cette vie.

     

    Si nous combattons ces trois sortes de faiblesse il est certain que nous n'aurons rien à craindre pour nous-mêmes, ni pour notre religion, ni pour notre Islam, ni pour notre Coran, ni pour la Sunnah de notre Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) car tout cela Allah nous l'a garanti :

     

    "En Vérité, c'est Nous qui avons fait descendre le Coran et c'est Nous qui en sommes gardiens" (Sourate Al Hijr, verset 9).

     

    "Par Allah, cette religion atteindra tous les endroits qu'atteignent la nuit et le jour !"

     

    Ce que nous devons donc craindre en priorité c'est notre âme. Et comment extirper de notre âme ces trois sortes de faiblesses qui se sont répandues et généralisées parmi les musulmans, jeunes et moins jeunes, savants et ignorants, hommes et femmes ? En en prenant conscience ! Voyons donc brièvement ces trois sortes de faiblesses.

     

    En premier donc, il y a la faiblesse d'esprit du musulman due à la sottise et au manque d'instruction. Où est donc cet esprit que l'on trouvait parmi les premières générations et qui trouvait, qui montrait et qui proclamait l'argument évident que ne pouvait rejeter que celui qui niait l'existence du soleil en plein jour !

     

    D'où vient cette faiblesse, chers frères ?

    Cette faiblesse vient de l'ignorance de cette communauté quant à sa religion, quant au Livre de son Seigneur et à la Sunnah de son Prophète (sur lui la paix et la bénédiction), de son ignorance quant aux principes et lois Divines.

     

    Le savoir, chers frères, point de doute là-dessus, est la torche, le flambeau qui éclaire la route, le flambeau qui nous indique ces arguments et ces preuves avec lesquels nous répondons à quiconque s'attaque à l'Islam et aux musulmans et veut se moquer ou insulter certains principes de l'Islam en désaccord avec ce qu'il pense, lui, avec son esprit faible.

     

    C'est pour cette raison, chers frères, qu'il n'y a pas une religion ou un régime politique terrestre qui invite à l'acquisition du savoir comme notre religion :

     

    "Sache donc qu'en Vérité il n'y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché ainsi que pour les croyants et les croyantes. Allah connaît vos activités et votre lieu de repos." (sourate Mohammed, verset 19).

     

    Par ailleurs, lorsque nous lisons la plupart des livres de nos grands savants, que ce soit des ouvrages traitant du soufisme, de l'étude des ahadith, de la jurisprudence (fiqh) ou des croyances ('aqida), nous trouvons toujours un chapitre concernant le savoir. Ces ouvrages en l'occurrence commencent très souvent par ce chapitre.

     

    Par exemple dans Sahih Al Boukhari, le premier chapitre du livre traite du savoir, avant les bonnes oeuvres afin que le lecteur sache tout en parcourant les ahadith du Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) qu'avant de faire une quelconque bonne action il lui incombe d'apprendre et de savoir car seul le savoir permet de distinguer le Vrai du Faux dans les croyances, le Bien du Mal dans les actes, ce qui est Sunnah de ce qui est pure invention (bid'a) dans les adorations, ce qui fait partie de la voie de la guidée de ce qui fait partie de la voie de l'égarement.

     

    L'imam Al Boukhari a également parlé du savoir avant les bonnes oeuvres pour que personne ne pense qu'avant d'acquérir le savoir il faille d'abord être ascète et très pratiquant et atteindre un certain niveau de foi.

     

    Au contraire il faut essayer d'acquérir le savoir et c'est ce savoir qui va nous guider vers les paroles justes et les bons actes. Il est rapporté de nos vertueux ancêtres parmi les compagnons du Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) et leurs contemporains que le savoir est un imam que suivent les bonnes oeuvres.

    Hassan al Basri (qu'Allah lui fasse Miséricorde) qui vécut à une époque où se multiplièrent ceux qui ne se préoccupaient point de science mais s'intéressaient uniquement à l'adoration avec ignorance a dit : "Ils ont recherché l'adoration avant la science et cela les a conduits à verser le sang des musulmans or s'ils avaient cherché à acquérir la science en premier, elles les aurait conduits là où elle a conduit leur prédécesseurs". Ainsi, s'ils avaient commencé par la science ils n'auraient jamais déclaré comme mécréants la plupart des musulmans ni massacré la plupart d'entre eux ni insulté la plupart des savants musulmans et cela est une preuve de leur ignorance.

     

    Cependant chers frères, il ne suffit pas d'acquérir le savoir puis de s'arrêter là. Il faut acquérir le savoir avec sa compréhension.

     

    On trouve dix versets dans le Coran où Allah nous ordonne de réfléchir et d'essayer de comprendre. De plus Allah a loué ceux qui cherchent à comprendre la religion de même que le Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) : "celui pour qui Allah veut du bien, Il l'instruit dans sa religion." et

     

    "Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-ils pas s'instruire dans la religion pour pouvoir à leur retour avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leurs gardes"

    (sourate Le Repentir, verset 122).

     

    Si nous arrivons à ce degré de compréhension de cette religion, de ces principes, de ces règles, point de doute que nous serons capable de montrer la beauté de l'Islam.

     

    Comment donc, cet Islam grandiose se trouve décrit dans le Livre d'Allah et dans la Sunnah de Son Envoyé (sur lui la paix et la bénédiction) et aujourd'hui ce sont les occidentaux qui se vantent des acquis de la Révolution Française comme la liberté, l'égalité et la fraternité des acquis de la Révolution Bolchevique tels que la justice sociale et l'égalité des classes alors que ces principes nous sont parvenus avec l'Islam il y a quinze siècles de cela ?

     

    Comment cela peut-il bien nous échapper ?

     

    Tout simplement à cause de notre faiblesse d'esprit. Cette faiblesse qui a pour conséquence de nous ôter toute capacité de défendre ces principes, cette religion et de propager cet Islam aux gens de manière pure et éclatante comme il nous est parvenu dans le Livre d'Allah et la Sunnah du Prophète (sur lui la paix et la bénédiction).

    Après cela, il y a la faiblesse de l'âme, chers frères.

     

    Est-ce que nous, les musulmans, avons fait triompher la cause d'Allah, Grand et Puissant, en appliquant réellement le Livre d'Allah et la Sunnah du Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) ?

     

    Avons-nous mis en pratique ce qui nous est parvenu à travers le Livre d'Allah ?

     

    Avons-nous autorisé le licite et interdit l'illicite ?

     

    Avons-nous acquis son caractère et imité son bon comportement ?

     

    Nous sommes nous vraiment éloignés des interdits d'Allah ? "Allah a prescrit des devoirs, ne les négligez pas ! Il a institué des limites ne les outrepassez pas ! Il a prohibé certaines choses, ne les transgressez pas ! Il s'est tu au sujet de certaines choses par miséricorde non par oubli, ne cherchez pas à les connaître" ! Est-ce que les musulmans ont atteint ce niveau ?

     

    Non, au contraire nous voyons la plupart des musulmans, qu'Allah nous en préserve, très éloignés de la guidée d'Allah et de son Prophète (sur lui la paix et la bénédiction).

    C'est pour cette raison que l'on se montre prompt à nous montrer du doigt. Ainsi dans les médias, chaque fois on nous amène un musulman, qui n'a de musulman que le nom pour soi-disant défendre l'Islam alors qu'il n'a aucune affinité avec l'Islam.

     

    Ces prétendus défenseurs ne connaissent de l'Islam que le nom et du Coran que le titre. Ils ne connaissent absolument pas ces règles dont ils parlent et qu'ils trouvent trop sévères et en désaccord avec leur bien-être sur cette terre. Ils ne le comprennent pas, ils ne les interprètent pas telles qu'elles ont été révélées dans le Livre d'Allah, telles que nous les a expliquées l'Envoyé d'Allah (sur lui la paix et la bénédiction) et telles que les a appliquées cette communauté lors des premiers temps de l'Islam ainsi que les savants de notre époque.

     

    Chers frères, si nous ne revenons pas à notre religion et si nous ne secourons pas la cause Divine (car c'est à nous en premier qu'il incombe d'appliquer cette religion, d'être des exemples et de montrer la voie) nous ne pourrons jamais répondre à ces insinuations, à ces inventions et à ces accusations.

     

    Celui qui ne possède pas une chose ne peut la donner. Pour pouvoir avoir une quelconque influence sur les autres, il faut que nous soyons à la hauteur de notre Islam.

     

    C'est pour cela qu'Allah nous a dit : "Ô vous qui croyez ! Si vous faites triompher la cause d'Allah Il vous fera triompher et raffermira vos pas. Et quant à ceux qui ont mécru, il y aura un malheur pour eux et Il rendra leurs oeuvres vaines" (sourate Mohammed, verset 7-8).

    Comment pourrons nous secourir la cause d'Allah ?

     

    Allah Se suffit à Lui-même et n'a pas besoin de nous en réalité, mais en faisant triompher la cause Divine en fait nous triomphons de nos âmes.

    Le lutteur c'est celui qui lutte contre son âme pour Allah et celui qui fait l'Hégire c'est celui qui s'éloigne de ce qu'Allah a défendu.

     

    Si nous sommes ainsi, Allah changera notre faiblesse en force et si nôtre âme est puissante point de doute que rien ne pourra se dresser contre elle et rien ne pourra lui faire abandonner la proclamation du Vrai ni l'empêcher de faire triompher le Vrai et de propager cette religion et cette lumière :

     

    "en vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple tant que ses individus ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes." (sourate Le Tonnerre, verset 11).

     

    La troisième faiblesse, chers frères, c'est la faiblesse du corps due au fait de se laisser emporter par les jouissances de la vie d'ici-bas.

     

    Si les musulmans acquièrent la certitude que ce qui est auprès d'Allah est meilleur et éternel et que c'est cette soumission qui les conduira au renforcement de leur corps, de leur âme et de leur esprit, à ce moment-là ils seront victorieux par la volonté d'Allah, qu'Il soit exalté.

     

    Chers frères, nous parlerons lors des prochains sermons, si Allah le veut, plus particulièrement de ces questions que l'on énonce publiquement comme la position de la femme et ces nombreuses règles dont les gens parlent comme par exemple le voile.

     

    Il faut que le musulman comprenne ces points parfaitement et sache comment répondre à ceux qui crachent leur venin sur ce qui est semblable au miel et qui dénigrent notre religion en la qualifiant tantôt de terroriste, tantôt de fondamentaliste, tantôt de démodée ou d'arriérée.

     

     

    Nous devons par conséquent être à la hauteur et cela ne doit pas seulement être un voeu pieux mais être comme l'a dit Allah :

     

    "et dis oeuvrez car Allah va voir vôtre oeuvre de même que Son messager et les croyants et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible. Alors il vous informera de ce que vous faisiez."

    (sourate Le Repentir, verset 105).

     

    Trois faiblesses, cause de l'impuissance des musulmans

     

    Cet Islam chers frères est une rébellion contre toutes les sortes de faiblesses et l'on retrouve cela dans la vie du Prophète (sur lui la paix et la bénédiction) à travers cette invocation qu'il faisait matin et soir : "Ô Allah nous te demandons protection contre l'inquiétude et la tristesse, l'impuissance et la paresse, la lâcheté et l'avarice, l'endettement et l'assujettissement des hommes."

     

     

    « *Le communautarisme**Les 23 bienfaits de ” La ilaha illa Allah”Il n’y a de dieu qu’Allâh* »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    mariam
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 23:24

    Cet article est l'un des meilleurs que j'ai lue jusqu'à maintenant sur ce site. Qu'Allah vous en récompense.Amine

    2
    lynda
    Dimanche 22 Février 2015 à 02:06

    j'ai l'impression ke je fai  tout e temp de mauvaises actions j'essaie de m corriger mais je me dis j'en ai marre d'en faire même mineur, ça m'enerve de faire des mauvaises, que du bien



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :